Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Attachez votre ceinture... | Page d'accueil | Excellence et éducation, chez Désirs d'Avenir aussi on débat... »

samedi, 06 février 2010

Que pasa en Picardie ?

Tiens ? Qu'est-ce qu'il s'est passé en Picardie ? Les têtes de listes départementales ont été rejetées par les adhérents démocrates qui ont voté. Il m'intéresserait de connaître le taux de participation au vote, bien sûr, mais également les causes de ce rejet, d'autant que cette région n'avait pas particulièrement fait parler d'elle dans la blogosphère démocrate. Le MoDem va devoir réviser sa copie.

Mais voilà aussi une démonstration éclatante de la vitalité de la démocratie interne : j'en ai entendu, des contempteurs du Modem (essentiellement des déçus) dire que les votes étaient une farce et qu'ils n'avaient pas de validité démocratique. Combien pariez-vous qu'ils vont se féliciter, du coup, de ce coup de semonce des adhérents picards ?

Étonnant, car la chef de file avait pourtant été validée avec près de 80% des votes. Attendons donc d'en savoir plus.

23:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : modem, picardie, régionales |  Facebook | | |

Commentaires

Bizarrement les têtes de liste départementales sont pour certaines CAP 21. Les résultats dont on ne connait pas la participation auraient-ils été bidouillés ? Mais non, voyons !

Impossible que le président délégué de CAP 21 soit rejeté et Corinne Lepage punie pour avoir osé dire certaines choses.

Vraiment étrange que des candidats très contestés soient validés et d'autres pas contestés soient refusés. Vraiment étrange.

Écrit par : Orange pressé | dimanche, 07 février 2010

@L'hérétique

L'orange pressée me l'enlève de la bouche

Toi si fin analyste, tu n'as pas relevé la coincidence ...

Les aveugles sont ceux qui ne voient que ce qu'ils veulent voir...

Écrit par : Fabio Lauresti | dimanche, 07 février 2010

@Fabio Lauresti qui a dit "Les aveugles sont ceux qui ne voient que ce qu'ils veulent voir..."

Cette phrase marche aussi si on remplace "aveugles" par "paranos"...

Écrit par : serge92 | dimanche, 07 février 2010

Arrêtez de délirer les mecs ca commence à etre chiant vos théries du complot !!
vous saviez vous que le 11 septembre était dû à la secte des Illuminati, que la Shoah est une invention des sionistes et que Dieu existe puisqu'il est à poil dans mon lit ?? C'est dingue nan ?!

Pour ce qui est des candidats cap 21 il peut y avoir une autre explication liée à Lepage justement : j'habite au Havre, j'ai donc voté pour elle avec énormément d'enthousiasme en juin pour les européennes et fier qu'elle soit eurdodéputée MODEM (!!!). Et la voila qui tout d'un coup veut trahir mon vote en se tirant et en gardant son mandat par la meme occasion ? mais elle déconne totalement !! elle peut se tirer en rendant son siège, ca oui !!
alors l'exaspération des militants modem quant aux militants cap21 dont on ne sait pas ce qu'ils veulent je peux la comprendre !

Voter pour des tetes de liste Cap21 - MoDem et puis les voir se tirer ensuite avec EE tout en gardant nos mandats ?

NON MERCI !!! et je dis ca en connaissance de cause, les traitres cap21 en seine-maritime ca nous connait ! ils ont d'ailleurs une excellente place sur la liste ... EE !!

Écrit par : hakim | dimanche, 07 février 2010

je reprends votre phrase " vitalité de la démocratie interne...pas de validité démocratique ".
Quelques précisions sur mon département : 83 et ma région : PACA.
La tête de liste départementale a annoncé sa nomination dans la presse le 21 janvier, présentait le N°2 de la liste et en profitait pour faire part de la première réunion de campagne dès le lendemain...
Nous avons voté les 2 et 3 février pour " approuver" le choix des têtes de liste départementales pour la région.

Le 2 février, alors que le vote venait de débuter et ne se terminait que le lendemain à 22 heures, la Chef de file régionale présentait à la presse les 3 premiers de la liste du var...ce qui sous-entend que les résultats, quels qu'ils soient, étaient déjà définitivement validés !.

Je ne pense pas dans ce cas que l'on puisse écrire : "vitalité de la démocratie interne " mais plutôt irrespect, mépris des adhérents et je pèse mes mots.

Ce vote était un vote global, nous devions approuver ou désapprouver les têtes de liste de 6 départements que nous ne connaissons pas !.

Choix cornélien et cruel dilemme pour des adhérents qui, s'ils souhaitaient sanctionner leur tête de liste départementale choisie sans aucune consultation, pénalisaient par ce biais les autres candidats...inconnus et (peut être )sans doute appréciés au sein de leur mouvement local.

