Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cochet ou la c.....ie verte à la mode alter et bio | Page d'accueil | La Turquie, l'Europe et le syndrome de Servius »

lundi, 13 avril 2009

Vertus cardinales et valeurs du MoDem

Je voulais écrire un billet depuis un moment sur le livret d'accueil du Mouvement Démocrate, que l'on trouvait en supplément à Démocrates n°2, le magazine du MoDem. Je l'ai beaucoup aimé. Beaucoup apprécié parce qu'il définit l'essence-même de l'humanisme tel que le MoDem l'entend. Et comme cet humanisme-là s'organise autour de quatre axes, je n'ai pas été long à y voir une réplique des quatre vertus cardinales. Je me retrouve, en tout cas, à 200% dans ce projet philosophique et politique, tant il définit très exactement ma manière de considérer l'existence et mes semblables. Mais le mieux est d'en donner copie ici-même.

Il faut que la société soit créative.

Il n’y a pas de société qui fasse rayonner ses valeurs si elle est dominée économiquement et technologiquement. Les valeurs de création et l’esprit d’entreprise sont au centre de ce projet : l’entrepreneur, le chercheur et l’artiste, portent également la société créative indispensable au projet humaniste. La clé de la créativité, c’est l’éducation qui exige l’effort de tous et la solidarité de la nation.

Il faut un modèle social juste.

Les réformes sont une nécessité pour adapter un pays au temps nouveaux. Mais elles ne seront acceptées durablement, que si l’esprit de justice les inspire et les règle, et si on refuse les ghettos dus à l’argent, à l’origine, à l’âge, à la situation sociale.

Il faut que la société soit durable.

La solidarité entre générations est une exigence aussi élevée que la solidarité à l’intérieur d’une génération. Nous sommes durement confrontés à des menaces sur l’équilibre de la planète et de nos pays. Le passage de l’énergie abondante et bon marché à l’énergie rare et chère, le choc climatique, le poids croissant des déficits et de la dette, le vieillissement de nos populations, les désordres monétaires sont autant de menaces sur l’avenir. La vertu du modèle humaniste, c’est l’équilibre.

Il faut l’équilibre des puissances et donc l’Europe.

Si l’on veut la justice internationale, il faut écarter la domination. Pour résister aux grandes puissances dominatrices, il faut faire naître un monde organisé. L’Europe rassemblée est le précurseur nécessaire des organisations régionales. Voilà pourquoi le combat pour une Europe protectrice de diversité, respectueuse des peuples qui la composent, n’est pas seulement un combat pour nous-mêmes mais pour toute l’humanité. Il faut une adhésion démocratique. Nous croyons que la démocratie exige la prise de conscience et de responsabilité des citoyens.
Ils ont droit à la vérité du débat public et à la protection contre les abus de pouvoir. Ils ont droit à des institutions loyales, qui garantissent la séparation des pouvoirs, exécutif, législatif, judiciaire et la juste représentation des citoyens.

Je suis également très sensible à la charte des Valeurs du MoDem, dans laquelle je me retrouve plus qu'en tout autre idéal politique. Cette charte en XII points m'évoque, d'ailleurs, l'idéal républicain romain et ses douze tables. Les Douze Tables furent créées pour donner des garanties au peuple contre l'aristocratie qui s'arrogeait tous les pouvoirs, et notamment la précieuse connaissance du droit. Après leur établissement, elles furent offertes aux yeux de tous sur le forum romain. Ainsi, chaque citoyen pouvait en prendre connaissance.

