« Libye, il va falloir gagner la paix, désormais... | Page d'accueil | Agences, elles font leur boulot... »

mercredi, 24 août 2011

Quel procès de merde...!

Epilogue du procès DSK. Facile à résumer : si vous êtes une femme immigrée, que vous avez fait des pieds et des mains pour gagner la terre promise (l'Amérique) y compris au prix de déclarations incertaines, que vous ne savez pas vraiment gérer vos comptes bancaires et que vous laissez de membres de votre famille ou de votre communauté le faire, eh bien vous n'avez pas intérêt à vous faire violer. En effet, si tel est le cas, on considérera que vous êtes automatiquement une menteuse, non sur la foi des faits mais sur celle de votre passé.

Mention particulière à cet abruti de BHL déclarant à qui veut l'entendre que Nafissatou est victime d'un viol symbolique de son avocat. Ok, BHL, on a compris que DSK est ton copain, pas la peine de la ramener. 

Pauvre Kenneth Thompson. En voilà un qui aura eu du courage jusqu'au bout. Que ce soit en Amérique ou en France, la justice est vraiment une justice de m...Une parodie de justice.

En tout cas, pour ma part, j'enregistre avec attention les réactions à ce jugement; je saurai m'en souvenir dans les urnes et sur ce blogue.

01:11 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : dsk, nafissatou diallo | |  Facebook | | | |

Commentaires

Non, on n'a pas tous les éléments: à un moment, ils ont révélé (et c'est là que la crédibilité de la femme de chambre a commencé à sombrer) qu'elle avait appelé, le jour du viol, son mari (elle disait être veuve et vivre avec sa fille seule), qui est en prison, avec un téléphone portable (qu'elle avait dit ne pas avoir: elle en avait 5 et en avait déclaré 1 seul: pourquoi?) en parlant en Peul (dialecte rarement traduit en Amérique); c'est la prison où était son mari qui a traduit l'appel, par hasard, si on veut, et qui a fait le lien avec cette femme: son plan était quasi ok.
ce qu'elle disait à son mari?
de mémoire : "je sais ce que je fais, cet homme est riche, ne t'inquiète pas."

l'appel étant enregistré par un service pénitentiaire, il peut complètement servir de preuve.

alors bon, là, c'est quand même normal qu'on pense qu'elle a pu faire ça intentionnellement. quant à avoir des hématomes, ou des rougeurs au vagin, c'est pas difficile si elle avait l'intention de porter plainte pour viol.

On ne peut pas dire que DSK a été préservé par la justice US. vraiment pas. et si, comme c'est quand même très possible, il n'avait rien fait, c'est quand même lui qui est la vraie victime de ce truc,non? il avait de grandes chances de devenir président, et là il est un suspect à vie sans aucun avenir.

je ne l'aime pas, je suis pas socialiste pour 2 sous, j'ai horreur de ceux qui ont couvert Polanski (qui, lui, avait violé probablement des paquets de gamines et de gamins pauvres en leur faisant miroiter une carrière), mais là, avec cet appel, franchement, on ne peut pas s'indigner que la crédibilité de cette femme soit décédée!

sinon, n'importe quelle prostituée n'a qu'à faire de l'oeil à n'importe quel type pour le faire mettre en taule, ce serait dégueulasse. la justice américaine doit aussi faire face à cette réalité, qui en est une chez eux précisément à cause du fait qu'ils prennent au sérieux ce genre d'agression.

bon, après ça, on peut aussi faire un bon film avec la pauvre femme qui a pas d'argent pour payer les avocats ou la caution de son mari en prison et qui trouve un filon pourri pour le sortir de là, je ne lui jette pas la pierre, elle avait sans doute ses raisons, mais ce n'est pas parce qu'on est pauvre qu'on est forcément innocent non plus. on doit être juste envers tout le monde. en France, 98% des viols sont classés sans suite parce que c'est hyper difficile de déterminer le consentement. et personne ne râle. Aux US, ils ont des règles plus précises (pas de relations avec un subordonné, un élève, une personne mineure...) pour éviter déjà une part des viols courants, on ferait mieux de s'en inspirer plutôt que de les critiquer.

en tout cas, moi, comme femme, à la lumière de cette affaire, je me sentirais mieux défendue aux US qu'en France sur ce sujet.

sinon, juste en passant, il y a longtemps, à une époque où les femmes n'avaient pas leur mot à dire dans grand chose, quand deux personnes voulaient entamer une relation sexuelle ensemble, on leur faisait signer un papier pour s'assurer de leur libre consentement à chacun. ça s'appelait... attendez... ah oui, le mariage! ben c'était pas si con, comme idée.

