Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Afghanistan, il faut manger d'abord ! | Page d'accueil | Il faut soutenir Kadima en Israël »

mercredi, 18 février 2009

Le coup de massue fiscale de Delanoë

ÉLECTEURS DE BERTRAND DELANOË? ÊTES-VOUS TOUJOURS CONTENTS D'AVOIR VOTÉ POUR LUI AUX DERNIÈRES ÉLECTIONS MUNICIPALES ? Je leur pose la question, parce que la taxe foncière va augmenter de 51,2% exactement pour l'année 2010. Un bon coup de bambou dont les électeurs parisiens sauront, je l'espère se souvenir.

En somme, une telle augmentation pour un Parisien qui possède son appartement (un "riche", comme dirait François Hollande qui n'aimait pas les riches) c'est passer en moyenne de 400 euros à un peu plus de 600 euros. Merci Saint-Bertrand de la miraculeuse fiscalité.

Il faut bien financer la communication de la mairie, la foultitude d'associations subventionnées, le stade Jean Bouin, et cetera et cetera... Je voudrais faire observer aux Parisiens que JAMAIS le MoDem, s'il eût eu la majorité ou même un pouvoir de blocage à Paris n'eût toléré un tel coup de massue dans la tronche. Mais bon, les Municipales sont passées, hein...

Bon, moi, je me suis abstenu au second tour et je n'ai vraiment pas de regret. Ce qui me fait plaisir, c'est que m'a dit récemment un copain socialiste. Petit salaire, il est prof, son épouse aussi, pas propriétaire, mais, il se trouve que la taxe d'habitation a AUSSI augmenté ! (9% seulement, soyons princiers !)  Y'a une justice : y'aura pas que les "riches" qui paieront.

Comme je lui faisais remarquer qu'il avait soutenu et voté Delanoë de janvier à mars 2008, il m'a assuré qu'il ne voterait pas pour lui le coup prochain et qu'on ne l'y reprendrait plus. Je rigole par avance, parce qu'évidemment, les copains communistes, verts et radicaux de Delanoë soutiennent sa politique, cela va de soi. Comme c'est un modéré et que Marielle de Sarnez représente une tendance particulièrement centriste au sein du MoDem (pas droitière comme votre serviteur ici-même sur ce blog) à mon avis, il ne serait pas illogique qu'il lui apporte sa voix le prochain coup (à Marielle ou à toute autre personnalité MoDem qui postulerait à la Mairie de Paris, évidemment).

Ça fait plaisir...espérons que les Parisiens vont y songer, et au fait, puisqu'on en est aux Européennes, qu'il songe qu'Harlem Désir, tête de file en île de France est un très grand pote de Delanoë. Marrant de voir, d'ailleurs, comment les anciens de l'UNEF-ID et de SOS-racisme ont trouvé à se recycler chez Saint-Bertrand...Bref, pour ceux qui ne voudraient pas découvrir que le PS dit une chose mais en vote une autre au Parlement Européen, choisissez la sécurité, chers Parisiens, en votant MoDem. Là, au moins, pas de mauvaises surprises, surtout quand on sait la durée et valeur de l'engagement européen de l'UDF puis du MoDem.

EDIT : Yoda94, un commentateur, est venu défendre la politique fiscale de Delanoë. C'est tout à son honneur et il est le bienvenu, mais je n'en maintiens pas moins mes affirmations.

Son message et en-dessous ma contre-argumentation.

Mais non, les TAUX n'augmentent PAS de 50% ou plus. Ils augmentent de 9% en moyenne. Moins pour les locataires (taxe d'habitation). Simplement, pour les propritétaires (seulement 1/3 des parisiens le sont, pas les + fragiles...), la hauss eest + forte.
Delanoë avait annoncé qu'après 8 années sans aucune hausse des 4 impôts locaux, il augmenterait de - de 10% les 2 premières années (pour 2009 et 2010 donc), c'était annoncé en toutes lettres dans son programme, personne n'est pris en traitre!

Paris est ville + département (+ capitale), et il était anormal qu'elle n'ait aucune fiscalité départementale alors qu'à ce titre elle doive payer des dépenses sociales massives. C'est logique, donc là un taux départemental de 3% a été créé pour les seuls proprios, dont bcp sont des sociétés, qui pour bcp ont bien profité des huasses des prix de l'immobilier sur Paris depuis 15 à 20 ans...

