Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fidélité du lectorat de l'hérétique | Page d'accueil | Le crépuscule des gynécées ? »

mardi, 09 mars 2010

Se loger

Non non, le titre de mon billet n'est pas une publicité pour Seloger.com ni une recherche d'appartements. Non, je m'interrogeais tout simplement sur ce que proposent les différents partis, aux régionales, dans le domaine du logement, là où le besoin est le plus criant, c'est à dire en île de France. Je ne suis pas le seul à me poser cette question : Florent d'Ataraxosphère  en a tiré un billet. A vrai dire, moi-même, j'ai arpenté les annonces immobilières, Seloger.com et Explorimmo en tête, pendant près de trois ans, sans compter l'inénarrable ruedelimmobilier.com qui a permis à des bataillons de Franciliens frustrés d'épancher leur haine de l'agent immobilier et du propriétaire potentiellement spéculateur.

L'Crapouillot, il n'y va pas par quatre chemins : il voit rouge et vire bolchevik quand il évoque le logement, proposant purement et simplement d'encadrer les loyers ! Coâ, quoi, coué, qu'ouïs-je ? ça va la tête, mon Crapaud, tu veux finir sous-poujado-modemiste ou quoi ? En revanche, il pose une question qui me paraît sérieuse : il observe que les moins riches ont accès aux logements sociaux, les plus riches ont les moyens de se payer leur logement, et les moyens peuvent aller se gratter...

Il a tout de même eu quelques autres et riches idées : interdire le divorce, prier pour une nouvelle canicule pour les vieux. Fausse route pour la seconde prière, bonne pioche pour le premier voeu... Il ne lui reste plus qu'à se convertir au catholicisme et à prêcher la bonne parole. Je crois que le fait est à peu près établi, les divorces ont généré une pression monumentale sur la demande immobilière. Tous ces c... qui se séparent nous emmerdent, quoi...

En île de France, du coup, je suis allé voir de près ce que proposaient quelques listes, sans grand enthousiasme toutefois, car je pense que des listes régionales ne peuvent pas grand chose contre le phénomène : ah, si, peut-être engager des conseillers conjugaux...

Le Père Huchon, fidèle à la doxa de gauche, ne jure que par la construction de nouveaux logements sociaux. Il compte en construire 60 à 70 000 par an. Et demain, on rase gratis ? il compte les construire où et avec quel argent, ses logements sociaux, le père Huchon ? Faut-il comprendre que la classe moyenne pressurisée, celle qui paie des impôts va devoir continuer à se gratter pour espérer un logement ?

Valérie Pécresse a le mérite de parler des classes moyennes que j'évoquais, mais elle croit qu'elle dispose d'une baguette magique avec son Grand Paris. Tout comme Huchon, elle évoque 60 à 70 000 logements par an, avec une part significative pour les revenus intermédiaires.

Bon, en somme, l'UMP et le PS ont à peu près le même programme : ils promettent de raser gratis face à un phénomène contre lequel ils ne disposent d'aucun pouvoir ou presque en région.

Pas fou, le MoDem, avec Alain Dolium, s'est bien gardé d'avancer des chiffres, mais s'engage simplement à se concentrer sur ceux qui sont en grande difficulté (mères seules avec enfants, par exemple). C'est le seul qui envisage une action sur les propriétaires autrement que par la coercition (les autres partis veulent essayer de contrôler le montant des loyers) :  Proposer des garanties et des aides à la rénovation aux propriétaires afin de remettre en circulation des logements vacants . En dehors de cela, comme Pécresse et Huchon, il compte sur 60 000 logements sociaux par an (ils ont du se donner le mot ou consulter tous les mêmes experts). Une mention particulière pour les étudiants et les apprentis auxquels il voudrait réserver 20 000 logements par an.

Je ne vous parle même pas des Verts : je ne dis pas qu'ils ont forcément tord sur le fond, mais le coût de leurs constructions et les limitations qu'ils réservent à l'habitat sont tels qu'on peut considérer que l'île de France est à peu près inconstructible avec eux. Face aux velléités urbanistiques de certains maires, Delanoë en tête, ce n'est pas toujours un mal, à vrai dire. Mais bon, c'est un tantinet en contradiction avec la fibre sociale dont ils se vantent avec des trémolos dans la voix...

