Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La véritable opposition, c'est François Bayrou, estime Alain Duhamel | Page d'accueil | Bayrou et l'OTAN »

dimanche, 08 février 2009

Départ de Quitterie : une charrette, mon blog pour une charrette !

Ça m'énerve parce que je ne voulais pas m'exprimer sur le départ de Quitterie Delmas du Mouvement Démocrate, mais comme ça buzze de partout, j'y suis un peu contraint.

J'aimerais, qu'au MoDem, je veux dire, plus exactement, au sein des militants MoDem de la blogosphère, on devienne enfin adulte, et que le syndrôme de l'adolescent exalté cède à l'action d'individus adultes, responsables et pondérés.

J'ai lu que Quitterie quittait le MoDem pour Désirs d'Avenir. Je ne sais pas ce qu'il en est réellement, et je tiens à préciser, à vrai dire, que je m'en tape complètement. Je m'en tape, non par mépris envers Quitterie, mais parce que je respecte profondément les individus en général dans leurs choix. C'est une liberté qu'on ne peut leur enlever. Je n'ai jamais été d'accord avec le "truc" générationnel et sociétal de Quitterie et ce n'est un secret pour personne que nous ne partagions pas la même ligne politique. Mais elle a le droit d'aller où elle le veut, et cela n'a rien à voir avec la trahison ou tout ce que l'on voudra d'autres. A la limite, Quitterie n'était pas obligée de se justifier. Elle a le droit de partir, et ce droit-là est imprescriptible.

Je juge cependant sa sortie très "adulte". Voilà enfin quelqu'un qui part sans renier ses engagement passés, et sans balancer un tombereau de haines et de rancoeurs sur Bayrou ou les autres personnalités du MoDem.

A ceux qui titrent "Bayrou à nouveau trahi", je réponds "ridicule. Risible". Qu'on nous foute la paix avec les "trahisons". Mais m... à la fin : les gens ont le droit de choisir leur destin oui ou non ? ce qui compte, in fine, c'est qu'ils assument leurs choix et point à la ligne. J'ai le plus profond respect pour ceux du Nouveau Centre qui sont partis mais qui ont assumé sans renier ce qu'ils avaient été. Il y en a.

Mais alors, quand je vois la foultitude des réactions dans la blogosphère MoDem, je vais réclamer, à la Lassalle avec les Sénateurs centristes, une charrette. Oui, une charrette, par pitié. C'est Richard III dans la pièce de Shaekspeare qui s'exclame «Un cheval ! Mon royaume pour un cheval !». Ouais. Ben moi, je réclame une charrette ! Mon blog pour une charrette !

Bon sang, les filles et les mecs : m... arrêtez de pleurnicher ! finie la bisounourserie. Vous confondez les sentiments, qui sont des émotions respectables, souvent nobles, et la pleurnicherie larmoyante dégoûlinante de bonne conscience qui se complaît dans les épanchements aussi délétères qu'inconsistants et inutiles.

Ras le bol de l'autocratie ? Ras le bol de la tyrannie ? Prenez la charrette, les gars et les nanas. Je ne vous dis pas ça par haine, mais m...vous êtes libres, bon sang. La liberté est le plus beau don que la nature (ou Dieu, pour les croyants) a fait aux êtres humains, et ce qui fait toute l'essence de l'humanité, tout le sel de l'existence, c'est d'en user.Soyez des humains, soyez des humanistes, m... pas des Bisounours !

Si un jour j'en ai assez, je ne supporte plus le MoDem (qui sait ? Rien ne dit que cela ne se produira pas) eh bien je me barrerai, mais je n'en ferai pas tout un fromage ! C'est ça qui est insupportable dans la blogosphère : c'est ce surgissement incessant des égo : autant de petits centres du Monde (vous me direz, c'est l'esprit même du blog que d'être le centre d'un monde, mais c'est d'UN monde et pas DU Monde) qui vocifèrent sur l'absence de reconnaissance de leur petit monde.

Mais comptez-vous, les amis, m...comptez-vous : vous n'êtes pas le monde. Non, vous êtes 100, 150 à tout casser. 100 sur 50 000 militants ! 100 sur 65 millions de Français. 100 sur Six milliards de Terriens. Vous voyez ?

Je n'ajouterai rien de plus, je crois que j'ai dit ce que j'avais à dire.

EDIT : ah si, je conseille d'aller lire l'excellent billet d'Alcibiade sur le sujet.

Commentaires

100 ? 150 ? ça c'est en tout ? Parce que par blog j'aurais plutôt dit 10 ? 20 ?
Mais comme on s'amuse bien !

Écrit par : Christine | dimanche, 08 février 2009

Tout pareil l'Hérétique comme vous avez déjà pu le lire.

Écrit par : Alcibiade | dimanche, 08 février 2009

Entièrement en phase avec cet article. Quitterie Delmas s'en va "avec classe", dans la dignité. Certains autres puissent faire de même!

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 09 février 2009

Correction, moi je n'ai pas lu qu'elle s'en va. Elle refuse les responsabilités, c'est différent et c'est finalement plus dommageable, après justement avoir fait du prosélytisme pour les générations nouvelles :
http://detoutesnosforces.hautetfort.com/archive/2009/02/08/pensees-pele-mele.html

Écrit par : Michel Hinard | lundi, 09 février 2009

Je vois que mon titre de billet t'a encore énervé... Mes titres "Bayrou et Sarnez encore trahis" sont en fait une série que j'ai commencé il y a bien longtemps, au temps où chaque départ du MoDem était considéré comme une purification du parti, un départ de traitres à la recherche de soupe à la lentille. Depuis, à chaque départ du MoDem, je titre sur la trahison. Histoire de rappeler que l'on peut quitter un parti sans le trahir.

Écrit par : Bob | lundi, 09 février 2009

Bravo, ce texte est sûrement le meilleur commentaire que j'ai lu sur le départ de Quitterie.
N'oublions pas aussi qu'il faut aller soutenir ce pauvre Hervé Torchet, qui doit se trouver très malheureux...

Écrit par : Eric Marroule | lundi, 09 février 2009

Merci à L'Hérétique d'adopter un ton très équilibré.

Quitterie a fermement démenti aller à Désirs d'Avenir ou toute autre structure prisonnière des logiques politiques du passé.

Écrit par : Hervé Torchet | lundi, 09 février 2009

@ Eric

Arrête : respect pour les grandes histoires d'amour, même si ce n'est pas de la politique ;-)

Écrit par : L'hérétique | lundi, 09 février 2009

@ Bob
écoute Bob : je n'ai jamais titré ici sur les "trahisons". Je n'aime pas les anathèmes de ce genre. Le titre de ton billet est ridicule, c'est tout. Et c'est un libéral, un vrai, qui te le dit.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 09 février 2009

@ Hervé
si j'ai le fin mot de l'histoire là-dessus, ce sera à mon avis dans longtemps, mais à mes yeux, cela n'a guère d'importance, car elle est libre, et je ne lui en ferais certainement pas le reproche si cela devait se produire.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 09 février 2009

@ Michel
Je ne sais pas exactement pourquoi elle part, mais je le répète, elle a le droit de ne pas à avoir à se justifier. Bon sang, on est adultes et autonomes.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 09 février 2009

En accord, l'hérétique, mais vous le savez déjà.

Écrit par : Martine | lundi, 09 février 2009

Ouais ben moi j'ai les boules!
Le Modem n'a pas encore résolu le problème posé par le scrutin majoritaire. Il a laché le centre droit pour le centre gauche sans réussir à faire cohabiter les deux. Il ne parle plus d'indépendance mais d'opposition. Il n'a pas de projet clair et se complait dans l'anti sarkozysme primaire. Il n'a rien amené de neuf au niveau du fonctionnement interne d'un parti. Il a perdu un à un tous ses leaders. Il a fait venir à lui des gens qui n'ont eu de cesse de le dinamiter. Jusqu'à présent il se délitait sur sa droite et c'était déjà troublant mais maintenant avec QD c'est coté "gauche" si je puis dire que l'édifice s'effrite. Alors c'est super les bons sondages, le pseudo grand nombre de militants, les élus municipaux de villages etc et c'est super d'avoir toujours raison mais c'est pathétique de la part de FB de ne pas réussir à garder autour de lui des gens qui ont quoi qu'on pense de QD ou d'autres avant elle autant de forces et de passion à apporter à un mouvement. Elle ne vient pas de trahir ou de perdre une opportunité. Elle vient de perdre la foi en la politique. Et il n'y a personne pour dire qu'il faut la lui faire retrouver et encore moins pour lui dire comment la retrouver...et ça c'est plus que triste.

Écrit par : zapataz | lundi, 09 février 2009

Une bonne leçon sur la relativité !
Et je continue de penser qu'au delà de Quitterie les questions qu'elle pose nous taraudent tous.
Moderniser la politique est un enjeu majeur du MoDem. Perdre Quitterie ou un autre c'est de toute façon un échec sur lequel toute organisation doit réfléchir.
Elle pointe un problème : celui des rigidités encore actives au sein du mouvement.
C'est la réflexion que je souhaite nous creusions pour dépasser le pb personnel.
Amitiés

Écrit par : Sylvain Canet | lundi, 09 février 2009

@ zapataz

et...il faut faire quoi : offrir une tête de liste là où ils le veulent aux jeunes têtes "prometteuses", c'est ça ta conclusion ?
Pour le début de ce que tu dis, en partie d'accord.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 09 février 2009

@ L'Hérétique

Il n'y a pas de fin mot : Quitterie fait ce qu'elle a toujours voulu faire, qui n'a rien à voir avec l'esprit de chapelle qui règne dans les partis politiques, voilà tout.

