Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le MoDem n'a pas de chef de file sur la Toile | Page d'accueil | SNCF, cas d'école. »

mercredi, 16 septembre 2009

Nom de D... : ma taxe foncière !

Boudiou ! Je viens de recevoir ma taxe foncière (je fais partie de ces salauds de capitalistes exploiteurs du peuple propriétaires de leur demeure, avec un emprunt monumental à la clef, il est vrai...).

J'ai failli avoir une syncope en constatant la réalité de la hausse que Delanoë et son équipe ont grâcieusement consenti aux Parisiens. 20% en plus, et je ne déconne pas. Regardez bien la case département avec ses 3%. 2008 : rien. 2009, le montant que vous voyez apparaître...Commune, perso, j'ai plus de 11.5% d'augmentation. Mais quand je fais le total de ce que je payais l'an dernier et de ce que je paie aujourd'hui, c'est +20%. Et la taxe d'habitation devrait augmenter d'au moins 10%. Moi, en revanche, je ne gagne pas plus, et j'ai toujours un méchant emprunt sur le dos avec une famille à nourrir.

C'est la politique sociale de Delanoë, je présume. Maintenant, j'aimerais bien qu'il en finisse avec ses fêtes à gogo qu'il faut financer, son stade Jean Bouin dont pas un scolaire ne va profiter, mais qui coûte 100 euros par tête de parisien (donc, si vous êtes 5 dans une famille, 500 euros, in fine).

Ras le bol des largesses delanoïstes financées sur le dos du baudet.

15:36 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : taxe foncière, paris, delanoë |  Facebook | | |

Commentaires

c'est marrant, tu n'as jamais félicité la gauche parisienne ne ne pas avoir augmenté d'un pouce les taux des imppits entre 2000 et 2008 inclus....

je te conseille le journal "Le Point" d'il y a 15 jours. Hebdo de droite, il démontre que Paris reste la ville la MOINS CHERE question taxwe d'habitation et la 3è moins chère pour taxe foncière...

enfin, tu dois te souvenir que Delanoë avait ANNONCE publiquement aux électeurs qu'il augmenterait les impots locaux 2 ans, en 2009 et 2010, dans sa campagne en mars 2008, non?

Écrit par : Krakoukas | mercredi, 16 septembre 2009

De mémoire, je crois que les taxes foncières et taxes d'habitation de Paris sont parmi les moins élevées de France...

Il serait intéressant de comparer également ces taxes en Euros !

Écrit par : BGR | mercredi, 16 septembre 2009

@ Krakoukas
Mais il n'avait pas parlé d'une augmentation aussi monumentale... L'augmentation de la taxe est de 10% mais l'augmentation du taux, lui, est de plus de 50% !!!
Et puis il ne s'en est pas vanté haut et fort : je n'ai pas su ça dans son programme, mais peut-être ai-je eu un problème de vue...
Pour ma part, j'ai vu ma taxe d'habitation évoluer de 2000 à 2008. On n'a pas du voir la même chose. Bon, pas énormément, bien sûr, mais il y a eu un mouvement. Là, c'est le coup de massue...
La moins chère par rapport à quoi ?
La mairie de Paris a aussi bénéficié de droits de mutation monumentaux pendant 8 ans...
@ BGR
Alors ça, ça m'étonnerait. C'est même impossible.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 16 septembre 2009

C'est quand meme formidable que pour certains, il faut quasiment feliciter les politiciens de ne pas augmenter les impots!

Écrit par : Monoi | mercredi, 16 septembre 2009

@ Monoï
Oui, c'est ancré dans certains esprits...

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 16 septembre 2009

J'aime bien les commentaires style "vous devriez vous estimer heureux de vous faire sodomiser par un manche à balai là où, en moyenne, c'est plutôt par un poteau électrique".

Maigre consolation.

Et en plus, on paye la TIPP sur la vaseline...

Écrit par : h16 | mercredi, 16 septembre 2009

je répète les FAITS/
le journal "Le Point" d'il y a 15 jours. Hebdo de droite, il démontre que Paris reste la ville la MOINS CHERE question taxwe d'habitation et la 3è moins chère pour taxe foncière...

ensuite, tu te trompes sur les TAUX, il ne bougent pas de + de 10%, après 8 années sans hausse de ces taux (les promesses de campagne sont donc tenues, précisément, même si ca te déplait).
Il ne t'a pas échappé sur c'est l'Etat qui fixe, chaque année "les bases" des impots locaux. Donc évidemment, pour ce qui ne dépend pas du tout des décisions et votes des villes & départements (Paris étant les 2), ca bouge tous les ans, en effet.

de +, à part pour les + aisés, l'UMP n'a pas du tout baissé les impots ou le taux de "prévèlements obligatoires" depuis juin 2002 (sans parler de la dette, du nombre de ministres & de collaborateurs)...

Écrit par : Krakoukas | jeudi, 17 septembre 2009

@ Krakoukas
C'est la collectivité qui vote et fixe le taux de la taxe d'habitation.
Paris n'est pas la ville la moins chère : Paris est la ville où le taux est l'un des plus bas rapporté aux mètres carrés. En valeur absolue, c'est bien l'une des villes les plus chères de France.
Ensuite, il se trouve que je sais calculer, et si, ils bougent et de bien plus que 10% pour la bonne raison que la taxe départementale vient d'être créée.
Par ailleurs, le Canard Enchaîné a été le premier à l'annoncer en mars dernier. Je pense qu'ils n'ont pas l'habitude de dire n'importe quoi...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 17 septembre 2009

mais non, je persiste.

