Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tv, web tv et internet | Page d'accueil | Agence de notation et mécénat »

dimanche, 02 mai 2010

L'Italie nous doit 511 milliards de dollars, et ce n'est pas tout...

S'il y a une chose que j'ignorais, jusqu'ici, c'étaient les flux de prêts entre pays européens. Le twittonaute dagrouik a mis la main sur une information incroyable : une carte du New york times qui rend compte d'une partie de ces flux ; le quotidien a examiné ce que doivent la Grèce, l'Espagne, l'Italie, l'Irlande et le Portugal. Les fameux PIIGS, en somme. Ça décoiffe :

- l'Italie nous doit 511 milliards de dollars.

- l'Espagne nous doit 220 milliards de dollars

- la Grèce, 75 milliards, l'Irlande 60, et le Portugal 45.

Total, rien que pour ces pays : 929 milliards de dollars. En euro, cela donne environ 600 milliards d'euros. La dette publique française est d'environ 1400 milliards d'euros (mais 1200 milliards pour l'État stricto sensu). Ces pays-là, à eux seuls, sont à l'origine de plus de 40% de notre dette. Bien sûr, je ne veux pas les stigmatiser, mais tout de même, c'est un sacré montant. J'aimerais bien connaître le montant total des prêts de la France à d'autres pays.

Ce qu'on voit tout de même sur cette carte, c'est que la France et l'Allemagne, à peu près à égalité, prêtent beaucoup de fric à tout le monde ! J'espère qu'on finira par en revoir la couleur...

En décembre 2009, la dette de l'État français était détenue aux deux tiers par des non-résidents.

Commentaires

Il aurait suffit que la France ne s'endette pas pour prêter ...

Oui, mon commentaire est simpliste. Ton billet l'est tout autant.

Écrit par : Claudio Pirrone | dimanche, 02 mai 2010

Ce n'est pas comme ça que ça marche.
Il s'agit de flux financiers particuliers.
Ce n'est pas 'la France" qui prête de l'argent à l'Italie.
Ce sont des investisseurs particuliers, parfois des banques, qui décident d'investir leur argent en finançant la dette de pays étrangers ou de son propre pays, et bien sur avec cette opération ils gagnent de l'argent... (taux d'interêts). Dans le cas de l'Italie le gros de sa dette est financée par des investisseurs italiens eux même. Normallement on achète des titres qui sont rentables (taux d'intérêts élevés) mais surtout de provenance d'un pays fiable, car si un pays fait banqueroute l'investissement sera perdu!(comme ce fut le cas de nombreux investisseurs italiens lors de la crise de l'Argentine en 2003). Normallement moins un pays est fiable plus le taux d'intérets sont élevés...voilà pourquoi la Grèce, qui a menti sur son déficit et qui n'est plus considérée comme un pays fiable a vue ses taux d'intérets grimper et du coup elle n'arrive plus à financer sa dette car elle serait dans l'impossibilité de la rembourser.
Paradoxalment la Grèce risque la banqueroute non pas parsqu'elle continue à faire de la dette mais parsqu'elle n'est plus en mesure d'en faire davantage!

Écrit par : achille | dimanche, 02 mai 2010

Dans ton addition, tu oublies de soustraire l'argent que nous devons aux autres pays !
Et ça ne change rien à l'endettement de la France! il reste 1400 milliards plus les retraites à payer...enfin, si le Gouvernement trouve de l'argent :-)

Écrit par : Orange Sanguine | dimanche, 02 mai 2010

Dragouik, ecodem icare me trompe-je?
Merci à lui pour l'info. :)

Écrit par : Martine | lundi, 03 mai 2010

Achille, bien-sûr mais qu'est-ce qui pousse les investisseurs à aller placer de l'argent à l'étranger, uniquement ce que cela peut leur rapporter ou aussi un peu (ou beaucoup) les avantages fiscaux qui vont avec? Les banques et autres assureurs investissent-ils sur de l'argent qui leur appartient (sur leurs bénéfices) ou-bien avec les économies de leurs clients? dans quelle proportion peut-on considérer que ces capitaux en vadrouille de par le monde sont français? Etc, etc...

Il est à remarquer que l'argent perce les frontières bien plus facilement que la chair ou les matières, serait-il donc le seul à aujourd'hui pouvoir prétendre être libre? Faute de vouloir (pouvoir?) contraindre l'argent on contrit les gens en croyant que cela va devoir durer éternellement. On a bonne mine avec notre débat sur l'identité nationale tiens...