Bref, sur le fond, pas la peine de trop se la raconter, dans le domaine de l'habitat, je ne crois pas à une efficience de la Région. Ils me font rire avec leurs 60 000 logements. L'année 2008 qui fut un record arrivait péniblement à 30 000 logements sociaux en île de France !...

 

 

23:47 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : logement, immobilier |  Facebook | | |

Commentaires

@ il compte les construire où et avec quel argent, ses logements sociaux, le père Huchon ? >>> peut être a t'il la même idée que Sarkozy dans la vidéo maintenant fameuse : construire en zone inondable :(

Écrit par : Orange Verte | mercredi, 10 mars 2010

Merci pour le lien. Je n'ai pas les réponses aux questions que j'ai posées, mais si personne n'en apporte clairement (ou s'il n'y a que des "non"), je ne vois pas comment les choses pourraient changer...

Écrit par : florent | mercredi, 10 mars 2010

J'ai déjà eut a me loger à l'étranger, et bien bizarrement les prix était moins chers et cela était vachement plus facile de louer ( par contre vous ne payez pas, c'est la porte, mais sa éviter au moins de devoir aller jusqu'à demander à l'arrière grand mère une caution :D).

Ah oui bizarrement en plus de l'absence de bon nombre de tracasserie administratives et de prix scandaleusement plus bas pour mieux, le pays était beaucoup plus décentralisés, ce qui évite de se retrouver avec des situations comme à Paris ...

Sans nul doute les ravages de l'ultranéolibéralisme ( ah non même pas le pays était plutôt social-démocrate, c'est pour dire ou nous en sommes en France ! ). Sinon vous savez ce que l'on dit à propos du contrôle des loyers ? C'est le meilleur moyen de détruire une ville après le tapis de bombes.

Écrit par : Démocrate | mercredi, 10 mars 2010

Je t'écris de la chambre de mon frère (470 euros, 14m2 vers la Porte des Lilas). Je confirme l'idée du plafonnement même si je sais que ce n'est guère faisable

Écrit par : LCDM (live Paris) | mercredi, 10 mars 2010

@LCDM
j'essaie de t'appeler tout à l'heure. Tu es là jusqu'à quand ?

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 10 mars 2010

Mon crapounet est tout proche à vol d'oiseau, :) il fait beau, vous etes chanceux avec la météo.

Écrit par : Martine | mercredi, 10 mars 2010

L'Hérétique, je pense que tu connais ce graphique, mais il donne un éclairage intéressant aux agitations concernant l'immobilier :
http://img7.hostingpics.net/pics/154031friggit.jpg

(et pour ceux qui ne connaissent pas, ils peuvent chercher "tunnel de friggit" sur google)

Sinon, même remarque de Démocrate : règlementer les loyers, accroître l'intervention de l'état dans le domaine (où il n'est pas spécialement absent, hein), c'est s'assurer d'un avenir riant et positif.

Écrit par : h16 | mercredi, 10 mars 2010

@Démocrate
encadrer le loyer, je suis évidemment contre. Sur le fond, ça m'étonnerait que le Crapaud soit pour (c'est un authentique centre-droit, comme moi !). Il dit ça par désespoir.
Bon, on est revenu dans le tunnel pour le nombre de transactions, mais pas pour la part de revenus.
@h16
ben on est revenu dans le tunnel, quoi. Ce qu'il y a avec ce graphique, c'est que l'épisode 91 est un peu particulier, parce que c'était une bulle spéculative. Après, il y a bien une hausse de la demande.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 10 mars 2010

A l'Héré : trop tard, j'ai une soirée ce soir et je pars demain matin. Le choc des titans aura lieu une prochaine fois.

Écrit par : LCDM (live Paris) | mercredi, 10 mars 2010

Ben, passez une très belle soirée, :) la vie est si fragile qu'il faut savoir profiter de certains instants, je suis siii bien placée pour le savoir...
Biz

Écrit par : Martine | mercredi, 10 mars 2010

Les commentaires sont fermés.