Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tunisie : prudence de sioux au Sénat, de bruit et de fureur au MoDem... | Page d'accueil | Marine Le pen écrase vraisemblablement Gollnisch »

vendredi, 14 janvier 2011

Porosité nationaliste...

Corto a-t-il pressenti le sondage et le dossier associé de Marianne2 ? Toujours est-il que dès mercredi, il posait sur son blogue la question de l'attitude que l'UMP doit adopter vis-à-vis du FN. Ce blogue, je le crois, a régulièrement mis en garde contre le retour du Front National, estimant que les thématiques fortes de ce parti demeurent d'actualité, même si elles n'apparaissent pas de prime abord dans les sondages sur les préoccupations des Français. Les gesticulations inutiles de Nicolas Sarkozy, les glapissements effarouchés de la gauche, lui ont largement préparé le terrain. Une fois sur deux, quand je traite de l'immigration, ici, a fortiori de la sécurité, il se trouve une foultitude de beaux esprits, généralement de gauche mais aussi parfois du centre, pour bêler en choeur et qualifier le blog de sous-marin du Front National.

Les électeurs de l'UMP sont tentés par le Front National parce que la droite s'obstine à se moquer d'eux et à ne pas traiter les problèmes associés à l'immigration et à l'insécurité. Je l'ai déjà dit plein de fois ici :

- tandis que Sarkozy fait des moulinets de bras, il réduit le nombre de fonctionnaires de police et n'augmente pas les moyens de la justice. Au contraire, il l'étouffe même sous une inflation législative aussi chronophage qu'inutile.

- il s'en prend avec une démagogie aussi rare que navrante aux Roms (confondant au passage les gens du voyage avec ces derniers au point de se faire reprendre par le FN !!!) et dans le même temps, le gouvernement Fillon a accordé la nationalité française à 200 000 étrangers chaque année, poursuivant le regroupement familial initié et jamais interrompu depuis sous le septennat Mitterrand.

Bref : le bilan de la gauche qui accusait le peuple de fantasmer était déjà nul, mais Sarkozy qui roulait des mécaniques en 2006 a réussi à faire encore pire.

Il se trouve malheureusement que l'euro a mauvaise presse, par les temps qui courent (et Dieu sait, pourtant, si cette monnaie nous a protégés !). 

Il y a donc là les ingrédients d'un cocktail explosif. 

De son côté, Marine Le Pen a adopté une stratégie particulièrement adaptée : elle s'est débarrassée des oripeaux fachos qui caractérisaient jusque là le FN et compte bien faire de son mouvement un parti "présentable", c'est à dire, en somme, un parti populiste comme on en trouve en Hollande, en Hongrie ou encore en Pologne. Par ailleurs, je fais partie des Français qui ne la considère pas comme raciste, en effet. Ce qui ne l'empêche pas de surfer sur le rejet de l'immigration au sein de la population française, bien entendu...

Notez que je mets présentable entre guillemets. Pour moi, le populisme, c'est le mal, qu'il vienne d'un Mélenchon ou d'une Marine Le Pen.

Il n'en reste pas moins qu'il ne suffira pas de beugler à la peste brune pour éviter de devoir choisir entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy en 2012 (cauchemardesque). Je dois toutefois être clair : si cela doit arriver, cela arrivera. C'est aux partis politiques de présenter un programme et des résolutions qui tiennent compte des aspirations populaires. Moi, je continuerai à voter centriste au premier tour, y compris si un sondage prévoit la présence du FN au second tour. Seule une alliance gauche-centre avec un programme qui me conviendrait (et on est très loin du compte) pourrait me faire changer d'avis.

Bref, sur la sécurité et l'immigration, courir derrière le FN ne sert à rien : il faut le devancer, tout en récusant la stigmatisation, avec évidemment le handicap que le FN pourra tenter de faire valoir qu'il a eu raison avant tout le monde.

Je sais qu'au MoDem on se préoccupe au moins de la sécurité. J'en ai discuté avec quelques membres des commissions, et je connais leur désir de bien faire dans ce domaine. Je dois néanmoins leur dire que leur projet actuel est très largement insuffisant ; que leur discours doit également s'affranchir radicalement de toute forme de bien-pensance de  gauche. Il faut dire et annoncer les choses calmement mais fermement, sans hésitation et sans crainte.

Après, il deviendra possible de coincer le FN : son programme économique est truffé de contradictions et revient, in fine, soit à couler économiquement la France, soit à ouvrir très grand les portes aux productions étrangères. J'y reviendrai, en particulier en ce qui concerne les délocalisations et l'industrie, pour montrer les dommages qu'occasionnerait à notre pays l'application du programme du Front.

