Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'homme, l'enfant, le frigidaire et la télévision | Page d'accueil | Centriste ou...bayrouiste ? »

samedi, 05 février 2011

L'Égypte comme l'Iran, mais lequel ?

Je ne suis pas certain de me réjouir du climat de révolte en Égypte. Bien sûr, la population cherche à chasser son despote, mais de l'autre, même s'ils n'ont pas été à l'origine des troubles, les Frères Musulmans vont tenter de récupérer la situation.

Ils ont été nombreux, en 1979, les intellectuels, à se réjouir de la révolution en Iran. Il suffit d'avoir lu le témoignage de Bani Sadr pour comprendre que les islamistes, comme les communistes à leur début au demeurant, sont prompts, même s'ils sont encore minoritaires, à prendre les rênes d'un mouvement populaire afin de l'instrumentaliser et prendre le pouvoir. Bref, je ne crois pas que ce soit la récente révolte des jeunes en Iran qui soit le modèle de la révolte égyptienne.

La prise de pouvoir par des islamistes en Égypte ferait courir un risque géopolitique majeur à toute la région. 

L'armée semble toutefois déterminée à contrôler la situation tout en évitant de heurter la population. Je suis sceptique sur Baradei : il est connu à l'étranger, les forces progressistes à l'Égypte le soutiennent, mais ce n'est absolument pas une garantie de popularité auprès des masses populaires.

Dans des révolutions comme celles qui se produisent, il faut toujours se garder d'un enthousiasme naïf : gauchistes, libéraux, syndicalistes, étudiants, parce qu'ils sont là et parlent facilement aux médias, ils ont toujours l'impression de parler au nom du peuple, voire d'être le peuple.

Mais le peuple, en Afrique du Nord, a des préoccupations plus prosaïques : il veut simplement travailler et manger à sa faim. Accessoirement, quand il se montre réceptif à une idéologie, c'est généralement celle de l'islamisme triomphant. Le temps de Nasser, fer de lance de la laïcité,  est passé de date depuis fort longtemps déjà.

Commentaires

Je ne peut pas etre plus d'accord avec toi! Merci pour cet article!

Regarde cette video! C du groupe Asian Dub Foundation:
http://www.youtube.com/watch?v=V1Lyc-IPYnY

Écrit par : Laurence | samedi, 05 février 2011

Bonjour,


En gros, vous voulez dire qu'il faut donner aux peuples musulmans à manger et laisser leur destin politique aux mains de l'Occident. Vous parlez de naïveté mais vous faites partie des gens les plus naïfs qui soient. Les gens au contraire sont déterminés à être maîtres de leur Histoire et ne veulent plus de dirigeants à la solde du sionisme. Les choix stratégiques que font des agents d'Israel comme Moubarak ne plaisent pas aux gens autant que sa politique économique ou autre. Que l'Occident persiste dans son entêtement à sauver l'entité sioniste qui n'est plus sauvable par aucun discours hypocrite de paix etc... et les gens s'en souviendront et se radicaliseront de plus en plus. Il faut vous mettre dans la tête que les gens veulent tout simplement être maîtres dans leurs pays et non simplement manger comme vous dites et qu'ils se foutent comme de leurs premières chaussettes des contraintes stratégiques de l'Occident.

Écrit par : Abdelhak | samedi, 05 février 2011

Le peuple faute d'instruction suffisante se cherchera un "héros" comme d'habitude, (je n'invente rien Hegel l'a dit bien avant moi) seul le(s) "héros" sera(ont) habilité(s) par le peuple à effectuer les changements constitutionnels.
Les élites sont formées en Occident, tous confondus, p'tre meme ben des frères musulmans.
Baradei...Double tranchant.
A voir comment tout ceci évolue.