Il suffit d'appeler vos amis et de leur demander ce qu'ils paient comme impots locaux pour un apprt de la même taille que la votre. Paris, selon "Capital" d'octobre dernier, est la ville importante la moins imposée! Et elle est peu endettée aussi, toujoures notéée AAA comme cela elle emprunte moins cher.

Rapellons un scandale que le Modem (1 seule élue au Conseil de Paris aujourd'hui!) ne dénonce pas, c'est que l'Etat doit quelques 300 millions aux contribuables parisiens... Or, il faut bien payer les gymnases, les écoles & collèges, les nouveaux jardins, l'entretien du partimoine, les égouts, le RMI...

L'essentiel ne va pas du tout aux subventions (moins de 250 millions en tout je crois), à tel projet culturel ou à tel stade de sport (il en faut!) mais aux 40.000 logements sociaux, 1 milliard pour la recherche et l'innovation, Paris couverte à 80% en très haut-débit, aux + de 4.000 nouvelles places en crèches et au prolongement du tramway sur 14 km...

Désolé de vous dire qu'une taxe foncière qui passe de 7,11% à 10.75% au total, moi, j'appelle ça une augmentation de 50% (un peu plus).Bien sûr, la taxe foncière stricto sensu n'augmente "que" de 9% mais avec la taxe départementale de 3%, c'est bien une augmentation de 50% de leur taxe foncière que devront acquitter les propriétaires. Je pense que Bertrand Delanoë le maire n'ignore rien des faits et gestes de Bertrand Delanoë le conseiller général, non ?Ensuite, Delanoë se doutait tout de même bien que les frais de mutation ne seraient pas une manne éternelle. Au lieu de les utiliser pour des investissements, il a gonflé les frais de fonctionnement de la mairie. C'est cela la saine gestion ? Il a agi en fait comme tous les hommes politiques depuis 30 ans avec le budget de l'État. Cela me rappelle l'épisode de la "cagnotte" fiscale sous Jospin, tiens...Ne me dites pas que le coût de la taxe foncière n'aura pas répercussions sur les loyers, c'est inévitable. On ne peut pas dire que seuls les Parisiens les plus riches vont morfler.De plus, comme l'État va revoir les bases cadastrales, les Parisiens vont vraiment morfler d'autant plus (http://www.boursorama.com/opcvm/detail-actualite-opcvm.phtml?num=c5517c61cf0e0a6bf2b917deaafdf163)Quant au désengagement de l'État, c'est en effet une réalité, mais cela n'est pas nouveau et cela n'explique pas tout.Les associations c'était jusqu'ici 272 millions. La rénovation du Stade Jean Bouin coûte 130 millions d'euros. Cela commence à faire de sacrées sommes, non ?

Pour ceux que la structure (approximative) du budget de Paris intéresse, c'est ici.

 

14:19 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : delanoë, modem, fiscalité, taxe, foncière | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous trouve un peu démago, là. Il faut bien que les collectivités territoriales assument les dépenses transférées par l'Etat. Une mairie MoDem ferait la même chose.

Écrit par : Mathieu L. | mercredi, 18 février 2009

@ Mathieu

Ces augmentations ont été décidées AVANT les déclarations de Sarkozy sur la taxe professionnelle. Les choses vont donc encore s'aggraver par la suite.
Le budget de la ville est inflationniste, et il faut voir pour quoi de surcroît !
Et puis il fallait annoncer la couleur avant, dans ce cas.
Le stade Jean Bouin et ses 130 millions d'euros ce n'était tout de même pas une nécessité absolue.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 18 février 2009

Cher Hérétique

je vous rejoins parfaitement. Et je signale que le Blog du democrate vous avais averti dès octobre de ce coup de massue, en pleine crise de pouvoir d'achat.
Jugez par vous-même :
http://www.blogdudemocrate.org/2008/10/19/le-vrai-visage-de-monsieur-delanoe-le-liberal/
En fait ce qui se passe est simple : la mairie socialiste a réussi à cacher sa gestion calamiteuse tant que les millions empochés sur les droits de mutation immobiliers d'un marché orienté à la hausse tombaient dans sa poche. Maintenant que ceux-ci ont disparu, le gouffre apparaît à tout le monde !