Il me semble logique de me porter vers des blogs de droite et centre-droit ou assimilables pour continuer la chaîne initiée par Corto. Je pense notamment à :

Xerbias, Aequalis, le Chafouin, Hashtable, Lomig, j'ai rarement tort.

Je ne sais pas s'il répondra, mais je serais fort curieux de connaître l'avis de l'un des principaux ténors des blogs de gauche sur le sujet, j'ai nommé Sarkofrance. Il a méthodiquement démonté le sarkozysme depuis 3 années, que proposera-t-il pour éviter l'alliance UMP-FN ?

Commentaires

1. La menace d'un deuxieme tour Sarko Le Pen n'est absolument pas gagnée.

prenons cette config.

Marine Le Pen 17%
divers extreme droite 2%
Nicolas Dupont Aignan 1%
Christine la Boutin 2%
Nicolas Sarkozy ou autre UMP 14%
Galouzeau de Villepin 4%
Herve Morin 2%
candidat Alternative Libérale 0%
Francois Bayrou 10%
Eva Joly 15%
le candidat PS 15%
Marie-Segolene Royal 11%
Melenchon 4%
Besancenot 2%
Arthaud 1%
Schivardi ou autre extreme gauche 0%

On se retrouve avec Le Pen contre Eva Joly ou Martine Aubry, et c'est bien ca qui effraye l'Elysee.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 14 janvier 2011

3. la sécurité n'est pas le moteur du FN. Sinon le 93, le XVIIIe, le XVIe devraient être acquis au FN bien plus que des villages alsaciens ou varois.

Le moteur du FN c'est le modele de civilisation. C'est bien plus puissant que l'insécurité même si ca en fait partie.

La Haute Carinthie, le canton de Schwyz, la région de Noord Holland ne sont pas le Bronx. La Somme non plus.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 14 janvier 2011

2. que les electeurs UMP aiment à 54% le FN est une bonne chose. Ca permettra de recréer l'UDF plus facilement, en ramenant les centristes de l'UMP vers les valeurs libérales et démocrates.

http://leparisienliberal.blogspot.com/2010/08/matrice-de-nolan-du-paysage-politique.html

Pour peu que les centristes se trouvent une figure pour les incarner, que ce soit Francois Bayrou, Hervé Morin, Louis-Marie Bachelot, Alain Madelin ou Marielle de Sarnez.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 14 janvier 2011

Prenons une config. plus probable !

Autre Extrême droite 4%
Marine Le Pen 17%
de Villepin 22%
Francois Bayrou 8%
Eva Joly 9%
Ségolène 15%
Mélenchon 25%
Extrême Gauche 4%

Et la 5éme est morte !

Écrit par : Toto | vendredi, 14 janvier 2011

Pour ma réponse, c'est par ici : http://xerbias.free.fr/blog/index.php/2011/01/14/549-que-change-marine-le-pen

Écrit par : xerbias | vendredi, 14 janvier 2011

@ Toto :

1. il manque des candidats d'extreme gauche. Rappel : on avait 4 communistes au 1er tour en 2007. QUATRE personnes qui avaient convaincu 500 élus que malgré leur apologie pour un systeme qui a fait 100 millions de morts, ils etaient dignes de se presenter à la Présidentielle.


2. sur les 9 millions de fonctionnaires ou titulaires de revenus publics, au moins la moitié sont les bac +3 progressistes et inquiets, profs, intellos precaires et autres fonctionnaires. Ils ne voteront pas Melenchon (enfin, normalement !)

3. votre scenar à 8%+9%=17% minimise le poids des centristes, libéraux démocrates. AMHA il manque 10 points, à moins qu'ils s'abstiennent massivement, bien sur.

4. Sarko DOIT se representer, ou alors les affaires que Dati sait à son sujet ressortiront, sans parler des affaires ALbert Frere / CDC / Quick, Eric Woerth / L'Oreal & co.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 14 janvier 2011

@toto
vous êtes très très très très très optimiste...
@Xerbias
Je l'ai lue, merci.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 14 janvier 2011

Un tag qui vient à point pour le week-end !
Merci :)

Écrit par : h16 | vendredi, 14 janvier 2011

Disserter sur les sondages à 18 mois de l'élection est une perte de temps.

Cependant l'histoire montre que lors de chaque crise économique il y a un rejet de la classe politique dite de gouvernement que ce soit en Europe ou dans le monde.

Une partie des électeurs veulent sanctionner la classe politique qui a échoué. L'histoire montre aussi que tantôt c'est l'extrême gauche qui récupère les mécontents, tantôt c'est l'extrême droite.