Il m'est d'avis que la Grèce n'a pas mentie sur l'état de ses finances mais s'est emmêlée les pinceaux, ou a été un peu aidée en ce sens si vous voyez ce que je veux dire. C'est elle qui tombe en premier mais par ce biais c'est l'Europe qui est visée.

Écrit par : Didier | lundi, 03 mai 2010

La carte est intéressante, notamment en ce qui concerne les relations France-Italie... très dangereux pour la France... et qui explique le pourquoi de certaines décisions en Europe.

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 03 mai 2010

@achille
ah, merci pour ces informations. Cela change pas mal ce que je voulais dire, dans ces conditions.
@Didier
On ne peut pas dire que l'Europe soit visée : elle joue avec le feu depuis trop longtemps.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 03 mai 2010

Au départ quand j'ai eu cette new (je crois l'avoir vu en premier sur twitter), j'ai cru que c'était une blague...
Mais quand même 1200 milliards, ça fait froid dans le dos, même si on à 40% a récupérer, peut être, un jour... ou l'autre ? !!!

Écrit par : Le Blogeur masqué | lundi, 03 mai 2010

Petite précision : ce n'est pas l'état français qui détient la dette italienne, mais les banques françaises, autrement dit le petit épargnant français via des SICAV et FCP monétaires en euros (soi-disant sans risque).

Pour la Grèce, c'est pareil : ce n'est pas la l'Etat français qui détient la dette grecque mais les banques (principalement la société générale et le crédit agricole).

Bref, bientôt la panique dans les banques ! Hihi, vendez tout avant que les banques françaises ne s'effondrent :)... Conseil : acheter de la dette allemande et du billet vert "dollar", très haussier en ce moment...

PS : Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi ? J'avais prévenu dès avril 2007 de la mise en faillite programmée de la France par Nicolas Sarkozy sur le blog d'Albertini. J'étais assez virulent et je dénonçais une politique grotesque de "déficit" nous précipitant vers la faillite. Je défendais à l'époque la "TVA sociale" et une politique fiscale plutôt orientée vers les entreprises et l'emploi...

Le billet est ici :
http://heresie.hautetfort.com/archive/2007/05/30/la-politique-economique-de-nicolas-sarkozy.html

Donc rendez-vous en 2012 quand Sarkozy aura mis la France en faillite, comme prévu ;o)) lol.

Sarkozy est vraiment un homme très dangereux, je ne comprends pas pourquoi personne ne le comprend en France ?? Il va vraiment nous mettre en faillite par sa politique de déficit. Et je suis certain que le jour où il nous aura ruiné, il trouvera un bouc émissaire facile, genre les "vilains traders". Le problème de Sarkozy est qu'il n'assume jamais ses erreurs, c'est grave. Les traders n'y sont pour rien dans cette crise, ce sont les gouvernements "inconscients" les responsables, et Sarkozy le premier.

Cordialement,

Écrit par : Un Rouennais | mardi, 04 mai 2010

"Petite précision : ce n'est pas l'état français qui détient la dette italienne, mais les banques françaises"

Ah et bien ça change quand même beaucoup de chose non ? Déjà que la finance c'est compliqué, alors la "grande finance" des états, ça devient tout simplement incompréhensible pour le citoyen moyen...

Écrit par : SebRH' | mardi, 04 mai 2010

Terrible cette abstraction qui donne bonne conscience

"Petite précision : ce n'est pas l'état français qui détient la dette italienne, mais les banques françaises"

Et d'où vient l'argent ainsi placé ???

De ta grand-mère et de tes parents qui y ont placé leurs économies en espérant les retrouver pour vivre leur retraite car celle de l'Etat est un minimum...

Il y en a des millions ainsi, et faire comme si cet argent était celui des "banques" est purement malhonnête...

Écrit par : Danièle Douet | jeudi, 06 mai 2010

Cette carte m'intéresse beaucoup. Je ne savais pas que le dette était aussi grand que ça. Que pensez-vous, que font-ils ces pays? Que peuvent-ils faire?
Jacques Moreau | http://www.demospec.ca/fr/services

Écrit par : Jacques | mercredi, 26 février 2014

Les commentaires sont fermés.