Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tragédie bombinesque | Page d'accueil | MoDem scotché à 7-8% »

lundi, 12 octobre 2009

Jean Bouin, entrez dans la danse !

J'ai écrit à plusieurs reprises sur l'entêtement de la municipalité à Paris, et particulièrement d'Anne Hidalgo et Bertrand Delanoë à propos du stade Jean Bouin. Ils ne reviendront pas sur leur décision et ne chercheront pas de solutions pour le sport amateur au stade Jean Bouin.

Du coup, je relaie l'appel des professeurs d'EPS qui font des mains et des pieds pour pouvoir demeurer là-bas (puisqu'il n'existe aucune solution de remplacement : je le rappelle, la pelouse d'Auteuil n'a pas finalement pas été réaménagée, contrairement aux engagements de Pascal Cherki et Bertrand Delanoë).

10:43 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : jean bouin, eps, sport, delanoë, hidalgo, stade |  Facebook | | |

Commentaires

Ok.

Écrit par : Martine | lundi, 12 octobre 2009

Tsk tsk. Totalement contre. Le Stade Français a besoin d'un vrai stade. Les associations de riverains et de quartier sont la plus grosse épine dans le pied du sport pro français quand celui-ci envisage de se doter d'enceintes dignes de ce nom... A fortiori dans le 16ème où résident des gens particulièrement influents, dont les enfants sont parfois scolarisés dans les établissements concernés.

Mais à un moment il faut savoir faire les quelques sacrifices que requièrent un projet ambitieux. Le projet ne date pas de l'époque Delanoë, avant même que le Stade Français revienne dans l'élite il y avait déjà débat.
Quand aux couplets larmoyants des scolaires jetés dehors sans ménagement et du sport-business-roi qui écrase les pauvres amateurs, ce n'est pas non plus comme si on parlait d'un quartier déshérité privé de stades et d'installations sportives.

Ca n'empêche d'ailleurs pas de rappeler à Delanoë et Cherki leurs engagements sur la pelouse d'Auteuil, mais pitié qu'on en finisse et que ces travaux commencent enfin. Venir à bout de ces résistants-là et de Goasguen ne serait pas le moindre des exploits de Guazzini, tiens.

Écrit par : Evan | lundi, 12 octobre 2009

@Evan

http://jour-pour-jour.hautetfort.com/archive/2009/09/18/paris-jean-bouin-le-beton-et-les-sempiternelles-magouilles-p.html#comments

Écrit par : Géraldine | lundi, 12 octobre 2009

Pas beaucoup de scolaire sur cette video,
enfin tout de même messieurs le prof d'EPS un peu de marche , un peu de bus, un peu de vélo pour aller faire du sport c'est le quotidien de milliers de jeunes partout en France surtout pour ceux qui n'habitent pas dans des quartiers privilégiés.
Alors franchement n'utilisez pas les enfants qui en général sont des fans de sports aussi professionnel , c'est pas beau de parler à travers les enfants pour défendre des positions quasi exclu politiques..
Enfin les jeunes quand ils voudront voir un match de leur équipe dans un stade ils seront fier de dire qu'ils ont le plus beau stade dans leur quartier et vu le projet de l'archi ils devraient être nombreux à se balader dans les allées du stade ce sera mieux que les clops devant le lycée ou les réunions dans les halls d'immeuble!!

Écrit par : Lou | lundi, 12 octobre 2009

@ Evan
Le dernier sacrifice que je ferais, c'est celui des scolaires ainsi que du tissu associatif. Il eût fallu au minimum que la mairie leur proposât une alternative honnête.
@ lou
heureusement qu'il n'y a pas de scolaires ! vous ignorez tout du droit, vous, apparemment. Il va de soi que des enseignants ne peuvent mettre leurs élèves au service d'une cause, fût-elle juste, en diffusant une vidéo d'eux publiquement, de surcroît.
Vous semblez également tout ignorer de la géographie des lieux ainsi que du fonctionnement des gymnases ailleurs. Si vous dépassez un certain temps de transport et d'organisation, il est inutile de faire le déplacement, le temps de cours est complètement bouffé par le reste.

