Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ceci est mon argent, prenez et mangez en tous... | Page d'accueil | Fabuleuse Henriette !... »

dimanche, 06 mars 2011

Qui sème le vent récolte la tempête...

Un sondage donne Marine Le pen à 23%. Rien d'étonnant. Mais ce qui serait comique si ce n'était déjà tragique, cela a été la réaction de la gauche. La gauche accuse Sarkozy de favoriser le FN en lançant des débats qui sont porteurs pour ce parti. On la reconnaît bien la gauche de 2002. Elle n'a pas changé.

Elle préfère se presser de planquer la poussière dans un coin plutôt que d'affronter les vraies questions. C'est encore plus amusant de voir la gauche de la gauche s'imaginer qu'elle a laissé le discours anti-capitaliste à Marine Le pen. L'électorat du FN se fout bien du capitalisme.

Quant à la droite, Sarkozy en tête, elle n'a pas compris que cela ne sert à rien de susciter quelque débat que ce soit sans résultats. En 2007, Sarkozy arrivait fort de sa fermeté lors des révoltes de 2005 et d'une légère décrue de l'insécurité. Aujourd'hui, il parle de sécurité en laissant des tribunaux encombrés faute de moyens et des effectifs de police réduits. Je ne parle même pas d'une immigration toujours plus galopante en débit des haussements de menton du Lider minimo.

Réduire le FN, c'est possible, mais il faut en avoir la volonté.

Alors évidemment, je pourrais aussi me demander ce que le MoDem pourrait faire pour amoindrir le FN. Eh bien c'est simple : porter haut ses valeurs, cesser de faire du PS light et d'enfoncer les portes ouvertes, sortir de la déclaration d'intention et faire des vraies propositions.

Je suis attristé par l'indigence de nos propositions. Est-ce qu'on peut enfin sortir de la bisounourserie et attaquer ce qui préoccupe les Français de front ? Plus nos propositions et notre discours se fondront dans ce que disent les autres, plus nous serons transparents et évanescents. Si moi, qui suis un militant confirmé, j'ai ce sentiment en écoutant le MoDem s'exprimer, je me demande bien ce que peut penser le Français qui ne se préoccupe pas plus que cela du jeu politique ordinaire.

En tout cas, côté présidentielles, je crois que c'est assez simple : la gauche doit se rassembler, et la droite aussi. Je ne vois pas trop l'intérêt d'une candidature d'Éva Joly, dont le discours oscille entre celui de l'extrême-gauche (Mélenchon) et celui du PS. Les Verts, qui se définissent d'abord comme de gauche avant d'être écolo, devraient donc se fondre avec le PS, au moins pour cette élection. Pas facile pour Villepin de rejoindre Sarkozy, mais puisque ce dernier semble donner petit à petit la main aux ex-chiraquiens, ces deux-là ont fortement intérêt à enterrer la hache de guerre et à se rejoindre. 

Quant au centre, son unique et véritable représentant est Bayrou. Il faut juste que les divers représentants du MoDem cessent de rêver à une grande alliance avec le PS. 

On me parle sans cesse des sociaux-démocrates du PS comme des gens qui pensent la même chose que les centristes et les démocrates. Eh bien non, non, non et non. Je ne pense pas comme les sociaux-démocrates. J'ai quelques convergences ponctuelles, tout au plus, et de très grosses différences. Très souvent, l'européisme béat des sociaux-démocrates, leur propension à mépriser le petit peuple, leur constructivisme naturel ont le don de m'exaspérer. 

Ce n'est donc que par défaut et pour éviter un désastre encore plus grand que ce qu'ils représentent que je pourrais m'allier avec des sociaux-démocrates.

16:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : modem, fn |  Facebook | | |

Commentaires

Vaste sujet et il n'y a pas encore de commentaire ?
La gauche de la gauche n'y croyait pas. En décembre j'avais oser dire à des amis communistes (oui;.. j'en ai ) que le FN allait faire un bon score très bientôt (il suffit d'entendre les commentaires de la population à travers les différentes provinces) on m'a rit au nez... le FN est mort disaient-ils, ils se battent entre eux ! Ils ont du confondre avec le PS. Je leur ai dit "on en reparlera", je ne savais pas que ce serait si tôt.

Il est temps de comprendre que nous pouvons être sujet de notre propre histoire, et de ne pas laisser faire les extrèmes.

