Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Révélations du fils Kadhafi : ça sent l'intox à plein nez... | Page d'accueil | Libye : résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU !!! »

jeudi, 17 mars 2011

Chez les Verts, on espère l'explosion nucléaire, chouette BAOUM !

Regardez-les baver d'impatience à l'idée qu'un réacteur japonais saute : yesss, se disent-ils, ainsi, nous aurons nos martyrs (le fussent-ils malgré eux, au demeurant) ! Chez Europe-écologie, on crève d'envie que ça pète au Japon. Ainsi les décroissants pourront-ils mettre en avant leurs plans délirants dont l'aboutissement le plus avéré serait de priver d'énergie la moitié du pays.

Il faut quarante ans pour sortir du nucléaire, environ, mais Mister Green a eu une encore meilleure idée : il a un plan sur 25 ans pour sortir des écologistes !

Mister Greene rappelle un autre élément : la radio-activité, sauf explosion comparable à celle d'une bombe H, ce n'est pas pour la nature qu'elle est dangereuse, mais pour les hommes eux-mêmes ! Voilà qui devrait ravir nos décroissants, comme dans l'Armée des 12 singes : BAOUM à l'explosif nucléaire par ci, BAOUM à l'explosif radio-actif par là, et hop, la nature belle et sauvage dans toute sa splendeur ! Mister Greenes (encore lui !) rappelle à juste titre que la zone de Tchernobyl, débarassée de l'encombrante et nocive présence humaine est devenue un authentique paradis naturel pour toutes sortes d'espèces sauvages. On peut même y faire sa popote de légumes à condition de ne pas consommer des légumes qui fixent des éléments radio-actifs, tout simplement.

Je suis très loin d'être un adepte inconditionnel du nucléaire, mais voyez comme les Cohn-Bendit et autres tentent de surfer sur l'émotion pour imposer un référendum sur le nucléaire. On devrait les mettre à pédaler sur des vélos à dynamo, en quantité suffisante pour combler l'énergie qu'ils veulent enlever aux pauvres gens...

Tiens, allez, je dédie ce billet à mon pote h16, qui aime au moins autant les Verts que Mister Greenavec cette belle chaîne en perspective : imagine, dans 25 ans, un monde sans europe-écologie...

18:15 Publié dans écologie | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : verts, nucléaire, japon |  Facebook | | |

Commentaires

un monde sans EE ? whaoooo ... le monde serait devenu intelligent !
bon, j'suis vache, je sais ...

Écrit par : Mirabelle | jeudi, 17 mars 2011

même bayrou (pourtant aussi partisan du nucléaire que les autres) dit qu'il faut commencer à réfléchir...
c'est dommage que vous ne preniez pas de recul sur ce sujet alors que vous le faites pour les autres.
Dire qu'il ne faut pas en parler (et surtout : ne pas permettre aux citoyens de s'exprimer sur ce sujet, le peuple est bien trop bête...), dire que tchernobyl est devenu un quasi paradis naturel... on se dit que les pronucléaires sont vraiment dangereux... il y a un bug quelque part... (regardez les reportages sur la vie autour de tchernobyl... cancers de la thyroïde, malformation des enfants, problème de thyroïde chez des enfants nés largement après 1986... (et je ne parle pas des ouvriers qui sont intervenus pour circonscrire la catastrophe à Tchernobyl... et qui sont morts pour la plupart quelques mois ou quelques années après...)
on peut peut-être essayer de réfléchir un peu... non ?
(et cohn-bendit lui même rappelle qu'une sortie du nucléaire ne se ferait pas avant 25-30 ans...)
déçu de votre billet... vraiment déçu...
m'enfin, je ne doute pas que vous reviendrez à des sujets sur lesquels vous êtes plus pertinent... et utilisez votre sens critique...

Écrit par : fb | jeudi, 17 mars 2011

Comment peut-on raconter de telles âneries ? Le souci de faire du buzz ne justifie pas tout.

Écrit par : Denis | jeudi, 17 mars 2011

Manifestement, user de tels procédés (sophismes et autres) prouve que l'on peut dénoncer des bassesses (avérées ou phantasmées) tout en étant soi-même... petit.

Écrit par : florent | jeudi, 17 mars 2011

excellent billet (sa lecture m'a bien amusé)

Écrit par : melclalex | jeudi, 17 mars 2011

Il y a une différence fondamentale entre réfléchir, avec intelligence et recul, et surfer sur l'émotion à très court terme... Surtout quand il y a des élections dimanche... La disparition de cette espèce nocive que constituent certains écologistes forcenés et irréfléchis, serait à coup sûr une bonne nouvelle pour le paysage politique français.