@ zapataz

Quitterie n'a pas perdu la foi en la politique, elle a choisi d'adopter d'autres moyens pour agir sur la réalité.

Écrit par : Hervé Torchet | lundi, 09 février 2009

"Mais elle a le droit d'aller où elle le veut, et cela n'a rien à voir avec la trahison"

Absolument d'accord avec cela.

Il ne faut pas dégainer le mot trahison, chaque fois qu'une personne évolue dans ses choix.
La vie consiste à évoluer selon son intelligence croissante et le contexte.

Ce que je trouve exaspérant chez Quitterie, c'est de se positionner en Vertu citoyenne contre la corruption du monde.

C'est très présomptueux, très exagéré pour ce qu'elle accomplit, et très injuste pour tous ceux qui sont un peu moins chimériques et agissent avec le système, non contre lui.

Ce côté Ségolène est horripilant au possible.

Pour le moment, Quitterie n'a rien fait de très concret pour améliorer le monde, à part des promesses.

Jouer un peu moins les Gandhi l'aiderait à s'attirer moins de réactions négatives.

Gandhi, c'est un peu plus qu'un discours grandiloquent. Et il combattait un ennemi concret, l'occupation anglaise, pas une chimère nommée "système".

Écrit par : A | lundi, 09 février 2009

@L'Hérétique

Quitterie n'a jamais dit qu'elle irait à "Désir d'avenir" ni nul part ailleurs à connotation politique.

De fait à dessein en anticipant, le Monde a cru bon de mettre une phrase assassine sur elle et cela a été repris, brodé dans le Post en amplifiant et a fait un très gros ramdam, lu des dizaines de milliers de fois.

N'êtes vous pas vous_même attentif à l'influence et au nombre de lectures ?

Puisque vous êtes une grande personne et que vous vous en tapez du départ de Quitterie, pourquoi en faites-vous un article ? Pour dire que vous en tapez ?

Et puis pourquoi vous, la grande personne, faites des articles sur Carla Bruni, Le fils Sarkosy ou autres qui n'ont qu'un intérêt "Poeple" ?

J'ai vraiment du mal à vous comprendre, vous nous avez expliqué il y a peu, que ce qui importait c'était de faire grandir l'audience et l'influence de votre blog et que les intervenants y étaient importants pour cela.

Et ici vous nous expliquez que les blogueurs et surtout la centaine de petits rigolos qui y interviennent sont des babilleurs et pleurnicheurs de bisounours dont presque personne n'a rien à cirer !!

Hé bien merci !! on sait ce qu'il reste à faire : ne plus nous intéresser à ce que vous racontez !!

En tout cas, il y a une chose qui est bien vraie c'est que Quitterie, son blog avec ses habitués, son courant ont (eu ?) une influence très importante.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 09 février 2009

@Zapataz
Hé bien dites, avec tous les défauts que vous donnez au Modem on se demande pourquoi il existe encore !!

Moi au contraire je pense que s'il ne va pas si mal, c'est justement parce qu'il a su garder sa ligne (qui pour moi est trés claire) sans "céder" aux multiples "bons conseils d'amis" que l'on veut lui donner.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 09 février 2009

"Ça m'énerve parce que je ne voulais pas m'exprimer sur le départ de Quitterie Delmas du Mouvement Démocrate, mais comme ça buzze de partout, j'y suis un peu contraint."
Pour une fois je vous remercie, l'hérétique : quelle chance que vous ayez ressenti cette "contrainte" ! grâce à vous, j'ai gagné un pari.
D'autre part, votre analyse est remarquable si l'on songe à "la paille et la poutre" ou au Marquis de La Palice.

Écrit par : Géraldine | lundi, 09 février 2009

bravo l'hérétique de remettre les choses à leur juste place. Vous voyez, vous ne bercez pas tout le temps dans l'hérésie ;-)

Écrit par : Orange Sanguine | lundi, 09 février 2009

@ l'Hérétique: merci

@ Sylvain: +1, sur le fond il faut reconnaître que les "Jeunes Libres" auront contribué à augmenter l'audience de l'UDF pendant la campagne présidentielle, perdre l'animatrice de ce groupe nous force à réfléchir sur notre communication externe et notre organisation interne (et il n'est pas question d'offrir des postes à tout le monde, mais à certains); je pense que nous mesurons encore très mal le coût d'opportunité (c'est valable ici, mais aussi dans bien des domaines stratégiques au MoDem).

@ Zapataz: comme tous les partis politiques. Sinon, QD comme aile gauche du MoDem, euh, y'a nettement plus social-démocrate dans la maison (et qui demeure dans la maison).

Écrit par : ArnaudH | lundi, 09 février 2009

Je ne suis pas d'accord avec ton billet

1) "A la limite, Quitterie n'était pas obligée de se justifier"

Quitterie se devait de se justifier étant donné le rôle qu'elle a pu jouer dans les deux dernières années, étant donné son positionnement qui se voulait "avant-gardiste" et son audience auprès de nombre d'adhérents.

Je ne me prononce pas sur la nature de son choix, qui est en effet son droit le plus strict, par contre la nature des arguments qu'elle avance est intéressante.
Si elle est sincère, elle marque la fin de l'ère des "idéalistes" au MoDem, s'il s'agit juste de poudre aux yeux, alors cela illustre tout aussi bien comment on peut se draper d'idéaux pour s'aménager une sortie honorable.

Le temps le dira. Je ne lui ai jamais parlé et n'ai pas adhéré à son fan club, mais je lui souhaite en tout cas une bonne continuation où qu'elle aille, quoi qu'elle fasse.

2) "Ras le bol de l'autocratie ? Ras le bol de la tyrannie ? Prenez la charrette"

Ce commentaire s'inscrit pour moi dans la ligne des dernières élections ou mouvement départemental à Paris, avec la "normalisation" à tous les niveaux.

Si je comprends ton aversion pour les étalages d'états d'âme et autres "bisounourseries" (terme caricatural bien sûr) sur la blogosphère, je pense que c'est se mettre le doigt dans l'oeil que de ne pas considérer qu'il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg.

J'entends beaucoup de MoDem crû 2007 et d'anciens UDF autour de moi me dirent qu'ils ont "perdu la foi".

Drôle d'expression, non ?
Et pourtant, ça vaudrait la peine d'essayer de l'analyser, car ces gens sont très différents entre-eux, ne peuvent être réduits à des "bisounours", "ultra-démocrates", "allumés" etc...

Comme quoi, les gens cherchaient autre chose qu'une structure classique de parti, et il y a là effectivement toujours des attentes citoyennes fortes. Sauf qu'on ne les y reprendra pas facilement la prochaine fois. Et c'est bien dommage.

En attendant, on est obligés de faire avec ce qu'on a.

Écrit par : Fotini | lundi, 09 février 2009

@ Fotini
De tout temps, les hérétiques se sont toujours défié des hommes (et des femmes) de foi.
Je suis dans un mouvement politique, pas un mouvement religieux.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

@L'Hérétique

J'étais sûre que tu prendrais cette expression au sens strict.

Cependant, avoue que nous sommes dans un mouvement très particulier, dont le président a la particularité d'être à la fois un homme d'expérience politique et un visionnaire. C'est grâce à cette qualité qu'il a su soulever les foules et susciter (et pourquoi pas ?) une foi en l'avenir, se distinguant des simples calculs d'appareils et électoraux à court-moyen terme.

Son discours d'hier s'inscrit dans cette ligne, alors arrêtons de le nier sous prétexte que ne Nouveau Centre nous taxe de secte.

Et cela pose nécessairement problème quand vient la phase naturelle de "normalisation".

Écrit par : Fotini | lundi, 09 février 2009

Je pense que c'est le seul endroit où je m'exprimerais sur le sujet : je suis d'accord, chacun est libre.

Écrit par : vincent15 | lundi, 09 février 2009

@ Fotini

Il faut que d'autres têtes surgissent. C'est ce que vont permettre ces élections.

Quand je considère l'irresponsabilité et le manque de loyauté de la "base", je veux dire par là, de ceux qui se réclament de la base, je suis très content qu'on ne leur accorde pas ce qu'ils demandent, c'est à dire des places éligibles.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

@L'Hérétique

Je suis toujours convaincue de la justesse du diagnostic et du fait que ce n'est pas mieux ailleurs (sauf en termes d'organisation, vu l'âge et les moyens des autres partis) et qu'il faut un troisième parti en France.

Par contre, si les attentes de la base ont pu être excessives étant donné les blocages et contraintes liés à la structure même de parti, à la pratique militante (moins agréable que de refaire le monde sur un blog ou dans un café politique), je pense que l'enthousiasme est nécessaire et ne se réduit pas à une liesse populaire avant chaque échéance électorale.

Le renouvellement, c'est aussi promouvoir les jeunes et les moins jeunes dans les structures (et pas superficiellement), innover un peu dans les pratiques concrètes, créer une culture d'encadrement autre que la seule courtisanerie sans compétences. Et cela demande du temps mais aussi de la volonté d'investir un peu dans le parti. Pour qu'il ne soit pas seulement un club pour tracteurs occasionnels ou pour groupies antisarkozistes.

Il y a beaucoup de gens de la base qui ont donné et continuent à donner de leur temps gratuitement (je ne parle pas des "illuminés", ni de moi personnellement, car je ne suis pas dans ces cas et n'ai pas d'attentes).

