Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fatima Bhutto peut-elle succéder à Benazir ? | Page d'accueil | Faut-il envoyer le GIGN au Mexique pour libérer Florence Cassez ? »

mardi, 03 mars 2009

Palestine : l'Europe paye mais on ne lui demande pas son avis !

Une fois de plus, comme en 2001 et 2002, c'est l'Europe qui va payer la plus large partie de la reconstruction à Gaza, après la guerre de trois semaines qui a opposé le Hamas et Israël.

Ce qui commence à devenir énervant, c'est que tout le monde est d'accord pour que l'Europe paye, à commencer par le Hamas, mais en revanche, quand elle fait des recommandations (réouverture de Gaza, reconnaissance d'Israël par le Hamas) là, il n'y a plus personne.

Je trouve que cela commence à bien faire que nous, Européens, soyons régulièrement mis à contribution, mais que ce soit Téhéran, Damas, voire les Madrasas du Pakistan qui dictent la politique de la bande de Gaza alors qu'ils ne livrent, au mieux, que des armements.

Il me semble que l'Europe devrait commencer à hausser le ton envers les deux parties. Il est vrai qu'Israël ne reçoit pas d'aide directe de l'Europe, contrairement aux Palestiniens. Cela ne facilite pas les choses.

Il n'en reste pas moins que l'Europe devrait revoir les conditions de son aide à la Palestine, compte-tenu de son statut de premier donateur et dispensateur d'aide. Ceci ne signifie pas qu'il faut réduire les aides, mais exiger dans les négociations le poids qui revient de droit à l'Europe.

Toutefois, il faut ajouter que ce sont les USA qui aident le plus Israël avec une aide militaire énorme et des garanties financières ad hoc. L'Europe et les USA devraient essayer de s'entendre pour convaincre définitivement les représentants politiques des deux états d'adopter un consensus une bonne fois pour toutes. A vrai dire, le nouveau pouvoir israélien commence très mal, puisqu'il est question d'accroître le poids des colonies en Cisjordanie. Si Israël veut ouvrir un autre front en Cisjordanie, cette fois, il n'a qu'à continuer comme ça...

15:48 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : palestine, israël |  Facebook | | |

Commentaires

a l'auteur
cher monsieur, vous osez dire que depuis 2001 ce sont les europeens qui paye pour la reconstruction de gaza!
les donnateurs sont historiquement issus majoritairement du moyen orient,mais ce n'est pas le probleme car vous occultez le fait que les palestiniens eux, payent depuis 1947 pour des crimes commis par les europeens.
qui a exterminé les juifs? et qui a donnez aux juifs une terre au depend de ses habitants historiques les palestiniens?On n'a pas le droit de donner quelque chose qui ne ne nous appartient pas.
par ailleurs reconnaissez aussi que ces milliards de don serviront d'abord les entreprises juives,qui depuis fort longtemps vivent du massacre des palestiniens.on detruit pour pouvoir faire travailler l'economie juive a demolir et reconstruire pour de juteux contrats.
mais je suis ravi de constater que votre pauv'discours n'interresse plus la masse populaire mondiale.continuez votre propagande inexorablement vaine.palestine vivra palestine vaincra.

Écrit par : loudiv | mardi, 03 mars 2009

Effectivement.

Écrit par : Rubin | mardi, 03 mars 2009

Je suis d'accord avec vous, l'Hérétique, et surtout avec votre conclusion concernant la nécessité d'une concertation totale entre Européens et Américains, avec les pays arabes constructifs et en posant des limites et des conditions non seulement aux Palestiniens, mais aussi aux Israéliens et notamment à cette (extrême) droite épouvantable qui est majoritaire pour l'instant et dont on ne peut rien attendre de bon.

Écrit par : pastel | mardi, 03 mars 2009

@ loudiv
Vu le nombre de contre-vérités que vous énoncez, je ne sais pas quoi vous répondre...
@ pastel
c'est parfois décourageant
@ Rubin
effectivement, c'est tout de même pas pour loudiv ?

