Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Enfouissement des lignes électriques, qui a raison ? | Page d'accueil | SNCF : la France d'en bas et la botte de Nevers... »

lundi, 26 janvier 2009

Le mauvais procès fait à Éric Besson

Plus j'en lis, et plus je trouve excessifs les jugements qui sont rendus envers Éric Besson. Je ne trouve pas juste de le qualifier de félon et encore moins de traître. A mon sens, il a fait une lourde erreur, en rejoignant Nicolas Sarkozy, mais il n'est pas le seul, et dans le camp de Nicolas Sarkozy, il y a plusieurs individus estimables qui font la même erreur. Dans notre pays, cela demeure tout de même un droit que de changer d'avis, d'autant qu'Éric Besson n'a pas pris en traître le PS, que je sache. Il a repris sa liberté de parole avant même le premier tour de l'élection présidentielle.

En ce qui concerne l'immigration, attendons de voir et jugeons après, plutôt que de lui jeter la pierre par avance. Bien sûr, je me méfie des annonces chiffrées, ces dernières me semblant contradictoires avec la volonté de traiter la question de l'immigration au cas par cas, mais, à ce qu'il me semble, Éric Besson n'est pas un monstre jusqu'à nouvel ordre.

En revanche, pour s'être laissé embarquer dans un projet qui ne lui correspond sans doute pas, je ne crois pas l'homme très perspicace. L'occasion va de toutes façons être donnée de juger l'homme et son humanité sur pièces, puisqu'il hérite d'un mnistère particulièrement sensible.

J'ai lu son dernier billet : bien sûr, je n'irais certainement pas faire l'éloge de Hortefeux, au vu des dérapages multiples auxquels ont donné lieu nombre d'interpellations (en fait, le problème, c'est que ces dérapages ne sont pas propres à l'immigration mais sont les conséquences d'une politique sécuritaire et liberticide qui se met en place à tous les étages de la société !). Toutefois, Éric Besson fait bien de mettre en garde le PS sur la question de l'immigration. Contrôler sérieusement et fermement nos flux migratoires est une nécessité absolue. La vraie question, c'est la manière dont on le fait. Les Socialistes devraient comprendre une bonne fois pour toutes que leurs discours angélique sur l'immigration est passé de mode, et que le petit peuple ne le supporte plus. Les dernières vagues d'immigration en France, particulièrement les regroupements familiaux systématiques ont généré de nombreuses difficultés, notamment là où ces vagues étaient concentrées (il est vrai, sous l'effet de l'incurie des pouvoirs publics). Il n'y a plus que le PS pour continuer à le nier. Tant que les Socialistes continueront à glapir comme des putois à chaque interpellation, sans même avoir examiné avec sérieux et attention chaque cas, ils ne seront pas crédibles. Ségolène Royal l'avait bien compris, et sur ce terrain, contrairement à la gauche libertaire et bobo, elle se montre très prudente. Éric Besson lui a rendu cet hommage-là, et pourtant, il la déteste autant que ses camarades du PS la honnissent...

Personnellement, j'avais beaucoup aimé les propositions de François Bayrou sur l'immigration. Et ces propositions allaient exactement à rebours de celles de Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy voulait (et veut encore) que la France choisissent ses immigrés. François Bayrou voulait (et veut encore) que les immmigrés qui viennent ici, choisissent vraiment la France. Deux projets radicalement opposés. Le second repose sur la responsabilité de l'individu. Je cite Bayrou tant ce qu'il a dit me semble cousu du bon sens :

« Je propose une politique nationale d’immigration articulée en deux volets : maîtrise de l’immigration clandestine et main tendue à ceux qui peuvent et veulent s'intégrer.
En premier lieu, la maîtrise de l’immigration clandestine, en métropole et peut-être plus encore dans outre-mer. Il faut lutter résolument contre les filières de passeurs et les trafics d’êtres humains. Les immigrés, pour l’immense majorité d’entre eux, n’arrivent pas seuls. Ils paient, pour venir, très cher.
Il faut en même temps très durement réprimer le travail clandestin. Les immigrés clandestins ne restent que s’ils peuvent travailler. Le travail clandestin est la condition de l’immigration clandestine. Chacun sait qu’il est en réalité peu réprimé.
La politique d’immigration doit être une politique européenne : il faut une politique concertée de circulation, de visas, d'accompagnement des immigrés. Si un immigré n’est pas admis, il doit être reconduit ; reconduit le plus vite possible. S’il est admis, il faut l’inciter à s'intégrer à la société française, par un programme d’intégration portant sur la langue française et nos valeurs. L’assiduité à un tel programme serait une condition de régularisation. Les immigrés arrivés clandestinement sur notre territoire ne sauraient être régularisés que sur des critères clairement définis : contrat de travail, maîtrise de notre langue et de nos valeurs, connaissance de notre mode de vie. »

Pas mieux que vous François Bayrou : on est à 100% d'accord.

 

Commentaires

Eric Besson est la négation de l'action politique qui est fondée sur les convictions.
L'heretique et oui-oui même combat?

Écrit par : PAUL | lundi, 26 janvier 2009

À ma connaissance il figurait en bonne place dans l'équipe de Ségolène Royal quand il soudainement changé de camp. Au point il me semble d'avoir publié en quelques mois deux livres à charge, l'un contre Sarkozy, l'autre contre Royal.

Ça ressemble à s'y méprendre à de la trahison.Que les opinions de chacun évoluent, c'est naturel. Mais passer du jour au lendemain, sans aucun préavis ni signe avant-coureur, au camp adverse, c'est révélateur d'un manque flagrant de convictions.

