Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Budgets et déficits, le temps d'avance de Bayrou et du MoDem | Page d'accueil | Équipe de France de football sur facebook »

lundi, 21 juin 2010

La France pourrait exploser de rage

Je l'ai dit ce matin, Guéant et donc nécessairement Sarkozy et l'UMP, envisage de bloquer les salaires des fonctionnaires à l'automne 2010.

On pourrait penser que c'est pire ailleurs, et que donc les fonctionnaires français devraient être contents de leur sort.

Moi, je dis, attention ! Les Français peuvent admettre de faire des efforts. Mais s'ils voient en même temps leurs représentants s'empiffrer, des gros salaires s'engraisser sur le dos des cotisations et de nos impôts, ça pourrait chauffer sérieusement.

Soyons clair : cela ne me gêne aucunement que des dirigeants de grandes entreprises touchent le jackpot, dès lors qu'il s'agit d'une entreprise privée. Chacun est maître en son domaine, vive la propriété privée.

En revanche, il en va tout autrement partout où l'argent public finance. Par exemple, les concerts des évadés fiscaux, dans le show bizz et les salaires des sportifs de haut niveau subventionnés par les villes, ça commence à bien faire. Qu'ils se démerdent, mais je ne veux plus que mes impôts servent à les engraisser à mes dépens.

Les Français ne supporteront pas l'absence d'équité : évidemment, les fonctionnaires ne seront pas contents si leurs perspectives d'évolution est réduite à néant. Mais la rage les gagnera s'ils voient dans le même temps une élite échapper à toutes les restrictions.

La classe politique, les dirigeants, les élites médiatiques marcheront sur des oeufs. Un pas de travers sera le pas de trop.

Comme le dit la chanson révolutionnaire, la Tour, prends garde de te laisser abattre...

Commentaires

Tu veux de la gabegie et de l'argent jeté par les fenêtres ? Tiens, en voilà :
http://wp.me/pEiuL-Ti

Écrit par : h16 | lundi, 21 juin 2010

Nous entrons dans une ère ou la sobriété sera la règle, il faudra bien s'y mettre : le plus vite sera le mieux et le moins douloureux.

Écrit par : Nicolas Mauduit | lundi, 21 juin 2010

c'est tellement simple!
comment est-ce possible que ces gens ne s'en rendent même pas compte, occupés qu'ils sont de faire passer tout l'argent public dans les mains privées de leur proches.
car je suis convaincue qu'il y a quand même des gens qui en profitent, de ces gaspillages, et que ces gens et ceux qui leur donnent notre argent ont des intérêts en commun.

Écrit par : do | lundi, 21 juin 2010

Affaire Bettencourt : trois chèques, trois questions.

L'affaire Bettencourt est une affaire d'Etat. Les enregistrements clandestins réalisés par le maître d'hôtel de Liliane Bettencourt posent des questions démocratiques qui légitiment, au nom du droit à l'information du public, leur divulgation. Ils dévoilent la nature des relations entretenues par les responsables du pays avec l'une des principales fortunes mondiales.

C'est pourquoi, afin que l'on en prenne bien la mesure, nous avons décidé de donner à entendre des passages clés de ces enregistrements. Ils concernent trois chèques établis en faveur du pouvoir actuel et l'intervention sur ordre présidentiel de la justice dans un différend privé.

Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, le 4 mars 2010 :

http://www.mediapart.fr/journal/france/210610/affaire-bettencourt-trois-cheques-trois-questions

Cet enregistrement sonore est hallucinant.

Un chèque pour Valérie Pécresse.

Un chèque pour Eric Woerth.

Un chèque pour Nicolas Sarkozy.

Comment on dit ?

On dit : "Merci madame. Vous n'aurez pas affaire à des ingrats."

Écrit par : BA | lundi, 21 juin 2010

tiens ! on se réveille ????

Écrit par : Mirabelle | lundi, 21 juin 2010

Le fonctionnaire que je suis confirme votre propos.

Alignement des taux de cotisation retraite : on perdra un peu d'argent, mais c'est une "réforme" juste.

Gel des traitements : bon je grognerais (je suis français mooa madame ! je grogne ! c'est culturel) mais je crois que c'est tout ce que je ferais.

Gel des avancements : alors je ne serais pas d'accord du tout

Mais si, de tout ceux dont la fin de mois dépend de l'argent du contribuable, seuls les fonctionnaires font (subissent) des efforts, ça risque de mal se passer !

Écrit par : Teo Toriatte | lundi, 21 juin 2010

boaf, les fonctionnaires auront pas leur 3,50 euros d'augmentation par an, ça va être terrible... Je serais plus pour des salaires très décents dans la fonction publique mais avec moins de personnel. Je préférais un type qui gagne 15 plutôt que deux qui gagnent 10. Et tout le monde (Etat, contribuables, agents de la fonction publique) seraient gagnants.

Écrit par : archenemy | mercredi, 23 juin 2010

archenemy dit : "Je serais plus pour des salaires très décents dans la fonction publique mais avec moins de personnel."

Je suis aussi très favorable à une telle évolution de l'administration française, dans la direction de l'image que j'ai de l'administration Européenne : peu de fonctionnaires mais tres competents, travailleurs et productifs... et il ne faut bien sur pas oublier le suivi des mesures prises par les pouvoirs publics, la cour des comptes reste trop isolée dans ce role en France. Les décisions des pouvoirs publics s'imposent prioritairement au concitoyen par l'impot avec un effet de levier enorme en période de crise, mais leur justification et efficacité sont rarement démontrées (effectifs surnuméraires : la fonction crée l'organe; investissement peu productifs imposés par la difficulté de mise en oeuvre de recours, l'empilement et les méandres juridiques rendant les fonctionnaires quasi seuls maitres à bord alors qu'ils devraient pouvoir rendre des comptes...)

Malheureusement, les marges de manoeuvre restantes pour toute évolution active sont devenues négatives après trente années de vie à crédit.

Écrit par : Nicolas Mauduit | mercredi, 23 juin 2010

Les commentaires sont fermés.