Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Polanski ? il doit payer son forfait. | Page d'accueil | L'absurde management de France Telecom »

lundi, 28 septembre 2009

L'étrange victoire d'Angela Merkel

Je suis étonné des titres que je lis : j'apprends qu'Angela Merkel a remporté les élections en Allemagne, mais que la CDU, son parti, réalise son pire score depuis 60 ans, c'est à dire la création de l'Allemagne moderne, en somme... Il me semble que la vraie victoire, là-bas, ce serait plutôt celle des libéraux-démocrates du FDP, qui réalisent avec 14.6% un score historique. Florian Chiron, MoDem en France, mais Grünen en Allemagne, a évoqué à plusieurs reprises ce parti sur son blog. Et il n'est pas tendre avec.

Les libéraux-démocrates ont un électorat assez proche de celui du MoDem. Il a oscillé entre le centre-gauche et le centre-droit, au fil de son histoire, mais semble désormais, avoir clairement basculé du côté droit. C'est un parti nettement plus libéral que le MoDem. Il y a des libéraux au MoDem, mais le MoDem n'est pas un parti libéral. Il y a des Démocrates au FDP, mais le FDP est d'abord un parti libéral. C'est dans le domaine de l'éducation qu'il partage, je le crois, le plus de points communs avec le MoDem. C'est le seul parti à disposer d'un véritable programme pour la scolarisation de la petite enfance. Il est également très proche du MoDem pour tout ce qui touche les libertés civiles.

En revanche, dans le domaine économique, et notamment ce qui concerne la conception du service public, de sérieuses divergences existent. Le FDP est favorable à la privatisation d'une grande partie des services publics, à une protection sociale constituée partiellement par capitalisation et à de fortes limitations de la fiscalité tout en faisant de la réduction de la dette un enjeu prioritaire. Son alliance avec la CDU dans de telles circonstances consacre une victoire historique pour ce parti. En effet, les précédentes coalitions n'en avaient fait qu'un partenaire mineur, rarement indispensable. Avec un tiers des voix du bloc majoritaire, ils vont désormais pouvoir peser sur la politique allemande. A suivre, donc...

11:00 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : angela merkel, cdu, fdp |  Facebook | | |

Commentaires

Comme quoi, avec un slogan simple "Plus de net à partir de votre brut", les gens sont facilement plus libéraux qu'on ne le pense.

Je ne suis pas surpris.

Écrit par : h16 | lundi, 28 septembre 2009

@ h16
certes, mais il faudra aussi qu'ils admettent de disposer de moins de services et moins de protection sociale...
Je n'arrive pas à trouver autre chose que wikipedia sur leur programme.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 28 septembre 2009

La ligne du Modem se rapproche de plus en plus de celle de la gauche de la gauche. Attention à ne pas sombrer corps et âme dans ce gouffre.

Le FDP propose de meilleurs services aux citoyens, non pas en diminuant l'offre de protection sociale mais au contraire en élargissant la palette de choix.

Ce n'est pas parce qu'on passe du menu imposé à la carte qu'on mange moins bien. Surtout quand on vous force déjà à payer la carte des autres.

Écrit par : Aurelien | lundi, 28 septembre 2009

tiens, il y a donc des nuances même au centre ? J'en reste baba...

Écrit par : gauchedecombat | lundi, 28 septembre 2009

Tu te trompes. Les Allemands auront des services mais ils pourront pour eux, donc plus, pour des services de moindre qualité à terme.

"à chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins."

C'était un beau concept pourtant...

Écrit par : Mathieu L. | lundi, 28 septembre 2009

Il a d'autres partis qui sortent vainqueurs de ces élections. : die Grunen und die Linke. Ils tiennent un discours radical. ce qui est inquiétant c'est que le parti social democrate est a la rue. La sociale démocratie est-elle morte en Europe? Quel autre modèle faut-il développer pour s'opposer aux conservateurs?