On ne peut naturellement pas rétribuer ces gens en places éligibles etc... mais on peut créer les conditions pour que leur travail n'aboutisse pas sur rien, rangé dans un placard par des gens habitués à travailler dans le copinage et l'urgence permanente faute d'organisation et de confiance même en cette "base" dont tu parles comme s'il s'agissait d'une populace. Or cette base est aussi utile à ce qu'il y a au sommet du parti, ne l'oublions pas. C'est notamment de cette base dont sortirons les futurs cadres et les élus municipaux (premier échelon) du parti.

A moins bien sûr que le parti ne soit pas considéré aussi comme un but mais seulement un moyen pour accéder au pouvoir ;-) ?
Je comprendrais cette logique étant donné qu'en France tout se fait au sommet (importance de la présidentielle), mais je serais déçue de ce manque d'ambition locale.

Écrit par : Fotini | lundi, 09 février 2009

Il y a du bon sens dans ce que tu dis, et il est évident que le travail de chaque militant doit être mis en valeur, mais quand je parle de la base, je parle pas des militants en général mais de ceux qui prétendent parler en leur nom et dont sur le fond, l'objectif est de surtout prendre la place de leurs prédécesseurs. Et avec quelles idées de surcroît ! pas les miennes, en tout cas.
Il y a des commissions, des groupes de réflexion qui fonctionnent : qu'est-ce qui empêche ceux qui veulent s'investir de les rejoindre ? Non, bien sûr, c'est mieux de trépigner et de réclamer tout tout de suite.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

"l'objectif est de surtout prendre la place de leurs prédécesseurs"

Je dirais que c'est normal, surtout s'ils constatent qu'ils sont beaucoup plus actifs qu'eux sur le terrain (je ne parle pas des bla-blateurs).
C'est à leurs prédécesseurs de trouver le moyen de les associer, de les occuper intelligemment et de leur faire comprendre que leur temps viendra. On peut les rétribuer avec de l'expérience concrète à acquérir, des missions autres qu'honorifiques à accomplir. Pour cela il faut naturellement de l'ambition, du souffle, des places fortes à prendre, des territoires à conquérir.

Bien sûr, si ces prédécesseurs ne brûlent que par leurs qualités politiciennes (ce qui est un savoir-faire, je l'avoue) et leur immobilisme, ambition qui se réduit à simplement renouveler leur situation de rente, c'est normal que "ça coince" à un moment donné.

Écrit par : Fotini | lundi, 09 février 2009

Parfois il est préférable de ne pas participer à de tels buzz... "Calme dans la tempête c'est ce qu'on appelle perfection".

Écrit par : Christelle | lundi, 09 février 2009

Bonjour Christelle

Ben là, c'était devenu un peu inévitable...

@ Fotini
Tu sais, Sarko est actif aussi : il s'agite même beaucoup. L'hyper-activité n'est pas une qualité suffisante, parce qu'elle aboutit souvent à brasser du vent.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

@L'Hérétique

Ne minimisons pas son talent (je ne parle pas de lui en tant que président) car c'est quand même un meneur d'hommes et un bon stratège, même s'il est machiavélique. Il sait trancher et a un tempérament de conquérant.

Il sait surtout s'entourer de gens ambitieux et les rétribuer l'objectif une fois atteint. C'est pas rien en politique.

Écrit par : Fotini | lundi, 09 février 2009

@ Fotini

Oui, il a un talent tactique, mais pour gouverner la France, c'est une calamité.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

Bien d'accord ac toi mais j'ai la paresse de lire les commentaires...

Écrit par : LCDM | lundi, 09 février 2009

@l'hérétique:
je trouve un peu inélégant de se sentir obligé « par le buzz » de faire ce billet mais bon c'est ton blog...Je ne dis pas que QD devrait avoir tout ce qu'elle veut parce qu'elle est "jeune et jolie" mais le Modem l’a utilisée à quoi depuis 2007 ? A rien. Elle a été une belle "potiche" dans la vitrine du Modem et de ses dirigeants et c’est tout. Oui je la trouve souvent un peu bisounours mais on ne fera croire à personne qu’il n’y avait pas une place pour elle dans l’équipe Modem ou qu’elle ne pouvait pas apporter plus que bon nombre de candidats ou de responsables Modem actuels. Et quand je parle d’une place je ne parle pas d’un siège !
Alors oui c'est désespérant de voir quelqu'un d'enthousiaste jeter l'éponge (@ Hervé désolé mais je ne crois pas à la politique hors du champ électoral). C'est désespérant de ne voir personne essayer de la convaincre de rester et c'est désespérant de voir tous ceux qui n’ont pas apporté le centième s’en réjouir et lui trouver d’un coup tous les défauts du monde. C’est à se demander si le Modem n’est pas en fait un parti Robespierriste...
@ Arnaud : elle a suffisamment de couteaux dans le dos, tu ne vas pas en faire une droitiste maintenant quand même ? ;-).
Sinon j’ai beaucoup ri en lisant qu’il était préférable « de ne pas participer » à de tels buzzs. Ca sent le grand amour tout ça ;-)

Écrit par : zapataz | mardi, 10 février 2009

@ Zapataz

Quitterie s'est vue proposer une candidature aux législatives à Boulogne, puis une autre, cette fois aux Européennes. Vient un moment où il faut arrêter. Elle a été nommée secrétaire nationale également. En l'état, le MoDem ne peut pas faire plus.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 février 2009

Comme les quelques mots si discrets de Christelle sonnent avec élégance et distinction, en comparaison du lyrisme exalté et narcissique de QD...

Le Modem n'a pas perdu ses meilleurs éléments !

Écrit par : Un observateur | mardi, 10 février 2009

@ observateur

J'ai lu son billet. Oui, j'ai trouvé qu'il était fin et élégant.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 10 février 2009

@l'hérétique: Pourquoi toujours parler de postes "électoraux"? Si c'était ça le problème elle aurait candidaté dans la région « Centre ». Point. Ceci dit je suis étonné qu'on ne lui ait pas proposé l'outre mer en fait... Quant au poste de déléguée nationale...c'est une blague ou quoi?! Personne ne sait ce qu'est un délégué national! Et puis FB délèguerait vraiment des choses à des gens au Modem ?! tsss tsss ;-)
QD? FB n'en voulait pas pour un autre rôle que celui de la potiche et elle s'en va c'est tout. "Sois belle et tais toi".
@l'observateur: Dire qu'il vaut mieux... ne rien dire:wow! Il fallait oser! Effectivement ça sent l'amour, l'humilité et l'élégance...
Ah le Modem...

Écrit par : zapataz | mercredi, 11 février 2009

@ zapataz
Mais cela lui a été proposé !!! c'est elle qui n'en a pas voulu !

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 11 février 2009

@Zapataz

Non...non...Pas une Potiche quand même Quitterie !! Une potiche ça ne parle pas.
Elle c'est une harangueuse. Il lui faut jouer au moins un peu sur du sentiment comme carburant et pour agir elle doit rester sur le même thème.

Et ainsi ce qu'elle dit est très intéressant. elle a certainement entrainé beaucoup de gens à aller et rester au Modem.

Je pense qu'il n' y a aucun couteau dans son dos (ce n'est pas le genre à se laisser faire sans rien dire quand même, si cela avait été le cas elle n'aurait pas souhaité avec coeur très bon vent a F. Bayrou et au Modem).

Elle a du sentir qu'elle n'était pas faite du moins, pour le moment, pour être une politicienne "normale".

En fait je ne la connais pas du tout directement et si cela tombe, je dis des bêtises. Mais on voit bien que c'est une chic fille et qu'elle est très réglo finalement.

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 11 février 2009

"il vaut mieux... ne rien dire"

L'importance de Quitterie a été très largement sur-valuée, donc le silence de Christelle était la meilleure réponse.

Quitterie n'a jamais réussi à transformer en apport politique solide son exposition médiatique.

Son intervention dans l'émission "A vous de juger" n'était pas à la hauteur pour représenter le Modem.

Ses ambitions ont dépassé son seuil de compétence: elle n'a pas le niveau pour comprendre l'économie, la politique étrangère, les grandes questions.

ça reste une commerciale, qui vend un message primaire et simpliste ("renouveler les générations"), toujours le même, ce n'est pas une politique capable de comprendre en profondeur et expliquer une situation, en s'adaptant à son interlocuteur.

Ajoutez qu'elle n'a aucune culture...

Bref, ça va pour animer des structures jeunes, mais c'est trop léger pour représenter le Modem au niveau d'A vous de juger...

Comme plusieurs l'ont noté dans les commentaires, son charisme est aussi surévalué.

Un commentateur notait qu'il n'y a jamais eu un afflux massif de lecteurs de son blog, après de grands RDV médias face à des millions de spectateurs.

Personne n'en parle dans le public. En dehors des quelques journalistes qu'elle a rencontrés à la République des blogs, qui s'intéresse à elle dans le grand public ?

Ce n'est même pas du niveau d'une Clémentine Autain, dont la culture, l'intelligence et le charisme sont déjà 5 ou 6 crans au-dessus.

Quand Clémentine Autain passe dans une émission, elle scotche bien davantage l'auditoire à son discours, malgré l'archaisme de ses référents politiques.

Le prétendu charisme de Quitterie en comparaison c'est rien du tout.

L'immense majorité des spectateurs a glissé sur son discours avec indifférence, percevant qu'elle était creuse.

Elle n'a jamais voulu travailler le fond.

Maintenant elle est sous l'influence des altermondialistes, et sort un discours démago qui est plus proche de José Bové que de Bayrou.

Bref, beaucoup de bruit pour rien.