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 17 mars 2011

@Melclalex,
Vot' Ségo, ne vaut pas mieux que not' agité à mes yeux.
Dslée...Ils ont p'tre ben eu un vécu similaire en 2OO7 et auparavant, oups: au par-à-vent...:o))
"Tel fut pris qui croyait prendre"
Ainsi va la vie.

Écrit par : Martine | jeudi, 17 mars 2011

Beaucoup semblent oublier les drames humains causés par le séisme et le tsunami avant ce problème nucléaire bien réel quand même.

Écrit par : atlantic | jeudi, 17 mars 2011

Il faisait quoi Cohn Bendit 10 minutes avant le tremblement-de-terre-force-9-Richter-du-Japon-de-la-semaine-dernière ? Hein, quoi ? RIEN. Depuis, c’est « je vous l’avais bien dit » en allegro fortissimo. Mais 10 minutes avant, RIEN. Ce garçon relève de la non assistance à personne en danger !

Et ce chérubin de Nicolas Hulot… qui est en tournage… en Colombie ! oui oui oui, en Colombie ! Il y a été comment en Colombie ? À la nage ? En cerf volant ?
Mais peut-être envisage t’il de rester en Colombie sous « régime jungle certifié FARC » avec diminution consécutive de son emprunte carbone ? Espoir.

Enfin ma préférée, Cécile Duflot, la bien nommée. Quelqu’un lui a dit que ses prises de parole relevaient d’un tsunami verbal permanent. Tsunami ? Danger, alerte !
Vous avez une radio chez vous ? On annonce Cécile Duflot ? Exigez votre dose d’iode !

Rallumez les lumières

Écrit par : Rallumez les Lumières | jeudi, 17 mars 2011

@ L'Hérétique

Il me semble que la question du nucléaire mérite un autre traitement que cette espèce de jonglerie verbale mâtinée de persiflage potache dont vous nous avez gratifiés.

L'exploitation médiatique et électoraliste de la catastrophe de Fukushima n'est certainement pas très pertinente. Il n'empêche que le problème se pose, et qu'il se pose, dans le contexte de cette catastrophe, avec une acuité toute particulière.

Voilà des années que le lobby nucléaire nous affirme qu'il n'y a rien à craindre et que tout le processus de réaction nucléaire est sous contrôle. Aujourd'hui que les faits viennent donner raison à leurs opposants, ils essaient de faire taire ces opposants et invitent le public à détourner les yeux et à faire silence sur le thème : "Un peu de pudeur, ce n'est pas le moment de parler de ça". Et vous n'avez même pas conscience de l'escroquerie ???

Imaginez qu'une voiture mal conçue fasse à quelques jours d'intervalle une dizaine de morts. L'UFC dénoncerait cette voiture, exigerait un rappel, demanderait des contrôles... et le porte-parole du fabricant répondrait avec un long regard douloureux : "Vous n'avez pas honte de parler de ça ? Songez plutôt à la douleur des familles..." Vous n'auriez pas l'impression d'un vaste foutage de gueule de la part dudit fabricant ?

Eh bien, là, c'est pareil ! Si ce n'est pas maintenant qu'on lance une réflexion sur la sécurité nucléaire, alors quand ? Vous ne voyez pas que ceux qui cherchent à détourner les esprits du débat sont précisément ceux qui veulent éviter le débat ?

Il est irréaliste de prétendre sortir du nucléaire du jour au lendemain. Mais l'alternative "le nucléaire ou la bougie" (ou le pédalo, si vous préférez) est un pur sophisme. Ce sujet doit être débattu sereinement en place publique, et non plus faire l'objet de décisions dissimulées prises en sous-main par un aréopage "d'experts". CAP21 (pardon de parler boutique) dit cela depuis des années. C'est une réalité. Et on voudrait nous faire taire au prétexte que les faits nous donnent raison ??? Mais vous marchez sur la tête !

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 17 mars 2011

@ L'Hérétique

Il me semble que la question du nucléaire mérite un autre traitement que cette espèce de jonglerie verbale mâtinée de persiflage potache dont vous nous avez gratifiés.

L'exploitation médiatique et électoraliste de la catastrophe de Fukushima n'est certainement pas très pertinente. Il n'empêche que le problème se pose, et qu'il se pose, dans le contexte de cette catastrophe, avec une acuité toute particulière.