Écrit par : do | mercredi, 24 août 2011

Là, je ne suis pas d'accord.

Le principe même est de juger sur une base solide, sinon, c'est Outreaux.

Quand à mon avis personnel, il s'est forgé à la plainte au civil.

Je dis pas que DSK (qui en économie est au moins compétent) soit blanc comme neige sur ce sujet, mais je pense que son accusatrice n'est pas aussi claire qu'elle le dit.

Effectivement, je veux bien que DSK soit un violeur (ce que dément la justice américaine en tout cas) mais je le vois mal, en tant que directeur du FMI, dans une crise grave de la dette, s'envoler pour fuir un (prétendu) viol, et se servir d'Angela Merkel pour alibi. C'est franchement grotesque. C'est pourtant ce qu'affirme Kenneth Thompson (l'avocat de la plaignante) dans la plainte au civil. Très franchement, on se dit que là, il y a quelque chose qui ne va pas.

Si l'ensemble des arguments est de ce niveau, la seule conclusion ne pouvait être qu'un non lieu.

On condamne les gens que sur des preuves sérieuses, c'est le principe même d'une démocratie.

Si Diallo est vraiment victime (ce que je crois de moins en moins), elle ferait mieux de changer d'avocat!

Écrit par : Phil | mercredi, 24 août 2011

Soyons clair, avocat, c'est difficile comme métier et un bon avocat, car c'est le propre d'une démocratie, doit aussi être capable de défendre une personne qui est vraiment coupable.

Badinter est un bon avocat. Brafman aussi. Mais pas Kenneth Thompson. Pour moi, c'est d'abord un arriviste, un imbécile et un abrutit. C'est au tribunal que l'on gagne, pas dans la rue. Sinon on n'est plus dans une démocratie.

Par ailleurs, si j'avais vraiment besoin d'un avocat, je ne m'adresserai pas à Kenneth Thompson, surtout si je suis victime. Je ne voudrais pas devenir coupable...

Écrit par : Phil | mercredi, 24 août 2011

Ta présentation réductrice te fait faire un beau sophisme. C'est dommage que tu sois malgré toi (peut être) aussi partial dans cette affaire.

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 24 août 2011

Ces derniers temps, c'est assez rare.. Mais là je vais souscrire à 100% avec ce petit billet colère.

Merci l'Hérétique.

Écrit par : lg | mercredi, 24 août 2011

Je crains qu'une fois encore, les socialistes français aient manqué de retenue.

Écrit par : Denis | mercredi, 24 août 2011

Un peu d'humilité cher Hérétique, je doute que vous ayez une meilleure connaissance de l'ensemble des faits dans cette affaire, et de leur poids face aux dires de la plaignante, que le procureur Vance lui-même.

Ceci dit, cette issue ne me rend pas DSK plus sympathique et la réaction des leaders du PS est complètement à côté de la plaque... encore une fois.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 24 août 2011

A vouloir être modérés, certains oublient que:
1°/ il y a un rapport médical qui conclut au viol;
2°/ DSK n'a pas eu à répondre des mensonges qu'il a pu proférer par le passé et qui décrédibiliseraient tout autant ses protestations d'innocence;
3°/ le monde entier sait maintenant que la justice est parfaitement impuissante à juger ce genre d'affaire puisqu'en l'absence de témoins un viol peut être transformé par la magie des mots et de la mauvaise foi en une relation sexuelle consentie;
4°/ ... euh, non, j'arrête là, parce que l'apologie du crime est interdite (juste une suggestion quand même au passage : en cas de viol, une femme devrait dorénavant renverser le rapport de force pour devenir le bourreau de son agresseur puisque apparemment il n'y a pas d'autre justice à espérer).

Écrit par : Pirouette | mercredi, 24 août 2011

@Pirouette : 4°/ si les femmes le pouvaient, elles le feraient depuis longtemps!