Pour le reste, sa nomination au ministère de l'immigration n'est là que pour faire bondir les socialistes, et celle à un secrétariat général adjoint de l'UMP que pour rappeler à l'ensemble de ce parti qui commande.

Comment croire qu'il n'y avait personne à droite "qualifié" pour les postes occupés par Besson?

Écrit par : Aurélien | lundi, 26 janvier 2009

@ paul

ben oui : t'as un poste à me refiler ?

Écrit par : L'hérétique | lundi, 26 janvier 2009

Je suis d'accord avec Paul.

Pour moi des gens comme Eric Besson sont des Catastrophes Ambulantes.

Ils agissent pour eux-même et le justifient n'importe comment. Ils prennent les gens pour des Imbéciles et puis finalement c'est des Vaniteux à la Flanc comme eux qui font perdre du temps à tout le monde pour un renouvellement.

Eric Besson me fait penser à Jean Monnet,
en 1943 quand il a soutenu à fond Giraud.
Il a fait perdre du temps et des vies.
Encore heureux qu'il (J. Monnet) ait fait des choses plus utiles dans sa vie.

Il n'y a qu'à regarder dans la petite et grande histoire. Les Economistes Vaniteux
quand ils ne suivent pas une ligne politique et de conviction un minimum honnête et modeste font TOUJOURS du tort.

Non vraiment, Eric Besson ne mérite qu'une grosse fessée publique et un cours de moral, juste un petit cours de moral et
après il sera peut-être utilisable.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 26 janvier 2009

M'est avis que Besson a fait comme tout le monde : avant de démissionner, il devait être sûr de pouvoir retrouver du boulot après...

Alors félon ? Peut-être, mais il me semble pas que le PS a perdu un homme de valeur , ni que Sarkozy y a vraiment gagné, sauf d'avoir gené le PS aux entournures.

Écrit par : nini_lepetit | lundi, 26 janvier 2009

Tout à fait d'accord avec Aurélien, j'allais écrire la même chose.

Juste une chose en plus : quand on voit comment il vénère, encense Sarkozy maintenant, on se demande où sont ses convictions. Il y a deux ans, il disait tout le mal possible de Sarkozy et aujourd'hui il fait partie de ceux qui en disent le plus de bien. Ce virage à 180°, s'appelle-t-il un coup de foudre ou de l'opportunisme ?
Mais bon, ça ne met pas en question ses compétences.

Écrit par : MaxF | lundi, 26 janvier 2009

Voici le lien pour le texte du roi des traîtres :

"L’inquiétante rupture tranquille de Monsieur Sarkozy.
La France est elle prête à voter en 2007 pour un néo-conservateur américain à passeport français ?"

http://hebdo.parti-socialiste.fr/2007/01/10/347/

Écrit par : Géraldine | lundi, 26 janvier 2009

Allez hop... je viens de faire un petit billet sur la dernière sortie de ce néo-néo-conservateur qui commet un beau lapsus... à mon avis volontaire.

Écrit par : Aurélien | lundi, 26 janvier 2009

tu connais eric besson ?

moi oui et crois moi ce qui ce dit sur lui est bien en dessous que ce qu'il est !
meme les journalistes ne savent pas ce qu'es un type comme ca

tu veux voir les méthodes jette un œil sur son site de campagne aux municipales.

parles aux donzérois qui le connaissent ceux qui osent parler!

Écrit par : caiman | lundi, 26 janvier 2009

Je suis comme toi, sur le fond, je préfère les promesses de Bayrou à celles de Sarko. Encore qu'elles n'étaient pas si éloignées que cela :
"Pendant des années, on n’a pas pu parler d’immigration dans
notre pays. Ceux qui n’acceptaient pas l’ouverture totale des
frontières étaient immédiatement taxés d’extrémisme ou de
racisme. Je veux souligner qu’en matière d’immigration, les problèmes
sont plus devant nous que derrière nous et qu’il n’y a pas
d’autre solution qu’une politique responsable qui concilie immigration
maîtrisée et co-développement.
Si je suis élu, je conforterai la politique d’immigration choisie que
j’ai engagée en tant que ministre de l’Intérieur. J’instaurerai des
plafonds annuels d’immigration. La laïcité, l’égalité entre la
femme et l’homme, la liberté de conscience, sont des principes
avec lesquels je ne transigerai jamais. Je demanderai à ceux qui
veulent venir s’installer en France de faire l’effort d’apprendre
le français avant, parce que c’est une condition essentielle
d’une intégration réussie et parce que cela sera un signe de leur
volonté de respecter notre culture. Le regroupement familial
ne sera possible que si la personne a un logement et un travail
lui permettant de faire vivre sa famille sans prise en
compte des allocations familiales. Enfin, j’ai proposé la création
d’un ministère de l’Immigration et de l’identité nationale, car
l’intégration passe par le partage de notre culture autant que par
son enrichissement. Un seul ministère doit traiter l’ensemble des
questions relatives à l’immigration, à l’intégration et au co-développement."

Écrit par : Bob | lundi, 26 janvier 2009

@ Bob

Faut juste voir ce que cela donne exactement dans la pratique.
Quant au co-développement, c'est du flan : Sarkozy n'absolument rien entrepris dans ce domaine.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 26 janvier 2009

@ caiman
Je ne le connais pas personnellement, évidemment, mais je l'avais écouté lors d'une émission de Mireille Dumas, et je l'avais trouvé très humain.