Nous avons vécu cette élection comme étant un piège grossier tendu à des centaines d'adhérents et l'onde de colère qui circule actuellement n'est pas prête de s'éteindre.

Vous aviez raison lorsque sur un précédent article, vous écriviez que F. BAYROU n'aurait jamais dû déclarer vouloir "faire de la politique autrement " parce qu'effectivement, nous en sommes très très loin.

En cumulant les erreurs, les maladresses et les bavures, que restera t-il du Mouvement Démocrate après les régionales ?

Je suis d'accord avec vous,il serait intéressant de connaître le taux de participation à ce vote et le résultat département par département comme cela se passe dans toutes les élections en France.

Je doute fort que ces résultats puissent être portés à la connaissance des adhérents, une fois de plus, ce sera à mettre au passif de nos instances dirigeantes.

Écrit par : catherine | dimanche, 07 février 2010

Bonjour à tous.
Je pense que nous avons connu partout le même problème avec ce vote débile décidé au dernier moment alors que le lancement national de la campagne (et donc l'autorisation donné à nos candidats de débuter la leur) a été officiellement donné le 24 janvier !
Je déplore ceci d'autant plus que dès le 24 au soir le site régional de Midi-Pyrénées était mis en service avec la photo de nos huit têtes de listes départementales, ce que j'ai relayé immédiatement sur le site départemental par un lien accompagné de la même photo, avant d'être informé quelques jours plus tard de la décision de procéder à ce vote.
Il va falloir un jour que le siège se décide à faire les choses dans l'ordre, car maintenant l'heure n'est plus de "consulter" tout le monde sur le temps qu'il fait, mais bien de faire campagne !!

Écrit par : Eric Marroule | dimanche, 07 février 2010

@Fabio
Comme c'est le genre de détail dont je me contrefous totalement, non, je ne l'avais pas remarqué. Mais effectivement, c'est typiquement le genre de choses qu'un paranoïaque remarque.
Il y a certainement une explication plus sérieuse que celle-là, et votre remarque me met la puce à l'oreille : est-ce dans cette région que des négociations entre Cap21 et EE ont finalement capoté parce que Cap21 n'obtenait pas de places ?

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 07 février 2010

Ayé : je crois que j'ai ma réponse !
http://www.echosetrumeurs.fr/post/2010/01/26/Picardie-dans-l-Aisne-le-coeur-d-Eric-Delhaye-CAP21-balance

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 07 février 2010

Dans la plupart des régions, les listes ont été présentées et la campagne officiellement lancée avant la fin, voire avant le début de la consultation. Cela suffit à faire pouffer lorsqu'on entend évoquer la dimension "démocratique" de ladite consultation.

Sinon, il est exact que le seul binôme retoqué est un binôme comprenant un candidat CAP 21. Pour un esprit scientifique, il y a là ce qu'on appelle une corrélation positive permettant de former une hypothèse. Hypothèse qu'il resterait à valider par une expérience ou par une observation plus approfondie des faits. Par exemple : est-il arrivé que, d'une façon ou d'une autre, les adhérents MoDem expriment ici ou là un rejet de candidats CAP 21 ? Est-il arrivé que les dirigeants du Modem, au prix éventuel de petites ou grosses magouilles, barrent la route à des candidats CAP 21 ?

A chacun de se forger sa propre opinion.

Écrit par : Ch. Romain (Nanterre) | dimanche, 07 février 2010

Dans le 37, François Bayrou est venu présenter à la presse les têtes de listes départementales la veille du vote !

Mais au fait, de nombreux CAP21 n'ont pas reçu leur code pour voter, une simple erreur probablement !

Et puis, il n'y avait qu'un seul choix, celui décidé par les instances nationales.

Ce doit être cela la démocratie à la mode MoDem ....

Écrit par : Catherine lemoine | dimanche, 07 février 2010

J'en ai un petit peu assez d'entendre certains cap21 se plaindre sans arrêt que le modem les martyrise et donner des leçons de démocratie....

Dans au moins huit régions(je ne compte pas la Picardie dans le lot car le site echosetrumeurs ne me parait pas la source la plus fiable si elle est la seule), il y a eu des négociations ou tout du moins des discussions entre cap21 et Europe Écologie pour tenter de constituer des listes communes qui seraient donc en concurrence avec celles du MoDem...Dans trois régions ces négociations ont abouties...

On parle bien là de Cap21, mouvement partie intégrante du parti démocrate...