@Aurélien : oui, The Guardian aussi est sévère sur les réactions au PS, "inappropriées": "One Berlusconi is enough." http://t.co/CeA20KV
je trouve qu'ils ont raison, mais en France, les socialistes et les médias ont si bien fait accepter que tout ce qui était transgressif, c'était bien, que maintenant, les français n'ont plus aucune notion du bien et du mal ni de la mesure.
coupables et victimes n'existent plus, c'est juste la proximité politique qui décide de la culpabilité ou pas d'une personne.
vraiment plus aucun recul!

Écrit par : do | mercredi, 24 août 2011

Je ne vois plus ici que ce blog au lieu d'être humaniste, est simplement redevenu un blog de droite, ni plus ni moins et qui ne fait qu'exprimer sa haine des socialos, avec tout l'arbitraire que cela comporte.
Dommage !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 24 août 2011

@Phil

Au risque de répéter une chose qu'on ne répètera jamais assez : il n'y a pas eu de non-lieu dans cette affaire, pour la bonne et simple raison qu'il n'y a pas eu de procès.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 24 août 2011

Exact, abandon des charges au pénal, mais la plainte au civil demeure. Donc, suite au prochain numéro.
@L' hérétique, je comprends votre "colère" étant donné ce qui a filtré des résultats des différents examens médicaux...Mais aussi les nuances juridiques du terme "viol" aux US qui sont très différentes des notres, logiquement un procès aurait du avoir lieu.

Écrit par : Martine | mercredi, 24 août 2011

La terre a tremblé. Elle a annoncé un mauvais présage.

Écrit par : Cléo | mercredi, 24 août 2011

Et si BHL se faisait violer ? ...

Écrit par : Cléo | mercredi, 24 août 2011

Je suis à 100% d'accord avec votre billet, l'hérétique.
Moi aussi, je suis très en colère. Oui, logiquement, le procès aurait du avoir lieu.
La conversation téléphonique, qui aurait du devenir un fort élément à charge, puisqu'elle y décrit son viol, ne se sachant pas écoutée, et ne prononce jamais les mots qu'on lui a prétés dans les journaux, a été complètement occultée. Jusqu'à ce jour, l'accusation n'a pas réussi à en avoir copie. En la réclamant tous les jours.
Beaucoup de choses ne collent pas.
Je me permets alors de relayer chez vous une pétition de Muriel Salmona
"victimes de viol, pas de justice, pas de paix"
http://www.lapetition.be/en-ligne/Pas-de-justice-pas-de-paix-10319.html
Actuellement, certaine presse s'acharne sur Nafissatou Diallo. Le NewYorkPost réclame son expulsion. Effrayant.

Écrit par : Jeannette | dimanche, 28 août 2011

Merci, Martine. Je vous réponds ici, me parait plus approprié, et dans la ligne du sujet.
Quelques infos sur Muriel Salmona, et les difficultés et conséquences, pour les femmes violées qui portent plainte, en France.
Attention, âmes sensibles s'abstenir.

http://stopauxviolences.blogspot.com/2011/07/la-nausee-article-de-la-dre-muriel.html

Il parait malheureusement logique que le viol, pratiqué généralement sans témoin, soit difficile à prouver.
Cependant, un peu d'humanité et de sensibilisation au sujet chez le personnel policier serait peut être à mettre au goût du jour. Pas de protection des victimes, en France.
Cet article raconte des choses épouvantables, non pas sur le viol, mais sur le traitement du viol.

Écrit par : Jeannette | lundi, 29 août 2011

Je suis atterré par tant de violence dans les propos. Je ne vois pas sur la base de quoi l'on peut avancer péremptoirement que DSK serait coupable des faits allégués.
Un homme raisonnable ne saurait tenir ce discours-là. Et pourtant, je n'ai aucune sympathie particulière pour le personnage.
Je n'aimerais en revanche pas me retrouver sous les fourches caudines de certains qui ne semblent pas avoir retenu les leçons d'Outreau... à peine une enquête est-elle ouverte que l'émotion prend le pas sur la raison.
Je suis déçu, l'Hérétique.

Écrit par : Nemo | mardi, 30 août 2011

Nemo ! tu nous manquais ! merci de venir à mon secours ! :) impossible de leur faire comprendre ... ça les arrange trop !

Écrit par : Mirabelle | mardi, 30 août 2011

Je voudrais juste faire remarquer à Nemo et Mirabelle qu'on ne peut pas s'appuyer sur la version de la défense pour défendre DSK puisqu'il y a pas de version. Pourquoi ?
Un procès aurait été bienvenu pour clarifier un peu toute cette histoire...

