Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Des bikinis rembourrés pour des gamines de 7 ans !?!! | Page d'accueil | Matraque et gnouf pour les violeurs et leurs complices ! »

jeudi, 15 avril 2010

Mais quelle poule mouillée, ce Borloo !

Pas mieux que le Faucon ce matin. Tout comme lui, j'ai pris connaissance de l'article du Figaro sur une possible candidature de Borloo aux prochaines présidentielles. Et là, j'ai halluciné...J'aime bien Borloo, personnage sympathique et humain, mais quelle serpillière ce sera face aux puissants de ce monde s'il en est à attendre l'aval de Nicolas Sarkozy et de l'UMP pour se présenter ? On pense ce qu'on veut de Bayrou, mais lui, au moins, c'est clair qu'il ne demandera d'autorisation à personne, comme l'observe très justement le Faucon. Non, mais vraiment, je te jure...L'autre chose qui m'embête avec Borloo, même si j'aime bien l'homme, c'est tout de même son amitié avec Nanard. Vous imaginez Tapie en Ministre des Finances ? Ou pire : en Garde des Sceaux ! Non, soyons sérieux...faut pas tenter le Diable non plus ! Une éventuelle candidature néocentriste souffre à mes yeux des mêmes tares que celle de Borloo : comment voulez-vous vous présenter comme un candidat de rupture, avec un projet alternatif, si vous avalisez tout ce qui a été fait pendant cinq ans et annoncez d'ores et déjà votre ralliement au second tour. Tiens, Nick Clegg, en Angleterre, le chef de file des Lib-Dems, vous croyez qu'il va demander aux Tories et au Labour si les Libéraux-Démocrates doivent présenter des candidats ou non aux législatives ? Ben non. Ils ont un programme, et n'annoncent aucune couleur en vue d'un éventuel ralliement ! leur priorité, c'est leur projet, et on les comprend ! Tiens, d'ailleurs, quand j'observe le classement du Top des blogues européens de Wikio, je me dis que les partis britanniques ont tout de même autrement mieux compris le parti que l'on peut tirer des blogues que nos propres mouvances politiques : Libéraux, Conservateurs, Travaillistes, ils y sont tous dans ce top 50, à commencer par les Lib-Dems, et pas aux dernières loges !

Bref, pour en revenir à mon Jean-Louis, je l'aime bien, mais je ne le vois vraiment pas président...Enfin, je dis ça...évidemment, face à un socialiste ou à Sarkozy, a priori, il aurait mes suffrages, à condition d'en savoir plus sur les idées qu'il défend et son programme, évidemment. Mais je préfère tout de même de loin Bayrou, plus clair et plus net sur ses positions politiques.

Commentaires

Message polémique:

C'est trop facile de vouloir réunir le centre après avoir laissé le MoDem essuyer les platre.

C'est trop facile de vouloir réunir le centre lorsque l'on s'est couché devant Nicolas Sarkozy et que maintenant, Sarkozy est désavoué par les urnes.

Au MoDem, on a peut-être des travers, mais au moins, nous, on y va, y compris si les résultats sont par la suite catastrophique......

Écrit par : Phil | jeudi, 15 avril 2010

Ah..........
Vous allez le voir à l'oeuvre aujourd'hui auprès des sinistrés de Xynthia !!!!!!

jf.
www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Écrit par : Jacques | jeudi, 15 avril 2010

Comme Morin, Arthuis, ou tout autre centriste canal centrisme mou, il devra demander la permission de Sarko pour être candidat.

Bayrou, lui, effectivement n'a besoin de l'autorisation de personne. Mais il a fait le choix de la vraie indépendance, la seule qui le permette, pas l'indépendance molle, pas la fausse indépendance qu'ont choisi Morin et cie.

Écrit par : libre | jeudi, 15 avril 2010

Rien à rajouter à cet excellent billet ;-)

Écrit par : falconhill | jeudi, 15 avril 2010

Il est certain que si Borloo avait voulu torpiller le processus de recomposition au centre, il ne s'y serait pas pris autrement (ou alors la maladresse est franchement crasse).

Pour Arthuis (et répondre à libre), qui n'est sans doute pas un révolutionnaire, il a évoqué la présence nécessaire d'un candidat centriste aux présidentielles depuis la création de son parti (il y a un an), et ce, sans évoquer une quelconque permission élyséenne.

Écrit par : Fulrad | jeudi, 15 avril 2010

@ Fulrad.

Merci. Je sais.

Mais ça n'empêche que lui et les autres devront avoir la permission de Sarko pour présenter un candidat car ces messieurs tiennent trop à leur siège pour prendre le risque de s'attirer les foudres élyséennes et risquer de subir les représailles que constituerait la présentation de candidats contre eux aux élections futures.

D'ailleurs, en ce qui concerne le bien mal nommé Nouveau Centre, depuis 2007 et malgré les velléités d'indépendance affichées au moment des élections ses membres ont toujours fini par faire ce que voulait Sarko.

