Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un avant-goût du wikio politique de juin | Page d'accueil | A quoi joue Erdogan ? »

mercredi, 02 juin 2010

Le principe de réalité rattrape enfin Nicolas Sarkozy

Ouf ! Nicolas Sarkozy commence enfin à comprendre qu'il est temps de gouverner et pas seulement de battre des bras. Il a récemment fait en sorte qu'on ne puisse plus voter d'adjonctions au budget en dehors du temps consacré à la loi de finances. Le voilà qui prend à bras le corps les retraites. Et puis je viens d'apprendre qu'il serait prêt à renoncer à la suppression de la publicité à la télévision.

Ne nous réjouissons pas : les solutions proposées sont toujours décevantes voire mauvaises, mais au moins, on commence à traiter les vrais problèmes. Il demeure néanmoins du grand n'importe quoi (taux d'encadrement des crèches, dégradation considérable des conditions d'enseignement) dans les choix opérés.

De toutes façons, avec une menace sur notre notation sur les marchés, risquant de fléchir de AAA à AA+, il est clair que nous n'avons plus le choix.

Il n'en reste pas moins que je n'adhère toujours pas à la méthode : le but ne devrait pas d'être en soi de raboter toutes les dépenses sans discernement mais de redéfinir le domaine d'intervention de l'État.

Je m'explique avec l'exemple de la santé. J'ai toujours été favorable aux franchises médicales. Aucun soin ne devrait être entièrement gratuit, mais tout le monde doit pouvoir se soigner. Je préfère que l'on paie une franchise de deux à trois euros par acte mais que l'investissement dans la formation médicale soit maintenu : autrement dit, que l'on continue à dégager les fonds nécessaires, au Ministère de l'Éducation Nationale, pour former des pédiatres, des orl, des neurologues, des pédo-psychiatres, des gynécologues, bref, toutes ces spécialités de médecine qui sont menacées.

Mon raisonnement est simple : les franchises sont réversibles le jour où la prospérité est revenue ; la disparition de spécialités médicales ne l'est que fort difficilement et avec un sacrifice d'une génération au moins.

C'est ce type d'arbitrages que j'attends. Autre exemple : le réseau postier coûte cher ; pourquoi ne pas mettre en place une délégation de service public dans les supérettes des petits bourgs ruraux, ce qui engagerait les petits commerces à y rester, au demeurant  (ils toucheraient une part des bénéfices), ce qui coûterait bien moins cher.

Troisième exemple : la multiplication des gratuités de la culture à tout va est une erreur ; pire : l'art ne devrait jamais être gratuit. Et de toutes façons, il ne l'est pas puisque l'impôt paie la facture. L'État pourrait s'en tenir à une fonction de sauvegarde du patrimoine et demander pour tout accès à un bien culturel, automatiquement une participation même si elle est faible ; les étudiants peuvent très bien payer un ou deux euros l'entrée d'un musée, par exemple.

Est-ce également à l'état de favoriser l'accès aux restaurants ? Je ne le crois pas. Ce ne sont pas des emplois délocalisables et l'état n'a pas vocation à se substituer au panier de la ménagère sauf par de l'aide alimentaire d'urgence pour des familles très en difficulté. Le restaurant ne rentre pas dans ce cadre. Il faudrait donc revenir sur la baisse de TVA consentie, d'autant qu'elle n'a rien amené en termes d'emplois.

Je ne suis pas un spécialiste, mais plutôt que de menacer l'avenir comme s'apprête à le faire un Luc Châtel, avec forcément l'aval de Nicolas Sarkozy et François Fillon, mieux vaudrait entamer une réflexion de fond sur ce que l'on garde ou non en France.

12:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : économie, gratuité, sarkozy |  Facebook | | |

Commentaires

bonjour
vous critiquez l'extrême droite mais vos idées sont les mêmes, non ?
Supériorité de la nation française, préservons les emplois en france (et insultons au passage les pays libéraux), de la xénophobie et du chauvinisme masqué en "patriotisme", supériorité de l'homme blanc,etc...
ça expliquerait votre obsession pour wikio.
Et bien oui, instaurons une suprématie de la nation français nous l'avons bien mérité, que les autres pays aillent se faire voir ! D'ailleurs, le chômage n'existe qu'en france, c'est bien connu !

Sérieusement, pourquoi n'allez-vous pas plutôt expliquer votre point de vue à un chinois, un indou ou un américain.
Montrez-lui que le français n'est pas l'homme libéral et tolérant qu'il croit.

C'est bien le principe du MoDem et de l'ump ça ! Faire tout bas ce que LePen dit tout haut.

quitte à voter Lepen, au moins lui a le courage de reconnaître ses idéaux.

