Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Liliane Bettencourt diminuée ? Certainement pas ! | Page d'accueil | Zoé, on est avec toi ! »

samedi, 03 juillet 2010

Ils ne lisent que les titres...

Je le savais ! J'en étais même certain, et j'ai enfin une confirmation de mon pressentiment. La plus grande proportion de nos lecteurs ne lisent que les titres. J'avais déjà noté grâce à google analytics que 70% des lecteurs de mon blogue passent entre 1 et 10 secondes sur une page. Bon, eh bien je viens de trouver une étude qui date de janvier dernier et qui montre que 44% des utilisateurs de google actualités ne lisent que les titres ou les résumés. Cela prouve deux choses, en matière d'information : quand vous voulez en faire passer une, le titre et les premiers mots sont primordiaux. Je le savais depuis longtemps. Dans un tel cas, vous avez le choix entre deux types de titres :

a) un titre carré et sans fard, le cas échéant long, rarement élégant, mais informatif. J'utilise ces titres pour des billets 100% militants.

b) un titre accrocheur, mais qui risquera alors de ne séduire qu'un public restreint. S'il comporte la moindre ambiguïté, la moindre allusion, il ne sera pas compris par ceux qui ne font que survoler les titres ou...les flux. Je l'avoue, d'ailleurs, c'est bien souvent ce que je fais moi-même...

22:52 Publié dans Blog, Insolite | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : titre, billet |  Facebook | | |

Commentaires

non, il y a une troisième solution, largement utilisée par ceux qui veulent faire passer une information fausse, mais à laquelle ils sont plus attachés qu'à la vérité:

c) le titre qui annonce une contre-vérité, éventuellement largement contredite par la suite de l'article.

(j'ai pas d'exemple ici, c'est pas les articles que je conserve le plus spontanément...)

Écrit par : do | dimanche, 04 juillet 2010

@L'hérétique,

Pour une fois, pas d'accord. Les éléments "liants" et l'aisance rédactionnelle de l'auteur d'une tribune comptent beaucoup. Pour ma part, je "zappe" les journalistes non selon le le titre et le contenu de leur article mais selon la qualité de leur plume, ce dernier critère étant à mes yeux décisif : pas de vrai article sans une pensée en mouvement, à la fois analytique et synthétique, qui hérarchise et ventile l'information de manière agréable et littéraire, véritable "fil orange" de la réflexion.

Écrit par : Jourdan | dimanche, 04 juillet 2010

Moi je suis partisan du titre qui n'a rien à voir avec le sujet, c'est beaucoup plus amusant... (mais ça doit expliquer que je n'ai pas beaucoup de lecteurs uhuh)

Écrit par : Vallenain | dimanche, 04 juillet 2010

Le titre est important pour différentes raisons. Pour ma part, je préfère un excellent jeu de mot (quand je suis inspiré), ça provoque des RT...

Écrit par : Nicolas | lundi, 05 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.