Elle a surtout bénéficié d'une absence de concurrence dans la blogosphère:

c'est la seule fille jeune, dynamique, et pas trop désagréable physiquement qui était là dans tous les événements blogosphériques, alors elle a fait illusion un temps.

Mais le dynamisme ça ne suffit pas, sans connaissance des dossiers et sans culture.

Écrit par : Observateur | mercredi, 11 février 2009

@Observateur,

Quitterie n'est quand même pas une inculte. Au passage je ferai remarquer que maintenant les émissions politiques à la télé sont trés souvent faussées (en faveur du pouvoir), quel intérêt d'en parler ensuite dans les blogs ?

Clémentine Autain j'en ai déjà entendu parler de celle là : généreuse, charmeuse bûcheuse ...(qu'elle vienne au modem, elle s'entendrait trés bien avec Corinne Le page...) !! Bon d'accord c'est vrai que l'on aimerait que des femmes politiques comme elle ait beaucoup plus d'importance.

Seulement elle c'est le mythe de Sisyphe
avec son rocher ou plutôt ses petits cailloux (allez je rigole),

outre que c'est vrai elle mène souvent des actions efficaces pour les "démunis",

elle passe son temps à essayer de réunir la gauche de la gauche qui ne se réunit jamais vraiment (et c'est dommage cela ferait au moins une "Bonne Gauche"-je cite-).

Alors finalement, si on y réfléchit qui a été jusqu'ici la plus utile pour une favoriser une Alternative Réelle et Satisfaisante au Pouvoir ?

Et bien je dis que c'est Quitterie, avec tous ses défauts elle a attiré et entrainé, de manière simple si vous voulez, énormément de gens simples aussi, si vous voulez.

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 11 février 2009

@ L'observateur

La culture est importante, j'en conviens.

Mais il ne faut pas confondre idées et culture dans votre critique de Mme Delmas. Les énarques cultivés comme Villepin, Fabius ou Toubon, les volontaires comme Sarkozy, Royal, Strauss Kahn, le tissu politique est constitué de gens avec des intelligences différentes et des idées différentes. Ils sont plus ou moins cultivés au sens "ENA" du terme. Il faut rappeler que l'ENA tant critiquée aujourd'hui était là pour assurer un minimum de background culturel aux acteurs politiques. Alors l'Observateur, Pour ou contre l'ENA ?

Et puis ouvrir un peu vos questionnements : Obama est-il assez cultivé selon vous ? Quid de Berlusconi ? Ou le postier en Nike Besancenot ? Ou encore le Général de Gaulle ? La culture au sens strict n'est pas tout, la volonté, la curiosité et l'intelligence suffisent souvent. Quitterie Delmas n'a pas baissé les bras parce qu'elle n'était pas assez cultivée, elle est simplement partie explorer d'autres chemins, d'autres cultures peut-être.

Pour finir avec une question, comment évaluer la culture de quelqu'un ?

En observant ces fautes de français ("sur-valuée???"), ou en observant des actes comme celui que vient de faire Mme Delmas, qui pourrait être le symbole d'un acte culturel & politique au sens large. Refuser un succès démocratique assuré pour défendre une idée, une conception du monde.

Et devant cet acte culturel, je ne pense pas que le silence soit la meilleure réponse, il faut en parler et se demander pourquoi.

Nous pouvons faire ce genre de choix tous les jours, chacun à notre niveau. Embrasser un succès relatif ou rester fidèle à ses idées, à ses principes.

Que choisirez-vous ?

Écrit par : André Malraux | mercredi, 11 février 2009

"énormément de gens simples aussi"

Je crois que vous grossissez beaucoup.

Pour son message d'adieu au Modem, il y a une centaine de commentateurs.

C'est pas mal pour un blog, mais ce n'est pas une force politique.

On n'a pas eu 10000 sympathisants Modem venus se lamenter et la supplier de rester.

Quitterie reste un buzz qui a fonctionné sans grande concurrence dans une petite blogosphère politique.

Et qui n'a jamais réellement transformé l'essai auprès du grand public, malgré les tribunes offertes par les journalistes.

Écrit par : Observateur | mercredi, 11 février 2009

"Obama est-il assez cultivé selon vous ? Quid de Berlusconi ? Ou le postier en Nike Besancenot ? Ou encore le Général de Gaulle ?"

Tous ces gens que vous citez ont une énorme culture politique et rhétorique.

Besancenot est mille fois plus réactif et fin rhétoricien que Quitterie.

Son charisme est aussi beaucoup plus fort.

Quand Besancenot passe à la télé, il marque les esprits.

Quand Quitterie passe à la télé, les gens se disent trente secondes qu'elle est jolie, et puis c'est tout, son discours est creux et bisounours, et glisse sans laisser de souvenirs.

---

Bayrou est très populaire en tant que personne. Il est respecté, cultivé, il sait charmer quand il parle.

Sa seule limitation c'est son positionnement politique: un centre coincé entre deux forces politiques majeures.

Mais en tant que leader, il est très bon. Sur un plateau TV il est bon.

Il a une culture historique, politique, littéraire.

Quitterie n'apporte aucune valeur ajoutée, son impact sur l'opinion est ridicule en comparaison de l'impact qu'a Bayrou.

Écrit par : Observateur | mercredi, 11 février 2009

L'honnéteté intellectuelle veut que l'on prenne sa décision bien en amont.
Etre candidat pour dire: 'non merci' ensuite, n'est ni faire preuve de maturité,ni tenir grand cas de ses idées et conception du monde. Ce comportement n'inspire pas confiance.
Bonne chance à cette jeune femme.

Écrit par : Armana | mercredi, 11 février 2009

"ces fautes de français ("sur-valuée???")"

Ses, pas Ces.

"sur-valuée" était un néologisme volontaire pour marquer le fait, en arrêtant l'esprit sur la chose.

Pour juger de la culture de Quitterie, je me réfère simplement à ce qui est connu d'elle.

Je ne la juge pas selon trois paroles isolées, mais selon son parcours, ses références, ses lectures, ses différents billets, ses interventions publiques et télévisées.

Ce n'est pas un secret que Quitterie est très ignorante dans les domaines suivants:

- historiques
- politiques
- économiques
- littéraires

Elle a une formation de commerciale.


Bref, franchement, qu'apporte-t-elle ?

Quand on a un leader comme Bayrou, mille fois au-dessus...

Mettre Quitterie sur un plateau TV à la place de Bayrou, c'est perdre des points.

Cela donne une image trop légère et inconsistante du Modem, alors qu'il a besoin de crédibilité et de solidité.

Écrit par : Observateur | mercredi, 11 février 2009

@Observateur,

Pour certaine chose vous n'arrivez pas à me convaincre.

L'influence des blogs, (est-ce les chiffres seulement qui comptent ?), est encore mal connue, Obama disait qu'elle est souvent importante. Des Hommes Politiques hauts placés sont maintenant parfois les premiers à consulter les blogs.

Savez vous que, en partant de rien, quand
j'ai commencé à m'intéresser à la Politique et à F.Bayrou, disons il y a 2 ans, sans même aller à son blog ni à ses Café démocrates, Quitterie m'a bien plus "influencée" que des anciens ministres ou autres pour voter F. Bayrou ?

Quant à Besancenot, personnellement maintenant je le trouve vraiment "Rasoir"
(par rapport par exemple à Quitterie).

Je trouve que Quitterie parle très bien
mais en restant seulement sur un même sujet.

Etre Bon ou non dans les médias cela parait vraiment subjectif.

J'avoue trouver que la Politique trop liée aux courbes d'audience ou de popularité
est une calamité.

Par contre j'ai bien remarqué que les Vrais Politiques "Constructeurs" ont tous un minimum de culture générale et une Bonne connaissance de l'Histoire.

(Ce que Possède l'un et l'autre Ségolène et, ni l'un ni l'autre Sarkosy par exemple, puisque vous les mettiez tous les deux dans le même sac).

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 11 février 2009

Le problème c'est qu'à force de dire aux militants du MoDem de bonne volonté de prendre la charrette, il ne restera plus personne dans le parti pour distribuer les tractes.

Tu restes sur les mêmes thème: discipline de parti, contre la bisounourserie... etc mais la politique change bien que les institutions politiques française n'en ai pas encore pris note, les citoyens qui font de la politique ne sont plus des apparatchik prêt à sacrifier leurs états d'âmes au nom d'une entité collective écrasant les individualités. (surtout quand cette entité collective est dévolue a une individualité !)

Le public est plus large car les moyens pour s'exprimer le sont aussi d'avantage. Les partis doivent adapter leur structure pour mieux se servir de ses soutiens éphémères.

Il faut que tu finisses par prendre en compte ces évolutions. Toutes ces histoires de partis sont en phase terminale dans l'histoire de la politique... Il est temps de créer des structure politique plus ouverte.

Juste après les présidentielles on pouvait considérer la moitié des adhésions au MoDem comme des adhésions de soutien et non de militant. Aujourd'hui les seuls qui restent sont des militants et c'est pourquoi nous sommes passé de 50 000 à ... beaucoup moins. Je ne citerais pas le chiffre exacte pour éviter tout scandale mais c'est un secret de polichinelle.

Écrit par : Antonin | mercredi, 11 février 2009

@ Antonin

Antonin, ce n'est pas une question de discipline, mais tout simplement de responsabilité humaine. Chaque individu doit assumer ses choix et ses utopies.

Bon sang, le MoDem ne manque pourtant pas de structures pour s'exprimer et pour impacter même son propre programme désormais, non ?

Je lis des écrits incendiaires sur certains blogs contre le MoDem. Pourquoi ceux qui les écrivent y restent, dans ces conditions ?