OUI, la ville et le département fixe les taux, seulement les taux, mais pas les BASES. tu piges?
la part (et donc le taux) départementale
est créée en effet pour les proprios (qui restent qd mêm assis sur un "tas d'or", la valeur de l'immoblier à Paris ayant encore cru de + de 120% en 10 ans, malgré les baisses récentes), c'est au taux le + bas de France... A partir du moment où Paris PAIE bien les dépenses sociales dues par tous les départements (RMI/RSA, aides diverses, aise sociale aux mineurs isolés/en danger...), que l'Etat ne rembourse pas du tout ces montants "à l'euro près" malgré la Constitution (+ de 300 millions d'euros dûs aux contribuables parisiens à ce jour, écrit donc à Mme Lagadre, ministre des finances et élue UMP de Paris...) et que les colelctivités locales n'ont pas le DROIT d'être en déficit d'un seul euro, il faut bien, ausis pour tenir ses promesses (logements, crèches, espaces verts, tramway prolongé...) validées par 58% des életeurs de la capitale, collecter un peu de recettes en sus, non?

Et non seulement les taux restent très bas à Paris, mais le montant brut payé est des + bas. "Le Point" (comme "les Echos" l'avaient déjà fait avant, tu m'obliges à citer et re citer des canards de droite!!!) donnait tout simplement le montant moyen payé en euros pour les 2 taxes, le moins cher de toutes les grandes villes (taxe d'hab) et le 3è moins cher pour la taxe foncière, voilà!

Le Canard peut se tromper, comme tout le monde, cf hier le truc sur Borloo bourré devant 1 caméra...

Écrit par : Krakoukas | jeudi, 17 septembre 2009

Moi aussi viens de recevoir ma taxe foncière!!!Et si nous parlions des syndics encore plus pourris que Delanoe!!!
Là c'est silence radio!

Écrit par : Epouvantail | jeudi, 17 septembre 2009

@ Epouvantail
les syndics, c'est une véritable omerta : il faudrait évoquer aussi les ententes illicites pour tous les travaux de copropriétés.
@ Krakoukas
Le Figaro a fait le même calcul que le Canard sur le montant de l'augmentation :
http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/09/12/01006-20090912ARTFIG00070--suivez-la-taxe-delanoe-.php
Cela dit, certes, c'est moins cher que dans d'autres villes, mais ce n'est pas un argument pour autant. Le coût de la vie est déjà très élevé à Paris, et ce sont toujours les mêmes qui payent, et de plus en plus, d'autant que Delanoë prévoit une nouvelle augmentation de la taxe d'habitation de 9% l'an prochain !

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 17 septembre 2009

ah ah ah, le Figaro, quelle source "neutre"...
tu veux le journal du vieux milliardaire UMP rendu inéligible par la justice??? ah, ok.

tu contestes les chiffres (taux, hausses, montants en euros, classement des villes les moins chères...) du POINT & des Echos, oui ou non?

tu as raison, parce que la vie est chère, la gauche parisienne n'a PAS AUGMENTE ces mêms taux pendant 8 années pleines. Le taux de 2008 était le même, sur les "4 vieilles", qu'en 2000 (cf un certain Tiberi)!

Écrit par : Krakoukas | jeudi, 17 septembre 2009

@ Krakoukas
Ce n'est pas que je les conteste, mais plutôt que je ne parviens pas à les trouver en lien sur la Toile.
ç'aurait été gonflé d'augmenter ces taux alors que la ville encaissait des droits de mutation de folie sur la folle expansion de l'immobilier de 2000 à 2008.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 17 septembre 2009

argument dilatoire!
tout dépend ce qui est fait des sous: voir le nombre de crèches (vérifié par associations de parents et la CAF) et de HLM préalisés (chiffres validés par les minostères ET la très sourcilleuse fondation Abbé Pierre).

pour ton info, la TOTALITE des collectivités (et l'Etat prend sa part au opssage) ont bénéficié de erectte "de folie", dans les mêmes proportions, de 1998 à 2008.

Ca n'a pas empêché pas mal d'autres villes, entre 2000 et 2008, d'augmenter leurs impots (Marseille, Lyon, Bordeaux...). Pas Paris. Il faudrait être + honnête intellectuellement. :-)

pour des chiffres clairs et officiels, j'ai trouvé ces liens:
http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=195&document_type_id=5&document_id=3133&portlet_id=10637

http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=7068&document_type_id=5&document_id=73230&portlet_id=16262 (doc pdf avec graphiques au début, à charger)

Écrit par : Krakoukas | mercredi, 23 septembre 2009

je te conseille le mensuel "CAPITAL" d'octobre (pas franchement de gauche) de ce mois ci. Il chiffre la hausse de la taxe foncière de +28% à Paris... et non 47 ou 50 :-P

il y a cela aussi:
www.marianne2.fr/Hausse-des-impots-locaux-les-socialos-ont-bon-dos_a182321.html?com
voir Neuilly, à tout hasard!

Écrit par : Krakoukas | lundi, 05 octobre 2009

Bonjour Krakoukas


Le Canard de mercredi dernier calcule + 47%
Est-ce que le +28% prend en compte la taxe départementale créée cette année ?
Je vais acheter Capital histoire de jeter un oeil sur leur mode de calcul.

J'ai lu l'article de Marianne et que vois-je :
«les départements décrochent la palme de la hausse annuelle des collectivités locales avec 6,3% de moyenne nationale. Et là, on change d'échelle : l'augmentation porte sur des centaines d'euros. Le record absolu ? Paris ! Dépourvu jusqu'ici d'impôts généraux, les habitants de la capitale ont découvert 100% d'augmentation dans la case prévue à cet effet, soit 188€ en moyenne.»

Si Paris est privée de 400 millions de rentrées fiscales, il ne faut donc pas faire un stade à 200 millions d'euros, non ?

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 05 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.