@ tous
Très franchement, je ne crois pas que cela soit de l'opportunisme de sa part. C'est lui faire un mauvais procès. En revanche, un sacré coup de sang et un ras-le-bol du double discours socialiste, ça, c'est bien possible. Le problème, c'est qu'il ne voit pas que ce n'est pas mieux côté Sarko...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 26 janvier 2009

@L'Hérétique

Touchez en un mot au Pape. Peut-être lui refera-t-il une Virginité Morale puisque cela semble être son occupation actuelle (au Pape).

Non non, les faits tout le monde les a vus, chacun est assez grand pour juger.
La dépénalisation morale à d'autres.

Ce gas là n'est pas de confiance et fait perdre son temps à tout le monde sauf à celui à qui il lèche les bottes.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 27 janvier 2009

Bel article sur Eric Besson. Mais je ne vois pas trop de différences entre ce que propose François Bayrou et la politique du gouvernement en matière d'immigration mais c'est bien de préciser le peu de différences qu'il y a. En effet je me sens plus proche des propositions de François Bayrou que de celle du gouvernement que je soutiens sur de nombreuses choses mais beaucoup moins sur l'immigration et le domaine judiciaire.

Cela dit certains petits clébards de la pensée unique médiatique de la gauche social-souverainiste qui fait le jeu du FN dans ses discours et ses méthodes (cette gauche radicale europhobe qui manque de respect pour la démocratie et qui se prétend humaniste par ailleurs)ne peuvent pas comprendre pourquoi Sarkozy a été élu et pourquoi Besson a évolué et changer de camps.

Écrit par : Aurélien | mardi, 27 janvier 2009

Le commentaire précédent est d'un autre Aurélien :)... j'espère que ceux qui me lisent régulièrement l'auront deviner.

Écrit par : Aurélien | mardi, 27 janvier 2009

@Aurélien

Ah bon! Etre Humaniste c'est changer tout d'à coup complètement de camp et de convictions (à son grand profit d'ailleurs mais cela c'est par hasard),

et les autres c'est des Clébars !!

Il est vrai que lui Eric Besson est très "Humain".

En plus comme il mange beaucoup de soupe
ça ne fait pas beaucoup de restes pour les clébars !!

Comprenez que je rêve d'un autre monde !!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 27 janvier 2009

Je m'adressais à l'Aurélien qui
n'est pas "au bord de sa fenêtre".

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 27 janvier 2009

- Le véritable problème n'est pas celui de l'immigration, mais celui du développement (ou du co-développement pour employer une expression plus connue) : demandez aux immigrés s'ils ne préfèreraient pas rester dans leur pays en ayant du travail, des services publics de santé et d'éducation, des industries et une agriculture performantes et soutenues par leurs pouvoirs publics, vous allez voir !
- seulement, tant que leur développement sera d'abord celui des Multinationales occidentales, tant que l'aide au développement sera réduite à la portion congrue (et détournée à la fois par des artifices comptables et la corruption locale), tant qu'on s'acharnera à réduire les droits de douane qui financent leurs services publics, tant qu'on s'acharnera aussi à exiger le remboursement des "dettes odieuses", tant qu'on acceptera l'existence de la "Françafrique", tant qu'on refusera la souveraineté alimentaire à ces peuples, tant qu'on...... on peut continuer longtemps comme ça.
Commençons par stopper l'afflux d'immigrés dont NOUS sommes les principaux responsables en investissant NOTRE argent dans le développement des peuples, pas dans celui des Transnationales qui les pillent.
Ce n'est pas une politique d'immigration qu'il faut,fut-elle européenne, mais un changement dans la politique européenne de développement, en particulier en réformant les pratiques de la BEI (qui dispose de plus d'argent que la Banque Mondiale !!)
- Et posons nous la question : qu'est ce qu'on va faire avec les immigrés climatiques (estimation entre 50 et 150 millions de personnes d'ici 2050)?
- et pour terminer : si tous les immigrés actuellement en France retournaient dans leur pays (ou quittaient la France), cela ferait combien de points en moins dans le PIB...... et dans la croissance (pour employer 2 indicateurs complètement périmés dont on n'arrive pas à se débarrasser...)
Gérard CABY
Les Amis de la Terre-Nord

Écrit par : Gérard | mardi, 27 janvier 2009

Chui Calm vous avez très mal compris ce que j'ai dit. Certains qui insultent Eric Besson oui ce sont surtout des sociaux-souverainistes de gauche radicale le souvent qui sont aux rennes d'un populisme bien-pensant mais qui n'ont aucune idée politique crédible, ni de perspective d'avenir pourtant ils ont pas mal de "fans". Les socialites qui l'ont connu et qui aujourd'hui l'insultes sont devenus conservateurs et sans idées.

Je ne parle pas d'être pour ou contre Eric Besson ce n'est pas cela le problème! C'est que les attaques à la personne en politique m'insupportent c'est tout et là cela va au delà de mes idées personnelles.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 28 janvier 2009

@Aurélien

1)Seriez vous assez aimable de modifier (même légèrement) votre pseudo (Il y a un autre Aurélien habitué ici) ?

2)Besson ou un autre, sans le minimum de
loyauté, on fait beaucoup de tort à son
camp, on empêche tout renouvellement en
profondeur, et l'on ne vaut rien.

(Malheureusement M. Sarkosy ne
comprendra jamais que rien ne se fait
de solide pour l'avenir sans un
petit minimum d'éthique et se fait une
gloire d'être un "Déclencheur de
Déloyauté").

3)Pour moi le Vrai PS c'est Ségolène et
son courant qui vaille que vaille
progresse,

et non pas le PS Aubry Hamon
complètement faussé et plombé par ses
Egoismes et Connivences.