Écrit par : Dany de Fanal Safran | dimanche, 06 mars 2011

Je partage assez fortement l'analyse de cet article, et notamment le sentiment que nous (MoDem) restons trop souvent en réaction par rapport à l'actualité, et pas assez souvent comme une force politique qui devrait se faire entendre par son programme, dont la fondation serait le projet Humaniste mais dont la forme me semble rester à écrire.

Pour le dire autrement, j'ai l'impression que nous sommes parfois schizophrènes : centriste modérateur, dont le rôle ne serait que de se placer par rapport aux forces en présence pour minimiser l'impact extrême, ou réelle force politique novatrice ? Tout se passe comme si nous n'osions pas encore nous revendiquer de cette nouvelle démarche..

Écrit par : Thierry Mallard | dimanche, 06 mars 2011

Monsieur l'hérétique, cela fait 5 ans que je vous lis et cela avec plaisir ...
Nous rentrons en campagne présidentielle et c'est pour moi une bonne chose. Le MoDem j'ai laissé tombé après une première année de cotisation. Trop d'opportunistes avec certainement des bonnes idées mais sans connaissance réelle des problèmes de la population.
Mon leader et c'est parfois difficile de le défendre lorsqu'il fait des conneries reste François Bayrou (FB comme noterait notre troll Martine)
Maintenant concernant ce billet, il me semble qu'il serait urgent de mettre dans un même panier UMP et PS qui sauf erreur ne vise que le pouvoir et la domination et non la satisfaction des français. Tant que vous les mettrez en opposition vous valoriserez les propos de l'un au détriment de l'autre et comme actuellement ces deux partis sont rejetés cet amalgame favorise les extrêmes.
Il nous faut à tout prix sortir de cette dualité droite-gauche pour faire valoir nos idées; les vôtres, celles de beaucoup de nos compatriotes et les miennes: être humain et respectueux des besoins des autres

Écrit par : Berboral | dimanche, 06 mars 2011

Monsieur l'hérétique, cela fait 5 ans que je vous lis et cela avec plaisir ...
Nous rentrons en campagne présidentielle et c'est pour moi une bonne chose. Le MoDem j'ai laissé tombé après une première année de cotisation. Trop d'opportunistes avec certainement des bonnes idées mais sans connaissance réelle des problèmes de la population.
Mon leader et c'est parfois difficile de le défendre lorsqu'il fait des conneries reste François Bayrou (FB comme noterait notre troll Martine)
Maintenant concernant ce billet, il me semble qu'il serait urgent de mettre dans un même panier UMP et PS qui sauf erreur ne vise que le pouvoir et la domination et non la satisfaction des français. Tant que vous les mettrez en opposition vous valoriserez les propos de l'un au détriment de l'autre et comme actuellement ces deux partis sont rejetés cet amalgame favorise les extrêmes.
Il nous faut à tout prix sortir de cette dualité droite-gauche pour faire valoir nos idées; les vôtres, celles de beaucoup de nos compatriotes et les miennes: être humain et respectueux des besoins des autres

Écrit par : Berboral | dimanche, 06 mars 2011

Votre troll :ppp de service, ajoutera que ce sondage peut favoriser aussi un retour massif vers les urnes.
Voili, voila voilou bonne fin de journée

Écrit par : Martine | dimanche, 06 mars 2011

J'ai tendance à partager l'avis du troll Martine :-))))))))

Sur le fond ... certes certes, faire du PS light ne sert à pas grand chose, on est d'accord. Et la démarche droite light (morin, borloo, arthuis ...) ça mène où ?

Je suis obligé de continuer à penser que j'ai raison, vu que le fait s'obstinent à ne pas me démentir ....

Écrit par : Claudio Pirrone | dimanche, 06 mars 2011

Juste une petite remarque : il ne faut pas chercher beaucoup pour comprendre l'intérêt d'une candidature d'Eva Joly. Si vous ne la voyez pas, c'est parce que vous avez cédé au piège de la politique politicienne, en défendant d'abord votre parti avant de défendre l'intérêt du pays. D'ailleurs la teneur de votre article montre le désarroi que vous inspire le Modem. Il ne serait pas étonnant qu'en vous débarrassant de vos allégeances mal placées vous découvriez qu'Eva Joly défend les valeurs qui vous tiennent le plus à coeur, notamment en matière de justice sociale. Vous ne pourriez pas la ranger parmi ceux qui méprisent le "petit peuple" si vous vous penchiez réellement sur son discours.

