Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Église américaine : pédophilie au nord, viols au sud, ma lettre au Pape | Page d'accueil | Stationnement, nouveau coup de matraque de Delanoë et..coût de Paris-plage... »

mardi, 10 mars 2009

Fou et un permis de tuer...

250px-357_Magnum.jpgJ'ai pris connaissance du fait divers qui a secoué Paris il y a deux jours : un forcené a tiré sur un passant avant de prendre en otage sa mère et se retrancher chez lui. Il a finalement été abattu par la police.

Le fait divers le resterait à mes yeux si quelques détails n'avaient pas attiré mon attention : l'individu était suivi en psychiatrie depuis un moment, inscrit dans un club de tir et titulaire d'un permis de port d'armes.

Y'a rien qui ne vous choque, vous, quand vous lisez ça ? Le type avait un 357 magnum chez lui ! Ce calibre est l'un des plus puissants qui existent et réservé en principe à la police. Déjà, je ne comprends même pas qu'un particulier soit autorisé à en posséder quelle qu'en soit la raison. Mais ce que je comprends encore moins, c'est que l'on délivre un permis de port d'armes à un gars suivi par un psychiatre et qu'un club de tir ne demande pas au minimum un certificat établi par un psychiatre avant d'autoriser quelqu'un à tirer avec du gros calibre. Je viens de jeter un oeil sur un récapitulatif de ce que dit la loi, et je note qu'il n'est nulle part fait mention de la santé mentale. Ce devrait pourtant être le premier critère avant toute forme de détention d'armes. Je m'étonne également que l'on puisse acheter comme ça un fusil à deux coups, sans autre forme de procès si ce n'est une déclaration à la préfecture a posteriori.

09:48 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : armes, psychiatrie, permis |  Facebook | | |

Commentaires

Cher Hérétique, vous n'avez pas essayé d'acheter un fusil "à deux coups" depuis longtemps. Aucun armurier ne vous le vendra sans avoir pris une copie de votre permis de chasse (valide et courant) avec votre société de chasse.

Même dans les ventes aux enchères de province il n'est pas possible d'acheter de fusil de chasse, sans un permis de chasse.

juste pour info..

Écrit par : lg | mardi, 10 mars 2009

@ Laurent

Bonjour Laurent : on ne vous avait plus revu ici depuis fort longtemps. Ok pour le permis de chasse, mais en dehors de cela, il n'existe aucune précaution particulière.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 mars 2009

La prohibition arrête-t-elle les gens ? Visiblement, des journalistes n'ont pas eu de mal à se procurer des armes non déclarées dans différentes enquêtes. Suffit de chercher un peu. L'ennui, c'est que ça n'aide pas dans les enquêtes un peu plus compliquées. Alors qu'une arme déclarée, elle, est directement traçable. Bref, débat ouvert.

Écrit par : Aurelien | mardi, 10 mars 2009

En fait, il faut être cohérent : soit on limite le port d'armes à la chasse, avec, pourquoi pas, un système de consigne où les armes doivent être rendues aux forces de l'ordre après chaque partie, soit on l'autorise totalement pour que chacun soit en mesure de mettre hors d'état de nuire un potentiel tueur. Débat ouvert, en effet.

Écrit par : Criticus | mardi, 10 mars 2009

L’Hérétique se pause des questions mais ne semble pas chercher les réponses.

Vous dites « Mais ce que je comprends encore moins, c'est que l'on délivre un permis de port d'armes à un gars suivi par un psychiatre et qu'un club de tir ne demande pas au minimum un certificat établi par un psychiatre avant d'autoriser quelqu'un à tirer avec du gros calibre ».
Seul les hommes politiques peuvent s’attribué un permis de port d’arme (par l’intermédiaire du ministre de l’intérieur et du premiers ministre). C’est normal ils sont au dessus de la « plèbe », de ce coté la rien n’a changé depuis l’ancien régime. Ces mêmes gouvernants accordent des permis à ceux qui sont chargé de les protéger, les fonctionnaires de police et l’armée. Et enfin ces permis son accordés a ceux qui protège leurs argent, les convoyeurs de fonds. Et c’est tout, personnes d’autre ne peux avoir un permis de port d’arme.

Par déduction il faudrait se demander quel était la profession du forcené, mais peut être que la réponse derange et que l’on préfère s’en tenir au « malade mental »

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

@ Roger
Figurez-vous que je me suis posé la question de sa profession, mais je n'ai pas encore les éléments de réponse.
@ Criticus
Je suis favorable au système des consignes.
@ Aurélien
Le problème que je pose, c'est celui de la santé mentale et du port d'armes.
Globalement, je pense que les citoyens ne devraient pas pouvoir détenir des armes chez eux.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 mars 2009

@ Roger

« personnes d’autre ne peux avoir un permis de port d’arme »

Expliquez-moi alors comment il est possible de se procurer des fusils à petit calibre dans des magasins de sport, rayon chasse ?

Écrit par : Criticus | mardi, 10 mars 2009

"Expliquez-moi alors comment il est possible de se procurer des fusils à petit calibre dans des magasins de sport, rayon chasse ?"
Vous en croisez beaucoups des gens avec un fusil en bandouliere dans la rue? Non parce que c'est interdit.
Les chasseurs peuvent effectivement acheter des ARMES DE CHASSE qu'ils ne peuvent porter qu'en action de chasse. Et les tireurs sportifs peuvent acheter des FUSILS de petit calibre pour la pratique de leur sport MAIS EN AUCUNS CAS LES PORTER!