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 28 janvier 2009

Je pense pas qu'Eric Besson ou d'autres manquent de loyauté. Ce serait plutôt des gens comme François Hollande ou quelques autres comme Jean-Marc Ayraut ou Vincent Peillon qui ont trahi deux partis de leurs électeurs qui ont voté Sarkozy (tendance sociaux-libéraux) ou Besancenot (tendance social-souverainistes qui ont suivi dernièrement Mélenchon) qui passent leur temps à tirer sur Besson et les autres qui sont restés fidèles à leurs convictions faut le reconnaitre même si vous n'approuvez pas leurs choix forcément.


"3)Pour moi le Vrai PS c'est Ségolène et
son courant qui vaille que vaille
progresse,

et non pas le PS Aubry Hamon
complètement faussé et plombé par ses
Egoismes et Connivences"

Je suis à 300% d'accord avec vous. D'ailleurs Aubry est plutôt molle face à l'extrême gauche. J'aurai préféré comme vous que ça soit Ségolène première secretaire du PS c'est sur bien que je ne suis pas socialiste.

Écrit par : Aurélien2 | jeudi, 29 janvier 2009

@Aurélien2

En réalité les changements de camp (ou même gros flirts) tonitruants que la mentalité Sarkosienne voudrait faire dépénaliser sont pour moi des dégueulasseries

(il y a toujours une très bonne récompense comme par hasard).

(Que ce soit Besson, Bockel,Koutchner,Mercier,Lang ou même peut-être DSK, ces gens là sont inévitablement pour partie comme des "trophées" et faussent le vrai jeu politique citoyen).

Je ne suis pas un Fan de Besancenot,

(c'est trop facile, il trône dans un AntiCapitalisme Absolu finalement reposant et bien sûr attirant puisqu'il n'engage à rien),

mais je trouve que la Gauche de la Gauche (NPA et autres satellites plus ouverts) est plus méritante qu'on ne le dit,

et c'est souvent Elle
qui se mouille et sue pour les, de plus en plus Innombrables Souffreteux,(que nous seront peut-être un jour ?),

que le Sarkosysme et le Carla Brunisme de Charité considèrent comme
comme des Peuplades de Dessins Animés.

D'ailleurs cette Gauche de la Gauche va peut-être s'unir et devenir simplement la Vraie Gauche et jouer son rôle d'aiguillon Social.

Ce qui serait une Tromperie c'est qu'elle fasse des appels du pied au Faux PS Aubry Hamon qui répète à l'envie "Gauche!! Gauche !!" et qui en fait n'est,

malgré leurs laborieux empressements populaires de Cabotins,

qu'une Troupe de Poteries Immobiles et Egoistes.

Car là je suis d'accord avec vous,

le Vrai PS c'est Ségolène et son courant.

Ceci dit ma Maison Politique c'est le Modem. J'y suis bien et j'ai confiance en ceux qui y habitent !!

Écrit par : Chui Kalm | jeudi, 29 janvier 2009

Les gens de gauche qui ont accepté l'ouverture ont été fidèles à leurs convictions et le restent toujours par rapport à d'autres. Je ne vois pas où est le mal à part peut-être pour ceux qui les détestent vraiment.


Le NPA comme le Parti gauche et certaines assos très politisés satelittaires n'ont aucune solutions crédiblespour les pauvres qu'ils soivent qu'ils soient tracailleurs précaires, chômeurs, rmistes, sdf ou sans-papiers.

Besancenot est un populiste qui parle de ces catégories de personnes sans apporter de solutions vraiment concrêtes en ayant des propos parfois méprisant à l'égard des élus du PS et de l'UMP entre autres.

Par contre certaines personnes qui sont bénévoles pour le DAL ou RESF et mêmes les syndicalistes qui sont citoyens bien qui ont les mêmes idées de la gauche de la gauche par ailleurs sont méritants.

Et le gouvernement sur ces questions peut avoir des solutions plus ou moins bonnes tandis que le NPA

Écrit par : Aurélien2 | jeudi, 29 janvier 2009

Tandis que le NPA et certaines assos satelitaires sont dans une logique stalinienne, insolente, et méprisante pour la démocratie. Je trouve que l'UMP par contre commet une erreur stratégique en voulant faire de Besancenot un Le Pen de gauche ce qu'il n'est pas tout à fait du moins par la différence des idées car il n'est pas racistes et des actes car il n'a pas de sang sur les mains loin de là mais sinon il a un discours dangereux et totalitaire.

Écrit par : Aurélien2 | vendredi, 30 janvier 2009

@Aurélien2

Pour les personnalités qui passent d'un bord à l'autre, je ne serai jamais d'accord.

D'ailleurs l'Histoire prouve qu'elles le font toujours pour de mauvaise raisons et sont un créve-coeur pour tous les petits défenseurs d'une cause qui voient leurs efforts honteusement entravés par la "Célébrité" d'une Personnalité.

Normal qu'elles soient marquées et détestées !!
Qu'elles fassent pénitence avant de servir de nouveau !!

Pour Besancenot lui-même et le NPA je ne peux me prononcer ne les connaissant pas assez bien, mais pour le reste de la Gauche de la Gauche, il est indéniable
qu' elle contribue à "éclaircir" avec
savoir faire beaucoup de situations difficiles.

Ce savoir faire où le coeur a sa partie et que n'a pas le gouvernement justement, parce que toute sa politique est basée sur l'égoisme et la désinformation si bien ses actions de solidarité ne sont pour eux que des pare feux obligés.

