Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sans papiers, ok, mais de là à les laisser crever de froid... | Page d'accueil | Ce n'est pas Israël qui menace le Moyen-Orient »

mardi, 30 novembre 2010

Il est vraiment frappé...

Et hop, encore un témoignage à classer dans les cas de psychiatrie lourde. Un blogueur complètement frappé s'est imaginé ( a déliré ? - le point d'interrogation est de trop, je sais -) sur l'après 2012.

Il s'imagine un éclatement de l'UMP mais une grande alliance allant des radicaux jusqu'à au FN. Scénario parfaitement idiot, tant ils sont nombreux, à droite, à avoir récusé formellement toute alliance avec les extrêmes. Il n'y a d'opposition pour lui que les socialistes et les villepinistes. Il ne manquerait pas les centristes et démocrates du MoDem, dans le lot ? N'est-ce pas Bayrou qui a écrit l'Abus de pouvoir ? N'est-il pas un adversaire intraitable du sarkozysme depuis la première heure ? N'a-t-il pas prophétisé avec une justesse remarquable toutes les dérives que connaîtrait notre pays ?

Notre blogueur fou évoque le cas des blogueurs qu'il voit essentiellement être internés en camp. Je le rassure, le seul internement qui pourrait l'attendre, pour ce qui le concerne, c'est surtout l'hôpital psychiatrique.

Déclarer que je pourrais me rallier à une collaboration "républicaine" avec le FN, comme le proclame le monsieur, c'est un tantinet mal me connaître. Et je ne permets pas au monsieur de décerner des brevets d'opposition ou non. L'opposition, j'y suis, et j'y resterai. De mémoire humaine, on n'a jamais vu un centriste se rallier au Front National et plus généralement à l'extrême-droite. En revanche, l'alliance rouge-brun, c'est un lieu commun. Outre qu'elle a produit des massacres au cours du 20ème siècle, elle a fait éclater à plusieurs reprises des démocraties naissantes et fragiles. Après, évidemment, les fauves se sont entre-déchirés, mais cela n'a rien d'étonnant à considérer leur nature.

C'est assez amusant de voir le comique de service rêver de révolution et de casse : voyez plutôt la bande vidéo qui illustre son propos. Pour ma part, je rêve d'harmonie et de dialogue, de paix et de progrès quand je pense à mon pays ; pas de révolution dont l'idéal proclamé peine à masquer le goût pour le chaos, la destruction et la haine et de l'autre.

Tiens, il suffit de voir comment le billet exsude la haine des femmes dont le seul tort est de s'intéresser à la mode. Notre Taliban local les préfère sans doute sous la burqa puisque les voilà affublées de l'élégant sobriquet de "pétasses".

Olympe appréciera à a juste mesure d'avoir été requalifiée comme admiratrice temporaire de Marine Le Pen sous prétexte qu'elle est une femme, j'imagine.

Quant à ce pauvre Nicolas, c'est un laïc qui ne connaît ni dieu ni maître. Ni dieu chrétien ni dieu musulman (ni d'une quelconque autre religion, au demeurant). Voilà qui suffit à le décréter islamophobe.

Ce qui est drôle au possible, c'est qu'il se prend pour un résistant en plus, notre comique pathologique.

Au début il y a une chaîne qui se demande ce que va devenir la blogosphère de gauche en 2012  si l'échec de Sarkozy est consommé. Eh bien à mon avis, elle va continuer à exister, tout simplement, avec toute la diversité des individus qui la compose. Il y a bien sûr quelques esprits fragiles, mais dans l'ensemble, on y lit des analyses de qualité, et on peut supposer que ceux qui se sont construits contre le sarkozysme se reconvertiront, tout simplement. Comme le dit Melclalex, qui est loin d'avoir perdu la raison, peut-être que certains arrêteront mais je ne crois pas qu'il seront nombreux, chacun sait faire preuve d'indépendance et a son libre arbitre devant une situation, un épisode de la vie politique ou encore "les affaires".

Je ne veux pas peiner mes compères de gauche, mais je pense que le prochain gouvernement, de droite ou de gauche, n'aura guère de marge de manoeuvre. L'heure des désillusions risque donc d'être assez terrible à gauche. On peut supposer que les plus virulents se réfugieront à la gauche de la gauche. Les autres en prendront leur parti et, qui sait, on peut toujours rêver, rejoindront le centre, le vrai, le centre démocrate, parce qu'il n'a jamais menti.

15:31 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : blog, rimbus, folie, anticipation |  Facebook | | |

Commentaires

Mon pauvre Hérétique ! "Et hop, encore un témoignage à classer dans les cas de psychiatrie lourde"... Tu es sur de ne pas mériter le même traitement ?

Rimbus développe une fiction (par ailleurs fort habilement) sur la base d'une plaisanterie...

Si tu n'as même plus le sens de l'humour... Par exemple, c'est un jeu entre Rimbus et moi de me faire passer pour Islamophobe !