Voilà des années que le lobby nucléaire nous affirme qu'il n'y a rien à craindre et que tout le processus de réaction nucléaire est sous contrôle. Aujourd'hui que les faits viennent donner raison à leurs opposants, ils essaient de faire taire ces opposants et invitent le public à détourner les yeux et à faire silence sur le thème : "Un peu de pudeur, ce n'est pas le moment de parler de ça". Et vous n'avez même pas conscience de l'escroquerie ???

Imaginez qu'une voiture mal conçue fasse à quelques jours d'intervalle une dizaine de morts. L'UFC dénoncerait cette voiture, exigerait un rappel, demanderait des contrôles... et le porte-parole du fabricant répondrait avec un long regard douloureux : "Vous n'avez pas honte de parler de ça ? Songez plutôt à la douleur des familles..." Vous n'auriez pas l'impression d'un vaste foutage de gueule de la part dudit fabricant ?

Eh bien, là, c'est pareil ! Si ce n'est pas maintenant qu'on lance une réflexion sur la sécurité nucléaire, alors quand ? Vous ne voyez pas que ceux qui cherchent à détourner les esprits du débat sont précisément ceux qui veulent éviter le débat ?

Il est irréaliste de prétendre sortir du nucléaire du jour au lendemain. Mais l'alternative "le nucléaire ou la bougie" (ou le pédalo, si vous préférez) est un pur sophisme. Ce sujet doit être débattu sereinement en place publique, et non plus faire l'objet de décisions dissimulées prises en sous-main par un aréopage "d'experts". CAP21 (pardon de parler boutique) dit cela depuis des années. C'est une réalité. Et on voudrait nous faire taire au prétexte que les faits nous donnent raison ??? Mais vous marchez sur la tête !

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 17 mars 2011

Franchement, j'adooore les donneurs de lecons qui n'interviennent jamais qu'après les débats. En l'occurrence sur ce sujet, hier salle Lamartine au Sénat.

Écrit par : Martine | jeudi, 17 mars 2011

@Ch.Romain
Personne ne conteste le bien-fondé d'ouvrir un débat, et ce, de longue date. Mais surfer sur l'émotion, c'est autre chose, et c'est ce que cherchent à faire les verts.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 mars 2011

@Martine
qui c'était ? Vous pensez à Yves Cochet ?

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 mars 2011

Bah, les "clowns" peuvent avoir tant de visages, un peu comme les masques vénitiens.

Écrit par : Martine | jeudi, 17 mars 2011

Il ne s'agit pas de surfer sur l'émotion : les avertissements et les alarmes sont très antérieurs à cette catastrophe !

Par ailleurs, lorsque vous écrivez : "On devrait les mettre à pédaler sur des vélos à dynamo, en quantité suffisante pour combler l'énergie qu'ils veulent enlever aux pauvres gens...", il ne me semble pas que vous militez en faveur d'un débat, mais plutôt que vous considérez la question comme résolue : c'est "le nucléaire ou le pédalo".

Tiens, un complément d'info ici :

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Corinne-Lepage-reagit-sur-l-incident-nucleaire-au-Japon-et-demande-un-debat-en-France-Interview-282695/

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 18 mars 2011

@Christian,
Mais on s'en fout complètement, Francois Bayrou a demandé un débat aussi auparavant, sans jouer les Castafiores, et certains termes retenus: débat transparence, tendent à prouver qu'il a été mieux entendu que d'autres...
La vie est ainsi faite.

Écrit par : Martine | vendredi, 18 mars 2011

@ Martine

Vous rêvez.

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 18 mars 2011

@l'hérétique :
Puisque je ne doute pas de votre sérieux, j'imagine que vous pourrez sans mal me donner une (voire plusieurs) source pour cette affirmation :
« Ainsi les décroissants pourront-ils mettre en avant leurs plans délirants dont l'aboutissement le plus avéré serait de priver d'énergie la moitié du pays. »

« ce n'est pas pour la nature qu'elle est dangereuse, mais pour les hommes eux-mêmes ! »
Évidemment que la faune est sensible à la radioactivité et pas seulement une petite partie d'elle (ie. les humains).
Ou alors on vient d'apprendre que le plumage des oiseaux est radio-protecteur ?
Vous connaissez certainement la sélection naturelle, si des animaux sont touchés (organes mal formés, par exemple), ils mourreront. Les oiseaux qui sont dans le ciel de Tchernobyl sont, par définition, ceux qui sont en bonne santé. Les morts volent moins bien.
Si des animaux développent des cancers, ça leur laisse malgré tout le temps de se reproduire et donc ça n'affecte pas la population.
Enfin quelle est la proportion d'animaux « immigrés » ?