Écrit par : oleagineuse | dimanche, 06 mars 2011

@oleagineuse
Mon parti m'inspire un vif désarroi justement parce qu'il commence à ressembler à Éva Joly : de l'idéologie plutôt que de la pratique, une obsession monomaniaque pour la pureté en politique. Tout ce que je déteste.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 06 mars 2011

Hérétique, votre fanatisme vous aveugle. On ne peut être plus pragmatique qu'Eva Joly. Pragmatisme guidé par l'humanisme : que demande le peuple ? Quant à cracher sur la pureté en politique, j'aimerais que vous développiez : en quoi un comportement pur, de la part de quelqu'un qui choisit de diriger un pays, peut-il être détestable ? Et surtout comment un comportement impur peut-il éviter d'abîmer le système qu'il sert ?

Écrit par : oleagineuse | dimanche, 06 mars 2011

@oleagineuse
" Vous ne pourriez pas la ranger(Éva Joly) parmi ceux qui méprisent le "petit peuple" si vous vous penchiez réellement sur son discours.""
Tout les discours de nos politiques s'adressent entre autre à cette catégorie de personne où chacun s' y retrouve.
De l'extrême droite à l'extrême gauche tous sont contre la corruption et pourtant ...
Suivez un peu le parcours de Mme Vichnievsky une amie d'Eva Joly élue député européenne et après nous pourrons parlé du peuple (Elle commence sa carrière en 1979 comme juge d'instance à Colombes. Nommée juge d'instruction à Paris, elle se voit confier le dossier sur la mort de Robert Boulin. Le dossier ayant été instruit par son prédécesseur, elle prononce un non lieu le 20 septembre 1991, dans l'affaire Boulin neuf jours après avoir pris ses fonctions.Source wikipédia)

Écrit par : Berboral | dimanche, 06 mars 2011

Donc la troisième voie, c’est Marine Le Pen. J’ai bien compris ?

Écrit par : Battling | dimanche, 06 mars 2011

Un sondage très suspect, déjà critiqué sur la méthodologie. Mais à qui profite vraiment ce sondage ?

Un très bel effet pour remobiliser l'électorat de droite. Et oui, les cantonales approchent, les présidentielles pointent à l'horizon. Il est temps de réveiller la droite...

Et aussi un sondage qui tombe à point pour disqualifier tous les candidats "alternatifs" de droite. Ceux qui comptent se présenter en 2012 : Villepin, Borloo, Morin. Le message est clair : "il faut l'union de la droite".

En bref, une belle stratégie. Les politiques qui feignent d'être choqué ou ébranlés sont finalement les seuls bénéficiaires...

La seule consolation pourrait venir de ces candidats alternatifs de droite : il faudrait que l'un d'eux réussissent à profiter de la remobilisation pour surpasser Sarkozy...

Écrit par : MaxF | dimanche, 06 mars 2011

C'est bizarre ce sondage ... Il tente de demontrer que Mme Aubry ne serait pas à la hauteur ... ça sent la manip

Écrit par : Orange Verte | dimanche, 06 mars 2011

"L'électorat du FN se fout bien du capitalisme". Je dirais que tu as tout faux sur ce point car il assimile assez logiquement le capitalisme et le libéralisme qu'il exècre.

Écrit par : zapataz | dimanche, 06 mars 2011

En tout cas avec ce type de sondage exit les "petits candidats" et vote utile à droite sur Sarko et à gauche sur Aubry ou autre

Écrit par : Orange Verte | dimanche, 06 mars 2011

Très franchement, je suis en désaccord total sur ton billet...

"Rien d'étonnant. Mais ce qui serait comique si ce n'était déjà tragique, cela a été la réaction de la gauche."

Si ce n'est pas étonnant, c'est que quelqu'un l'a provoqué, non?! Pas la gauche me semble t-il (parce qu'elle n'est pas au pouvoir, je tiens à te le rappeler), ou alors il te faudra réussir le grand écart facial...

Et qui l'a provoqué ce sondage??? Martine Aubry et le PS?

Ton billet ressemble à une espèce d'aveuglement anti-socialiste, permets-moi de te le dire en toute sincérité.

Tu n'as pas encore remarqué que l'UMP jouait (à tord) sur son flanc droit depuis le début de la législature de Sarkozy???

Alors pourquoi condamner les socialistes, toi-même qui semble condamner un futur débat sur l'Islam?

Surréaliste...