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

L' humour: s'il est besoin de préciser que "c'est une blague" cela veut dire que^^^N'est-ce pas? Ensuite, peut-etre une plaisanterie entre bloggueurs mais plus simplement le lecteur lambda de passage qu'en sait-il?

Écrit par : Martine | mardi, 30 novembre 2010

Martine,

Si le lecteur ne comprend pas dès la première ligne que c'est une farce, tant pis pour lui. Il n'y a pas de lecteur lambda...

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

@Nicolas
Ah ? Très amusante la collaboration républicaine avec le FN, en ce qui me concerne. Pour le reste, si ça t'amuse...J'ai la susceptibilité assez sensible avec le FN, désolé...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

Excellent Post, merci ! ;-)

Écrit par : rimbus | mardi, 30 novembre 2010

L'Hérétique,

Si tu as des problèmes avec le FN...

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

@Nicolas
Oui : j'aime pas le FN.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

@Nicolas,
J'ai lu les autres aussi, ils m'ont fait rire celui-là pas vraiment, chacun son sens de l'humour, je le crois parfois à double tranchant.

Écrit par : Martine | mardi, 30 novembre 2010

L'Hérétique,

Raison de plus pour en rigoler.

Martine,

Mais non, dans la mesure où c'est annoncé dès le départ.

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

Mouais, mouais, mouais
"Les centristes ca se roule dans la farine ".^^^

Écrit par : Martine | mardi, 30 novembre 2010

"De mémoire humaine, on n'a jamais vu un centriste se rallier au Front National et plus généralement à l'extrême-droite"
On parie que j'en trouve?...

Écrit par : Laurent de Boissieu | mardi, 30 novembre 2010

@Laurent de Boissieu
Ils ont été exclus à chaque fois si vous pensez à Millon ou Soisson.
Leur évolution a d'ailleurs montré qu'ils n'avaient rien de centristes...
Et si vous me dites que l'UDF de Giscard était centriste, c'est non recevable.
Le CDS, oui, sinon, il faut aller chercher le MRP...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

@Nicolas...
mouais...
@Martine
Tiens, l'Nicolas, j'connais d'autres circonstances où ,il a eu beaucoup moins de recul ni de sens de l'humour, allez savoir pourquoi (prises de bec avec Rubin, par exemple...)

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

Pour la prise de bec avec Rubin, il avait fait un billet pour démontrer mon antisémitisme, ça n'était pas de l'humour.

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

@l'hérétique: exclu ou non, il était juste question de "centriste rallié au Front National et plus généralement à l'extrême-droite"
Plutôt que Millon, si vous faites référence à 1998, il vaut mieux parler de Charles Baur.
Cela dit, je pensais plutôt à la mouvance de L'Esprit Public (extrême droite ralliée à Lecanuet en 1965) et, surtout, à la cohorte de notables ralliés à Vichy en 1940...

Écrit par : Laurent de Boissieu | mardi, 30 novembre 2010

@Laurent
vous faites allusion à l'ancienne Alliance Démocratique ? les centristes de l'entre-deux guerres ?
Dites-moi ce que signifie "centriste", à l'époque, alors que la droite française est encore partiellement monarchiste...
En 1965, ce n'est pas un ralliement : même Texier-Vignancourt a appelé à voter Mitterand contre de Gaulle. C'était un TSdG : Tout Sauf de Gaulle...
Baur a été exclu de l'UDF.
@Nicolas
Soit, mais je n'ai pas le souvenir que tu aies montré le recul que tu me suggères d'avoir aujourd'hui.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

L'Hérétique,

Tu n'es pas "accusé" aujourd'hui, tu es juste le personnage d'une fiction en tant que blogueur centriste.

Écrit par : Nicolas | mardi, 30 novembre 2010

@Nicolas
très amusant d'être centriste rallié au FN dans la fiction...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

trop drôle cet échange ! en fait le taulier a juste pété les plombs sur ce passage.
Je vais rectifier le post et le déporter dans un camps des Commandos-Marine, en martyr de la liberté, et le billet sera bon :-)

Tiens je vais mettre Didier Goux à sa place, ce sera drôle, et je serai peut être la vedette d'un nouveau billet sur la réacosphère ! (Suzanne, si tu nous lis…)

Écrit par : rimbus | mardi, 30 novembre 2010

@rimbus
voilà : il suffit de pas grand chose pour satisfaire le petit peuple.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

Comment fais-tu pour dénicher toutes les conneries qui s'écrivent dans ton dos ?
C'est un boulot à plein temps :)

Écrit par : JP | mardi, 30 novembre 2010

Si on oublie le débat sur "sérieux ou humoristique", je trouve que ton point de vue, ta vision de la politique et des extrêmes, sont encore une fois très pertinents.

J'aime tout particulièrement :
"Pour ma part, je rêve d'harmonie et de dialogue, de paix et de progrès quand je pense à mon pays ; pas de révolution dont l'idéal proclamé peine à masquer le goût pour le chaos, la destruction et la haine et de l'autre."

Écrit par : Alexandre GERARD | mardi, 30 novembre 2010

@JP
compteur + wikio labs... :-)
@Alexandre
Merci.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.