I - Le but de notre action est l’établissement d’une société de liberté, de responsabilité et de justice orientée vers l’épanouissement intellectuel et moral de la personne humaine et des communautés dans lesquelles celle-ci s’enracine.
II - Le principe d’une telle société est la démocratie, qui vise à porter au plus haut la conscience et la responsabilité des citoyens. La démocratie exige le respect scrupuleux des droits de la personne humaine, au sens de la Convention européenne des Droits de l’Homme et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, et la lutte contre toutes les discriminations. La démocratie exige la séparation des pouvoirs politiques (exécutif, législatif, judiciaire), économiques et médiatiques.
III - La pluralisme est la première des valeurs démocratiques. Le pluralisme politique et médiatique, garantit seul la liberté de penser, la liberté d’opinion, l’émancipation des citoyens et leur faculté politique.
IV - Chaque citoyen doit être considéré comme un acteur des choix publics qui le concernent. Il a droit à une complète information dans la préparation de ces décisions. Chaque citoyen doit être considéré comme responsable, en droits et en devoirs.
V - Le responsable politique représente dans le monde du pouvoir ceux qui n’ont pas droit à la parole, en particulier les moins favorisés, les plus jeunes et les générations à venir.
VI - L’essor de la société démocratique repose sur la dynamique d’une social-économie durable, économie de création, entreprenante et réactive, à haute exigence sociale, visant au développement durable.
VII - Le développement de la social-économie exige la liberté et la responsabilité des acteurs économiques, mais aussi des acteurs sociaux, civiques et associatifs.
VIII - L’État ne peut donc être le décideur tout-puissant à la place des acteurs de la société. Il est leur défenseur, leur partenaire et le garant de leurs droits.
IX - Notre projet de société promeut et défend, au-delà des biens nécessaires, les biens supérieurs que sont l’éducation, la culture, transmission et création, la science, les valeurs morales, philosophiques et spirituelles.
X - La laïcité est la garantie du vivre-ensemble. Nous considérons que la laïcité telle qu’elle a été peu à peu définie par la République française est un apport précieux à l’avenir de l’Europe et de l’humanité.
XI - L’équilibre du monde, menacé par des superpuissances de toute nature, exige l’avènement d’organisations internationales destinées à le garantir.
XII - L’Europe des peuples et des citoyens, active et solidaire, où les Etats nationaux, détenteurs d’un patrimoine commun de civilisation, défendent ensemble leurs intérêts et leurs valeurs est le modèle de ces libres organisations. Sa construction est donc non seulement une nécessité mais un devoir.

02:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : modem, projet, philosophie |  Facebook | | |

Commentaires

Un livret qui aurait dû être conçu et envoyé aux adhérents il y a déjà bien longtemps mais...mieux vaut tard que jamais. Sympas la grozbulle sur la 4ème de couverture !
Le numéro 2 des Démocrates n'est pas mal non plus, surtout pour les sympathisants et les adhérents qui ne suivent pas au quotidien l'actualité et les prises de positions du mouvement démocrate.
Petit à petit, le modem construit son nid !

Écrit par : Orange Sangine | lundi, 13 avril 2009

XIII En F. Bayrou tu croiras et en entourage tu ne développeras

Écrit par : Disparitus | lundi, 13 avril 2009

@ Disparitus
:-D

Écrit par : L'hérétique | lundi, 13 avril 2009

C'est beau comme une déclaration.
Entrepreneur, (puis tout de suite) Chercheur Artiste. Social Economie, Employé sans complexe.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 13 avril 2009

En fait, tout ceci me renforce dans une conviction forte..

http://disparitus.blogspot.com/2009/04/pour-un-rapprochement-du-modem-et-des.html

Écrit par : Disparitus | lundi, 13 avril 2009

:D

Écrit par : Martine | lundi, 13 avril 2009

@Disparitus
Impossible !! De Villepin a ses mérites.
Mais il est l'homme des milles disputes et réconciliations avec Sarko. Et puis c'est le symbole du "Noble" que l'on a eu (CPE).
Un exil chez nous en ferait fuir le peuple !!
Laissez le à son bel ancien monde et à ses bouquins !!

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 13 avril 2009

@CK

Il va falloir quand même bouger les lignes, envisager un coup d'éclat, on ne peut pas rester amorphe comme cela en ce moment.

L'approche du Modem est trop molle, anesthésiée, en ce moment. En plus, les gaullistes ont perdu toutes leurs valeurs. Ils n'en peuvent plus, il faut leur donner des sorties possibles ! Bien à vous,

Écrit par : Disparitus | mardi, 14 avril 2009

@Disparitus

Vous allez me faire pleurer ...
Pauvres Gaullistes ...
Il reste aux Gaullistes bien assez de forces pour s'accrocher au Pouvoir que je sache.
Qu'ils s'en décrochent d'abord !!

Un coup d'éclat ?

Hé bien Marielle de Sarnez habillée en Thibétaine sur la muraille de Chine et demandant pardon au Daila Lama pour la duplicité de Sarkosy !!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 14 avril 2009

Heureusement que Marielle se tient éloignée de la politique spectacle!
Un remake de Ségo au sénégal, quelle horreur: "l'habit ne fait pas le moine"!!

Écrit par : Martine | mardi, 14 avril 2009

On est dans une société spectacle. Il faut changer de braquet.

