Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ah, ces feignasses d'enseignants ! (enseignants, voulez-vous encore voter écolo ?) | Page d'accueil | Droit de vote des étrangers, la juste position de Sarkozy »

mercredi, 13 janvier 2010

Chine : bravo Google !

Google est engagé, à l'heure actuelle, dans un bras de fer avec le régime chinois qui mérite le soutien de toute la communauté des internautes. Le régime chinois a tenté, via des attaques informatiques importantes sur les serveurs de Google, de récupérer les boites mail de militants des droits de l'homme en Chine.

La réaction  ne s'est pas faite attendre : Google a immédiatement mis fin à toute forme de censure sur son moteur de recherche google.cn et envisage purement et simplement de se retirer du marché chinois.

Ce n'est pas si fréquent qu'une très grosse entreprise fasse passer la protection des libertés individuelles et des droits avant de très gros intérêts commerciaux (il faut songer à la taille du marché chinois !).

«Ces attaques et la surveillance qu'elles ont révélée - combinées avec les tentatives au cours de l'année écoulée de limiter la liberté de parole sur le web - nous ont conduits à la conclusion que nous devions réexaminer la possibilité de nos activités commerciales en Chine» déclarait tout récemment David Drumond, en charge du département juridique.

Il paraît que le moteur chinois Baidu a tiré profit de cette lutte puisque sa valeur flambe sur les marchés financiers tandis que Google amorçait une décrue.Mauvais calcul : on ne peut pas se fier à un moteur de recherche qui ne respecte pas certaines règles de confidentialité et qui fait disparaître une partie des contenus. Il est évident que cela ne peut qu'avoir de lourdes conséquences dans le domaine commercial. Or, un moteur peu fiable a tôt fait de lasser les utilisateurs. Je n'investirai pas un kopeck dans Baidu ni dans ses titres. Internet ne peut fonctionner à plein rendement sans libre circulation de l'information et des données : c'est sa principale valeur ajoutée !

Ce qu'il vient de se produire est très important, majeur pour le développement du net : Google doit bénéficier du soutien entier de tous ceux qui promeuvent un Internet sans frontières. Tiens, ça devrait intéresser Christophe, ça, en principe : si j'ai bon souvenir, il est le Président de l'association du même nom.

En tout cas, encore une fois, bravo, Google !

Commentaires

"Google : se retirer du marché chinois" !?! Ne serait-ce pas ici une antinomie ? Je croyais Internet espace de liberté par excellence, mais encore s'agit-il peut-être et sans cynisme pour autant, tout au moins d'un soupçon d'ironie et d'un certain idéalisme ? Je ne sais si j'en ai déjà fait montre ici, mais de considérer que les peuples doivent seuls décider et de la manière qu'il l'entendent de leur destin. A chacun le soin de balayer devant sa porte, il a déjà tellement à prouver de sa vertu et selon ses propres agissements...La communauté internationale n'a qu'à bien se tenir. Au nom de quoi pourrions-nous ne serait-ce que montrer du doigt quiconque, et une civilisation aussi vieille que la Chine par exemple ?

Certainement pas au nom de cette économie mondialisée, faite de spéculation, d'injustice et de mépris et nom du travail et de l'effort des peuples...Bonjour l'Hérétique, Amexour

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

Le droit de l'Homme le plus élémentaire fut bafoué avant même que cette simple lettre ait finie d'être proclamée, et avec celui que tout peuple puisse avoir droit à sa plus libre auto détermination, et à pouvoir disposer de sa propre liberté !

Qu'écrire à ce sujet et sur les indiens du monde entier et autres indigènes, qui furent spoliés de leur terre, de leurs biens les plus sacrés, de leur identité ?

La Chine n'a de leçon a recevoir de personne ; si les chinois veulent être gouvernés autrement, les chinois sauront par eux-même trouver leur liberté ; et ce n'est certainement pas à nous, occidentaux, à nous en prévaloir en leur apportant quelque confession, doctrine et autre philosophie !