Écrit par : MaxF | mardi, 30 août 2011

L'absence de procès est une catastrophe pour tout le monde.
Pour Nafissatou Diallo, pour toutes les femmes victimes de viol, et pour DSK lui même.

En dehors de DSK coupable ou non, on vient de vivre en direct exactement ce qui se passe lors des enquêtes pour viol.
La femme est dans un 1er temps écoutée, puis ensuite, attaquée. Sur son passé, son physique, une supposée vénalité, ou autres.
Sur ses contradictions, aussi, alors que le choc post-traumatique joue directement sur la mémoire.

C'est comme ça que, d'après les chiffres français, 99% des agresseurs (chiffres évalués par les associations d'aide aux victimes) s'en sortent.

Les Canadiens ont les mêmes chiffres que nous (1 femme sur 10 porte plainte, 3 ou 4 des plaintes amènent à un procès, et 1 est condamné).

Mais eux ont vérifié d'autres chiffres : Celui qui fini par faire de la prison pour viol, chez eux, a en moyenne 5,8 viols à son compteur.

Autre chose, des études ont été faites par les allemands et les hollandais, sur la prostitution. Ils ont révélé que plus de 80% des prostituées avaient souffert de viol AVANT leur entrée en prostitution.
Et ça a été vrai de tous temps et sur tous les continents.

Une femme violée est une femme désacralisée, à ses propres yeux, et aux yeux de l'entourage. Voilà pourquoi elle finit absorbée par la prostitution.

Donc non, un viol, ce n'est pas rien.

Et il serait temps de revoir toute la procédure autour de l'accueil aux victimes et de leur PROTECTION. Aucune, en France, voir le lien plus haut, sur Muriel Salmona.
Des flics un peu formés, sensibilisés, utilisant peut être des caméras pour éviter les interrogatoires agressifs, rigolards, ou simplement indifférents. Ce serait un minimum. Pas très cher.

Le prochain Président aura tout à revoir, de ce côté là.

Écrit par : Jeannette | mercredi, 31 août 2011

@MaxF: l'absence de procès ne justifie pas la violence des propos ni le parti pris contre.
@ Jeannette : votre disque est rayé, il n'y a pas eu viol.

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 31 août 2011

@Mirabelle: merci, je ne blogue plus mais je lis toujours quand j'en ai le temps. Je ne dis pas que je n'y reviendrai pas non plus mais la politique française est tellement affligeante...

@MaxF: suivons votre logique un moment, voulez-vous. Il n'y a pas eu procès donc aucune des thèses que ce soit de la plaignante ou de la défense n'a pu être développée.
Je ne vous demande pas de vous situez d'un point de vue judiciaire mais de celui simple et objectif des faits, tels que nous les connaissons.

@Jeannette: vos propos n'auraient un impact que si les faits reportés penchaient indubitablement pour la culpabilité de DSK. Ce qui n'est pas le cas. Cela ne veut pas dire qu'il est innocent mais que la probabilité que Mme Diallo ait menti est plus grande. S'évertuer à ignorer cela, c'est s'enfermer dans la passion et la réaction. Et je peux vous le dire d'autant plus sereinement, qu'il y a encore peu, j'étais convaincu de la culpabilité de DSK.

Écrit par : Nemo | mercredi, 31 août 2011

"La violence des propos" ou ca exactement?
Qui a dit que DSK était coupable? Rien lu de tel mais comme d'habitude une forte tendance à dresser des procès en "hérésie" par certains/es. Quiconque suit ce blog ne pourra que bien tristement en faire le constat.

Écrit par : Martine | mercredi, 31 août 2011

@Martine: j'imagine que votre question m'est adressée. Je vous répondrai que je faisais référence au billet de l'Hérétique et non aux votres.