@ lou et @ Evan
Les poncifs sur les quartiers favorisés, ça va un temps mais ça commence à bien faire : et vous vous ne vous imaginez pas un seul instant que ceux qui vont à l'école publique ne sont justement pas les favorisés que vous brandissez comme un révolutionnaire brandirait la tête de Louis XVI ?
Et même ainsi, qu'importe : l'école est la même pour tous et je ne vois pas pourquoi les enfants du XVIème devraient pâtir des poncifs sociologiques des bobos.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 12 octobre 2009

Il y a déjà deux grands stades sous-utilisés en Île de France, dont un à Paris même, et voué au rugby : Charléty.

La vérité est qu'il s'agit d'une grossière opération de bétonnage et de rentabilité pour des promoteurs, le tout au détriment des scolaires du public, comme je l'explique dans l'article que Géraldine a bien voulu mettre en lien.

Écrit par : Hervé Torchet | lundi, 12 octobre 2009

Bon, remettons quelques petites choses au clair.

"Le dernier sacrifice que je ferais, c'est celui des scolaires ainsi que du tissu associatif. Il eût fallu au minimum que la mairie leur proposât une alternative honnête."

Auquel cas je ne vois pas pourquoi ce serait au Stade Français, qui attend son stade depuis x années, de payer les atermoiements du cabinet Delanoë à ce niveau. Les travaux ont été votés, point. Les solutions transitoires elles, existent. Quoi qu'on en pense les élèves de Claude B., de Lafontaine ou de Jean-Baptiste Say souffriront de se déplacer 500m ou 1km plus loin le temps des travaux. Et il serait pour le moins aventureux de préjuger de leurs propres préférences en la matière ; c’est l’encadrement que ça emmerde, point.

"Les poncifs sur les quartiers favorisés, ça va un temps mais ça commence à bien faire : et vous vous ne vous imaginez pas un seul instant que ceux qui vont à l'école publique ne sont justement pas les favorisés que vous brandissez comme un révolutionnaire brandirait la tête de Louis XVI ?
Et même ainsi, qu'importe : l'école est la même pour tous et je ne vois pas pourquoi les enfants du XVIème devraient pâtir des poncifs sociologiques des bobos."

A d'autres, le procès en boboïtude, merci. J'ai assez vécu dans ce quartier pour savoir comment ça s’y passe, notamment concernant les influences qui y circulent et qu’on voudrait aujourd’hui nous présenter comme les gentils riverains qui opposent une résistance héroïque aux affreux industriels carnassiers.
Quand à votre argument sur l’école publique, il relève au mieux de la tentation de l’argument d’autorité. Vous savez aussi bien que moi que le 16e, c’est très loin d’être les privilégiés à St-Jean-de-Passy et les classes laborieuses à Lafontaine ou Jean-Bapt’. Et en matière d’installations sportives, je persiste et je signe, ce quartier n’est franchement pas défavorisé. Loin de là.
Alors que les travaux du nouveau Jean-Bouin posent un réel problème de logistique à l’encadrement de plusieurs lycées, parce qu’effectivement les autres complexes sont déjà bien chargés, je veux bien. De là à en faire un argument suffisant pour obtenir l’annulation du chantier, dans un dossier à l’opposition aussi politique et marquée par des influences diverses de gens qui seraient beaucoup moins regardants quand au confort de nos chères têtes blondes si leurs propres intérêts n’étaient pas en jeu, il y a pour le moins un pas.

Guazzini a mon soutien le plus total dans ce dossier, qui traîne depuis bien trop longtemps, et c'est franchement pas un bobo de gauche qui vous le dit.

Hervé Torchet : Charléty est inadapté au rugby. C’est un stade d’athlétisme, qui n’est pas conçu pour accueillir un club de haut niveau. A l’exception d’une délocalisation plus ou moins forcée, le Stade Français ne s’y est jamais intéressé, étrange pour un stade voué au rugby. Mais surtout, Charléty est le stade du Paris FC.

Écrit par : Evan | lundi, 12 octobre 2009

Dsl Evan,
Personnellement les enfants d'abord! Les "gros biscotauds and co" ne m'impressionnent nullement!
Les quartiers "défavorisés" sont bien mieux lotis.
M.XD voulait une révolution architecturale cela commence par fournir les infrastructures adéquates à nos enfants!
Bah, je sais bien que certains(pas tous)ps ump et verts aiment l'enseignement privé, voui voui, j'ai eu maille à partir avec certains!