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

A travers les âges, au nom de celui qui a la plus grosse "virilité", de quelque philosophie soi disant meilleure et de celui qui porte le nom de son disciple le plus fervent, l'Homme a envahit et détruit tout autour de lui, tuant son frère, ses propres enfants. L'occidental à présent, est en train de venir à bout de sa propre existence, se servant de l'ultime arme dont il a fait dernièrement l'acquisition. Le jouet ultime et pour augmenter sa main-mise sur son voisin, je veux écrire l'Économie mondialisée. Cette arme est en train de se retourner, évidemment contre son créateur. La Chine et l'Inde si elles ne se détruisent pas avant, vont envahir à leurs tours le monde incrédule, fort de ses certitudes viriles et philosophiques.

Ce scénario se tient-il, je n'en ai cure, mais il pourrait être une hypothèse des plus probantes, et pour que les peuples finissent par la considèrer au moins avec attention.

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

l'Hérétique, je suis d'accord avec ton billet, et je n'ai rien compris à la logorrhée précédente en commentaire.

Suis-je normal ?

Écrit par : h16 | mercredi, 13 janvier 2010

"Normal ?" : très certainement à la lecture de ce dernier commentaire de h16 ! En tous les cas ce type de raisonnement en est l'archétype même et de cette normalité qui fait tant école dans nos sociétés, où l'incompréhension mêlée à cette certitude normalisée, d'être pareil à un format donné prend toute son importance. "Suis-je normal ?" et par rapport à qui, à quoi, là est la question ? Pourquoi dès lors que l'on observe une différence de vue, une autre conception, et au lieu de s'interroger soi-même sur les vérités que l'on a choisies de suivre, la condamner sans autre forme de procédé. Pourquoi chercher à vexer l'autre en lui envoyant à la face sa propre incompréhension. Ma "logorrhée" comme vous l'écrivez Monsieur en vaut bien une autre. Mais elle a le mérite de vouloir partager quelque chose avec les autres, et autrement qu'en lui jetant à la face quelques mots sans substance. Oui, vous êtes très normal, ne changez surtout rien de votre attitude, elle est parfaitement au diapason de votre époque. Je vous salue bien.

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

@ Amexour
Vous pensez sincèrement que le peuple chinois s'autodétermine ? Allez donc demander leur avis aux ruraux qui vivent un régime féodal à la merci des caciques locaux.
Ensuite, l'attaque menée vient des services chinois sur des serveurs placés en Amérique. C'est assimilable à une agression.
Enfin, c'est la nature même d'Internet qui est en jeu : il est hors de question qu'un État puisse le fliquer, or, c'est c'est que veulent les Chinois.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 13 janvier 2010

Décidément Google n'est pas à la fete ces derniers jours ;)http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/01/06/le-ministre-de-la-culture-recoit-les-conclusions-de-la-mission-zelnik_1288356_651865.html
http://www.lagardere.com/groupe/page-accueil-fr-234.html
http://afp.google.com/article/ALeqM5hpdW2MexPrhrzlyifZQImgVOfyJA
http://www.social-bookmark.me/marketing/lagardere-reorganise-nextedia-le-figaro/

Écrit par : Martine | mercredi, 13 janvier 2010

Google contre le gouvernement chinois: " Business " ou " Don't be evil " ?

Google communique à tout va sur sa décision de ne plus continuer à censurer les résultats sur Google.cn ! En-effet, après la détection d'une cyber-attaque visant des comptes Gmail de militants chinois des droits de l’homme, le géant de Mountain View engage un bras de fer avec le gouvernement chinois et se dit prêt à stopper ses opérations dans l'Empire du Milieu !

Un article de Tech Crunch qui fait le buzz s'interroge sur la sincérité de cette campagne: s'agirait-il plus de business que d'éthique ? En-effet, Google perd de l'argent sur ses opérations chinoises et ne ferait que profiter de cet incident pour revoir ses positions. Par ailleurs, d'une pierre deux coups, ses compromissions passées avec la censure chinoise avaient ces dernières années durement malmené son image de marque.

Alors, " Business " ou " Don't be evil " ?