Écrit par : europium | lundi, 28 septembre 2009

N'étant pas du tout spécialiste de la politique outre Rhin, et les titres et comentaires des différents journaux ne me permettent pas de clarifier mes pensées,
je fais quand même une constatation que je ne retrouve pas analysée par les médias, c'est l'effondrement des deux gros partis et la progression très sensible du FDP et de Die Linke. Est-ce la fin de la domination de ces deux grands? Nous n'en sommes peut être pas encore là, mais un grand pas me parait avoir été franchi, même si les deux gagnants, n'ont pas atteint le seuil critique pour pouvoir laisser entrevoir l'alternance.
Les lignes bougent en Allemagne, elles bougent en France, les résultats des élections partielles de ce dimanche montrent, si besoin était, la déconfiture du PS, espérons qu'après avoir bougé, nos lignes ne nous ramènent pas à un renforcement du Sarkosisme.

Écrit par : andre777 | lundi, 28 septembre 2009

Tu veux dire que le fait qu'un ouvrier SMICard du BTP cotise 33 % de son salaire net pour la retraite par répartition des autres alors que lui n'en bénéficiera pas compte tenu de son espérance de vie plus faible, c'est un beau concept ?

Avec une plus grande liberté de choix, il aurait pu acheter son appartement ou son pavillon, et épargner pour transmettre un patrimoine à ses enfants.

Bref, nous n'avons pas la même conception de la justice.

Écrit par : Aurelien | lundi, 28 septembre 2009

@europium

Idem qu'en France (où on nous bassine pourtant avec le rêve d'un PS scindé en deux avec une aile socio-démocrate qui s'affirmerait) : dans quelque chose de neuf, à inventer, en réunissant ce qu'il y a de moins sectaire chez les Verts, le PS, le centre et pourquoi pas ? une partie de la droite modérée, autour des problématiques économiques, sociales et géopolitiques liées au réchauffement climatique.

Écrit par : Fotini | lundi, 28 septembre 2009

ouais, et tu as vu le taux d'abstentionnistes ? aujourd'hui c'est l'abstention qui gouverne !

Écrit par : Mirabelle | lundi, 28 septembre 2009

@ Aurélien
Si tu as des références plus précises que wikipedia sur leur programme exact, cela m'intéresse. Je sais que leurs options globales sont nettement plus libérales que celles du MoDem, mais j'ignore ce qu'ils veulent privatiser exactement et ce qu'ils veulent conserver public.
Pour l'ouvrier que tu cites, encore faut-il que sa retraite par capitalisation ne se soit pas évaporée à la faveur d'une crise...C'est un peu ce qui m'inquiète avec ce système.
@ Mathieu
Euh, je ne sais pas si ce sont des fautes de frappe, mais je n'ai rien compris. Tu peux reprendre.
@ gauche de combat
oui, il y en a. C'est pour cela que l'ADLE regroupe les Démocrates et les Libéraux. Le FDP sont des libéraux et le MoDem des Démocrates. Les Lib-Dems en Angleterre ont une position intermédiaire.
L'UDF, dès lors qu'elle a adhéré à l'ADLE, avait des positions intermédiaires entre celles de l'actuel MoDem et celles des Lib-Dems.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 28 septembre 2009

L'épargne retraite individuelle ne doit certainement pas se faire sous forme exclusive d'actions. L'acquisition de la résidence principale peut en constituer une partie, l'achat d'obligations d'Etat une autre, avec un panachage résiduel entre produits plus risqués comme les obligations privées, les actions.

Écrit par : Aurelien | lundi, 28 septembre 2009

@ Mirabelle
J'ai une position assez sévère sur les abstentionnistes. Qui ne dit mot consent.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 28 septembre 2009

Aurélien
l'achat de la maison, c'est ce que tout le monde fait déjà. Cela ne se substitue pas à la retraite.
Évidemment, les obligations sont plus sûres, sur le long terme. Elles ne sont toutefois pas à l'abri d'une tempête boursière.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 28 septembre 2009

Ouh là, oui, forcément...