D'ailleurs là est la question le Pouvoir et les UMP agglutinés prouvent chaque chaque jour que leur Savoir Faire est Fictif et est en fait du Savoir Baratiner.

Au nom de quoi accumulent-t-il les pouvoirs en prétendant que les autres sont des incapables parce qu'ils sont moins riches ?

Certainement pas au nom de la Culture et du Savoir Faire Economique !!

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 30 janvier 2009

Je ne suis vraiment pas d'accord avec vous. Justement ces personnalités qui ont rejoint le gouvernement ont senti l'urgence de certaines réformes et que leur parti respectif le PS en l'occurence n'a cessé d'être dans une logique conservatrice.

Une grande partie de la gauche de la gauche est social-souverainiste de plus en plus même.

Le gouvernement fait des réformes nécessaires mais sur certaines j'avoue qu'il a du mal. Pour ce qui est de la pauvreté, depuis que Jospin avait annoncé depuis 2002 zéro sdf, je vois ce qu'il en est. Si les Don qui chotte existent ce n'est pas pour des prunes et d'ailleurs, ils sont apolitiques.

Pareil pour le chômage. Même si Martine Aubry se vante d'avoir créer un million à l'époque la plupart était précaire. Sur la question des sans-papiers pareil ils ne sont pas au top et à l'époque aucun élu ne réagissait contre la politique populiste de Chevènement sur l'exclusion parfois injuste des sans-papiers.

Le problème majeur du PS c'est qu'il manque profondément de modestie et laisse place à cette nouvelle pensée unique social-souverainiste contestaire de la gauche de la gauche qui elle n'a pas de solutions crédibles ce qui est pire.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 30 janvier 2009

euh : Aurélien 1 ou Aurélien 2 ?

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 30 janvier 2009

Si je suis le 1 alors c'était le 2 :).

Au cas où ce n'est pas précisé: lorsque ce sont mes commentaires mon nom cache un lien vers le bord de ma fenêtre.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 30 janvier 2009

@Aurélien2

Je ne veux pas revenir sur le cas des personnalités trahissantes évoquées (V. mes commentaires précédents) , moins on en parle mieux c'est. D'ailleurs, et j'en remercie le ciel, elles ne sont pas si nombreuses.

Les "réformes" du pouvoir n'existent presque toujours que par le mot

ou alors leurs bienfaits sont des "leurres", et les conséquences ne sont que des augmentations de pouvoir du président, des avantages pour un petit nombre de personnes ou du raclage de fonds de tiroir, l'argent économisé ne servant qu'à essayer désespèremment de boucher des trous.

Le tout sans presque jamais des investissements pour un avenir plus moderne et radieux.

Cela pouvant perdurer encore un certain temps, puisque "arrangé" par des dettes.

Et la crise a bon dos, car tout le monde fait des dettes. Seulement on oublie de dire que nous en faisons encore plus que les autres et presque tous nos chiffres économiques sont très mauvais et ceci par rapport aux autres.

La réalité est que nous sommes dans une organisation de médiocrité qui de plus est très dangereuse. Avec un Chef qui se surestime grandement (Il confond plaidoirie efficace, avec résolution de problème) qui fait tout par lui-même avec une poignée de conseillers, baignant dans une ambiance de publicistes, peu soucieux de bienfaits à long terme pour la majorité des gens.

on est en droit de penser au fonctionnement ancien du Tapie homme d'affaire.

Pour le présent il se présentait comme étant moderne et efficace plein de Peps et TOUTES SES GESTIONS diverses se sont révélées plus tard pleine de gros trous.
Et bien des drames petits et grands s'en sont suivis.

Il y a donc besoin, non d'une révolution
mais de gens courageux, plus rassembleurs en se basant sur plus de vérité (et non de vantardises puériles) et une certaine humilité et aussi sur un enthousiasme sain
pour restructurer la gouvernance et l'économie.

Qu'importe son passé, Le PS Aubry Hamon
réorganisé à coup de combines quasi mafieuses ne peut être partie prenante pour un renouvellement.

En effet il vient de démontrer que pour lui la Démocratie n'est vraiment qu'un mot
et d'autre part il a de multiples complicités avec le pouvoir et lui est redevable de beaucoup de complaisances.

(voyez vous où mènent les petites habiletés qui sont des petits liens freinants, imaginez l'effet des entraves des grossses trahisons !!).

Et donc finalement je crois que le renouvellement ne peut venir que du Modem,
de la Partie PS Ségolène qui va se réorganiser et peut-être aussi de la Gauche de la Gauche, indirectement pour servir de conscience sociale.

Pour ce dernier point cela peut paraitre utopique, mais l'urgence risque de rendre plus raisonnable et de faire ressortir les vrais courageux !!

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 31 janvier 2009

Désolé l'auteur de ne pas avoir mis le 2 dans mon précédent commentaire.



Je pense pas que le PS est prêt à prendre le pouvoir. Il y a encore pas mal de travail. Il faut que fasse sa rupture avec une partie de la gauche de la gauche (je pense à Robert Hue, Bové et quelques verts) qui est proche de l'extrême gauche. Sinon c'est impossible qu'un PS social-démocrate puisse gouverner avec le Modem.

Le gouvernement actuel a sans doute ses défauts mais il a pas mal de qualités aussi et a beaucoup plus de courages que certains gouvernements précédents dans sa volonté de réformer.

L'opposition actuelle que ça soit le PS ou le Modem, c'est souvent du "y a qu'à" "faut pas" mais dans les propositions concrêtes c'est niet.