C'est la question du sondage trouvé sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/493

A votre avis, ce bras de fer, n'est-ce que par intérêt pour négocier de meilleures conditions d'exploitation en Chine, ou est-ce pour retrouver - tardivement, mais mieux vaut tard que jamais - les valeurs de son célèbre et humaniste slogan ? Ou les deux, tant qu'à faire …

Écrit par : o | mercredi, 13 janvier 2010

De grâce, ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit cher hôte ! Je maintiens que seul le peuple chinois a le droit de revendiquer un changement de sa propre condition ; et que selon moi, il est le seul à pouvoir faire infléchir, ou pas, le régime qui le gouverne ; voilà quels sont mes mots, et en total accord avec ma réflexion de surcroît. Inutile par contre d'exposer mon sentiment dans cet affaire, cela n'a aucun intérêt, en effet, que de m'indigner sur ce régime policier ou sur celui de la Birmanie et tant d'autres inhumanités constatées...

Mon droit est davantage celui qui concerne mon humble petite existence et bien sûr celle de mes proches et autres compatriotes s'il me reste quelque énergie. Et de m'indigner aussi mais en dénonçant haut et intelligiblement mon désaccord sur l'état de la société où je vie. Par exemple en constatant la montée en puissance du "sécuritarisme", cela à grands renforts de forces de police et de répression légalisée dans notre pays, parallèlement à la diminution des services, eux, pleinement légitimes, comme pour l'éducation, le sanitaire, l'alimentaire et le logement. De crier mon indignation la plus totale quand des compatriotes n'arrivent pas à recevoir même le minimum, et que des gens encore chanceux d'avoir du travail, impuissants, ne parviennent même pas à en vivre dignement en France ; que de constater "ce fameux seuil de pauvreté" sans cesse flamber, alors que les puissants, bien intentionnés, et donneurs de leçons, se vautrent dans le luxe au nom de la démocratie. Que de contempler, impuissant, que 40 % au moins des indigents de notre beau pays sont atteint de pathologies psychiatriques. Que de savoir que les "Restos du cœur" ne parviennent que de plus e plus difficilement à endiguer la fin en France. Que l'hôpital se fout de la charité en France : de ça...j'ai effectivement le droit et le devoir de m'en préoccuper !

Maintenant, et de façon beaucoup moins pragmatique, mais malgré tout par compassion ou surtout d'un point de vue d'étude sociologique, l'idée que je me fais de l'affaire "chinoise", "Indienne", "latino-américaine" ou de "l'est" en général, c'est que la triade fait décidément bien du mal à ces peuples là, précisément. Mais aussi beaucoup à l'occident et c'est assez nouveau, si vous voulez mon avis. L'espace mondial va en souffrir inexorablement de plus en plus et sur une échelle beaucoup plus graduelle.

La causalité fera disparaître les peuplades les moins enclines à leur préservation. L'évolution s'arrêtant pour faire place à une révolution mondiale...
Internet est un outil des pays riches, les ruraux dont vous faites allusion n'en ont cure ! C'est eux précisément qui payent de leur acculturation, leur disparition, la facture énergétique pour nous permettre de continuer à philosopher !

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

De grâce, ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit cher hôte ! Je maintiens que seul le peuple chinois a le droit de revendiquer un changement de sa propre condition ; et que selon moi, il est le seul à pouvoir faire infléchir, ou pas, le régime qui le gouverne ; voilà quels sont mes mots, et en total accord avec ma réflexion de surcroît. Inutile par contre d'exposer mon sentiment dans cet affaire, cela n'a aucun intérêt, en effet, que de m'indigner sur ce régime policier ou sur celui de la Birmanie et tant d'autres inhumanités constatées...

Mon droit est davantage celui qui concerne mon humble petite existence et bien sûr celle de mes proches et autres compatriotes s'il me reste quelque énergie. Et de m'indigner aussi mais en dénonçant haut et intelligiblement mon désaccord sur l'état de la société où je vie. Par exemple en constatant la montée en puissance du "sécuritarisme", cela à grands renforts de forces de police et de répression légalisée dans notre pays, parallèlement à la diminution des services, eux, pleinement légitimes, comme pour l'éducation, le sanitaire, l'alimentaire et le logement. De crier mon indignation la plus totale quand des compatriotes n'arrivent pas à recevoir même le minimum, et que des gens encore chanceux d'avoir du travail, impuissants, ne parviennent même pas à en vivre dignement en France ; que de constater "ce fameux seuil de pauvreté" sans cesse flamber, alors que les puissants, bien intentionnés, et donneurs de leçons, se vautrent dans le luxe au nom de la démocratie. Que de contempler, impuissant, que 40 % au moins des indigents de notre beau pays sont atteint de pathologies psychiatriques. Que de savoir que les "Restos du cœur" ne parviennent que de plus e plus difficilement à endiguer la fin en France. Que l'hôpital se fout de la charité en France : de ça...j'ai effectivement le droit et le devoir de m'en préoccuper !