Écrit par : Nemo | mercredi, 31 août 2011

L' hérétique a publié suffisamment de billets quand aux violences faites aux femmes pour ne pas comprendre celui-ci et une certaine constance ou cohérence.
Que dire, à sa lecture, au lieu de vous représenter l'auteur rouge et hirsute la bave aux lèvres, voyez-le plutot posé.
Suis certaine que le sens s'en trouvera changé.
Bonne journée

Écrit par : Martine | mercredi, 31 août 2011

@Martine: vous me prouvez donc que ce qui génère autant de virulence dans les propos est bel et bien un dégoût profond à l'égard des violences faites aux femmes.
C'est un combat nécessaire et juste.
Il n'en demeure pas moins que la mise en cause de DSK n'était pas le lieu pour un tel débat en ce qu'il pollue les points de vue d'une émotion et d'une passion que l'on a coutume d'appeler "vindicte populaire".
Disculper ou mettre hors de cause un suspect n'est pas l'aveu d'une tolérance quelconque d'une société à l'endroit des crimes sexuels.
Il faut cesser de prendre les choses comme telle...sauf à démontrer par les faits et sans qu'il y ait doute possible que l'on libère bien un criminel. En l'occurrence, ceci est hors de notre portée. Sauf faits nouveaux, toute position péremptoire à l'égard de DSK me semblera partiale.

Écrit par : Nemo | mercredi, 31 août 2011

@ Nemo "Cela ne veut pas dire qu'il est innocent mais que la probabilité que Mme Diallo ait menti est plus grande."

Faux. Il n'a simplement JAMAIS été interrogé sur sa version de l'histoire. C'est ce qui l'a sauvé de Rikers. D'ailleurs, on peut voir aujourd'hui sa difficulté à se dépatouiller avec "sa" version, face au FMI, par exemple, ou il s'excuse et confesse ses torts.

@ Mirabelle, "disque rayé", c'est tout ce que vous trouvez à dire, là où je vous parle d'un vrai problème de société, effroyable, le traitement du viol en France ?
Apparemment, c'est pas le PS qui fera avancer les choses, vue la façon dont il a géré cette affaire.
Dites moi, depuis quand le droit de cuissage par les puissants est il une valeur de gauche ? Il faut aller voir vers chez Mélenchon et M.G.Buffet, pour trouver des gens qui défendent le petit peuple ?
(Mis à part une mention spéciale pour Rocard, qui nous a amené un peu d'oxygène, dans cette affaire)

@ Martine, vous avez raison. Personne n'a dit qu'il était coupable de viol, ou de harcèlement.

Il reconnait juste lui même être coupable "d'erreurs de jugement".

Pour Piroska Nagy, il s'en était tiré par une pirouette, s'excusant officiellement pour une "erreur de jugement".

Pour Nafissatou, Brafman parle aussi de non culpabilité de viol, mais d'"erreur de jugement".

DSK est coupable d'erreurs de jugement, donc, à répétition, qui, à chaque fois, sont à l'origine de gros scandales sordides et ultra-polluants.

Tristane Banon, encore une erreur de jugement ?

Subornation de témoin, à Sarcelles, encore une "erreur de jugement" ?

Sans compter les mandats ministériels qu'il n'a jamais tenu jusqu'au bout, parce que toujours mis en examen.
Aux dernières primaires, il avait fait 20% des voix, contre Ségolène Royal 60%.
Il a juste été monté en épingle par une com super-puissante.
Je m'arrête là, ne voudrais pas abuser de l'hospitalité de l'hérétique. Suis trop en colère.

Pour Mirabelle et Némo, juste un petit détail. Je fais partie des vieux socialistes, qui ne peuvent plus voter pour le PS, parce qu'il ne représente plus les valeurs de gauche qui me sont fondamentales.
Elles seront mieux et plus défendues par Bayrou, qui, en plus, a l'avantage de savoir compter et d'être créatif.

Écrit par : Jeannette | mercredi, 31 août 2011

@ Jeannette : votre agressivité et vos réponses hystériques ne desservent pas la cause que vous voulez défendre.

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 31 août 2011

@ Nemo "Cela ne veut pas dire qu'il est innocent mais que la probabilité que Mme Diallo ait menti est plus grande."

Faux. Il n'a simplement JAMAIS été interrogé sur sa version de l'histoire. C'est ce qui l'a sauvé de Rikers. D'ailleurs, on peut voir aujourd'hui sa difficulté à se dépatouiller avec "sa" version, face au FMI, par exemple, ou il s'excuse et confesse ses torts.