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

Vous êtes originaire de Byzance, Roger ? ;-)

Écrit par : Criticus | mardi, 10 mars 2009

"Vous êtes originaire de Byzance, Roger ? ;-)"
Excusez moi mais je ne saisi pas le sens de votre question.

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

@ Roger

Je peux me tromper mais je pense que c'est une allusion aux querelles byzantines. Il me semble en effet que vous chipotiez un tantinet en basant votre argumentation sur la distinction détenir/porter ...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 mars 2009

L'Hérétique n'est pas seulement latiniste, il est aussi helléniste, ou plutôt historien du monde grec. Il s'agissait bien évidemment d'une allusion aux querelles byzantines...

Byzance, où l'on disputait selon la légende du sexe des anges, tandis que l'Ottoman perçait les murailles de la Cité de ses boulets. Rassurez-vous : je ne m'appelle pas Philippe de Villiers et n'ai rien contre les actuels habitants de la « deuxième Rome »...

Écrit par : Criticus | mardi, 10 mars 2009

Je ne faisais pas particulièrement d’argumentation, mais je posais des questions concernant la personnalité du forcené. Puis j’ai répondu a Criticus a propos du « rayon Chasse » mais je comprends que je n’ai pas été clair ; dans le magasin de Criticus il ne s’y vend que des armes longues, c’est pour cela que j’avais écris « arme de chasse » et « fusil » en majuscule. Ors, l’arme du forcené est une arme de poing. Donc la provenance est « administrativement différente ».

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

Je ne faisais pas particulièrement d’argumentation, mais je posais des questions concernant la personnalité du forcené. Puis j’ai répondu a Criticus a propos du « rayon Chasse » mais je comprends que je n’ai pas été clair ; dans le magasin de Criticus il ne s’y vend que des armes longues, c’est pour cela que j’avais écris « arme de chasse » et « fusil » en majuscule. Ors, l’arme du forcené est une arme de poing. Donc la provenance est « administrativement différente ».

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

@ Roger
Certes, mais il n'en reste pas moins que la vente d'armes devrait être contrôlée aussi selon des critères de santé mentale. Or, ce n'est pas le cas actuellement.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 mars 2009

Pour la distinction détenir/porter c’est peut être du « chipotage » mais pénalement c’est très différent. C’est comme recevoir un salaire et recevoir un pot de vin, l’argent a la même couleur mais pour la justice ce n’est pas tout a fait pareil……
Je le répète, seuls certains professionnels peuvent porter une arme. Et l’arme porté et une arme de point, parce qu’elle est faite pour. C’est pour ça qu’elle est …… petite.

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

Pour la distinction détenir/porter c’est peut être du « chipotage » mais pénalement c’est très différent. C’est comme recevoir un salaire et recevoir un pot de vin, l’argent a la même couleur mais pour la justice ce n’est pas tout a fait pareil……
Je le répète, seuls certains professionnels peuvent porter une arme. Et l’arme porté et une arme de point, parce qu’elle est faite pour. C’est pour ça qu’elle est …… petite.

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

@ Roger

D'accord. Cela dit, un fusil 22 long rifle acheté à Décathlon reste une arme létale !

Écrit par : Criticus | mardi, 10 mars 2009

Pour les « critères de santé mentale. » Vous suspectez des désordres psychiatriques chez certains policiers, gendarmes…… ?

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

Pour les « critères de santé mentale. » Vous suspectez des désordres psychiatriques chez certains policiers, gendarmes…… ?

Écrit par : Roger | mardi, 10 mars 2009

Roger a raison sur cette distinction que la maréchaussée fait très bien. Le droit d'avoir une arme n'est pas celle de la porter. Le transport d'une telle arme est très contraignante, son port n'étant permis que dans des conditions très spécifiques (club de tir, chasse). Le "port d'arme" est restreint à quelques professions très encadrées. Bon, passons.

La question du fichier sur la santé mentale est facile à aborder sur un blog en surfant sur l'émotion née d'un cas particulier.

Mais imaginons un instant que Sarko instaure un tel fichier qui permettrait de suivre la situation psychiatrique de nos concitoyens. On crierait au fascisme, et on aurait fichtrement raison. Secret professionnel, respect de la vie privée, risque d'exploitation de pareilles données à titre assurantiel ou professionnel, etc.

Et puis le dépressif ponctuel capable de passer à l'acte, la cassure subite et inattendue, le passionné déçu, et tous les cas qui passeraient au travers de pareil fichier suffiraient à en justifier l'absence.

Écrit par : Aurelien | mardi, 10 mars 2009

@ Roger
Les policiers passent très probablement des tests afin de déterminer leur état mental. Je ne pense pas que l'on devienne policier comme cela.
@ Aurélien
Il ne s'agirait que tester ceux qui veulent porter une arme. Rien à voir avec la constitution d'un fichier.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 mars 2009

1-le port d'armes (cad armes charger a porter de main) c'est 5 ans de taule en france alor non c'est pas du "chipotage"
2-il est impossoble legalement d'avoir une arme a feu en france sans etre passer par la casse club de tir ou permis de chasse
3-la carte du club de tir doit etre refaite chaque année et doit etre tamponner par le medeçin traitant
4-toute demande d'autrisation d'acquisition d'arme declenche la verification des entecedant psy du demandeur
5-le 357mag n'a jamais etait un calibre reserver au force de l'ordre,sa fait longtemp que la police n'utilise plus de 357mag

Écrit par : van | mardi, 10 mars 2009

Les commentaires sont fermés.