Écrit par : kelux | vendredi, 18 mars 2011

@ A l'hérétique, détenteur d'une plume, d'un titre et d'un rôle aussi décapants que le vitriole : vous voilà désormais expert "croqueur" de caricatures et passé maître dans l'art du "croquant" des militants rouges et verts. Vous allez devenir le Père Queuille des internautes écologistes et de ce ceux qui sont passés à la gauche du socialisme. Evidemment, je ne vous suis plus : il ne s'agit pas de jouer ici aux apprentis sorciers sur le fond, ni de varier les plaisirs avec des personnages dignes des fictions d'Aristophane sur la forme des propos, mais de se demander vraiment si EEV se contente simplement de faire de la surenchère verbale; la réalité est, je crois, ailleurs; essayons d'être un peu analytiques : les paramètres traditionnels de la sauvegarde écologique mondiale, "risque zéro" et "pollution zéro", n'existent actuellement nulle part pour les différentes sources d'énergie exploitées aujourd'hui sur notre planète. Pour restructurer nos bilans énergétiques mondiaux, personne ne nie qu'il est très difficile de passer du stade expérimental du laboratoire à l'alimentation opérationnelle en électricité de territoires entiers (mégalopoles, régions rurales ...). Il est donc urgent de repenser nos modes de consommation et nos modes de vivre en société; l'homme finira bien par trouver les alternatives écologiques indispensables qui lui manquent si a lieu un véritable débat de fond de la part des instances politiques dirigeant actuellement cette planète. Je vous reproche enfin de stigmatiser à grands renforts de pastiches un camp politique que vous n'aimez pas, de caricaturer avec un enthousiasme jubilatoire le pauvre """gauchiste"""" que vous n'aimez pas non plus. Egalement, vous ne tenez pas compte d'une véritable demande sociale d'écologie dans notre pays; c'est peut être dommage pour vous et peut être dommage pour le modem. La donne politique est en train de changer au niveau sociétal et le Centre reste écartelé entre des positions finalement assez conservatrices. On ne peut hélas plus faire de politique sans faire référence au présent. Aller à l'encontre de "l'ère du temps" parait fatalement anachronique, et cela semble d'autant plus vrai dans un monde en mutation rapide. EEV paraît avoir consolidé ses positions dans le paysage politique français depuis les dernières élections européennes, et il fera tout pour maintenir ses acquis, d'autant que l'électorat est devenu de plus en plus volatile au niveau de ses ultimes intentions de vote. La caricature est aussi une variable réductrice de la réalité électorale et des personnalités qui la composent, et je vous le reproche enfin. Vous ne pouvez pas réduire en une seule figure l'électeur lambda d'EEV tellement la variété des profils paraît s'imposer. C'est un ancien militant modem qui parle ici de son passage tranquille à EEV, qu'on ne peut en rien soupçonner de "gauchiste".

Écrit par : Jourdan | samedi, 19 mars 2011

@Christian,
Bah, non je ne rève pas ;-)
@Jourdan,
Bah, M'me D et ses histoires d'hémisphères a largement prouvé ses "compétences".
Quand à d'autres ex-modem avec leur "Fuck, fuck, fuck U Shima" aussi...

Écrit par : Martine | samedi, 19 mars 2011

@heretique
J'ai bien noté la chaîne. Le sujet est ardu, tiens...

Écrit par : h16 | lundi, 21 mars 2011

Eh bien, je constate après plusieurs semaines que les arguments de Martine Mirab and co planent toujours aussi haut et révèlent "une belle ouverture d'esprit!"

Pour info: http://www.lejdd.fr/Politique/Elections-regionales-2010/Actualite/Sept-Francais-sur-10-favorables-a-l-arret-du-nucleaire-287661/?from=headlines

(Le nucléaire ne laisse pas interrogatif que les écolos... il me semble...)

Écrit par : louloute | mardi, 22 mars 2011

amusant la manière de présenter les choses : 59% pour un arrêt progressif. Peu disent autre chose. A condition d'avoir une énergie de substitution...sérieuse !

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 mars 2011

@Louloute,
Pdlol :DDD faut pas etre jalouse comme ca...
Le votre de la "haute voltige" et argumenté, c'est sur.
Bah, ne travaille plus sur le web, déjà dit.
Sinon, l'éducation vous avancez? :o)))

Écrit par : Martine | mardi, 22 mars 2011

Les commentaires sont fermés.