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 06 mars 2011

"Si Nicolas Sarkozy veut dire qu'il veut parler et débattre de l'immigration et de l'intégration, parlons-en, mais qu'il le dise franchement. Juguler les flux migratoires, par exemple, cesser de naturaliser en masse, reconsidérer la pratique du regroupement familial en le limitant à des cas précis, en finir avec la politique du chiffre, pourquoi pas. Mais agiter bêtement un épouvantail qui n'a rien à voir avec nos vrais problématiques, tout en menant la même politique, c'est de moquer du monde."

C'est toi qui a écrit cela il y a quelques jours. Alors depuis quelques jours, les problématiques qui n'intéressent personne (et je suis bien d'accord avec toi sur ce point), sont devenues telles que (la gauche) "Elle préfère se presser de planquer la poussière dans un coin plutôt que d'affronter les vraies questions."

T'es tombé sur la tête ou quoi???

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 06 mars 2011

@JF le Démocrate
Pourquoi tombé sur la tête ?

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 06 mars 2011

@Zapataz
Ce n'est pas un électorat idéologique, donc capitalisme, pas capitalisme, pas leur problème.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 06 mars 2011

@l'Hérétique

Réponse de jésuite...

OK, tu es mal à l'aise sur le coup.

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 07 mars 2011

Bonjour Hérétique !
je trouve amusant que vous veniez me parler de Vichnievsky. Si votre méthode consiste à attaquer les voisins de l'accusé, laissez-moi vous dire que vous feriez bien d'en changer... Moi je ne voterai pas pour Vichnievsky, et ça tombe bien puisqu'elle ne se présente pas. Je remarque aussi que vous ne répondez pas à mes questions sur la pureté en politique. Peut-être aimez-vous trop les mots, et pas assez leur sens? Beaucoup de forme et plein de vide. Désolé mais jusqu'à présent vous ne suscitez pas l'estime.

Écrit par : oleagineuse | lundi, 07 mars 2011

Bonjour Hérétique !
je trouve amusant que vous veniez me parler de Vichnievsky. Si votre méthode consiste à attaquer les voisins de l'accusé, laissez-moi vous dire que vous feriez bien d'en changer... Moi je ne voterai pas pour Vichnievsky, et ça tombe bien puisqu'elle ne se présente pas. Je remarque aussi que vous ne répondez pas à mes questions sur la pureté en politique. Peut-être aimez-vous trop les mots, et pas assez leur sens? Beaucoup de forme et plein de vide. Désolé mais jusqu'à présent vous ne suscitez pas l'estime.