En ce moment c'est l'extrême droite qui a le vent en poupe en Europe pour plusieurs raisons.

La vieille Europe peine à trouver des solutions a la crise tandis tandis qu'ailleurs la reprise est la.

la vieille Europe a raté l'intégration des pays venant du bloc de l'Ouest.

La vieille a échoué a se donner une constitution avec le TCE.

La vieille Europe se cherche car elle oscille en Europe des états et l'Europe fédérale,son fonctionnement est n'est pas adaptée a la violence de la crise actuelle.

la vieille Europe n'est pas incarnée.

Donc il est facile pour tous les extrémistes de jouer sur les ressorts classique en pareille situation: rien de nouveau ......

Le replis sur soi, la peur de l'étranger, le stigmatisation des élites,l'insécurité etc....sont des leviers faciles pour tous les extrémistes.

Il est donc logique de voir monter le FN et un peu l'extrême gauche . De plus il est bon de rappeler qu'une partie importante de l'électorat extrémiste passe sans complexe de l'extrême gauche a l'extrême droite sans complexe et vice versa.

IL est par conséquent "simpliste" de stigmatiser l'immigration en ce moment car c'est un faux problème, comme celui de l'insécurité. C'est la réponse classique en période de crise car il faut bien dire quelque chose.

Donc il vaudrait mieux débattre sur les solutions a trouver au niveau européen pour faire chuter les extrêmistes.....

Écrit par : Europium | vendredi, 14 janvier 2011

@ L'Hérétique

Est-ce que le regroupement familial ne date pas de Giscard plutôt que de Mitterrand ? Il me semble qu'il est dû au gouvernement Chirac de 74-76.

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 14 janvier 2011

@Ch.Romain
Il me semble bien que sa systématisation est un trait du programme socialiste.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 14 janvier 2011

@l'heretique: merci d'avoir pris le relai.
De tous les commentaires, ici ou chez moi, apparait comme une évidence que si l'on veut contrer la montée du FN et éviter les alliances contre nature, il faut absolument que les autres parti (droite ou gauche ) s'emparent pour de bon et concrètement des thèmes qui font le succès du FN: immigration, mondialisation, laïcité,rejet de l'euro... qui sont après tout des préoccupations légitimes. 15 a 18% des gens séduits par le FN, il faut donc leur apporter des réponses tangibles, concrètes et ne pas avoir peur de lever certains tabous. Ce que le PS n'a jamais su faire franchement ( on est tous frères ) ce que l'UMP a entrepris parfois maladroitement ( identité nationale ).


Après, je note que lorsque l'on parle de la classe politique, on entend souvent "tous pourris " non sans raisons. Je n'ai jamais entendu le FN se faire qualifier de la sorte. Faute d'être représenté conformement à son électorat, il bénéficie curieusement d'une certaine "virginite" ( suis-je clair ?); c'est aussi un atout pour lui !

cordialement,

Écrit par : corto74 | vendredi, 14 janvier 2011

Je vais attendre d'être taggué (-;

Écrit par : romain blachier | vendredi, 14 janvier 2011

Tiens, en voilà un en salle d'attente...Pdlol
De toutes facons, les propos d'un certain EZ ne peuvent profiter qu'à une "toile Marine" , clin d'oeil à votre billet culturel.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 14 janvier 2011

Tsss, ces 'tits doigts ;)
" à certaines toiles marines" plus mieux ...
Bon retourne dans ma grotte.

Écrit par : Martine | vendredi, 14 janvier 2011

Je m'étais déjà exprimé sur le sujet par ici :

http://gerardmentor.wordpress.com/2010/12/15/je-naime-pas-les-frontistes-ils-sont-pire-que-marine/

Mais je répondrai aussi à cette chaîne : le sujet risque d'être longtemps d'actualité, hélas...

Écrit par : Alexandre GERARD | vendredi, 14 janvier 2011

Mélenchon, puisqu'il se réclame à juste titre de l'élite intellectuelle, n'est donc pas populiste. Pas besoin d'être une lumière pour s'en rendre compte et arrêtez de gober les âneries des médias de masse sur son compte. J'invite tout le monde à réfléchir, à s'éduquer en économie, à se renseigner sur ce qui se passe en Europe, et à lire les propositions du Parti de Gauche ici : http://programme.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=section&id=1&Itemid=13

Bonne lecture.

Écrit par : Sophie | samedi, 15 janvier 2011

@heretique : ma réponse est ici.

http://h16free.com/2011/01/15/6499-un-second-tour-indescriptible

Écrit par : h16 | samedi, 15 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.