Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« MoDem, mode d'emploi (article emploi) | Page d'accueil | Un frelon d'Asie menace les abeilles d'Europe »

lundi, 24 août 2009

Je suis de droite, elle est de gauche

Hasthable me demande comment je conçois la vie entre deux personnes vivant en couple mais d'opinions politiques divergentes. Cela tombe bien, c'est mon cas. C'est mon cas, mais ce n'est pas violent : je suis un libéral pragmatique et modéré tendance fortement centriste tandis qu'elle-même est une social-sémocrate bon teint. Même si elle a une certaine estime pour Bayrou, elle n'en considère pas moins le MoDem comme une formation de droite, héritière de l'UDF (horrescit referens). Nous parlons de temps à autre de politique, mais ce n'est pas une militante et elle ne s'y intéresse que de loin. A sa décharge, je professais des opinions plus à gauche à l'époque où je l'ai rencontrée. Elle a donc été trompée sur la marchandise au fil du temps, puisqu'on le sait, le temps droitise les opinions politiques :-)

Quand j'ai pris ma carte de l'UDF j'ai frôlé le divorce :-) mais bon, elle s'y est faite avec le temps :-)

Plus généralement, je pense que tant que les opinions politiques ne sont pas diamétralement opposées, la vie de couple est envisageable. Sur le fond, je pense même que si la vie au lit (et ailleurs, au fait) est explosive, bien des divergences politiques s'aplanissent. Au fond, cela a même un parfum assez exotique que de fricoter avec la gente féminine adverse. Comment résister au charme d'une belle bourgeoise UMP ou encore au piquant révolutionnaire d'une alter-mondialiste libérée en toute circonstance :-)

Je pense que c'est plus difficile avec les identitaires et les authentiques réactionnaires. Personnellement, je ne m'imaginerais pas dépasser le stade de l'aventure dès lors que les valeurs sont fondamentalement antagonistes (l'UMP, ce sont des valeurs différentes des miennes, mais pas antagonistes. En revanche, le MPF ou le FN, là, je crois qu'il n'y a pas de conciliation possible. Pas plus, d'ailleurs qu'avec une LO ou même une NPA tendance sectaire.

L'avis des femmes m'intéresse : Christelle, par exemple (mais elle ne répond jamais aux chaînes !!!), Nelly, Mirabelle, Françoise et Virginie. Si Laura Asma et Olympe se laissaient tenter par une telle question, cela m'intéresserait de connaître leur avis.

14:58 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : droite, gauche, couple |  Facebook | | |

Commentaires

Tu sais que je participe peu à ces chaines virtuelles, d'autant plus que je rentre de congés !! Amitiés

Écrit par : Christelle | lundi, 24 août 2009

Bonjour Christelle

Oui, je sais. Dommage, j'aurais aimé savoir...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 24 août 2009

L'autre tendance du NPA, à part sectaire, c'est baba cool ?

Écrit par : h16 | lundi, 24 août 2009

@ h16
affirmatif : comme les jolies moukères des années 70 qui se promenaient nues à la campagne :-)

Écrit par : L'hérétique | lundi, 24 août 2009

;-)
Je ne suis pas taguée mais vous allez avoir mon opinion quand même!
D'abord je ne suis pas certaine certaine que l'on se droitise avec le temps, tant l'idéologie de droite (enfin l'actuelle) me paraît du niveau d'un enfant de 10 ans, propriété, soutien des forts, stratégie identitaire de groupes... mais bon, j'imagine que je caricature.
Depuis 20 ans environ, je suis au centre, aux jds, au cds, à fd, à la nouvelle udf et depuis 20 ans tous mes amis se moquaient de moi, car bien entendu le centre ce n'était pas de la politique (jusqu'au jour où 75% d'entre eux ont voté Bayrou en 2007 puis ... EE en 2009...)
Je vis avec un marxiste de droite infernal, un plus que bonapartiste avec des idées un peu collectivistes parfois (on n'a qu'à nationaliser les banques en sanction mais on a bien fait de vendre les autoroutes, schématiquement; "foutez la paix à ceux qui veulent bosser le dimanche", mais "pourquoi tu vas toujours au bureau le we, travaille moins, t'auras moins de charges?"), et ce qui achoppe entre nous c'est surtout sur mon côté "boy scout catho" qui, pense t il, résume mon engagement politique !
Le centre est subtil parce qu'il est une construction, il n'est pas naturel, il est une réflexion.
Et oui je suis une bourgeoise mais.... je suis centriste, je résiste aux extrêmes... et du coup passée l'impulsivité des réactions du marxiste de droite, il .... revote et MOdem en plus...
suis pas peu fière ;-)