Tapie a sans doute fait des erreurs mais il l'a payé et les reconnait. Et il a une vision réaliste de la politique aussi encore actuellement avec l'expérience qu'il a.

En tout cas, si des personnes décident de changer de camps c'est parce-qu'au bout d'un moment les quelques personnalités d'un parti que ça soit le PCF, le Modem, l'UMP ou le PS par exemple aussi ont parfois du mal à accepter la contradiction idéologique. Et heureusement qu'il n'y a pas que des leaders de partis comme ça en politique à la base.

Écrit par : Aurélien2 | samedi, 31 janvier 2009

Je corrige ma première phrase.

Je pense pas que le PS est prêt à prendre le pouvoir. Il y a encore pas mal de travail. Il faut que fasse sa rupture avec l'extrême gauche de Besancenot and co.

Une partie de la gauche de la gauche essentiellement social-démocrate(Robert Hue, les altermondialistes proches de Bové et quelque verts) sont capables de former un futur gouvernement avec le PS et le Modem s'ils ont un projet crédible à l'avenir. Comme vous dites cela dépend du PS et puis du Modem.

Si c'est François Bayrou qui est élu en 2012, ce qui me conviendrait beaucoup plus personnellement malgré certaines déceptions récentes, il prendra des gens de l'UMP dans son gouvernement comme Michel Barnier ou Alain Juppé. Ce qui me parait plus crédible pour l'avenir.

Mais bon pour le moment, le gouvernement doit mener à bien les réformes nécessaires en corrigeant un peu certaines via le dialogue avec les syndicats prochainement.

Mais rien ne nous empêche pour autant de penser aux échéances 2012 bien qu'il y a aussi les élections européennes en juin prochain qui sont très importantes surtout quand on sait que la France est atteinte d'eurosceptisme malheureusement.
En effet, le taux d'abstention est énorme à chaque fois. C'est un des plus fort d'Europe même.

Écrit par : Aurélien2 | samedi, 31 janvier 2009

@Aurélien2

Pour le pouvoir actuel, comme pour Tapie je n'aime rien (sauf la gouaille primaire les jours où je suis très fatigué).

Je suis désolé mais une analyse précise de toutes les affaires de Tapie montre qu'il mériterait au plus 4/20 pour sa carrière de gestionnaire, et je suis sûr qu'il en sera de même pour Le Président.

Je suis bien d'accord que F. Bayrou n'est pas contre l'apport d'hommes de droite mais à condition,

(là encore ce n'est pas par méchanceté foncière mais par nécessité de clarification impérative pour une gestion politique claire et compréhensible pour les citoyens qui sinon se détourneraient très vite),

qu'ils aient été indépendants du Sarkozysme
ou à la rigueur qu'ils en aient fait grosse et sincère pénitence.

Pour le PS, il faut attendre, mais pour moi (j'ai vraiment bien suivi les élections au PS) Le PS Aubry Hamon c'est vraiment une bizarrerie peu démocratique et méchante qui est complaisamment dans une fausse opposition.

Il ne faut pas prendre les Ségolènistes pour des "billes" il ne vont pas se laisser faire (Ségolène est mal présentée à dessein par les médias de droite et est incroyablement sous-estimée).

A eux de jouer donc et avec ma sympathie.

Pour la Gauche de la Gauche je vois avec plaisir que vous n'êtes pas horrifié par tous les courants.

Je ne sais si Besançenot est lui Diabolique, mais il m'est avis que les autres petits satellites le sont moins que l'on le dit et certains ont des belles vertus.

Que vont-il faire ?
Arriver à tous s'unir avec le NPA ?
Sans le NPA ?
Rester désunis ?

En tout cas ils ont un rude problème.
Car avoir des accords politiques avec le PS Aubry Hamon serait pour eux un suicide Moral. Et s'il ont des accords avec personne ils se complaisent dans leur inutilité et c'est immoral.

Nous avons des points de désaccord total,
mais nous avons quand même des points de rapprochement et aussi du moins pour moi
le plaisir de discussion.

NB - Je ne suis pas du tout d'accord que pour le Modem le "yaka" et le "faut pas"
prédominent. les idées politiques et économiques sont plutôt précises du moins "essayent" de se préciser chaque jour.

Mais je suis sûr qu'il doit participer plus tard à une Alternative bien Clairement et qu'il est absolument impératif qu'il soit complètement indépendant du Pouvoir Actuel.

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 31 janvier 2009

Oui nous avons des points de désaccord certes mais je prend moi aussi un immense plaisir à discuter avec vous Chui Kalm.

Je suis centriste plutôt de droite, quoique j'ai voté à gauche aux municipales par défaut. J'ai de l'estime pour Ségolène bien que je ne suis pas d'accord avec nombreuses de ses idées.

François Bayrou s'il est élu en 2012 prendrait des chiraquiens et villepinistes comme Michel Barnier, Alain Juppé ou encore Hervé Mariton et François Goulard qui soutiennent la plupart des réformes certes mais ont le courage de prononcer haut et fort leur désaccord. Et je trouve que ça va dans le bon sens.

Je fais bien la distinction entre un anti-sarkozysme républicain (même si certains n'hésitent pas à faire de la démagogie) que je respecte et un anti-sarkozysme d'extrême gauche qui rejoint parfois celui d'extrême droite, celui que BHL dénonce très bien dans son livre "Un cadavre à la renverse". Cet anti-sarkozysme extrémiste pas beaucoup s'en inquiéte mais ils profitent à l'extrême droite aussi. Quand j'écoute les discours d'Alain Soral (Gollnish est aussi dangereux que Le Pen aussi), ça me fait peur. Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort. Si je n'aime pas beaucoup Besancenot et certains de ses collègues voisins comme les Indigènes de la République ou encore Jean-Marc Rouillan c'est aussi à cause de cela.