@ Mirabelle, "disque rayé", c'est tout ce que vous trouvez à dire, là où je vous parle d'un vrai problème de société, effroyable, le traitement du viol en France ?
Apparemment, c'est pas le PS qui fera avancer les choses, vue la façon dont il a géré cette affaire.
Dites moi, depuis quand le droit de cuissage par les puissants est il une valeur de gauche ? Il faut aller voir vers chez Mélenchon et M.G.Buffet, pour trouver des gens qui défendent le petit peuple ?
(Mis à part une mention spéciale pour Rocard, qui nous a amené un peu d'oxygène, dans cette affaire)

@ Martine, vous avez raison. Personne n'a dit qu'il était coupable de viol, ou de harcèlement.

Il reconnait juste lui même être coupable "d'erreurs de jugement".

Pour Piroska Nagy, il s'en était tiré par une pirouette, s'excusant officiellement pour une "erreur de jugement".

Pour Nafissatou, Brafman parle aussi de non culpabilité de viol, mais d'"erreur de jugement".

DSK est coupable d'erreurs de jugement, donc, à répétition, qui, à chaque fois, sont à l'origine de gros scandales sordides et ultra-polluants.

Tristane Banon, encore une erreur de jugement ?

Subornation de témoin, à Sarcelles, encore une "erreur de jugement" ?

Sans compter les mandats ministériels qu'il n'a jamais tenu jusqu'au bout, parce que toujours mis en examen.
Aux dernières primaires, il avait fait 20% des voix, contre Ségolène Royal 60%.
Il a juste été monté en épingle par une com super-puissante.
Je m'arrête là, ne voudrais pas abuser de l'hospitalité de l'hérétique. Suis trop en colère.

Pour Mirabelle et Némo, juste un petit détail. Je fais partie des vieux socialistes, qui ne peuvent plus voter pour le PS, parce qu'il ne représente plus les valeurs de gauche qui me sont fondamentales.
Elles seront mieux et plus défendues par Bayrou, qui, en plus, a l'avantage de savoir compter et d'être créatif.

Écrit par : Jeannette | mercredi, 31 août 2011

Désolée pour le bug, de chez moi ce blog, et uniquement celui là, rame énormément.

Mirabelle, c'est pas de l'hystérie, c'est de la colère. Et ne vous en déplaise, c'est la colère d'une femme de gauche.
Je laisse l'hystérie à Sabban et consorts.

Écrit par : Jeannette | mercredi, 31 août 2011

@ Jeannette : peu importe que vous soyez de gauche de droite du centre ou de je en sais quoi vous êtes une femme qui défend une cause. Pas le peine de vous retranchez derrière un dogme politique.
Cependant votre colère est déplacée puisque comme on essaie de vous l'expliquer, la présomption d'innocence et le non-lieu sur l'affaire ne vous autorise pas à considérer qu'il y a eu viol. Donc vous êtes de gauche, de droite ou du centre, toujours à côté de la plaque. pour défendre cette cause, choisissez d'autres exemples, qui ne vous ridiculiseront pas.

Pour ma part, puisque vous semblez vouloir vous en prendre aux politiques, je suis bien plus outrée par le comportement de Sarkozy que celui de DSK ( avec les femmes)

je ne comprendrais jamais pourquoi les féministes ne se sont pas exprimées avec autant de verve sur son mariage qui a fait que toutes les françaises sont aujourd'hui dans le monde représentées par une femme que l'on connait sous toutes les coutures intimes et dont les déclarations passées sont loin d'être un modèle de moralité.

Qui insulte le plus les françaises ?

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 31 août 2011

@Mira,
Jeannette n'a jamais tenu les propos que tu lui prètes.
Mais je comprends...Serais-tu verte car je n'ai jamais signé une certaine pétition il y a longtemps en dépit de tes courses poursuites?