Écrit par : FB | lundi, 24 août 2009

"dès lors que les valeurs sont fondamentalement antagonistes"

Et que penser de la relation entre une juive et un nazi ? Ou un juif et une nazie d'ailleurs, histoire d'éviter toute suspicion sur la sincérité des sentiments :-)

Écrit par : KPM | lundi, 24 août 2009

ça fait longtemps que je n'avais plus répondu aux chaînes, tout dépend du thème... Celui-là me tente bien!

@ +, je m'en charge!!!

Écrit par : Nelly | lundi, 24 août 2009

Un bémol, sur ce que tu écris :
"Elle a donc été trompée sur la marchandise au fil du temps, puisqu'on le sait, le temps droitise les opinions politiques :-)"

Personnellement j'étais du Centre droit, et plus je vieillis, plus je me gauchise... ;-)) Serais-je l'exception qui confirme la règle ?

Écrit par : Michel Hinard | lundi, 24 août 2009

Bravo FB !!!!!Suis en phase !

Écrit par : Michel Hinard | lundi, 24 août 2009

je vais essayer de répondre à ta chaîne ... pas facile, j'ai horreur de parler de ma vie privée !!!

Écrit par : Mirabelle | lundi, 24 août 2009

ça y est, c'est fait...

@ Mirabelle : j'ai réussi à ne pas trop en dire sur ma vie privée ;-)

Écrit par : Nelly | lundi, 24 août 2009

oui, moi aussi ... je vais de ce pas te lire

Écrit par : Mirabelle | lundi, 24 août 2009

"L'autre tendance du NPA, à part sectaire, c'est baba cool ?"

Nan. C'est Psychopathie et Socialisme, et j'en suis le chef. Ah ah ah.

"je suis un libéral pragmatique et modéré tendance fortement centriste tandis qu'elle-même est une social-sémocrate bon teint."

Moui, bon, vu ce que sont devenus les socialistes, c'est pas insurmontable le moins du monde, comme divergences, non plus...

Écrit par : CSP | mardi, 25 août 2009

@ CSP (l'authentique)
du temps de ma prime jeunesse, j'ai milité avec les gauchistes à l'université : la FAGE n'avait pas de représentants, l'UNI était trop à droite et l'UNEF-ID m'insupportait avec ses magouilles d'appareil. Du coup, on était quelques uns à s'être réfugiés à l'UNEF (SE) locale. La seule AG de France échappant au giron du siège, considérée comme une sorte de bizarrerie dans le grand conglomérat des AG UNEF de France de l'époque.
On avait réussi à réunir plus de 45% des suffrages sur la fac et battu des records de participation dans certaines UFR.
La belle époque...
Il y avait un soc-dem comme président d'AG, sa copine, une communiste comme trésorière, un authentique stal pour verrouiller AG et PVs, moi-même (mais je 'n'étais pas encore devenu droitier) et de très bons militants trotskos passant un temps considérable à essayer de prendre le contrôle de l'asso.
L'inconvénient pour eux, c'est qu'on les voyait venir de loin avec leurs gros sabots.
Assez facile, dans ces conditions, de trouver la parade.
C'était des trotsko de la LCR que j'ai toujours trouvé nettement plus démocratique que LO.
A l'époque, je me disais de gauche, mais chaque fois qu'on m'écoutait, on me disait : mais, tu es de droite, toi ! C'est ça un jour, qui a fini par me faire prendre conscience que mon naturel n'était pas à gauche mais bien à droite. Bon, à vrai dire, je sentais bien qu'il y avait un truc qui clochait tout de même quand j'écoutais ce que disais la droite modérée et à côté les socialistes.