C'est pour cela que le PS tendance Ségoléniste doit rompre avec cette partie gauche de la gauche extrême.

Par contre si un candidat du PS était élu en 2012 des gens comme Robert Hue, des altermondialistes pro-Bové, Clémentine Autain ou encore certains verts car ils sont différents de Mélenchon et des autres. Ils veulent rompre avec l'idéologie communiste jugée trop sectaire afin de mieux évoluer dans une idéologie social-démocrate avec ses valeurs de solidarité, à savoir le féminisme, l'anti-racisme et l'écologie entre autres.

Pour l'heure je ne sais pas pour qui je vais voter en 2012 sûrement pas Sarkozy bien que je n'ai rien contre lui si ce n'est que quelques unes de ses réformes judiciaires que je trouve un peu populiste. Sinon je soutiens les autres réformes car elles sont nécessaires et elles vont dans le bon sens. Pour moi, il y a pire que Sarkozy à droite, c'est Dupont-Aignan que j'aime pas vraiment car il a des thèses proches de l'extrême droite.

C'est pour cela que certains républicains qui font de l'anti-sarkozysme un fonds de commerce populiste devrait faire attention sur le vocabulaire qu'ils emploient et aussi certaines de leurs mauvaises influences implicites.

Écrit par : Aurélien2 | samedi, 31 janvier 2009

Disons que s'il y avait un second tour Ségolène/NDA, je voterai sans hésitait Ségolène. NDA est dangereux pour moi. Il a sorti un bouquin avec le néo-facho député européen Paul-Marie Couteaux, a fait des meetings communs avec l'extrême droite villiériste mais ça malheureusement, ça n'interpellent pas beaucoup les anti-sarkozystes républicains dont certains considèrent Sarkozy comme un ennemi au lieu d'affronter leur adversaire en ayant plus de respect. Lesennemi pour la démocratie, ça serait plutôt Villiers Le Pen et Mégret et leurs collabos comme Laguiller (et oui certains à gauche ont oublié son coup de p... de 2002) et Dupont-Aignan (son discours sur l'immigration est à gerber et dans ce sens c'est du Le Pen tout craché) aussi.

C'est ce que j'ai remarqué en tout cas chez certains du PS.

Et bien ce n'est pas comme ça qu'ils feront gagner leur candidat ou leur candidat en 2012.

Écrit par : Aurélien | samedi, 31 janvier 2009

@Aurélien2

Pour ma part je ne veux plus du tout utiliser les positionnement géométriques pour qui est au Modem, sinon pour ce que l'on ETAIT et non plus ce que l'on est.

(ou alors seulement pour soi-même et pour ses propres repères, son histoire, sa tendance).

Car si on se dit à Droite on fait fuir les gens se disant à Gauche et vice Versa et le mot Centriste avec les strates successives de sens qui lui ont été revendiqués est devenu totalement incompréhensible pour tout le monde (ou bien chacun lui donne son sens qui lui plait).

Le Mouvement Démocrate, Modem, est indépendant de la Droite et de la Gauche,
(ce qui n'exclut pas des accords).

Tout juste ne peut-on pas nier qu'il est au Centre ...de la vie politique Française.

Voilà, pas plus pour les termes.

Je ne récuse pas du tout les personnalités que vous citez (mais ne les connaissant pas bien toutes) et je vois qu'elle sont dans un éventail large.

Il faudrait réciproquement leur demander leur avis !!

De fait je crois que la construction politique jusqu'en 2012 est aussi très importante (et puis comme dirait Guy Roux, c'est le pain quotidien).

Et j'espère que beaucoup de gens s'y exprimeront et y émergeront de nouvelles personnalités.

De fait le fil directeur ne doit-il pas être de préparer une Alternative Déterminée et Solide et avec qui ?
Sans que ce soit un Projet abstrait.

Plutôt que se braquer en pensant on fait tout pour gagner en 2012 et l'on verra après.

Plus facile à dire qu'à faire, mais après tout, moi je suis surtout un diseux...
(mais convaincu quand même et de tout coeur avec les faiseux !!)

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 31 janvier 2009

@Aurélien2

Je réponds à votre 2ème commentaire (je ne l'avais pas vu). Je ne suis pas contre Sarkosy parce que ce serait un esprit noir et "fachisant". Mais parce que sa motivation profonde n'est pas le Citoyen Français et Européen. Ainsi Ses buts et Méthodes sont sans références autres que des aspirations de préadolescent. Cela donne des devoirs écrits médiocres dont les résultats sont cachés par des détournements d'attention. C'est un vendeur et non pas un vrai bûcheur tranquille. L'Etat est un jouet qui n'aurait jamais dû lui être confié et en plus il l'accapare.
Il y a vraiment danger !!
(c'est un Bush Francais il nous faut un ou une Obama rassembleur(se) au plus vite).

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 31 janvier 2009

Un Bush français, non je ne suis pas d'accord. Bush est pour la peine de mort et contre l'avortement entre autres pas Sarkozy. Sur le côté vas-t-en-guerre peut-être mais Bayrou n'est pas si loin non plus.

Je comprends que sa manière de gouverner puisse déplaire même jusque dans les rangs de l'UMP mais à force d'être obsédés là-dessus, certains ne voient pas les vrais dangers réels tels que je vois de les décrire.