Écrit par : Martine | mercredi, 31 août 2011

Mirabelle, l'abandon des charges dans cette affaire autorise justement à penser tout ce qu'on veut.
Il ne sera juste pas jugé au pénal.
Le Procureur lui même continue à parler de relation probablement pas consentie, à cause du timing invraissemblable.
Son adjointe au procès parle d'une relation sexuelle épouvantable pour la plaignante.
On voit déjà que DSK va payer cette absence de procès très cher.
Mais ça n'est pas le problème. La présomption d'innocence, si elle est importante, ne l'est pas plus que le respect de la parole de la victime.
Un minimum de respect de la part du PS aurait été bienvenu. On l'attend toujours.
Personne ne s'est opposé aux propos de cette andouille de BHL, qui accusait les EU de n'avoir pas voulu voir que DSK n'était pas un justiciable comme les autres.
Personne ne s'est opposée à Sabban lorsqu'elle voulait virer Mansouret du PS pour vouloir soutenir sa fille.
J'appelle ça des dérives très inquiétantes, que le PS a cautionné par son manque de réactions. Sa lacheté.
Je me fous de Carla Bruni, je ne vois pas ce qu'elle vient faire au milieu de cette histoire de viol. Au moins, elle aura eu la décence de ne pas aller manifester en soutient à Georges Tron lorsqu'il a été accusé de viol. Au nom de l'amitié ou de la solidarité de parti.
La Justice est la Justice. A chacun d'assumer ses actes devant la loi, et, lorsque la loi fait défaut, devant le regard des hommes.
Le PS est un parti du peuple, et n'appartient pas à une poignée de notables, qui le prenne en otage pour défendre leur copain.
Bref, m'en vais quelques jours, ne pourrais répondre avant mon retour.
Merci, Martine, pour votre appui très gentil.
A bientôt.

Écrit par : Jeannette | mercredi, 31 août 2011

@Jeannette,
Très franchement, ce qu'il se passe au ps, vraiment pas mon souci.
Les historiettes C bruni, nan plus.
Ce que j'ai aimé est l'approche en victomologie.
De part mon vécu, ai recueilli de nombreux témoignages oraux quand aux violences conjugales: l'heure de la rentrée avec versements de l'état, me souviens fort bien d'avoir aidé une femme qui avait demandé que les allocs afférentes lui soient versées à elle plutot qu'à son conjoint, que n'avait-elle pas fait là: pluie de coups etc...
Mais aussi de ceux dont le vécu a pu etre très traumatique, prise d'otage, accidents, détournements...Leur vécu, les interrogatoires y compris via appels téléphoniques à pas d'heure pour recouper, vérifier si... Raison pour laquelle, j'aime bien. Enfin bon bref.
@Bientot

Écrit par : Martine | mercredi, 31 août 2011

je constate une fois que plus que les mères lapudeur donneuses de leçons sont très sélectives mais peu importe, si vous avez le soutien de Martine, je m'incline... continez de délirer sur la parole d'une femme qui se dit victime ... ça me fait bien marrer...
bonne nuit !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 31 août 2011

"si vous avez le soutien de Martine, je m'incline... "
Meme plus je le crois...c'est com ca, cela se chiffre en années à présent, n'est-ce pas Mira?

Écrit par : Martine | jeudi, 01 septembre 2011

@Nemo
Je remarque juste qu'on accuse la prétendue victime de mensonge alors que l'accusé a lui aussi menti en disant qu'il ne s'était rien passé, puis finalement il se rappelait d'une relation consentie. C'est là la seule version de la défense, pas un mot de plus. C'est un peu court. Mon opinion, c'est de penser qu'un procès aurait pu mettre à jour ce qu'il s'était réellement passé, et même si c'était pour découvrir que N. Diallo avait menti.
Le rapport du procureur est loin de blanchir DSK. On dirait même qu'il répartit les torts à 50 - 50.

Écrit par : MaxF | jeudi, 01 septembre 2011

Quoi qu'on dise et qu'on pense, la vérité est connue des seuls protagonistes de cette affaire et celle-ci ne sera pas jugée au pénal!
Il y a parmi ces deux personnages un qui dit vrai et l'autre qui ment.
Jamais on ne connaitra la vérité !
Alors passons à autre chose.

Écrit par : Jacques Berthe | jeudi, 01 septembre 2011

@MaxF: Il est heureux que dans une démocratie moderne et civilisée, il convienne d'apporter la preuve de la culpabilité et non de l'innocence.
Votre indignation quant à la prétendue accusation de mensonge à l'endroit de N.Diallo est donc inopérante.
Vous auriez loisir de vous offusquer si elle faisait l'objet d'une procédure en dénonciation calomnieuse ou l'équivalent US.
J'entends votre opinion selon laquelle un procès aurait permis de révéler la réalité des faits mais ne vous suis guère en ce que justement, le Procureur lui-même a classé sans suite cette affaire convaincu que cela serait tout bonnement impossible.

@Jacques Berthe: tout à fait d'accord avec vous.

Écrit par : Nemo | jeudi, 01 septembre 2011

Écrire un commentaire