Écrit par : Étienne | mercredi, 02 juin 2010

@Étienne
Ahem...c'est un abus d'amphétamines ou quoi ?
Ou alors vous aviez deux fenêtres de navigateur ouvertes et vous avez cliqué sur le mauvais commentaire...
Quand vous m'aurez trouvé un seul élément avalisant ce que vous dites sur ce blogue, vous me ferez signe, bien évidemment...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 juin 2010

"3-Wikio est une boite Française et je suis heureux que nous ayons les meilleurs outils ici."

j'ai pas eu à chercher très loin.
En somme, vous véhiculez les mêmes idées que Lepen, suprématie de la nation française,etc...
faudrait apprendre la tolérance.

Écrit par : Étienne | mercredi, 02 juin 2010

@Etienne : je sais pas ce que tu bois, mais je veux la même chose, ça à l'air costaud.

Écrit par : h16 | mercredi, 02 juin 2010

@l'hérétique : oui, pour le moment, c'est très timide les petites bricoles de Sarko, mais je vois que toi aussi, tu notes que les politiciens se réveillent doucement. L'odeur de soufre est trop forte, sans doute.

Et sinon, je trouve que l'idée de délégations de service public en est une bonne. On devrait faire la même chose pour les lignes de chemin de fer / lignes de car, tiens.

Écrit par : h16 | mercredi, 02 juin 2010

Franchise médicale : elle existe à deux niveaux.
1er niveau , l'euro par acte pour qui déjà ... Ah oui Alzheimer !!! Il faudrait l'amplifier?
2eme niveau, pour les moins bien lotis, dépourvus de mutuelle, 50% mini reste à la charge en secteur conventionné !

Délégation de service publique : la "supérette" en zone rurale reste à inventer dans bien des endroits. Je ne critique pas l'auteur, je regrette un manque de considération de nos politiques pour ces espaces du territoire.

Le dossier des retraites traité dans l'urgence, est-ce raisonnable.

Rien n'a encore changé.

Écrit par : anamo | mercredi, 02 juin 2010

@Etienne et h16
Moi aussi j'en veux. ça doit être de la bonne.
Sinon, wikio étant française, elle crée de l'emploi sur le territoire français et contribue à équilibrer notre balance commerciale. C'est mal ? nationaliste ? Complètement frappé, le mec...
Par ailleurs, tant mieux en effet qu'elle soit française : cocorico. Je suis fier de mon pays et je le revendique.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 juin 2010

@anamo
quels que soient les actes, Alzeimer ou pas, il faut une franchise. La franchise peut être toute petite pour les plus pauvres, mais elle devrait exister par principe.

pour les retraites, c'est sûr que ce n'est pas fameux, mais, fataliste, je me dis qu'il vaut mieux quelque chose que rien.

Je n'ai pas dit que les choses avaient changé, juste qu'il commençait à réaliser qu'il avait laissé tous les vrais problèmes en suspens.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 juin 2010

heretique. C'est bien ce que tu dis.
Maintenant va expliquer ça à un chinois ou un americain qui croit que les français sont libéraux et ne font pas de favoritisme entreprise française / entreprise étrangère.
Tout le monde n'a pas la même vision protectionniste.

"Sinon, wikio étant française, elle crée de l'emploi sur le territoire français et contribue à équilibrer notre balance commerciale. C'est mal ? nationaliste ? "

Ah oui tiens. Et dis moi, les américains qui sont encore plus endettés que nous (si si), ça a pas empêché leurs médias de faire de jolis articles sur... la startup VDM et son homologue anglophone, FML.
D'ailleurs c'est grâce à ça qu'ils sont connus.
Maintenant dis moi, c'est quand la dernière fois qu'un journal comme 20minutes, TF1 ou autre a fait la pub d'une startup américaine par exemple, ou chinoise, ou non-européenne ?

Écrit par : Étienne | mercredi, 02 juin 2010

je critique pas le patriotisme économique attention, mais simplement il faut comprendre que les différents pays du monde ont une vision différente.

maintenant, si tu veux que tout le monde soit "content de ses entreprises locales", alors va l'expliquer à un americain ou un chinois (désolé je reprends toujours les mêmes exemples, mais bon) qui ne comprend pas, et n'a pas cette vision là.

Écrit par : Étienne | mercredi, 02 juin 2010

@Etienne
évidemment qu'Américains et Chinois sont fiers de leurs entreprises. Je n'y vois aucun mal et ne les considère pas comme des dangers.
En ce qui concerne le favoritisme, il me semble que tu te mélanges les pinceaux. Les états passent des accords commerciaux, en règle générale : il y a des domaines où la concurrence est libre et d'autres non, c'est tout.
Bref, je ne vois pas trop bien ce que vient faire ton propos ici.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 juin 2010

fiers de leurs entreprises ? Moins que l'européen sans doute.
Mais l'européen subit une pression médiatique.
En effet, BFM TV,etc... on ne lui parle que d'entreprises françaises. On le félicite quand elles font de bons résultats (du moins ce que les médias considèrent comme tels) et on le blâme en cas inverse. Manipulation de masses.