Je pense que les gens qui se disent européens convaincus et réformistes mais pas sarkozystes reconnaitront plus tard si c'est pas maintenant que Sarkozy a quand même fait du bon travail, comme Chirac, Mietterand et Giscard en leur temps mais différemment.

Écrit par : Aurélien2 | dimanche, 01 février 2009

Voilà ce que j'appelle un futur Le Pen en herbe en parlant de ducon-aignan:
http://fr.youtube.com/watch?v=Ip3qEkgaKto

Écrit par : Aurélien2 | dimanche, 01 février 2009

@Aurélien2

Je ne pense pas que F. Bayrou soit particulièrement "Va en Guerre", parce qu'il n'a pas désapprouvé l'option prise pour l'Afghanistan.

Pas d'indulgence pour M. Sarkosy :

Les lois en France sur la peine de mort et l'avortement sont admises, encore heureux qu'elle ne soient pas remises en question par notre Président.

Un bilan détaillé de ce qu'il a déjà fait est de plus en plus difficile puisque le Pouvoir détourne contamment l'attention sur des points annexes, isole des chiffres, invoque des excuses, ou s'en tire par des formules vagues.

Bref la poussière est cachée sous les meubles et on considère qu'un problème est résolu si on n'en parle plus ou peu (pb des banlieues).

Mais dans la plupart des domaines, quand on arrive à faire une analyse précise et objective on voit bien que le pouvoir nous fait devenir de plus en plus faiblard.

M. Sarkosy est comme un élève doué pour le baratin qui s'en tire à l'oral mais qui à l'écrit, pour les résultats réels, est nul.

Par rapport aux présidents précédents, il a ceci de particulier qu'il n'est pas très attaché à notre pays profond et à l'Europe (ne parlons pas de sa piètre culture ce qui est une nouveauté pour un président Français).

Jusqu'à peu il nous donnait de manière ridicule les Américains comme des balèzes à essayer d'imiter, nous Français Fainéants.

Non vraiment Monsieur Sarkosy a pour base de son "succès" le bidouillage politique intensif et organisé avec sanctions et récompenses, et la mise entre ses mains de manière soigneuse et continue de plus en plus de médias.

Ce n'est pas le premier à agir ainsi,
il n'est que le "Héros" d'un roman photo préprogammé au jour le jour par ses publicistes.

Malheureusement la réalité se vengera à la fin, mais sur qui ?

Je ne connais pas assez M. Dupont Aignan
pour en donner un avis.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 02 février 2009

@ Chui Kalm

Pas mal l'oral et l'écrit :-)

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 02 février 2009

C'est bien par ce que beaucoup de gens le connaissent pas que je parle de dupont-aignan car c'est un type dangereux. D'ailleurs Le Pen voulait lui donner sa signature pour qu'il soit candidat. Sarkozy a tout fait pour qu'il ne soit pas candidat en préférant Besancenot et Le Pen. je dirai car il aurait fait un score équivalent à celui de Bayrou et ce qui aurait empêché Sarkozy d'arriver au second tour. J'insiste car ceux qui prennent plaisir à diaboliser Sarkozy au lieu de s'opposer démocratiquement feraient mieux d'écouter le discours raciste de cet ex-UMP qui a fondé son groupusucule "Debout la République".

Écrit par : Aurélien2 | lundi, 02 février 2009

@Aurélien2

Prenons donc garde aux "débordements" de Dupont-Aignan. Je ne veux pas diaboliser N. Sarkosy, je veux faire partager ma conviction que le personnage est attirant mais possessif en pouvoir et creux.

Et donc qu'il y a intérêt dans les deux sens du terme à rassembler et construire intensément pour une Alternative Bien Différente.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 02 février 2009

Voilà ce que j'appelle un futur Le Pen en herbe:
http://fr.youtube.com/watch?v=Ip3qEkgaKto

Écrit par : Aurélien | lundi, 02 février 2009

@Aurélien2, Dupont-Aignan? Hors Sujet ou Sujet Hors de mes préoccupations.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 02 février 2009

Désolé, c'était pas cette vidéo que je voulais mettre en lien. Je suis assez d'accord pour dire que Sarkozy veut parfois le pouvoir à lui tout seul. Ca je le reconnait. Tant qu'à Dupont-Aignan ce type m'a l'air dangereux. Il s'est fait invité aux universités d'été du Modem cette année-même. Il y a des gens comme Soral qui assure l'héritage de Le Pen dont personne ne s'inquiète vraiment. Et ce n'est pas Besancenot qui a refusé de débattre avec lui qui est forcément le mieux placé à le combattre intellectuellement et idéologiquement.

Écrit par : Aurélien2 | lundi, 02 février 2009

@Aurélien2

Bof, les extrêmistes vraiment ou faussement douteux, il faudrait ne pas les rater par procès quand ils diffament(d'où l'importance d'une justice saine et indépendante) et ne pas en parler autrement, car ils servent aussi à détourner l'attention.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 03 février 2009

Justement si l'on en parle pas autrement, comment on fait pour apprendre à l'opinion publique quand ils diffament?

Savez-vous par exemple qu'un écrivain raciste comme G Dantec a vendu un paquet de livres en distillant sa haine contre les arabes musulmans entre autres sans jamais avoir de procès ou quoi que ce soit?

Moi je ne trouve pas ça très normal en tout cas même s'il n'est plus en France aujourd'hui.

Tant qu'à une justice saine et indépendante, oui il en faut une et le gouvernement doit revoir son projet là dessus.

Écrit par : Aurélien | mardi, 03 février 2009

Les commentaires sont fermés.