Alors c'est bien de se faire les chantres de la démocratie mais j'aimerais bien aussi que l'on défende d'autres valeurs qui sont tout aussi importantes comme la loyauté par exemple....


Alors si la rumeur sur le site qu'indique l'hérétique a un fond de vérité, je comprend tout fait que les militants MoDem de cette région aient pu repousser ces listes...Il y a des limites quand même...

Écrit par : serge92 | dimanche, 07 février 2010

Hum Patrick Beauvillard est tête de liste dans un département d'Aquitaine non ?
Pourtant je n'ai pas l'impression qu'il y a eu un quelconque problème de Modem qui se soit rebellé contre cette candidature on dirait ? Si ???

Moi je vais verser dans la paranoïa, et dire que le Cap21 de Picardie a incité tous les Cap 21 à voter contre afin d'ensuite pouvoir dire qu'il était martyrisé par le MoDem !
C'est je pense ridicule, mais moins que certaines thèses avancées dans ces commentaires.

Serieusement à qui profite le crime ?
Vous croyez que ça arrange Bayrou une liste refusée ?
Non sans doute que non. Donc les anti cap21 auraient sans doute voter pour quand même s'ils voulaient leur nuire !

Écrit par : Vincent | dimanche, 07 février 2010

Aussi bien pour la Picardie, que pour les autres régions, il ne me semble pas possible, ni opportun, de vouloir en dégager des enseignements crédibles tant que l'on ne connaîtra pas, a minima, les taux de participation.
Je ne comprends pas - ou plutôt, je comprends trop bien! - que cette information nous soit cachée.
Car ce qui est en cause ici - et ce n'est pas d'aujourd'hui - c'est une question de saine démocratie au sein de notre Mouvement(une communication efficace auprès de l'ensemble des adhérents, auxquels une bonne information est due).

Lors d'une précédente consultation, le taux de participation de ma région (qui avait été l'une des premières à voter) avait d'abord été affiché.... mais rapidement supprimé, tant il était "décevant".
Cela pose la question de fixer un taux minimum de participation (35%, 40%) pour valider un vote interne.... cela inciterait chacun des responsables de notre Mouvement à effectuer un nécessaire travail de rassemblement et de mobilisation des adhérents.... CQFD

Écrit par : Daniel Testard | dimanche, 07 février 2010

Bonjour à tous,

Pour être picard et pour faire partie du modem, permettez moi d'éclairer vos lanternes.

Effectivement, notre région a voté non pour les têtes de liste, mais, rassurez-vous, cela ne va rien changer car ces mêmes têtes de liste ont tout de même été validées par Paris. Aucun changement, aucun mouvement.
Deux départements ( sur trois ) posent problèmes : l'Oise et l'Aisne.

Pour l'Oise, c'est la suite logique de problèmes internes qui ont semble-t-il, conduit au rejet : les têtes de listes proposées ( dont la première ) n'a pas de véritable ancrage militant ( euphémisme...) et la seconde a construit sa notoriété en dégommant systématiquement la présidence en place. Moralité : les militants de base n'ont pas compris ces choix de personne et les ont rejeté. Pour rien...

Pour l'Aisne, la tête de liste est un membre éminent de CAP21 et la seconde est membre de GE. Ces deux choix, très verts, ont désobligés les militants modem qui l'ont fait savoir par un vote négatif, là aussi pour rien.

Il est vrai aussi qu'une rumeur tenace nous expliquait que les tracts étant déjà imprimés ( avant le vote donc ) il était inconcevable de changer de têtes de liste. C'est quand même naïf un militant...

une centaine de militants ( sur 500/600 dans la région) ont voté.

Mais comme il est impossible de connaitre la ventilation des votes, pas moyen de savoir véritablement quel département a voté contre. D'où ce fabuleux syllogisme :

La région a voté non,
on ne sait pas quel département a voté non,
si ça se trouve c'est pas nous, c'est le département d'à côté,
donc on ne change rien.

Résultat : une liste accouchée au forceps ( et qui à l'heure actuelle n'est pas bouclée...) et qui, pour faire avancer des valeurs démocrates s'assiéra sur un vote démocratique.

Écrit par : Belineo | lundi, 08 février 2010

Vu de loin, ce n'est pas comme vu de prêt...
Il y a l'appartenance vu de loin, un peu facile...
Il y a la personnalité, vu de prêt, un peu pénible et réjeté...., ça c'est dans l'Aisne et dans l'Oise, c'est autre chose...
Le lien suivant vous éclairera peut-être...
(il n'est pas mon fait !)
http://delademocratieaumodemsvp.ath.cx
Bonne lecture !

Écrit par : Jean-Marc Hourcade | mardi, 09 février 2010

Les commentaires sont fermés.