Pour la fierté des américains vis-à-vis de leurs entreprises : http://techcrunch.com/2010/05/31/why-ujam-didnt-win-techcrunch-disrupt/
c'est plus mitigé hein.

les français en font une affaire personnelle lorsque l'on s'en prend à leurs entreprises, mais ça il faudrait l'expliquer aux chinois et aux ricains.

Libéralisme, nationaliste, protectionnisme, fédéralisme, je m'en fous, mais que tout le monde parte sur les mêmes bases !

concernant mon post, je me permet juste de constater que vos idéaux ne sont pas si différents de ceux du FN.

Écrit par : Étienne | mercredi, 02 juin 2010

Oh, quelqu'un qui est fier de son pays, ça fait plaisir ! :) J'ai bien cru que les Français fiers de l'être (ce qui n'a rien de raciste, ce qui ne prône aucune suprématie du peuple français, soit dit en passant) étaient tous morts...

Je dois avouer (et vous pardonnerez mon amateurisme) ne pas avoir compris l'histoire des supérettes, vous voudriez qu'elles se chargent du courrier ? ou des livraisons ?
Dans le cas où j'aurais bien compris, je me demande "qu'est ce que la Poste a fait de mal", il me semble qu'elle ne se dépatouille pas trop mal du courrier non ? Alors soit ça coute peut-être cher, mais est-ce que ça ne reviendrait pas au même si les supérettes s'en chargeaient ? Elles qui en plus n'ont pas du tout la logistique pour s'en occuper... Ou alors populariser le type "retrait Kiala", si le système est rentable il me semble que c'est un bon compromis.

Autre chose, à propos des musées gratuits pour les étudiants, étant moi-même étudiant, je dois avouer que non les étudiants ne mettraient pas 1 ou 2 euros pour aller au musée (il est vrai que je ne connais pas l'avis de tous les étudiants). Pour la simple et bonne raison que si l'on y va, c'est parce qu'on sait qu'on peut n'y rester que 10 min si on trouve ça inintéressant et que ça ne nous a rien couté, on ne prendra ce risque pour 1€, et ce n'est pas une question d'argent (aussi bizarre que cela puisse paraitre) c'est uniquement que non, on ne veut pas faire un geste pour y aller, on accepte l'invitation si on nous l'envoie.

De même pour les restaurants, baisser le prix des menus, c'est inciter les gens à y aller. Nous vivons dans un pays à la gastronomie internationalement reconnue, la cuisine étant partie intégrante de notre culture. Les restaurants, c'est une partie de notre culture, il ne faut pas que ça se perde.

Écrit par : ValLeNain | mercredi, 02 juin 2010

Et si je peux juste me permettre Etienne, il me semble qu'Apple jouit d'une assez bonne publicité sur nos médias pour chaque sortie d'un de leurs produits (dernier en dat, l'iPad)... Ce n'est peut-être pas une startup mais ça n'empêche que les médias français peuvent faire des coups de pubs à des boites américaines...

Et s'il te restait des bonbons roses, j'en prendrais bien un !

Écrit par : ValLeNain | mercredi, 02 juin 2010

Oui mais c'est toute la différence, Apple aurait vendu quoi qu'il arrive.
Alors qu'à l'inverse, VDM, non.

Je suis fier d'être français hein, et je suis aussi entrepreneur.
Seulement voilà, faut que tout le monde parte sur les mêmes bases comme je dis.

Écrit par : Étienne | jeudi, 03 juin 2010

@ etinenne : ça a juste accéléré leur succès. Mais avec un tel concept, très vendeur, et sans concurrence car novateur, ils auraient finit par se faire connaitre de toute façon.

@Hérétic : je ne suis pas entièrement convaincu par la lucidité de Sarkozy. Et si c'était une "crise de lucidité passagère"... ce ne serait pas la première fois.

Écrit par : Florian | jeudi, 03 juin 2010

Sans du tout m'immiscer dans un dialogue qui a bien mal commencé entre Etienne et toi, et si globalement j'adhère à ton propos même si je ne suis pas Lepéniste... :), juste une petite remarque concernant la TVA sur la restauration.

Je pense que tu n'as pas oublié que lors de la baisse de la TVA, chaque restaurateur s'est vu adresser par Xavier Bertrand un bulletin d'adhésion à l'UMP... Sachant qu'une partie, aussi infime soit-elle, de l'opinion publique se fait dans les cafés-restaurants, il ne faut pas omettre l'aspect politiquement "tactique" de cette mesure. Alors revenir en arrière, tu imagines...

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 03 juin 2010

Les commentaires sont fermés.