Je l'ai dit, j'ai trouvé le départ de Quitterie digne parce qu'elle l'a assumé, sans flinguer tout le MoDem avant de se barrer, comme on a pu tant le voir.

En revanche, son truc générationnel, bon, hein, bof...pas la question, de mon point de vue. L'important c'est la compétence et l'engagement.

Quant à Désirs d'Avenir elle a fini par admettre qu'elle avait des contacts avec d'autres partis politiques dans un entretien avec le Post. Perso, je ne lui en tiens pas rigueur, dès lors que c'est transparent, et surtout, que ce n'est pas une occasion de sabrer ceux qui restent.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 11 février 2009

Pour le mot de Christelle : quand je pense qu'il ne faut rien dire, je ne le dis pas sinon ça n'a aucun sens. Ne rien écrire du tout aurait alors vraiment été élégant...

@l'hérétique: Ah ? On lui a vraiment proposé l’outre mer ?? Je plaisante ;-). Je fais la différence entre une place et un poste. Là on est en train de faire de QD une arriviste schizophrène qui court après tous les postes pour tous les refuser ensuite. A mon sens elle voulait une place pour s’investir plus, pas forcément un poste et en tout cas pas un poste à n’importe quel prix. Ce qu’elle a mis du temps à admettre c’est qu’au Modem il n’y a et il n’y aura jamais qu’une seule place.

@l'observateur: Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage. Je ne trouve pas non plus qu'elle ait été flamboyante dans ses passages tv et je ne suis pas fan de son coté jeunisme bien pensant. De là à en faire une "blonde platine"... ! Je n’ose donc hélas imaginer le niveau des jeunes du Modem à qui on n’a pas proposé de tête de liste.

Notons quand même en matière d’inculture ou d’absence de préparation des dossiers que FB dit souvent des c…ies plus grosses que lui en matière sociale, place tout son discours économique sur l’unique plan de la morale et s’en sort plutôt bien malgré cela. C’est dire si le niveau reste accessible à pas mal d’incultes ou de "commerciaux". Je pensais de plus naïvement que le Modem voulait s’adresser à l’intelligence des simples citoyens et que donc il ne méprisait pas celle ci.

Bref s'il faut se réjouir de voir les bonnes volontés, comme dit Antonin, quitter le Modem j'imagine qu’alors il y aura un beau feu d'artifice pour les uns quand Mercier partira ou qu'il y aurait du y avoir un grand banquet pour les autres pour le départ de Comparini.

Heureusement que JFK va mettre un peu d’humour dans ce petit monde égotique.

Écrit par : zapataz | mercredi, 11 février 2009

@Zapataz
??
??
"...En matière d'inculture et d'impréparation des dossiers ..F Bayrou dit souvent des c... les plus grosses que lui en matière sociale, place son discours économique sur le plan de la morale..."

N'importe nawak !! Vous lire semble de moins en moins intéressant. A moins que vous ne fassiez dans une Espèce de Comique Troupier ?
Même vu comme ça, ça parait raté.

Après tout, ce ne m'était pas adressé.
(mais quand même ...).

Écrit par : Chui Kalm | jeudi, 12 février 2009

@ L'Observateur

"Besancenot est mille fois plus réactif et fin rhétoricien que Quitterie."

L'Observateur, observez bien, je vous donne une piste. Un type attaque le capitalisme, s'érige lui-même comme un symbole de la lutte contre le néo-libéralisme & la mondialisation et pose lors de ces interviews chaussé de splendides Nike noires avec une virgule blanche, extrêmement graphiques, je vous l'accorde.

Ce type là n'est pas un fin rhétoricien. Dans son immense culture, il a oublié ce que représentait Nike et la chaine économique désastreuse inhérente à ce type de produits . Il n'applique même pas à lui même les idées issues de sa splendide réthorique .

Vous mettez le doigt, ou plutôt les yeux, sur un problème majeur : la puissance rhétorique des politiciens est telle qu'ils en oublient le monde réel.

La femme que vous critiquez de façon un peu trop scientifique a eu le mérite de d'appliquer ses idées à sa propre personne, et tous les enfants que nous sommes se tournent et se retournent, mal à l'aise. N'est-ce pas le signe d'une gêne ? N'est-ce pas le signe que nous devons nous poser des questions plutôt que d'essayer de l'éliminer ou de la décrédibiliser pour se sentir plus tranquilles, plus sereins face au vide ?

Et quand vous écrivez "commerciale", vous écrivez bien. La politique est malheureusement devenu un marché de niches et de sous-niches dans lesquelles on va chercher les "clients", rôle qu'elle remplissait pour le Modem. Difficile de lui faire porter le chapeau, alors que tous les partis sont devenus des entreprises commerciales, et les hommes politiques de féroces commerciaux, sans vision ni projet global.

Elle aura eu la finesse et le courage de les quitter avant le crash boursier.

La politique est ailleurs, peut-être aux pieds de votre ami Besancenot lorsqu'il passe (bien?) sur TF1.

Continuez donc vos "observations", vos circonvolutions politiques et vos néologismes extraordinaires, d'autres pensent et agissent à votre place. Dans le monde réel.

Écrit par : André Malraux | jeudi, 12 février 2009

"d'appliquer ses idées à sa propre personne"

Non mais arrêtez...

Elle bosse dans une agence de pub !

Le monde de la pub représente le pire de la société capitaliste et matérialiste, dénoncée par Bayrou.

C'est "l'avoir" placé au-dessus de "l'être".

La mission de l'agence de pub: faire acheter des produits inutiles, toujours plus.

Une agence de pub est conçue pour gagner du fric et vendre au peuple des conneries.

Heaven a défendu les intérêts financiers de TOTAL, MONSANTO, MICROSOFT... Tout ce que par ailleurs dénonce Quitterie: les grosses puissances financières et monopolistiques.

Maintenant Heaven a flairé le bon filon financier de l'économie verte avec le développement durable, mais ce n'est pas une agence philanthropique: le but sera encore de faire du fric et toujours plus de fric, c'est la vocation d'une agence de pub.

Bosser dans le monde de la pub, qui est le pire du pire en matière de morale et d'exploitation du peuple, on repassera pour ce qui est de l'accord entre le discours et la conduite.

La crise financière, c'est la résultante de ce monde de la pub, qui a poussé les gens à s'endetter pour consommer.

Maintenant Heaven va pousser les gens à s'endetter pour consommer "vert" mais il s'agira toujours et encore de consommer.

Pour payer son personnel, Heaven doit pousser à la consommation afin d'être payée par ses annonceurs.

Écrit par : Observateur | jeudi, 12 février 2009

@ Observateur

Ahem, cela me paraît une généralisation un peu hâtive, ce que vous dites sur la pub.
Vous nous tenez un discours limite Besancenotiste, là :-)

@ zapataz
dire que Bayrou place son discours économique sur le plan de la morale, c'est vraiment méconnaître complètement les positions économiques du MoDem et son programme présidentiel dans ce domaine !!!

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 12 février 2009

Tout le monde ne peut pas être Facteur.
Avoir un métier qui "respecte" parfaitement ses convictions n'est-ce pas un luxe ?

En tout cas Quitterie a inspiré ici des réflexions très intéressantes.

Et pour moi, en particulier venues de "ses défenseurs".

Écrit par : Chui Kalm | jeudi, 12 février 2009

@ L'Observateur,

Je vois que vous ne cessez de glisser de sujets en sujets, sans jamais répondre à mes questions et continuez votre entreprise de démolition "constructive".

Permettez moi de chausser mes patins et de glisser à votre suite sur la pente désormais savonneuse que vous avez emprunté.

Je vous laisse découvrir les dernières réalisations d'Heaven et de l'ONG Alliance pour La Planète, l'Observatoire International de la Publicité, la possibilité pour les internautes de "sabrer" les pubs greenwashantes et de calmer les ardeurs marchandes de certaines grosses entreprises.

http://observatoiredelapublicite.fr/

Vous cultivez les paradoxes. Vous critiquez la société de consommation, mais êtes particulièrement friand des passages télés des cultivés Bayrou et Besancenot-Nike.

Un conseil, pour vivre vos idées, mettez un coup de hache dans votre téléviseur, ne soyez plus un "temps de cerveau disponible", c'est un medium qui n'existe déjà plus.

Un verre de Coca Cola, Light bien sûr, à votre santé.

Écrit par : André Malraux | jeudi, 12 février 2009

"les dernières réalisations d'Heaven"

No comment sur cette opération de com, alors que dans le même temps Heaven travaille toujours pour Total.

On est dans le blanchiment d'image, pendant que les affaires continuent.

Une agence de pub reste payée par ses annonceurs, ce qui donne très peu confiance en elle.

Une agence de pub n'est pas une ONG.

Quitterie est visiblement plus intéressée par le gain financier que par le service public.

Il n'y a pas de mal, mais n'en faites pas une sainte !

Quant au commentaire sur la télé, je ne vois pas le rapport. Il y a des programmes intéressants, je regarde principalement les documentaires et les films, et je zappe pendant la pub.

La télé est un média écologique: c'est plus écolo que d'acheter des DVDs, qui polluent et encombrent.

"c'est un medium qui n'existe déjà plus", dites-vous.

Jusqu'à preuve du contraire, Internet ne produit pas de films, et est très loin de remplacer la production audiovisuelle TV/ciné.