Écrit par : Mesina | mercredi, 18 février 2009

Mais non, les TAUX n'augmentent PAS de 50% ou plus. Ils augmentent de 9% en moyenne. Moins pour les locataires (taxe d'habitation). Simplement, pour les propritétaires (seulement 1/3 des parisiens le sont, pas les + fragiles...), la hauss eest + forte.
Delanoë avait annoncé qu'après 8 années sans aucune hausse des 4 impôts locaux, il augmenterait de - de 10% les 2 premières années (pour 2009 et 2010 donc), c'était annoncé en toutes lettres dans son programme, personne n'est pris en traitre!

Paris est ville + département (+ capitale), et il était anormal qu'elle n'ait aucune fiscalité départementale alors qu'à ce titre elle doive payer des dépenses sociales massives. C'est logique, donc là un taux départemental de 3% a été créé pour les seuls proprios, dont bcp sont des sociétés, qui pour bcp ont bien profité des huasses des prix de l'immobilier sur Paris depuis 15 à 20 ans...

Il suffit d'appeler vos amis et de leur demander ce qu'ils paient comme impots locaux pour un apprt de la même taille que la votre. Paris, selon "Capital" d'octobre dernier, est la ville importante la moins imposée! Et elle est peu endettée aussi, toujoures notéée AAA comme cela elle emprunte moins cher.

Rapellons un scandale que le Modem (1 seule élue au Conseil de Paris aujourd'hui!) ne dénonce pas, c'est que l'Etat doit quelques 300 millions aux contribuables parisiens... Or, il faut bien payer les gymnases, les écoles & collèges, les nouveaux jardins, l'entretien du partimoine, les égouts, le RMI...

L'essentiel ne va pas du tout aux subventions (moins de 250 millions en tout je crois), à tel projet culturel ou à tel stade de sport (il en faut!) mais aux 40.000 logements sociaux, 1 milliard pour la recherche et l'innovation, Paris couverte à 80% en très haut-débit, aux + de 4.000 nouvelles places en crèches et au prolongement du tramway sur 14 km...

Écrit par : Yoda94 | jeudi, 19 février 2009

@ Yoda94
Tout d'abord, merci de venir répondre ici.
Désolé de vous dire qu'une taxe foncière qui passe de 7,11% à 10.75% au total, moi, j'appelle ça une augmentation de 50% (un peu plus).
Bien sûr, la taxe foncière stricto sensu n'augmente "que" de 9% mais avec la taxe départementale de 3%, c'est bien une augmentation de 50% de leur taxe foncière que devront acquitter les propriétaires. Je pense que Bertrand Delanoë le maire n'ignore rien des faits et gestes de Bertrand Delanoë le conseiller général, non ?

Ensuite, Delanoë se doutait tout de même bien que les frais de mutation ne seraient pas une manne éternelle. Au lieu de les utiliser pour des investissements, il a gonflé les frais de fonctionnement de la mairie. C'est cela la saine gestion ? Il a agi en fait comme tous les hommes politiques depuis 30 ans avec le budget de l'État. Cela me rappelle l'épisode de la "cagnotte" fiscale sous Jospin, tiens...
Ne me dites pas que le coût de la taxe foncière n'aura pas répercussions sur les loyers, c'est inévitable.
On ne peut pas dire que seuls les Parisiens les plus riches vont morfler.
De plus, comme l'État va revoir les bases cadastrales, les Parisiens vont vraiment morfler d'autant plus (http://www.boursorama.com/opcvm/detail-actualite-opcvm.phtml?num=c5517c61cf0e0a6bf2b917deaafdf163)

Quant au désengagement de l'État, c'est en effet une réalité, mais cela n'est pas nouveau et cela n'explique pas tout.

Les associations c'était jusqu'ici 272 millions. La rénovation du Stade Jean Bouin coûte 130 millions d'euros. Cela commence à faire de sacrées sommes, non ?