Le modem a une approche gentillette de bon élève de premier rang. C'est complètement anesthésié, trop analytique. Les gens ont besoin de story telling pas d'analyse détaillée de points budgétaires.

Les élections européeennes ne sont pas non plus un bon cheval. La participation s'annonce ravageuse = 34 % !

Arriver en pro européeen c'est se tirer d'avance plusieurs balles dans le pied.

Bien à tous

Vôtre disparitus

Écrit par : Disparitus | mardi, 14 avril 2009

Assez d'accord, mais...la " clownerie " ne me parait pas etre l'idéal, vous savez les publicitaires ont de grandes difficultés actuellement, car les consommateurs ont compris les 'codes'... Alors le story telling de S...!!! Siii tapageur...
Et puis le story telling, c'est surtout raconter une belle histoire, pour amener les masses en un sens à l'insu de leur plein gré, en bref manipuler!!!
Je n'aime pas cette démarche.
Je préfère celle de leur fournir les codes pour les rendre responsables.

Écrit par : Martine | mardi, 14 avril 2009

Parce qu'il n'y a pas assez d'antieuropéens comme ça en France? Et parce qu'il faut les brosser dans le sens du poil? Quelle attitude lâche et irresponsable.

Écrit par : pastel | mardi, 14 avril 2009

Si les consommateurs ont bien compris les codes, je crains que les électeurs ne soient encore bien manichéens et moutonniers.

Quand on voit que Sarkozy remonte dans les sondages après la grande clownerie justement du G20 et Ségolène comme première opposante ! cela fait réfléchir

Votre disparitus

Écrit par : Disparitus | mardi, 14 avril 2009

Rien d'étonnant à cela, aussi impliqués, l'un que l'autre dans certains milieux.
Rien de bien nouveau.

Écrit par : Martine | mardi, 14 avril 2009

En tout cas, vive l'avis des bisounours sur ce point : Surtout aucune compromission ou manque de clarté politique !!
Pour les coups d'éclats (surtout pas politiques mais médiatiques), je suis plutôt d'accord avec Disparitus.
L'intervention de Ségo ne m'a pas paru ridicule du tout, son discours avait au moins un sens contrairement à celui de Sarko un an auparavant.
Mais pour ces coups d'éclat,Encore faut-il que ce soit relayé correctement et surtout savoir qu'il n' y a PAS QUE CELA (pour ma part concernant Ségo je pense bien que elle, son équipe, ses partisans c'est assez sincère, sérieux et organisé).
Et là on est obligé d'en passer en grande partie par Les Médias du Pouvoir qui faussent à leur avantage.

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 15 avril 2009

Je partage avis de Chui Kalm quand il écrit :
" L'intervention de Ségo ne m'a pas paru ridicule du tout, son discours avait au moins un sens contrairement à celui de Sarko un an auparavant "

Quand on veut avoir de bonnes relations avec l'Afrique par ex, il vaut mieux insister sur les points positifs du comportement de cette Afrique.
C'est vrai pour les relations humaines.
Et la "négociation sur les divergences" doit être construite dans un esprit positif..

En aparté : ne pas croire que "le monde occidental" est très supérieur..
Car dans l'UE, il y a des PAUVRES, du MALHEUR !
Parmi les malheureux, certains c'est plutôt de leur faute ..
mais pour d'autres, ils sont broyés par un " système"

cf livre de Mme FORRESTER " L'Horreur économique " ( 1998)
A+

Écrit par : Alain 61 (dit Goethe) | mercredi, 15 avril 2009

Dsl je persiste "l'habit ne fait pas le moine" !

Écrit par : Martine | mercredi, 15 avril 2009

Pour Sarko le médiatique est quasiment une fin en soi.

On peut penser que si toutes les oppositions ne veulent pas se laisser bêtement berner comme cela me semble le cas actuellement,
il y a lieu de lutter contre cela.

En étant conscient que ce n'est qu'un moyen et en "construisant" parallèlement, comment faire autrement qu'en opposant le plus possible du spectaculaire (si possible avec du sens) au spectaculaire ?

Le "Clown Triste" (Sarko bien sûr) nous embobine à foison avec ses blagues réchauffées et veut occuper toute l'arêne !!

Vite que ceux qui ont plus marrant et plus intéressants fassent leur numéro !!

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 15 avril 2009

Totalement d'accord avec CK. Il est temps de rentrer dans la bagarre sur la scène.

Écrit par : Disparitus | mercredi, 15 avril 2009

Les commentaires sont fermés.