Maintenant, et de façon beaucoup moins pragmatique, mais malgré tout par compassion ou surtout d'un point de vue d'étude sociologique, l'idée que je me fais de l'affaire "chinoise", "Indienne", "latino-américaine" ou de "l'est" en général, c'est que la triade fait décidément bien du mal à ces peuples là, précisément. Mais aussi beaucoup à l'occident et c'est assez nouveau, si vous voulez mon avis. L'espace mondial va en souffrir inexorablement de plus en plus et sur une échelle beaucoup plus graduelle.

La causalité fera disparaître les peuplades les moins enclines à leur préservation. L'évolution s'arrêtant pour faire place à une révolution mondiale...
Internet est un outil des pays riches, les ruraux dont vous faites allusion n'en ont cure ! C'est eux précisément qui payent de leur acculturation, leur disparition, la facture énergétique pour nous permettre de continuer à philosopher !

Écrit par : Amexour | mercredi, 13 janvier 2010

tl;dr.

Écrit par : h16 | mercredi, 13 janvier 2010

http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=FPS100111_20365724&numligne=0&date=100111
http://www.lagardere-pub.com/
http://www.marianne2.fr/Quand-Arnaud-Lagardere-fait-son-one-man-show-sur-sa-propre-chaine_a183181.html

Écrit par : Martine | mercredi, 13 janvier 2010

@l'hérétique
"Allez donc demander leur avis aux ruraux qui vivent un régime féodal à la merci des caciques locaux." ? Et toi est ce que tu es déja allé en Chine ou bien tes connaissances de ce pays sont limités aux médias occidentaux? Avant de parler au nom du peuple chinois il faudrait au moins que tu le connaisses et que tu puisses le comprendre! J'ai beaucoup voyagé en Chine seul et en ne m'arretant pas dans les hotels avec pleins d'étoiles ou dans les quartiers pour étrangers. Non juste dans les petist hotels dans les petits quartiers au contact du peuple avec qui j'ai conserver des liens et ou je suis toujours le bien venue, d'ailleurs j'y retourne bientot car j'y suis invité pour le nouvel an dans un mois. Pour internet, si tu connaissais bien ton sujet tu saurais qu'ils ont des petits softs pour surfer librement mais en fait ils ne s'en servent pas souvent. Cela fait longtemps que tout les gouvernements utilisent les "white hat" voir quelque fois des "black hat" (durant la 1ere guerre du golf quel groupe ont aidé les USA?). Les Chinois n'ont rien inventé, ni dans le domaine du hacking ni dans le domaine de la surveillance, ECHELON cela ne te dit rien? Heureusement qu'il existe un internet underground pour la vraie liberté d'expression sans facebook, twitter et autres reseaux big brother.

Écrit par : anar | mercredi, 13 janvier 2010

Google change son fusil d'épaule si je puis dire...

Écrit par : Julien | mercredi, 13 janvier 2010

Google quitte la Chine pour le manque de liberté ou le manque de réussite?

Écrit par : Laurent | jeudi, 14 janvier 2010

Hum, pour moi ça ressemble plutôt à un conflit entre deux egos démesurés. L'un et l'autre se croient assez forts pour imposer leur volonté toute-puissante au reste du monde, et forcément ça finit par clasher.

Je ne sais pas qui pliera le premier, mais une chose est sûre, il faudra se méfier du vainqueur, qui ne ne sentira plus. Que ça soit Google qui fasse plier la Chine, et il se sentira le droit de dicter les lois. Que ça soit la Chine qui fasse plier Google, et il n'y aura plus de loi internationale.

Écrit par : KPM | jeudi, 14 janvier 2010

@KPM
Pas faux, mais microsoft and co aussi dans les starting blocks, bon je sors j'ai mal à la tete! :)

Écrit par : Martine | jeudi, 14 janvier 2010

@KPM,
Les loups vont sortir du bois, si ce n'est déjà fait, bientot... :-)

Écrit par : Martine | vendredi, 15 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.