Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chine : bravo Google ! | Page d'accueil | Les vacances de Gabriel Cohn-Bendit »

mercredi, 13 janvier 2010

Droit de vote des étrangers, la juste position de Sarkozy

Tiens, ce n'est pas souvent que je lui décerne des fleurs, à not' bon président. Mais, sur le droit de vote des étrangers, il me semble avoir exprimé en 2008 la seule position valable : pas d'opposition de principe pour un vote aux élections locales sous couvert de réciprocité dans le pays d'origine. Ça va éliminer un sacré paquet de pays donneurs de leçons.

Bien entendu, il doit être entendu que les étrangers susceptibles de voter participent à la vie locale en réglant des impôts locaux, cela va de soi. Oui, parce que la gauche s'agite beaucoup, surtout le PS : Martine Aubry croit cela très malin, mais en réalité, elle pourrait se prendre un sacré retour de bâton. Je discute de temps à autre avec des électeurs de gauche de la vraie vie (pas celle d'internet et de la blogosphère) et chez une partie non négligeable d'entre eux, les positions du PS (et des Verts, bien plus radicaux !) sur l'immigration, le regroupement familial et le droit de vote des étrangers ne font pas franchement recette.

Finalement, l'idée de Sarkozy, sur le sujet, elle est pas mal : sur le fond, c'est l'attachement aux moeurs démocratiques qui apparaît comme le plus sûr ciment entre individus. De ce fait, un pays qui accorde à des étrangers le droit de vote par convention avec la France me paraît insoupçonnable sur ce thème.

Personnellement, pour moi, c'est très clair : j'ai exactement la même position que Sarkozy sur le sujet, et ça doit bien être une des rares choses que je partage avec lui.

A ce que j'ai cru comprendre, au MoDem, la question n'est pas tranchée, parce que certains sont pour, et d'autres sont contre. C'est donc le statu quo.

Commentaires

Oui,il y a plus urgent...Deja se demander pourquoi beaucoup de Francais(surtout jeunes) ne votent plus....Et donner aux Francais le droit d'avoir leurs papiers d'identite sans inquisition....

Écrit par : mathurine | mercredi, 13 janvier 2010

salut

Sauf qu'en france contrairement aux US on n'a pas des droits parcequ'on donne de l'argent. Les deux sont independants.

Une grande partie des francais sont non imposables, doit on leur retirer le droit de vote ?

Je prefere un droit de vote aux etrangers sans conditions de ressources.

Et pour la reciprocite, faut il punir les ressortissants de pays a la faible culture democratique ? Alors que c'est pour cela qu'ils viennent en France non ?

paul

Écrit par : paul guermonprez | mercredi, 13 janvier 2010

L'intérêt pour le PS de proposer une loi pour le vote des étrangers est uniquement électoraliste. Il espère qu'une partie des citoyens qui sont contre cette loi, voteront pour le FN qui pourra ainsi se maintenir au deuxième tour, ôtant de cette façon la possibilité à l'UMP de gagner des régions. Nous verrons si le peuple se laisse berner !.

Écrit par : laure | mercredi, 13 janvier 2010

Moui... bof.

Moi je balance entre la position de François Fillon (on ne va pas donner des demi-droits aux étrangers, nous sommes un pays intégrationniste donc s'ils sont là pour rester on veut les encourager à devenir citoyens français et leur donner les pleins droits) et celle de Martine Aubry (peu importe la nationalité : puisqu'il s'agit d'enjeux locaux les électeurs devraient être les résidents locaux).

Cette histoire de réciprocité me semble malsaine. On va aussi passer à la guillotine les ressortissants de pays qui condamnent nos concitoyens à la peine capitale ? On est au-dessus de ça. La loi du talion, très peu pour moi.

Écrit par : KPM | jeudi, 14 janvier 2010

Et quand on sait que certains maires demandent aux sans papier d'aller voter ...

Écrit par : godemichets | mercredi, 02 février 2011

Les commentaires sont fermés.