Je recommence :

Tu te trompes. Les Allemands auront des services mais ils paieront pour eux, donc plus, pour des services de moindre qualité à terme.

"à chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins."

C'était un beau concept pourtant..

Écrit par : Mathieu L. | lundi, 28 septembre 2009

Le FDP me semble être un ... parti libéral-démocrate, comme son nom l'indique.

L'Allemagne est un pays spécifique en Europe, dans la mesure où 4 de ses principaux partis (CDU, SPD, FDP et Grünen) adhèrent profondément aux valeurs démocrates, qui chez nous sont marginalisées. La différence du FDP par rapport aux trois autres, c'est effectivement le libéralisme.

En politique française, on pourrait comparer approximativement, en termes de ligne idéologique (sous le contrôle de Florian !!!)
* die Linke au Parti de Gauche, qui s'en est inspiré, et au PCF
* die Grünen aux Verts et à Cap21
* le SPD au Parti socialiste actuel (mais c'est très approximatif : la base du SPD est d'abord syndicale)
* la CDU à la partie ex-UDF du MoDem, plus précisément au CDS, composante centriste de l'ancienne UDF
* le FDP à l'ancienne UDF, moins le CDS
* la CSU à l'UMP

Le FDP peut être très heureux de son score mais sait bien qu'il s'agit principalement d'un vote tactique "pour un gouvernement Merkel (CDU) débarrassé de la grande coalition avec le SPD". L'UDF de jadis bénéficiait souvent d'un vote tactique, avec des scores honorables malgré le manque de mobilisation sur ses propres valeurs et priorités. C'était efficace pour obtenir des élus, mais inefficace pour faire progresser ... nos propres valeurs et priorités.

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 28 septembre 2009

Cher Frédéric,

La CSU n'est présente qu'en Bavière.

C'est d'ailleurs elle qui a fait baisser le score du groupe CDU/CSU par la campagne de dénigrement du FDP qu'elle a cru bon de faire pour s'assurer les deux voix de chaque Bavarois...

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 28 septembre 2009

Etrange, j'ai mis presque une heure pour écrire un texte fort détaillé qui n'est pas passé... depuis plus de 2 heures...

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 28 septembre 2009

@] Danièle
moi c'est pire : seul un de mes commentaires est passé en deux heures !

Écrit par : L'hérétique | lundi, 28 septembre 2009

@ l'Hérétique:
Alors, vous faites quoi, vous le seigneur de ces lieux pour que mon commentaire passe?

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 28 septembre 2009

Tiens, Mme Douet...!
Comment allez-vous? Il y avait longtemps que je ne vous avais vu ici :)

Écrit par : Martine | lundi, 28 septembre 2009

@ Daniele : cqfd !

La CSU n'est présente qu'en Bavière et la CDU hors de Bavière, même si elles se menacent périodiquement l'une l'autre d'entrer sur le territoire de la rivale.

Dans les années 80, où je suivais d'un peu plus près la politique allemande, le clivage idéologique entre CDU (très proche à mon avis du CDS français) et CSU (proche du RPR chiraquien) me semblait très net. Depuis, je crois que la CDU a une aile droite plus visible et activiste, mais je compte sur toi aussi pour préciser (pas seulement sur Florian !).

Écrit par : FrédéricLN | mardi, 29 septembre 2009

@ Danièle
Je ne peux rien faire. Je suis tributaire de hautetfort. Si le message arrive jusqu'à la zone d'administration, je peux agir, mais s'il n'arrive même pas jusque là, je ne peux rien faire.
Puisque vous connaissez bien l'Allemagne, si vous disposez d'un lien précis sur le programme du FDP, cela m'intéresserait.
@ Fred
Oui, il n'y a plus qu'à attendre qu'il se manifeste aussi...

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 29 septembre 2009

@ l'Hérétique:
Je vous envoie le texte en mp et vous pourrez voir si vous pouvez le publier.