Écrit par : Martine | lundi, 12 octobre 2009

Contrairement à ce que mes messages laissent penser Martine, je ne suis pas du tout insensible à la situation des scolaires!

Je me place simplement du point de vue du Stade Français. La mairie a pris des engagements en effet, à elle de les tenir. Mais là le club se retrouve otage de ces diverses luttes d'influence, et je comprends amplement la colère du président.

Écrit par : Evan | lundi, 12 octobre 2009

@Evan,
Je peux comprendre aussi la colère du président du stade mais quel est le plus important?
N'a-t-il pas d'enfants? De petits enfants?
En ce qui me concerne, je connais mes ordres de priorités, à lui de s'interroger sur les siens, vraiment cela ferait du bien à notre société!

Écrit par : Martine | lundi, 12 octobre 2009

Ce qui a été dit: les élèves de bon nombre de collèges ou lycées à Paris attendent leurs cars pour aller faire du sport ailleurs alors pourquoi ceux qui ont un stade juste devant leurs lycées ne devraient-ils pas, eux aussi,prendre un car pour aller ailleurs ? C'est juste ça !
Au nom de cette justice, les milliers d'élèves qui s'exercent au stade Jean-Bouin- les élèves de trois grands lycées-La Fontaine, Claude-Bernard, J-B Say-prendront le car. Tout cela pour le plus grand profit, celui du sport-business. Que le sport-businee se développe,c'est irréversible, mais pas sur le sport scolaire. Ceux qui défendent le sport scolaire devraient se battre pour que le stade Jean-Bouin lui soit réservé.
Le sport scolaire, cela se passe où au fait ? Quid du sport scolaire ? M.Sarkozy en avait fait sa priorité. QUI PAIERA LA FACTURE ENVIRONNEMENTALE DU DEPLACEMENT DES SCOLAIRES ? Ou bien ils restent dans leurs salles de classe ou quoi ? Vive le sport business, le sport à usage des supporters les fessse au chaud ou sur canapé. Vive les transports scolaires et que survive la pollution. L'essentiel, c'est que certains pédalent.

Écrit par : herve | lundi, 12 octobre 2009

Exact Hervé,
Dans ma commune défavorisée, j'ai un exemple tout proche :), les élèves n'ont que la rue à traverser pour trouver stade et piscine.
Je n'évoque pas la salle polyvalente ni les interventions associatives, pfff ma mairie est moins sourde qu'à Paris semble-il !!!

Écrit par : Martine | lundi, 12 octobre 2009

Dernière question: qui va payer les cars, des milliers de scolaires, ce sont des cars qui stationnent en permanence devant les lycées, chaque jour de la semaine.
Quel futur propose-t-on ?
Pourquoi ne pas supprimer carrément le sport au lycée, cela résoudra le problème.
Le problème, ce n'est pas le Stade Français, c'est les dégâts qu'il causerait en s'installant à Jean-Bouin où il fait le vide.
C'est la même Mairie de Paris qui encourage les Parisiens à prendre les vélibs.

Écrit par : herve | mardi, 13 octobre 2009

Je prépare une nouvelle note sur le cas Bazin.

Écrit par : Hervé Torchet | mardi, 13 octobre 2009

Je m'autorise à alimenter ce fil, avec ceci :

http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2009-2010/vers-un-nouveau-jean-bouin_sto2125032/flashnews.shtml

Bon c'est pas fait, il reste quelques rondins à mettre dans les roues des promoteurs du projet et le règlement de la question des scolaires - qui je le rappelle dépend de la Mairie - mais ça avance.

Écrit par : Evan | lundi, 16 novembre 2009

@Evan,
Dslée du balai! En ce qui me concerne :)

Écrit par : Martine | lundi, 16 novembre 2009

J'ai dû mal comprendre :)

Voici une nouvelle de nature à réjouir les opposants au projet. Delanoë et Lagardère sont mis en examen pour favoritisme dans la concession du stade Jean-Bouin.

http://www.leparisien.fr/paris-75/bertrand-delanoe-convoque-par-deux-juges-d-instruction-19-11-2009-716279.php

Écrit par : Evan | jeudi, 19 novembre 2009

Merci de l'info Evan :)

Écrit par : Martine | jeudi, 19 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.