Écrit par : Observateur | jeudi, 12 février 2009

@l'observateur,
Vous avez raison de souligner la dépendance de la publicité vis à vis des grands groupes, ces entreprises sont loin d'etre philanthropes.
Elles pratiquent actuellement le "disrupting", à tout va, et se font une guerre sans merci, crise oblige.
Elles ont aussi une part de responsabilité dans la crise des médias et les réformes audio-visuelles.
Elles peuvent financer...mais elles peuvent museler et etre muselées aussi. ;))

Écrit par : Martine | jeudi, 12 février 2009

@ L'Observateur

Votre idée de zapper pendant la pub est remarquable. Permettez moi de la noter, car c'est l'une des seules idées que vous ayez émise depuis le début de notre correspondance.

C'est même une véritable révolution, un vent nouveau qui changera le système de fond en comble.

Je vous remercie des éclairs de génie dont vous avez fait preuve durant cette brève correspondance et des non-réponses que vous n'avez pas apporté à tous mes questionnements sur le fond.

J'ai maintenant la preuve que des hommes cultivés, de véritables révolutionnaires, travaillent pour changer les choses.

De plus, si je vous suis bien, c'est maintenant un acte écologique que de regarder la télévision.

Zapper pendant la pub, l'écologie de la télévision...

Et dire que vous disiez Quitterie Delmas "ignorante", ne vous en faites pas, avec vos idées-massues, la société et les partis devraient vite vous accorder un peu plus de temps de parole.

A quelle adresse puis je vous envoyer la même paire de Nike que Besancenot, je suis sûr que vous prendrez grand soin d'en décoller les logos, peut-être utiliserez vous même des ciseaux, je crois que c'est plus écologique.

Vous avez prouvé que vous étiez bien meilleur dans la colère et dans la destruction. Cultivez cet atout, c'est un don rare...

Au revoir l'Observateur, je vous laisse sur votre bateau à la dérive.

Écrit par : André Malraux | jeudi, 12 février 2009

@André Malraux
Il ne fait pas bon être votre adversaire littéraire.
Vous m'impressionnez : votre verve est décoiffante.

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 13 février 2009

@Chui Kalm,

Mouais, mais aussi creux qu'une coquille vide.

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

@ André Malraux

rhétorique ridicule et auto-satisfaite, à l'image de votre pseudo emprunté.

Quitterie nous avait sur-vendu le ridicule "six 35", JT du Net qui a périclité, n'intéressant personne, alors qu'il prétendait tout révolutionner et mettre à mort la télé.

C'est sûr que ces imposteurs, incapables de créer, ont tout intérêt à nous demander d'éteindre les exemples de créations qui les dépassent.

De même que Quitterie se réjouissait du départ de tous les cadres de l'UDF, pensant que ça lui ferait de la place.

Mais il restait encore Marielle, que Quitterie aurait volontiers précipitée dans la Seine.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

Ajoutons que Ginisty n'a pas été démenti par Bayrou, en affirmant que Quitterie avait exigé, sans l'obtenir, le poste de porte-parole du Modem.

Il y a bien là, semble-t-il, la véritable raison de ce claquement de porte.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

@ L'Observateur & Martine,

Je suis votre coquille vide auto-satisfaite. Celle qui sourit et dans laquelle résonne tous vos dénigrements. Je suis l'imposteur, le faux pilleur de temple (une perche pour votre prochain post ?) qui vous regarde perdre pied les larmes aux yeux.

L'Observateur, du moins vous m'avez entendu. Et là, je dois le dire, vous excellez : vous continuez à cracher en l'air dans le vide. Vous dessinez un sourire sur mes lèvres, celui d'un enfant qui ne comprends que trop de quoi est fait votre monde.

Je deviens peu à peu votre monde, celui que vous et vos amis inondez de vos semi-vérités.

Et je regarde votre salive vous revenir sur le visage, vous tendant un mouchoir que vous refusez en m'insultant pour continuer à éructer de plus belle.

Je suis l'imposteur au mouchoir, vous êtes scientifique : vous dressez une liste de tous les défauts fantasmés de Quitterie, de tous les échecs que Bayrou voulait récompenser par un siège européen. Votre liste est tellement longue qu'elle se contredit plusieurs fois, vous êtes devenu la machine à écrire qui ne se pose plus de questions. Vous êtes la machine à écrire partisane.

Vous finissez votre avant-dernier jet sur un chef d'oeuvre : la pulsion de mort chimérique, vous atteignez ainsi votre vérité : votre bouche est sèche, vous n'avez plus de salive, vous avez réussi à vous étouffer allongé sur votre vieux sofa, le visage maculé de salive, en Nike sans logo, vos yeux seuls dépassent de cette mer semi-liquide, vos yeux regardent passionnément l'ORTF.

Encore une fois, je vous laisse ce monde là, je vous laisse ces "créations", qui, vous avez encore raison, me dépassent complètement.

Mais réjouissez-vous, vous êtes la raison même du départ de Quitterie Delmas : elle ne supportait probablement plus votre odeur mortifère, celle qui remonte du passé. Elle ne supportait probablement plus vos méthodes tâchées de bile et vos petits arrangements quotidiens avec la vérité qui sentent les petits sacs déposés en face de votre siège dans l'avion.

La coquille vide autosatisfaite que je suis voulait seulement apprendre de vous.

Merci l'Observateur, merci de m'avoir montrer de quoi vous étiez capable et d'avoir réussi à décrédibiliser vous-même votre projet de destruction.

Je vous laisse définitivement sur votre barque à la dérive, vous y emportez une paire de Nike, une photo de Besancenot, une vieille télévision écologique, une vieille carte de fidélité Total, votre télécommande qui ne fonctionne plus, cette rage qui vous fait divaguer.

Voilà, je place délicatement sur votre crâne spongieux une petite casquette orange délavée, un peu trouée, elle vous protégera de la lumière que vos yeux ont depuis longtemps oublié.

J'allais oublié, vous verrez, j'ai laissé dans la cale une bonne dizaine de petits sacs, au cas où vous ne pourriez vous empêcher...

Bon voyage l'Observateur, embrassez avant de partir Martine et Marielle, de la part d'André.

Vous pouvez dorénavant me jeter dans l'eau, là où a toujours été ma place de petite coquille vide autosatisfaite.

Dans le calme du sol des océans.

Écrit par : André Malraux | vendredi, 13 février 2009

Joli texte André, émouvant...

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

Que de sentimentalisme, André !

C'est bien là la marque "Quitterie": un déluge de sentimentalisme et de postures morales, mais derrière politiquement pas grand chose.

Ce n'était pas la peine d'entraîner derrière soi des dizaines de militants, en leur disant que l'objectif était d'amener des jeunes à l'Assemblée, pour, au final, se dérober, et ne pas y aller...

Vouloir renouveler les générations politiques, en parler sur tous les plateaux TV, et finalement dire que, non, la politique c'est sale, et les jeunes ne doivent pas faire de politique.

Quitter le monde associatif en disant que pour changer le monde il faut être au Parlement,
... puis revenir au monde associatif sans même avoir tenté le parlement quelques annéées...

Quelle blaque et que d'inconséquences... Que d'immaturité...

Je n'attaque pas Quitterie particulièrement, mais j'attaque cette image délirante qui la présente comme un modèle extraordinaire, pour tant de néant.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

Certains parlent gentiment de la "part de mystère de Quitterie" de "sa liberté "et de « sa sincérité », moi j'appelle ça se moquer des gens avec un texte plein de lyrisme et de basse démagogie. N'oublions pas qu'elle a déjà renoncé aux élections départementales du MD pour se consacrer aux élections européennes et qu'elle a lâché tous ceux qui la soutenaient.
Quel sera le prochain lâchage ? Désirs d'Avenir pour Haeven ? ou Haeven pour Désirs d'Avenir ? Ou x pour y ? Peut-être lui a-t-on déjà fait une autre offre...

Écrit par : Géraldine | vendredi, 13 février 2009

Et si vous cessiez un peu?? Les guerriers! Les commandaux visaient d'autres objectifs me semble-t-il!
Il y a définitivement des 'Amours' dont une femme ne veut point.
Je n'envie aucunement la 'dévotion' que vouent certaines personnes à QD, car elle est affreusement destructrice, en toute franchise je n'aimerai pas du tout etre à sa place!!
Certains hommes fonctionnent ainsi, le besoin de 'tuer' l'objet de toutes leurs convoitises !
D'autres se posent en chevalier, baasta!!!
F...lui la paix!

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

Martine, ce serait bien de ne pas victimiser Quitterie selon la méthode utilisée par Ségolène Royal.

Il se trouve qu'elle représente une tendance politique qui a tenté de prendre la direction du Modem: jeunisme, démagogie, virage à l'extrême-gauche...

Il est parfaitement légitime de critiquer cette orientation simpliste, et de ne pas accepter certaines explications qui en font une sainte.

Vos propos sur "la femme" et ses amours ne sont pas la question.

Ce n'est parce que c'est une femme qu'on la critique, ça n'a rien à voir avec une question amoureuse. Ne faites pas du Demian West, qui ramène tout au sexe.

Les femmes en politique commencent à devenir un problème, si on n'a plus le droit de les critiquer sans tomber dans un manichéisme : les chevaliers qui les défendent, les bourreaux qui les persécutent.

Pitié ! Pas de ségolénisme ! Pas d'utilisation de son statut de femme pour bloquer les critiques. Pas de référence à la chevalier parce que quelqu'un ici la défend. C'est de la politique et pas une joute courtoise.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

Correction: commandos

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

@ Observateur,
Je ne la victimise pas, il est vrai que faire du Demian West est facile, simplement peut-etre serait-il plus avisé de tenir ces débats chez son publicitaire attitré et sur sa toile.
Soyez certains tous que je me garderai de toute intervention dans un sens comme de l'autre, je prends des vacances!