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 19 février 2009

Je pense qu'il s'agit d'une mesure d'équité...quand on sait que la TF à Paris intra muros est très très inférieure à la moyenne nationale. Ca ne me choque pas du tout, au contraire, c'est une mesure de justice. D'autant plus quant on connaît la catégorie sociale des habitants parisiens. Si Paris était une ville habitée par des pauvres, ça se saurait, non ?? Au moins la moitié des arrondissements (mais je peux me tromper) est habité par des catégories sociales dont le revenu annuel ne doit guère dépasser les 20000€ alors que dans l'autre moitié (du 1er au 9ème + 16è, 17è) la moyenne de ce revenu annuel doit être bien supérieure à 100.000€. Après la fracture sociale, territoriale, numérique et j'en passe, voici donc la fracture fiscale ?? on rêve !!!

Écrit par : stef | vendredi, 20 février 2009

@ stef

Mais quand on veut appliquer "l'équité", on l'annonce, dans ces conditions, pendant la campagne municipale.
Si j'ai bien compris votre raisonnement, il faut prendre aux "riches" parce que c'est bien, c'est ça ? Dépossédons les koulaks et envoyons-les au goulag, ces salauds de possédants.
Par ailleurs, les chiffres que vous donnez sont totalement fantaisistes. 100 000 euros de revenu en moyenne ! ça ne va pas la tête ?

En revanche, pour les 20 000 euros, vous êtes un tantinet optimiste...
Tenez, voilà les chiffres exacts pour votre édification :
http://parisenlumiere.blogspot.com/2008/03/les-revenus-des-parisiens.html
En revanche, sur ce même article, vous allez pouvoir comparer les revenus des parisiens et le coût de leur logement et comprendre dans ces conditions pourquoi ils n'ont pas besoin du coup de massue fiscale supplémentaire de Saint-Bertrand...

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 20 février 2009

vous connaissez mal les rouages de la fiscalité locale!
le Conseil de Paris, déjà est à la fois conseil municipal et conseil général.
aucun propriétaire dans Paris ne va être ni précarisé ni ruiné, rassurez-vous, surtout qu'ils ont tous vu leurs impôts nationaux (bouclier fiscal, paquet fiscal...) bien baisser grâce à Sarkozy depuis 2007!
Ensuite, bien que de sensibilité centriste mais jamais encarté, je suis obligé de dire que votre ton un peu sectaire et péremptoire me gène: tout le monde avec un peu d'honnêteté, sait que Delanoé a beaucoup plus investi que les maires de Paris avant lui: logements sociaux (voir chiffres ministère du logement / de l'équipement), tramway (je vis dans un arrondissement qui en profite), crèches, piscines, gymnases, nouveaux lieux culturels (bibliothèques, médiathèques...), espaces verts, etc (et forcément, il faut aussi des personnels pour faire fonctionner les nouveaux équipements), on les a vu, qu'on soit de droite, de gauche, du centre ou même des extrêmes. amateur de sport, je me souviens même d'un dossier (fin 2007?) du quotidien "l'Equipe" saluant les investissements massifs dans le sport à Paris en quelques années depuis le départ de la droite locale... La Fondation Abbé Pierre / Emmaus, de son côté, a publiquement salué dans ses rapports annuels la politique de production de HLM de Paris. Enfin, le taux de "couverture" en places de petite enfance est, à paris, je crois, 3 fois supérieur à la moyenne nationale et à celle d'autres grandes viles! Je doute que cela soit grâce aux crèches d'entreprises seules (qui d'ailleurs doivent aussi être subventionné par le public?)...
Donc, pour résumer, on peut EVIDEMMENT contester la politique du maire de Paris, mais pas en utilisant des contre-vérités: pas d'augmentation des 4 taxes locales entre 2000 et fin 2008 inclus avec beaucoup d'investissements, 2 hausses annoncées (ciblées sur les parisiens les plus aisés, à savoir les propriétaires) pour 2009 et 2010 (avec aucune autre de 2011 à 2014), de nouveaux investissements annoncés aussi, cela me semble acceptable.
Pour info, de bons amis bordelais, pour un logement comparables au mien à Paris, dans un bon quartier aussi, paient 2,5 fois mes impôts locaux, avec bien moins de services et d'offres.

Écrit par : Charles Paris 15è | samedi, 21 février 2009

Écrire un commentaire