Il n'y a aucune raison qu'il en soit différemment la prochaine fois, quand bien même ils seraient intégrés à un rassemblement plus large (et tout aussi mou).

De plus, si Sarko doit affronter la concurrence de Villepin, il ne laissera sûrement pas s'installer une 2e concurrence dans sa majorité. Donc ces messieurs devront rentrer dans le rang et il n'aura aucun à les y faire rentrer.

Et s'ils présentent un candidat, ils feront au mieux 2%, faute de candidat un tant soit peu charismatique.

Quant à Arthuis, il est bien gentil mais il a voté le bouclier fiscal à 50%, très critiqué aujourd'hui jusque dans la majorité. Et dit-il, il a regretté ensuite de l'avoir fait quand il a vu de quoi il retournait exactement.

Pour un élu, ça la fout mal de voter des trucs sans savoir exactement de quoi il retourne. Et pour un spécialiste des finances comme lui, ça la fout encore plus mal.

Écrit par : libre | jeudi, 15 avril 2010

Correction : "il n'aura aucun mal à les y faire rentrer"

Écrit par : libre | jeudi, 15 avril 2010

Bayrou n'est pas du Centre.
Il est de Droite.
Mais c'est le seul homme de Droite qui peut rallier à lui des voix de Gauche...
Et des présidents de Droite élus par la Gauche ou de Gauche élus par la Droite, moi j'en vois au moins 2 sous la Vème République...

Écrit par : rolf | jeudi, 15 avril 2010

Borloo malgré ses qualités réelles de visionnaire a 3 handicaps pour l'instant :

° Il est président du Parti radical, ce parti est membre associé de l'UMP (c'est pour cela que je l'ai quitté en 2002 alors que j'y exerçais des responsabilités) . Son parti n'est plus que l'ombre du parti de centre gauche de la période JJSS et il est aussi devenu le réceptacle de personnalités sans colonne vertébrale politique (Yves jego, Renaud Dutreil, Dominique Paillet etc..)
° Il est velleitaire et préfère le confort ministériel à l'audace de la solitude et de l'espoir .
° Il a manqué une occasion de rupture avec le sarkozysme lors de la décision post régionale de supprimer la taxe carbone . Il aurait pu se solidariser de sa secrétaire d'état à l'écologie et quitter le gvt sur un constat de désaccord profond. Il s'est contenté d'imputer à Chantal Jouanno la fatigue de la campagne...

Écrit par : juste milieu | jeudi, 15 avril 2010

@juste milieu
Oui, il ne peut apparaître à aucun point de vue comme un candidat de rupture.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 15 avril 2010

Qu'a-t-il donc "fait" ou "dit", Borloo, pour que vous lui décerniez ce titre de visionnaire ?!

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 15 avril 2010

@Francoise,
Bah, très intéressante question... :)

Écrit par : Martine | jeudi, 15 avril 2010

J'ai du retard dans vos lectures...

Je prends le train en marche.

Mais enfin, Borloo (j'ai toujours un soucis à placer les "O") outre le fait qu'il soit du parti radical, qu'il soit très sympathique sur un plateau de Drucker, n'en fait un homme providentiel.

Je ne suis pas étonné de sa réaction. C'est un second couteau de la politique,
cela dit, entre nous...

Écrit par : jean pierre bozzonne | vendredi, 16 avril 2010

@JP
Oui, c'est un peu le problème. Il ne me paraît pas crédible comme présidentiable, même si je le crois honnête homme sur le fond et très modéré.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 16 avril 2010

@ Françoise et Martine

Je pensais en fait à la création de Génération Ecologie en 1991/92 avec Brice Lalonde... préfiguration de ce que pourrait être Europe Ecologie ou le Mouvement démocrate...Mais depuis Borloo malgré son implication personnelle forte sur le Grenelle a beaucoup déçu en quittant en 2002 Bayrou pour l'UMP . Lalonde lui a erré entre Mitterrandisme et Sarkozysme ...

Écrit par : juste milieu | vendredi, 16 avril 2010

A l'instant je découvre votre blog collectif, Juste Milieu. Très intéressant, je le mets en liens sur le mien... ;-)

J'ignorais que Borloo faisait partie des créateurs de "Génération Ecologie". Merci de l'info, j'irais regarder les grandes idées qu'il défendait et qui étaient certainement généreuses. Il faut donc regretter qu'il n'ait pas eu la pugnacité de les concrétiser lui.
Toute idée innovante est d'abord combattue, tout le monde le sait bien (résistance aux changements...). Voilà pourquoi, au MoDem, nous devons tenir notre position "ôpiniâtrement" !

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 16 avril 2010

@Juste Milieu,
De quel Grenelle parlez-vous?
Je crains qu'il n'y ait quelque faiblesse sur les dates^^
"Un expert sur la fonte des glaces" à ce qu'il parait... :o) Zarbi, ne l'avons pas entendu ces derniers jours^^

Écrit par : Martine | vendredi, 16 avril 2010

Les commentaires sont fermés.