J'y avais mis des liens sur des sites allemands, peut-être que hautetfort n'aime pas :-((

@ Frédéric:
La CSU est très, très bavaroise. Difficile à expliquer pour ceux qui ne connaissent pas le pays, c'est culturel. Il y a une énorme différence culturelle avec le reste du pays. La Bavière se considère comme un "Etat libre" et est très, très catholique. Il suffit de voyager dans les villes et villages pour s'en rendre compte. La CSU n'a rien de proche avec les chiraquiens, mais rien du tout. La seule similitude est la proximité avec les agriculteurs, très nombreux en Bavière.

Tout le reste du pays, peut-être mis à part la Sarre, n'est pas du tout ainsi.

La caractéristique du parti CSU, c'est son côté catholique très prononcé qui correspond à la structure de la population locale. Ils gouvernaient toujours la Bavière avec plus de 50% des suffrages, sans jamais avoir à faire de coalition. Les temps changent...

La CDU est un parti beaucoup moins catholique, quoiqu'il se nomme "Union chrétienne-démocrate". D'ailleurs Angela Merkel est protestante, mais il y a aussi beaucoup d'agnostiques au sein de ce parti qui représente de manière très forte, la pratique de "L'économie sociale de marché".

C'est-à-dire cette alliance entre l'économie et le social, une proximité avec les syndicats, et une conviction que les entreprises ne peuvent bien fonctionner que s'il y a un consensus entre la direction et le personnel qui sont tous dans le même bateau.

Angela Merkel a d'ailleurs plusieurs fois parlé de revenir à "l'économie sociale de marché" après les dérives de l'économie à "l'américaine". Un lien très fort entre l'économie et le social avec une proximité avec les chefs d'entreprises, mais aussi une très forte partie sociale de la CDU, appelée CDA - Christlich-demokratische Arbeitnehmerschat

http://de.wikipedia.org/wiki/Christlich-Demokratische_Arbeitnehmerschaft

que l'on pourrait traduire par Salariés chrétiens démocrates.

D'ailleurs, les analyses électorales montrent que dans les milieux ouvriers, beaucoup ont voté plus CDU que SPD. Car il lui accorde davantage confiance pour régler les problèmes de chômage.

Il y a un groupement CDA dans chaque Land et une organisation de Jeunes de moins de 35 ans.

Par tradition, tous les gouvernements menés par la CDU ont eu un ministre du travail issu de la CDA. Le président actuel est Karl-Josef Laumann:

http://de.wikipedia.org/wiki/Karl-Josef_Laumann

qui est aussi Ministre du Travail, de la Santé et des affaires sociales du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.

La CDA a aussi un groupe pour femmes, très actif, qui défend les femmes dans les entreprises.

Voilà pour quelques infos.

Écrit par : Danièle Douet | mardi, 29 septembre 2009

@ Danièle
Si vous avez mis une trop longue liste de liens, ne cherchez pas, hautetfort considère que c'est du spam et il le bloquera.

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 29 septembre 2009

@ Danièle
Il y a trop de liens, cela ne passera pas. Vous pouvez le publier ici, mais en réduisant le nombre de liens.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 29 septembre 2009

Bon ben Aurel, tu n'as plus qu'à faire le même score que le FDP aux régionales :)

(allez on y croit)

Écrit par : Bob | mardi, 29 septembre 2009

Suis assez étonné par ton affirmation sur le score de la CDU. Je crois que c'est le SPD qui réalise son plus mauvais score historique (ce qui est assez logique vu la poussée de Die Linke)...
Sinon, le succès du FDP tient à une stratégie assez inverse de celle du MoDem. Celle consistant à chercher de nouveau un ancrage dans un camp qui est celui dont il est le plus proche, tout en apportant une ligne politique lisible pour l'électeur. Du coup il devient une alternative crédible au vote CDU, voire au vote SPD dans la mesure où il permet d'infléchir les positions de la CDU et empêche toute dérive hégémonique.

Écrit par : Bob (le centriste) | mardi, 29 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.