Sinon, oui, ce ne sont pas de lourdes divergences.
A part ça, il y a des jolies filles au NPA. J'en ai vu récemment dans une manifestation. J'avais déjà repéré ça à la LCR.
Le problème, contrairement à une idée reçue, c'est que ce n'est pas facile de coucher avec parce qu'elles sont souvent très rigides moralement.
(je ne parle pas pour moi, attention).
On s'imagine les gauchistes comme les tenants de la débauche : c'est complètement faux. Il n'y a pas pire, au niveau ordre moral !
En fait, les gauchistes, c'est débauche en apparence, et coincées en réalité. Les droitières, c'est exactement l'inverse.
Sur ce, sur ces réflexions hautement philosophiques, je vous salue bien...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 25 août 2009

Me voilà encore désignée ?! OK le sujet m'intéresse, je vais essayer de m'y atteler ces jours-ci. ;-)
Avant je vais aller lire les copines...

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 25 août 2009

Ce n'est pas une question d'ordre moral.
C'est par contre une question de morale différente, et notamment féministe.
M'étonne pas qu'un paquet de gros lourds avec leurs gros sabots s'y cassent les dents, c'est bien la moindre des choses!

Écrit par : toto | samedi, 29 août 2009

Que veut dire être de droite ou de gauche de nos jours, il y avait avant les pro marxiste et les anti marxiste, mais aujourd'hui avec cette globalisation ou tout fonctionne avec les banques et la bourse ! Que veut dire être de droite ou de gauche ?

Écrit par : philippe | dimanche, 30 août 2009

Au secours!!!! J'ai besoin d'aide...

Mise en situation: je suis étudiante en droit et une sympathisante FN. J'entends par là que je ne milite pas mais que je partage une grande partie de leurs idées (80%).... Ce n'est pas du tout un secret et tous mes proches le savent, composant de manière plus ou moins positive, avec.... Je ne côtoie quasiment que des gens de droite et de droite extreme... Question relations amoureuses, idem.

Mais là, patatra....! J'ai rencontré un élève avocat! J'ai un peu eu le coup de foudre en le voyant. On s'entend très bien, on se rapproche de plus en plus mais je ne peux pas lui avouer mes opinions parce que des le premier rendez vous, le décor était planté... Il s'est mis à parler de la loi anti minarets, et il a dit : ".... Un délire de xénophobe raciste...Ils sont dangereux ces gens là....!"

Bref...sans me sentir attaquée, j'ai trouvé ça hyper fort de café une telle virulence affichée...! Jai fait les gros yeux et il était en pleine logorrhée donc je ne
crois pas qu'il ait fait attention... Je gratte un peu et il me dit qu'il est un ancien activiste d'extreme gauche et que maintenant, il s'est calmé et qu'il vote à gauche...

J'y viens, j'y viens...! Le hic, c'est que bien que je me sois sérieusement calmée, tout mon univers et mon discours sont toujours ancrés dans un patriotisme exacerbé... Donc Aidez moi....

Je garde le silence (ce n'est pas un mensonge puisqu'il ne ma rien demandé... Il présume juste ou plutôt, il n'imagine même pas que je puisse voter FN) ou j'avoue tout en courant le risque de le perdre ??????

Merci

Écrit par : Gloups | jeudi, 18 août 2011

Abandonne les idées fascistes, c'est ce que t'as de mieux à faire!

Écrit par : toto | vendredi, 19 août 2011

@Gloups,
Une relation fondée sur un mensonge en tant que tel ou par omission est vouée à l'échec à plus ou moins long terme.
Il saura tot ou tard et le plus tardivement fera certainement apparaitre les sentiments de trahison et rancoeur.
A vous de réfléchir à ce qui vous est essentiel et à ce qui ne l'est pas.

Écrit par : Martine | vendredi, 19 août 2011

Les commentaires sont fermés.