Écrit par : oleagineuse | lundi, 07 mars 2011

Bonsoir de retour sur vos (excellentes pages) le temps d'un post. porter haut ses valeurs ? c'est la moindre de choses mais il faut faire plus et plus fort pour soulever une présidentielle... aller au combat, pousser les porte, taper fort et juste sur les autres (surtout quand ils persistent dans leurs erreurs comme le PS et l'UMP) et montrer sa différence, ce que le modem a souvent un peu de mal à faire (les centristes sont trop gentils souvent). Ceci dit je n'en démord pas François Bayrou a une grande opportunité en 2012 pour une raison simple, Marine le Pen perd dans tout les cas au second tour, lui gagne dans tout les cas, et ils ne sont que deux à incarner les candidats anti-système (anti UMPS). il faut simplement faire passer le message de manière forte pendant la campagne, certes cela ne sera pas le seul obstacle, DSK (si il est là) en sera un autre, mais je fait confiance a FB pour trouver les mots pour s'en différencier positivement (axe DSK = Washington pas l'Europe indépendante des blocs, ni la France indépendante tout court). Nous sommes en face de deux "bulles" qui incarnent les espoirs (et les fantasmes) des deux moitiés d'orange que sont les français aujourd'hui (les nonistes et les ouiistes de 2005) : DSK et Marine le Pen. Marine le Pen est en train de réussir une prouesse en siphonnant les voix des nonistes de gauche (via sa posture "républicaine" qui a brisé la digue interdisant à de nombreux citoyens issus de la gauche de la gauche de voter pour elle - j'en prend pour preuve les réunions d'urgence récentes au sein de la CGT pour endiguer la fuite de certains adhérents vers le FN) après avoir incarné les nonistes de droite. DSK lui, incarne le parfait candidat Ouiistes (neo-libérale légèrement teinté - vaguement soupoudré plutôt - de social, mondialiste écologiste chic et j'en passe) mais les deux sont des caricatures de leur propre camp. Seul François Bayrou peut réconcilier une part des deux blocs (incarnant ainsi le rassembleur du pays) tout en proposant un autre chemin que l'UMPS. Un peu de stratégie : F Bayrou est toujours crédité de 5% (face a DSK) à 8% des voix (face a Aubry) c'est à dire son score du début de campagne 2007 (6%) ce qui est un exploit après tout ce qu'il a traversé. Si FB propose un programme clair et pragmatique (conceptualisé en prime, les citoyens ne retiennent plus que la phrase du concept principale de type "travailler plus pour gagner plus") qui laisse un espoir social et sonne "la relance", sous condition qu'il tape fort et juste sur le PS comme l'UMP (complaisance envers les puissants, trop de collusion d'intérêts, trop de soumissions aux neo-libéralisme qui n'est pas le libéralisme) et applique la bonne feuille de route (non à l'UMPS + rassemblement des citoyens du pays pour un nouveau départ = la stratégie "yes we can" + le Fn est une impasse ) il sera en position de siphonner tout azimut (un coup chez DSK, un coup dans l'électorat le moins solidifié du FN) c'est à dire a refaire le coup de 2007 (progression lente mais non stop durant la campagne) et comme il partira de plus haut et que les citoyens sont encore plus lassé de l'UMP comme du PS il a toutes ses chances de figurer au second tour (il faudra que l'intendance suive évidemment c'est à dire l'organisation de la campagne). il ne lui reste a apprendre que quelques trucs et se défaire de quelques tics fatiguant (déjà dit ici) comme de faire des discours trop longs, de s'interrompre trop souvent quand un journaliste bouge trop ce qui "casse" son propre rythme et fait "redescendre l'auditoire", a savoir s'adresser à la France d'en bas (et pas seulement à celle du milieux et aux ruraux) et surtout, surtout à moduler sa position sur l'Europe telle qu'elle est actuellement, ce n'est pas la peine de tourner autours du pot 107 ans, celle ci ne fonctionne pas en l'état (les peuples la rejette), les raisons de cette situation sont multiples dont certaines ne sont pas compréhensibles pour le citoyens moyen (trop de dépendance envers Washington ce qui limite nos alliances et nos options geo-politiques donc économiques) mais il peut (doit même) développer un discours "européen critique de l'Europe" (ce qu'il a commencé à faire et cela est excellent, il a récemment prononcer le mot "Nation" un matin sur une radio : enfin ! à croire qu'il est tombé sur l'un de mes anciens messages ici... je plaisante naturellement). L'Europe fédérale telle que les américains rêvaient de nous l'imposer depuis 1946 et à laquelle ne croyait pas une seconde le général De Gaulle (autrement plus visionnaire et pointue que le pentagone et la CIA réunis sur bien des points, il savait que l'URSS imploserait lui qui ne parlait que de la "Russie", que la chine allait passer à la vitesse supérieure - il a a reconnu le premier la "république populaire", vue avant l'heure l'impasse neo-liberalisme débridé basé sur une bulle permanente et un dollars monnaie de singe - revoir la séquence 65-66) ne verra pas le jour avant longtemps, reste qu'il reste à bâtir une Europe des "nations-unies" autours d'un projet de développement commun indépendantes des blocs USA-chine (sans doute en nous rapprochant de la Russie mais c'est un sujet qui fâche, surtout les éternels adeptes de l'OTAN made in US), sans entrer dans de tels détails Bayrou doit plaider pour une Europe qui joue sa propre carte, cherche des partenariats intelligents et cesse de jouer l'autruche avec sa monnaie qui ne peut pas uniquement être une variable d'ajustement dollars-Yuan pour faire plaisir à l'oncle Sam. Bref, Bayrou a toute ses chances... l'homme est obstiné, libre, têtu comme 100 mules béarnaises, visionnaire et connait aussi bien la France des villes que des campagnes... il peut le faire, il doit le faire ! Sinon ce sera le début de la grande nuit (montée en puissance progressive du FN) qui ne pourra que nuire à tout les citoyens (en premier lieu aux électeurs du FN eux mêmes qui visiblement ne se rappellent pas qu'un partie extrémiste -de gauche comme de droite - n'a pas de solutions a apporter une fois arrivé au pouvoir, dés lors sa seule option est de manier la force pour museler toute opposition. Bayrou est l'une des dernière clé pour tenter d'éviter le pire... il doit prendre une posture plus gaullienne (au dessus des clivages, de la fracture historique et profonde entre ouiistes/nonistes tout en ayant des mots rassurants et clairs pour les deux camps). Encore bravo pour ce blog.

Écrit par : uncitpyencommelesautres | mardi, 08 mars 2011

Les commentaires sont fermés.