Écrit par : Martine | samedi, 05 février 2011

@Abelhak
Non, j'ai juste dit qu'il ne fallait pas se réjouir trop vite. Les peuples font bien ce qu'ils veulent et personne ne peut les en empêcher...Ils se foutent bien en effet des contraintes stratégiques de l'Occident.
@Martine
Oui, ils vont en effet se former en occident...
@Laurence
intéressante vidéo...

Écrit par : l'hérétique | samedi, 05 février 2011

Tout à fait, la vidéo est intéressante, quasiment que des femmes couvertes...Sauf au tout début, enfin deux trois pour l'image...

Écrit par : Martine | samedi, 05 février 2011

Ah, la connerie des hérétiques bien-pensants ! Les beaufs ont la vie dure, c'est bien dommage.

Écrit par : Le Chanoine | samedi, 05 février 2011

C'est pas simple comme situation, mais ce n'est pas à nous de choisir, s'ils veulent devenir une république islamiste, c'est leur choix... mais ils n'auront peut-être pas gagné au change c'est sûr...

Écrit par : Vallenain | samedi, 05 février 2011

César MAM Broghia, dit l'Hérétique, plus à droit qu'il veut avouer!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 05 février 2011

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/top-news/20110205.AFP1946/egypte-demission-du-bureau-du-parti-de-moubarak-toujours-au-pouvoir.html

Ne pas plonger dans l'hypothèse du NYT, l'Europe n'a que faire de s'encombrer de tels hotes, les US assument leur role...Du début à la fin.
N'est-ce pas M'me Hillary ?

Écrit par : Martine | samedi, 05 février 2011

Caque peuple doit prendre en main sa destiné (Et cela même face à leurs dirigeants)...

Promouvoir la démocratie e l'extérieur de l'occident n'est juste que la version 3.0 du colonialisme :

- Version 1 : Étendons les principe des lumières, de la révolution française et de la démocratie chrétienne via des missionnaires, et favorisons le commerce;

- Version 2 : Étendons le développement et la démocratie via les ONG occidentales (chrétiennes ou marxistes-développementistes), et favorisons le commerce;

Sans compter que dans le révolution égyptienne (comme pour toutes révolution) ce ne sont pas les pauvres pnt initié le mouvement.
Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas exaspérés, mais cela fait depuis bien plus longtemps.
C'est lorsque les classe moyennes commencent à émerger puis sont ensuite menacée de redescendre, qu'un mouvement comme celui-ci peut prendre forme...
Les pauvres peuvent donc essayer d'y passer leurs doléance mais malheureusement ils ne peuvent pas initier le processus...

Or si les pauvres se contentent d'une baisse des prix et son plus nationalistes que les classes moyennes, les classes moyennes elles appellent à la démocratie et à la liberté (Sauf que pour formuler une révolte ainsi il faut être un peu éduquer, les pauvres formule autrement)...

Or si les pauvres faisaient parti de la première phase (prix trop élevés du pain), depuis que les prix ont été baissés et que l'instabilité est ressentie comme trop longue, ils ne suivent plus autant...

Si vous pensez que le centre-ville du Caire représente l'Égypte comme nous font croire les médias occidentaux, voyagez dans la vallée du Nil, ou allez dans les faubourgs lointains du Caire...
Vous y verrez une population bien plus défavorisée (chiffonniers, ou personnes habillées quasiment de hayons...)

Écrit par : Sylvain | dimanche, 06 février 2011

@Sylvain,
J'espère que votre commentaire ne me concerne pas, car votre lecon,
merci bien^^^.

Écrit par : Martine | dimanche, 06 février 2011

Eh voui, le quai d'Orsay peut laisser des souvenirs plein d'amertume...Avec pi'tr l'envie de remplacer une femme semblant avoir présenté plus d'adaptitude à la défense qu'à ce poste.
Le panache "blanc" a laissé des souvenirs si impérissables outre-atlantique... Ahlala :o)))

Écrit par : Martine | dimanche, 06 février 2011

Les commentaires sont fermés.