Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Français sont vraiment des veaux, et encore, je suis bon ! | Page d'accueil | Fini, les nounous ? »

lundi, 28 juin 2010

Des classes à trente ? T'as du retard, mon bon Châtel...

Je m'étais promis de me renseigner pour vérifier si la réalité ne dépassait pas déjà la fiction, le jour où la presse a laissé filtrer que Luc Châtel prévoyait des classes à trente élèves dans les écoles et lycées pour faire encore plus d'économies (tiens ça paiera les fraudes fiscales des huiles...).

Bingo : Châtel a du retard. L'Académie de Paris a eu la riche et transparente idée de faire figurer sur les fiches récapitulatives des des collèges et lycées de son site le document "constat de rentrée. Il suffit de cliquer sur la carte inter-active, et hop, on a les données principales de chaque établissement scolaire parisien. Pratique. Du coup, j'ai commencé à consulter les fiches de quelques collèges. Le croirez-vous ?

Collège La Fontaine, niveau 6ème : 31.3 élèves par classe. Non, non, vous ne rêvez pas. Encore mieux : 32.7 au niveau 4ème ! Non non, vous n'avez pas fumé le câble de votre ordinateur. Ah oui, j'ai compris : c'est un établissement qui a plein de sections "chinois". Alors ils se sont dits, à l'éducation nationale, "ben, des Chinois, y'en a plein, et ils sont habitués à être serrés, hein"...?

Collège Janson de Sailly, niveau 3ème : 30.3 élèves par classe. Yess, plus on est de fous, plus on rit ! Oui, parce que Janson a un projet spécifique pour les élèves en difficulté, avec des classes spécialement aménagées avec des horaires de français renforcés. Il accueille aussi des enfants intellectuellement précoces mais en décrochage. Donc, on s'est dit, à l'EN, que le mieux, c'était de les entasser, parce qu'on rigole plus à plusieurs.

Collège Jean-Baptiste Say, niveau 4ème : 30.2 élèves par classe. Eh, oh, ce n'est pas parce que Jean-Baptiste Say est l'un des pères du libéralisme qu'il faut charger le dos de la bête, d'autant que je me suis laissé dire que le libéralisme n'était pas exactement la politique suivie par notre république "reprochable"...

Collège Molière, niveaux 4ème et 3ème, respectivement 30 et 30.4 élèves par classe. Ils jouent l'Avare, là-bas ?

Bon, je vous épargne les autres niveaux frisant, dans le meilleur des cas le 28 en score plancher et fleurant bon le 29 et des décimales pour le reste (tiens, 29.8 pour Jean-Baptiste Say au niveau 6ème : pas grave, avec les classes à trente dans les écoles primaires, ils vont être habitués, les bambins locaux...).

Alors, évidemment, si la norme devient 30, je tiens le pari qu'on aura entre 35 et 40 dans ces établissements-là.

Tiens, je l'avais signalé, mais voilà en exclusivité, conçue et imaginée par mon confrère démocrate Orange Démocratique la salle de classe du futur. Astucieux, non ?

 

879559748.jpg

D'après mon congénère blogueur, elle peut accueillir 322 élèves. Qui est-ce qui va être content ? Ça va être Châtel...

 

Commentaires

Ce qui est intéressant est la dynamique, pas la statique du nombre d'élèves par classe. Diminue-t-il ou augmente-t-il ?

En tout cas, moi, j'ai fait toute ma scolarité dans des classes où il y avait toujours plus de 30 élèves.

Écrit par : h16 | lundi, 28 juin 2010

tiens, nous, on était 40! je savais même pas qu'ils étaient 30. Mais bon, s'ils serraient la vis partout, on accepterait bien de faire cet effort aussi pour rembourser les 1500 milliards de dette qu'ILS ont contractée.

mais ce qui est horrible, c'est de supporter des trucs comme ça pendant que les autres continuent à piquer dans toutes les caisses qu'ils peuvent.

si vraiment tout était transparent et qu'on voie que tout le monde fait un effort proportionnel, on le ferait, c'est possible d'être 40 par classe, avec peut-être quelques aménagements de discipline: ceux qui veulent pas suivre, qu'ils aillent travailler une année en production: certains le font, et quand ils reviennent, ils sont beaucoup plus motivés!

Mais si c'est juste pour leur payer leurs hôtels de luxe avec des repas à 3000€ par tête dans les îles d'évadés fiscaux, zut, on aimerait bien reprendre nos billes et en faire autre chose.

C'est pour ça qu'on devrait tous s'unir: pour reprendre nos billes et les donner aux associations -honnêtes- de notre choix: associations qui pourraient fonder des hôpitaux, des écoles, des lycées, des universités... Mais à la première malversation, elles verraient leurs adhérents partir, ça les aiderait à rester honnêtes plus longtemps.

Écrit par : do | lundi, 28 juin 2010

@h16
Je ne sais pas, la publication des effectifs, c'est apparemment une nouveauté.
Mais bon, pour ce que j'en entends, les professeurs voient partout les effectifs de leurs classes augmenter.
Tiens, rien que dans le CP de mon second, ils sont 29 ! C'est du foutage de gueule. Inadmissible.
Aujourd'hui, une classe de 30 élèves = encore plus de bordel. Regarde dans quelle société on vit...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 28 juin 2010

@ L'hérétique,

Vos photos sont très bonnes; les professeurs risquent de retrouver bientôt l'enthousiasme de la loi Guizot ! Plus sérieusement, la laïcité progressiste républicaine est tout de même mise à mal avec ce bon Luc Châtel; les solutions de ce ministre, totalement empêtré dans le pétrin des économies budgétaire, sont complètement contre-productives à long terme.

Écrit par : Jourdan | lundi, 28 juin 2010

Pour le fait que les classes nombreuses sont plus bordéliques, sans doute. Mais néanmoins, j'ai le souvenir très clair, et je ne suis pas le seul du tout, à avoir subi des classes à 35 et plus dans toute ma scolarité. J'aurai tendance à penser que le nombre d'élèves par classe diminue, ce que semble confirmer le nombre d'élèves total...

Écrit par : h16 | lundi, 28 juin 2010

Mieux vaut donc vivre à la campagne qu'à Paris alors !
En plus ce sont des classes uniques : les élèves progressent plus vite ! ma grande a fait petite, moyenne et grande section la même année. elle restera 3 fois moins de temps à l'école donc 3 fois plus d'économies :-)

Écrit par : Orange Sanguine | lundi, 28 juin 2010

Il y aurait paraît-il un "air force one" made in France à financer pour le confort de notre bon président... faut bien trouver l'argent quelque part.
Plus sérieusement, un pays qui méprise ses profs (si si avouez-le, lequel d'entre nous n'a pas râlé au moins une fois contre ses "privilégiés grévistes qui sont tout le temps en vacances") et rogne sur les dépenses allouées à l'éducation n'a absolument aucun avenir.

Écrit par : archenemy | mardi, 29 juin 2010

36 l'année dernière, dans ma classe, lycée, seconde.

Écrit par : Sir | mardi, 29 juin 2010

Oui, en lycée, je sais que les effectifs sont lourds.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 29 juin 2010

Les commentaires sont fermés.