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

@ L'Observateur,

Je suis votre petite coquille vide, autosatisfaite, sentimentale et ridicule.

"Je n'attaque pas Quitterie particulièrement"

Comment pouvez-vous mentir de la sorte ? Relisez l'ensemble de vos billets, comment osez-vous écrire cela ? Pensez vous que votre mensonge public constant puisse ralentir votre chute ?

Relisez aussi mes billets, je vous souffle simplement à l'oreille que vous avilissez votre camp et vous-même dans vos attaques répétées et grossièrement industrielles contre une personne qui s'en va.

Vous vous suicidez à petit feu, sans rien construire, vous alimentez l'incendie qui vous dévorera, vous et vos quelques camarades en casquette orange délavée un peu trouée.

Au fil de vos mots, vous devenez ce que vous critiquez.

Et je ne crois pas que décrire votre visage semi-liquide barbouillé de salive soit vraiment emprunt de sentimentalisme.

Ou alors peut être que si. Il y a un peu de sentimentalisme dans mes mots. Ou plus précisement de la nostalgie, la nostalgie des années 70, peut-être même des années 80, qui furent de belles années.

Vous me rendez nostalgique.

Car pour reparler politique, vous, votre clique et vos méthodes représentez une époque désormais révolue.

Écrit par : André Malraux | vendredi, 13 février 2009

"Relisez l'ensemble de vos billets"

Je maintiens.

Je n'attaque pas Quitterie en tant que personne.

Je rectifie l'image grandiloquente que ses fans ont construite, qui est une légende dorée, à mille lieux de toute justesse.

Le grand prêtre Hervé Torchet qui transforme chacune de ses paroles en Evangile.

Que restera-t-il de Quitterie au Modem ?

Elle a passé son temps à dire qu'il fallait envoyer des jeunes au Parlement.

Maintenant elle explique qu'un jeune ne sert à rien au Parlement, et elle s'en va pour faire du marketing.

Bilan de son parcours: retour à la case départ du monde associatif, néant politique.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

@Observateur,

Mais enfin seriez un Instituteur qui jugerait Quitterie sur des devoirs et qui maintenant, d'un bic rouge rageur, barbouillerait ses cahiers avec ses méchantes observations dans la marge. "Fallait pas faire ci,fallait pas faire ça".

Quitterie ce n'est pas une élève de F.Bayrou, c'est une voix, c'était une Tribune.

Elle fut loin d'être une ces discoureuse comme il en fleurit tant dans ces jardins suspendus à la voix de leur maitre, qui ont gagné leur pot en en or et leur terreau roboratif en babillant sur les chaines.

Celles là se faisaient passer pour des nouvelles expertes prometteuses et n'étaient que des moulins à vendre des récoltes imaginaires.

Quitterie, poussée par le besoin de partage, dessinait à grand traits les contours d'une vie nouvelle, s'enflammait à dessein pour des causes afin que de tous bords, petits et grands, intellectuels et simplistes, se rassemblent comme autour d'un feu de bois.

Elle avait compris que l'on gagne la confiance, non en se présentant comme quelqu'un de mieux qui va "avec bonté" résoudre vos problèmes, mais comme simplement une jeune femme qui vit des moments avec vous.

La hiérarchie ce n'est pas pour elle.

Des Quitterie il en faut.

Et puis d'abord qu'importe son histoire, Quitterie est déjà une légende, et quand la légende est plus belle que la réalité, on imprime la légende.

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 13 février 2009

"Quitterie est déjà une légende"

Voilà typiquement le genre de niaiseries creuses et dangereuses à combattre.

Vous transformez une militante politique en divinité.


Ses fans comparent Quitterie à Gandhi,

mais Gandhi s'est mis à nu et a exposé son corps aux coups de batons;

Quitterie, de son côté, est partie diriger le département d'une agence de pub.

Vous êtes aussi ridicules que Ségolène se comparant à Jeanne d'Arc, depuis son siège du boulevard Saint-Germain.

Vous faites honte aux légendes en appelant légende le parcours d'une petite bourgeoise qui vit dans un confort bien tranquille et soigne essentiellement son image personnelle.

Écrit par : Observateur | vendredi, 13 février 2009

Bon, il suffit à présent!!!
Tenez-vous au grand déballage sur la toile?
Quitterie, je ne l'ai pas rencontrée mais je sais bien l'oeuvre d'un certain M.Torchet et d'autres en soupape...
Je sais aussi que certains de mes thèmes ont été repris, cela m'est complètement indifférent, quand entre des mains cohérentes, qui sachent etre plutot qu'avoir.
Ce soir, je me sens d'humeur à distribution de 'claques' collectives!!
De grace l'hérétique, fermez ce billet !

Écrit par : Martine | vendredi, 13 février 2009

@ L'Observateur,

Votre haine destructrice. Cette haine qui appelle d'autres haines.

Vous vous pensez pompier, vous êtes un pyromane.

Pensez vous attirer plus de personnes vers le Modem avec votre salive ? Pensez vous encourager les militants avec le dégoût que vous créez ? Quelle image renvoyez vous vers le monde extérieur ?

Celle d'une énorme frustration.

En critiquant Quitterie comme vous le faites, et si vos propos devaient être justes, vous détruisez ce qu'a pu être le Modem. En la critiquant, vous critiquez les choix de votre Leader Bien Aimé et Très Cultivé, François Bayrou. C'est lui qui voulait qu'elle devienne député européenne à 30 ans.

Vous lancez donc un nouveau mouvement à l'intérieur de votre Modem chéri, le Déconstructivisme.

Vous vous demandiez ce qui resterait de Quitterie au Modem.

La véritable question, tournée vers le futur, devrait être :

Que deviendra le Modem avec l'Observateur ?

Un bac de salive avec une casquette orange délavée un peu trouée flottant au milieu ?

Quand diable allez vous commencer à construire ? A proposer d'autres chemins ?

Écrit par : André Malraux | samedi, 14 février 2009

@ André Malraux
C'est assez amusant de vous lire, d'autant plus qu'en allant trop loin, vous allez obtenir un résultat différent de celui que vous espérez : les lecteurs qui doutaient encore vont se dire que l'Observateur doit avoir raison.

Écrit par : Géraldine | samedi, 14 février 2009

Je pense que ce débat est extrêmement intéressant.

Je voudrais préciser (puisque je le sais) que de Gaulle était trés cultivé,
particulièrement en lettres (il pouvait réciter des pages de Latin, lisait au moins un ou deux livres par semaine) et en Histoire (où là vraiment il avait une grande familiarité avec l'histoire de France mais pas seulement de France). Il était du genre "à ne jamais manquer une occasion de s'instruire".

Obama a fait des études très sérieuses où il a toujours privilégié le fond / la forme (et c'est cela qui incite à l'optimiste pour lui plutôt que du "charisme").

Tout en regrettant les (gros) excès de formulation à la fin dûs je pense à la rage de voir Quitterie déconsidérée, je me sens vraiment bien d'accord avec André Malraux.

Je trouve incroyable que l'on nie l'influence qu'a eue Quitterie, en citant je ne sais quels chiffres, alors que c'est tout simplement une réalité qu'il n'y aurait aucun mal à vérifier en faisant un petit peu d'"histoire contemporaine".

L'importance et la chaleur de son courant venait je pense que pour la vie politique, par nature elle ressentait et traitait les gens en égaux et ces gens le ressentaient eux-mêmes. Elle était donc vraiment populaire.

Bien qu'il s'en défende, tout un chacun a beaucoup de préjugés, parce qu'il se base inconsciemment ou non sur l'importance des fonctions des gens, leur influence, sur la croyance de sa valeur qui doit trouver récompense matérielle ou morale.

Hé bien je pense que Quitterie évitait mieux que d'autres cette dépendance et était donc plus à même intuitivement de ressentir la nécessité de "rassemblement utiles" au delà des habitudes de chapelle (souvent même quasi familiales).

Elle n'était donc pas faite pour la hiérarchie.

Je trouve que l'on a parfaitement tort de la traiter comme une personne de non évènement.

L'argumentation que l'on en donne me parait être exactement celle que devaient donner des petits marquis sur les choses et les gens disons en 1788 juste avant la révolution.
(n'ayez crainte ce n'est pas que j'ai envie de couper des têtes)

Ces Petits Marquis pensaient que c'était acquis pour l'éternité que les nobles ait des privilèges et décident pour le peuple.

Et ici on nous explique par exemple que c'est pour l'éternité que la noblesse se gagne à la télévision et dans les médias, on n'a même pas l'idée de le remettre en cause.

Ainsi ce qui amène à faire diriger des gens c'est le charisme dans les médias. on n'a même pas idée que charisme cela ne veut rien dire et charisme à la télé c'est assez indépendant des qualités pour diriger.

Au lieu de faire gros effort pour faire évoluer les règles du jeu médiatiques, on trouve moderne que chaque "mouvement" pomponne ses champions pour aller minauder au mieux.

Est-ce qu'il ne serait pas plus intelligent que ceux qui ne sont pas d'accord, au delà des autres divergences, commencent par s'unir pour une meilleure règle du jeu avant d'aller expliquer leurs divergences de manière faussée ?

(Cela me fait penser au tour de France Cycliste ou l'on est en droit de penser que le classement des 20 premiers n'a strictement aucune signification, à cause du dopage. Pas grave l'on fait comme si de rien n'était et vogue le montage commercial avec au bout les téléspectateurs !!)