Écrit par : L'hérétique | mardi, 03 mars 2009

veuillez simplement noter monsieur (ou madame) que les dons envoyés par "vous-les-Euro-pé-ens" servent à reconstruire les maisons des "citoyens" palestiniens; à nourrir les "citoyens" palestiniens. c'est plus une opération humanitaire, en faveur d'un peuple sinistré qu'autre chose!je n'irai pas jusqu'à dire "c'est vous qui avez mis israel là bas, assumez" (l'une des plus grandes conneries -excusez le terme- de l'histoire) mais quand meme...
Je n'en dirai pas plus, je suis tombée sur votre site en recherchant des informations pour un exposé sur la démocratie: j'ai beaucoup appris sur la liberté d'expression!
W.B

Écrit par : Je passais par là quand soudain... | mercredi, 04 mars 2009

D'accord également avec vous l'Hérétique !
Les USA financent et arment Israel qui détruit Gaza dont l’Europe doit financer la reconstruction et tout cela en boucle !
Il y a effectivement quelque chose de choquant dans cette situation !

D’autant plus que le financement européen ne s’accompagne d’aucune contrepartie. De toute façon, ces contreparties seraient refusées par les palestiniens sous prétexte que les même exigences ne sont pas imposées à Israël !

Il faut donc effectivement que l’Europe et les USA s’entendent sur une vision et une politique commune et qu’ils fassent une pression « équitable » sur les 2 partis !
Sinon, l’Europe ne sera là que pour payer l’un pour la reconstruction de ce qui a été détruit par l’autre !
Et dans ces conditions il n’y aucune raison que ce conflit s’arrête !

Écrit par : Nicolas007bis | mercredi, 04 mars 2009

Allez hop, encore des généralités :
1 - l'UE finance Gaza
2 - l'UE ne dit rien aux palestiniens et signe des chèques sans rien demander en échange.

Lorsqu'on ne cite ni source, ni chiffre, ni analyse, ces deux phrases passent comme une lettre à la Poste.
Mais lorsqu'on gratte un peu, on s'aperçoit que :
1 - le plan d'aide financière approche les 5 milliards, l'UE apporte 500 millions, les USA 900, et les monarchies du Golfe 1500 environ. Si on rapporte au PIB considérés, l'UE ne devrait même pas être citée dans une analyse sur l'aide à Gaza, tellement le montant est faible.
2 - Lorsque l'UE a eu le moindre doute (à tort ou à raison) que le Hamas pouvait taper dans la caisse pour prendre l'argent qu'elle donnait, les versements financiers et livraisons de fioul, etc.. ont immédiatement cessé. Il n'y a pas de laxisme particulier avec les palestiniens, d'une part parce que l'UE demande tout de même des choses, d'autre part parce que les palestiniens l'UE n'a pas vraiment son mot à dire en tant que partenaire (financier) minoritaire des palestiniens.

Écrit par : Chitah | mercredi, 04 mars 2009

C'est insensé de voir ceux-là même qui considèrent que l'Europe est "coupable" donc obligée de payer prétendre que la contribution de l'UE est négligeable. dans ce cas, tant mieux, on arrête les frais. Dans la mesure où Gaza est dominée par le Hamas qui n'accepte pas une des conditions préalables à tout accord de paix, c'est à dire la coexistence entre deux Etats souverains (Isräel et la palestine) avons-nous intérêt à reconstruire ce territoire? Humanitaire dites-vous? Mais que veux dire humanitaire pour les adeptes de la logique du Hamas? C'est bien d'une guerre qu'il s'agit et donc toute reconstruction est vaine dans ces conditions.

Quant aux chiffres, l'UE a engagé des fonds à hauteur de 500 millions d'euros pour la seule année de 2008 et de 1,8 milliards d'euros pour les années 2000-2006. Il s'agit bien du principal soutien financier aux territoires palestiniens. D'ailleurs les Palestiniens en sont bien conscients. Mais certains préféreraient que l'aide vienne de source o combien démocratique comme l'Iran ou les émirats arabes...

http://ec.europa.eu/external_relations/occupied_palestinian_territory/ec_assistance/index_en.htm

Écrit par : pastel | mercredi, 04 mars 2009

@Chitah

Vos chiffres donnent effectivement un autre éclairage.Mon avis est que "Journalisme" à haute cadence implique forcément très souvent grosses imprécisions. Ce qui n'est pas un malheur seulement dans le cas où elles ne sont pas toutes relevées (ou contestées)...

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 04 mars 2009

err. com. préc:n'est pas un malheur -> est un malheur

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 04 mars 2009

Les commentaires sont fermés.