En politique il en est peut-être un peu de même. Beaucoup gens du peuple voit parfaitement les courants qui pour les choses primordiales sont à peu prés d'accord et qui pourraient faire une grande force pour l'alternance,

et bien non pas moyen de faire cette force parce que les dirigeants de ces courants nous expliquent qu'ils sont plus malins que les gens du peuple et qu'il y a des raisons profondes et
en fait ces raisons profondes c'est la bêtise de leurs habitudes.

(ah oui on a la culture UDF ou Socialiste ou Communiste ah ça c'est trés important ..., mon oeil oui !! c'est parce que l'on a sa niche là dedans !!)

Tout cela est peut-être exprimé maladroitement, mais vous les politiques méritants, plutôt que de prendre votre stylo et copier, copier...,

Je trouve que ce serait UN VRAI EVENEMENT
que vous commenciez d'abord à bien lire votre copie comme on l'apprend à l'école,
avant de faire votre devoir.

Et peut-être vous rendrez vous compte que le fait Quitterie aille sous des cieux autres que politiques n'est pas un faux événement.

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 15 février 2009

@ Géraldine,

Vous soulignez un point important et je vous l'accorde : l'Observateur a raison, depuis le début.

Notre société est ainsi faite : la rumeur a raison, la conjecture est une réalité et le lynchage la règle.

"L'Observateur doit avoir raison", je n'en ai jamais douté.

Et j'ai eu tort, car au-delà de mes mots, il aura merveilleusement dessiné son oeuvre destructrice, son lynchage en règle, elle deviendra probablement sa chapelle Sixtine.

Mais il est de notre devoir de garder à l'esprit que, comme bien des chefs d'oeuvre, MichelAngelo avait exécuté sa fresque sur commande.

Alors oui, à la fin, l'Observateur aura eu raison de lyncher mécaniquement quelqu'un qui s'en va. Et j'ai eu tort de soulever toutes ces questions.

L’observateur a finalement atteint son but, tartiner la voûte et les plafonds d'Internet de couleurs froides, mécaniques et biaisées.

La rumeur a toujours raison à la fin.

Géraldine, vous aurez tous raison. Continuez.

Je suis la coquille vide autosatisfaite sentimentale qui a eu tort.

Du moins vous aurais-je "assez amusé".

N'est-ce pas finalement le plus important ?

Écrit par : André Malraux | dimanche, 15 février 2009

Erratum:

ds mon précédent commentaire, ds l'avant dernier paragraphe remplacer

" ...commencer d'abord à bien lire VOTRE COPIE ..."

par

" ...commencer d'abord à bien lire LE TEXTE DU SUJET..."

(hum... bien lire sa copie avant de commencer à écrire il y a quelque chose qui n'allait pas ...)

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 15 février 2009

André Malraux, vous dites :
"Du moins vous aurais-je "assez amusé".
N'est-ce pas finalement le plus important ?"
Oui, je vous remercie : vos messages sont très distrayants et changent de ceux d'Hervé Torchet ou de Demian West. De manière plus générale, je trouve très amusant et très instructif de lire les réactions engendrées par le message plein de lyrisme de QD.
En théâtralisant son départ, elle a donné une belle occasion de s'exprimer à tous ceux qui sont ravis de taper sur le MD ou sur FB. Il y a ceux qui se sont sentis trahis par QD et qui brûlent ce qu'ils ont adoré, il y a ceux qui en profitent pour lui faire une fois de plus des déclarations d'amour... Les amateurs de jeux de mots s'amusent beaucoup avec son prénom (mais je crois que jusqu'à présent on a évité les contrepèteries)etc.

Vous dites aussi:
"La rumeur a toujours raison à la fin"
En ce qui concerne Quitterie, n'appelez pas rumeurs des faits exacts, comme je l'ai dit plus haut : elle a bien renoncé aux élections départementales du MD pour se consacrer aux élections européennes.

Et comme l'a dit l'Observateur :
"Ce n'était pas la peine d'entraîner derrière soi des dizaines de militants, en leur disant que l'objectif était d'amener des jeunes à l'Assemblée, pour, au final, se dérober, et ne pas y aller..."
"Vouloir renouveler les générations politiques, en parler sur tous les plateaux TV, et finalement dire que, non, la politique c'est sale, et les jeunes ne doivent pas faire de politique."
"Quitter le monde associatif en disant que pour changer le monde il faut être au Parlement,
... puis revenir au monde associatif sans même avoir tenté le parlement quelques annéées..."

J'ai lu, sur la jolie Quitterie, des messages bien plus méchants que ceux de l'Observateur qui ne la "lynche" pas.
L'Observateur critique ceux qui idolâtrent Quitterie, mais ses critiques sont loin d'être aussi exagérées que les louanges des idolâtres !

Écrit par : Géraldine | dimanche, 15 février 2009

@ Géraldine,

Ah non, pas comme ça. Non Géraldine, vous ne pouvez pas vous défendre comme cela. C'est épuisant. Je ne vous laisserai pas foncer la tête la première dans les murs que vous avez vous même dressé. Vous allez vous faire mal à la fin.

Ce n'est pas vous défendre que de reprendre la moitié de votre premier commentaire, et en oublier la deuxième moitié qui était bien du domaine de la conjecture et de la rumeur (rumeur Désir D'Avenir lancé par l'un de vos amis).

Et en retapissant la toile des mots de l'Observateur qui sont clairsemés de vérités et remplies d'énormes bêtises et d'exagérations sur lesquelles je suis fatigué de revenir.

Vous n'avez pas le droit d'ajouter la malhonnêteté intellectuelle à la rumeur et faire semblant de ne pas comprendre.

Lorsque vous faites cela, vous coulez en public.

Peut être pourriez vous demander à l'Hérétique d'effacer les dernières phrases que vous avez posté le 13 février, afin que vos différents commentaires soient en harmonie.

C'est la seule chose que j'ai trouvé afin de vous sauver de la contradiction. Pensez vous que L'Hérétique acceptera ? Vous pourrez lui dire que vous avez mon accord.
Vous voyez, je vous aime bien.

Géraldine, je ne puis que vous retourner le compliment, vous m'avez quand même "assez amusé". Dans un autre registre.

Je vous laisse avoir raison contre vous même. Vous et l'Observateur y arrivez somme toute fort bien.

Je serai votre camisole.

Votre ami,

André

Écrit par : André Malraux | dimanche, 15 février 2009

@ André Malraux

:-)))Cela ne me pose AUCUN problème de recopier mon commentaire en entier, le voici donc :

"Certains parlent gentiment de la "part de mystère de Quitterie" de "sa liberté "et de « sa sincérité », moi j'appelle ça se moquer des gens avec un texte plein de lyrisme et de basse démagogie. N'oublions pas qu'elle a déjà renoncé aux élections départementales du MD pour se consacrer aux élections européennes et qu'elle a lâché tous ceux qui la soutenaient.
Quel sera le prochain lâchage ? Désirs d'Avenir pour Haeven ? ou Haeven pour Désirs d'Avenir ? Ou x pour y ? Peut-être lui a-t-on déjà fait une autre offre..."

Quitterie dit qu'elle n'ira pas dans un autre parti, or Désirs d'Avenir n'est pas un parti , actuellement. Peut-être qu'elle a eu envie d'aller à DA et qu'elle a ensuite changé d'avis, qu’en savez-vous ? … et elle y pensera peut-être de nouveau dans quelque temps, pourquoi pas ?
Tout évolue tellement vite ...

Il se trouve que la manière dont Quitterie prévient ceux qui la soutiennent de ses changements d'avis m'incite à poser des questions et cela n'a rien à voir avec le lancement d'une rumeur.

P.S. Je n'en sais pas plus parce que je n'ai pas posé de questions précises à C. Ginisty que je ne connais pas personnellement, contrairement à ce que vous croyez.

Écrit par : Géraldine | lundi, 16 février 2009

Pour être clair :

@André Malraux,
Au début vous étiez amusant et convaincant,
maintenant vous dépassez la ligne jaune et
je vous en désapprouve totalement.

Pour le reste, je l'ai déjà écrit, et
comme absolument toujours, je ne renie pas même une virgule de ce que j'ai écrit.
(Tout en ayant aucune idée de l'importance de ce que j'écris).

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 16 février 2009

@chui kalm: vos bonne et vos mauvaises notes n'intéressent que vous. Quant à vos appréciations...Je préfère éviter de vous dévoiler qui est le mauvais comique de ce site. Quand FB dit des contre vérités sociales soit c'est de l'ignorance soit c'est de la manipulation et il se trompe ou trompe les gens régulièrement depuis son "entrée en rebellion".@l'hérétique: je vote en conscience et je lis donc toujours les programmes. Le désendettement, le soutien aux PME c'est très bien. Mais quand on sombre dans la lutte sans discernement contre l'argent roi ou l'argent qui corrompt on retrouve très vite sa morale chrétienne, la défense des petits contre les gros, la dépense de l'argent qu'on a pas etc. Tant qu'on tape juste ça va mais on dérive très très vite...Il n'est pas étonnant que ce soient les dernières franges sociales libérales du Modem qui l'aient quitté en premier. Il n'est pas étonnant de ne plus entendre FB parler vraiment de développement économique au sens matérialiste des choses. Ca intéressait l'électorat petit bourgeois de l'UDF. Pas forcément celui du Modem. A+

Écrit par : zapataz | lundi, 16 février 2009

@Zapataz
Admettons,ce qui est comique ou non, c'est aussi selon les goûts.Vos avis économiques sur F. Bayrou sont incompatibles avec les miens, voilà tout.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 16 février 2009

Les commentaires sont fermés.