Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Face à la crise l'ADLE dénonce la faiblesse du budget de l'Europe | Page d'accueil | La Russie entre en guerre contre l'Europe ! »

mercredi, 07 janvier 2009

Gaza, école bombardée, exemple de désinformation

Tiens, encore un exemple de désinformation qui m'exaspère. Lu dans le Nouvel Obs :

«L'agence onusienne chargée des réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé mercredi être certaine que l'école bombardée mardi par l'armée israélienne n'était pas utilisée par le Hamas pour tirer des obus de mortier. Israël affirme que ses hommes ont riposté à des tirs des militants du Mouvement de la résistance islamique devant cette école de Jebaliya, dans le nord de la Bande de Gaza.»

Moi j'aimerais bien qu'on se pose quelques questions : est-ce qu'agence onusienne, c'est nécessairement synonyme de fiabilité de l'information ? Comment cette agence peut être certaine de ses affirmations ? ils faisaient le tour du bâtiment en pleine attaque aérienne ? Qu'est-ce qui empêche des tireurs du Hamas de s'être collés sous un porche et d'avoir visé les forces israéliennes en escomptant bien se servir des écoliers comme boucliers ? Et comment les Israéliens pouvaient savoir qu'une école se trouvait à cet endroit précis ? Dans une guerre, on essaie de repérer l'assaillant, on connaît les objectifs stratégiques, les lieux sanctuarisés mais pas forcément le positionnement de toutes les écoles. Cela me paraît évident que l'armée israélienne n'a pas tiré sciemment sur une école. En revanche, les combattants du Hamas qui se sont abrités derrière cette école l'ont fait, eux, sciemment...

Comme d'habitude, pour démêler le vrai du faux, il faudra du temps, une fois de plus.

16:03 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : gaza, école |  Facebook | | |

Commentaires

Pourquoi l'agence onusienne serait-elle moins fiable en ce qui concerne cette information que le gouvernement Israélien, directement impliqué dans ce conflit?

Cette école était gérée par l'ONU et tout à fait connue des autorités israéliennes. Tsahal savait parfaitement quel genre de bâtiment leur faisait figure de cible.

Qu'ils aient sincèrement cru que des combattants du Hamas s'y abritaient est une possibilité. Qu'ils aient eu raison de le croire aussi, et l'agence onusienne n'exclut pas totalement cette éventualité. Mais je ne vois aucune raison pour cette dernière de faire de la désinformation sur le sujet et supporte sa demande d'une enquête indépendante.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 07 janvier 2009

Vraiment! grrrr, cela me rappelle l'Ossétie, tant que l'on se 'cantonnera' à chercher qui a fait quoi, qui a commencé quoi etc...Eh bien, peu de chance de trouver une solution.

Écrit par : Martine | mercredi, 07 janvier 2009

@ Aurélien

Comment l'agence onusienne peut-elle en avoir un temps aussi court avoir vérifié ses dires ? Je la trouve étrangement catégorique alors que les faits viennent de se dérouler.Ça m'étonne, c'est tout...

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 07 janvier 2009

En l'occurrence l'agence onusienne en question, l'UNRWA, est chargée de gérer tous les camps de réfugiés, dont les écoles. Ils sont donc a priori mieux informés que quiconque sur les réalités de leurs propres infrastructures. Après la dépêche donne les deux sources (UNRWA, Armée Israélienne)...

Écrit par : ArnaudH | mercredi, 07 janvier 2009

@l'Hérétique:

L'école était gérée par l'ONU, et l'agence déclare qu'une enquête préliminaire a été menée. J'imagine qu'ils avaient sur place un (ou plusieurs) interlocuteur suffisamment crédible, en tout cas à leurs yeux, pour demander une enquête impartiale sur ce qui pourrait être un crime de guerre.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 07 janvier 2009

les "bien-pensants" dans ce genre de drame diront pour s'en sortir que cela fait partie des dommages collatéraux classiques à tout conflit (l'erreur est humaine non, désolé d'être cynique...), que leurs renseignements étaient sensés être fiables. Ils présenteront leurs excuses pour cet incident comme ils en ont l'habitude, et recommenceront un jour ou l'autre.....

Écrit par : europium | mercredi, 07 janvier 2009

En effet c'est le N.Obs qui donne une info tronquée : sur d'autres journaux c'était mieux expliqué

Écrit par : Claudio Pirrone | mercredi, 07 janvier 2009

"...Pourquoi l'agence onusienne serait-elle moins fiable en ce qui concerne cette information que le gouvernement Israélien, directement impliqué dans ce conflit?..."

Parceque l'hérétique est soit un fervent partisan d'israel, soit il a décidé de faire grimper ses statistiques de fréquentation en jouant la provoc pour n'importe quoi.

Pas de billet sur le fait que les ong israéliennes se joignent à toutes les autre spour nous apprendre que la force occupante tire sur les ambulances et les medecins pour les empêcher de secourir les victimes civiles de leurs bombardement, ce n'est peut être pas de nature à faire grimper les stats ou cela pourrait facher ses amis.

Au fait 12 jours après cette agression, 660 morts, 1/3 de civils, 1/3 de fonctionnaires de police et le dernier tiers serait composés de membres des différents groupe de résistants Palestinien, les roquettes continuent de tomber sur israel, le hamas n'a jamais été aussi populaire, et israel étudie la possibilité d'un cesser le feu.

Quel intérêt dans cette opération faire grimper l'antisémitisme à travers le monde, tester les dernieres innovations israélo-américaine en matière d'armement ???

Écrit par : Farid L | mercredi, 07 janvier 2009

Farid dit :
"Parceque l'hérétique est soit un fervent partisan d'israel, soit il a décidé de faire grimper ses statistiques de fréquentation en jouant la provoc pour n'importe quoi."

Il me semble que l'Hérétique a dit qu'il aimait lire Le Figaro... peut-être qu'il changera d'avis en lisant des articles comme celui-ci :
http://www.guardian.co.uk/world/2009/jan/04/israel-gaza-hamas-hidden-agenda

traduction :
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2458

Écrit par : Géraldine | mercredi, 07 janvier 2009

Merci pour le lien Géraldine,

Qand je lis l'article, je me rends compte d'une chose.

En fait l'hérétique s'inscrit parfaitement dans la stratégie de communication de l'occupant israélien, c'est même un bon élève.

A dessein ou sous l'influence de ses lectures, je n'ai pas de temps à perdre pour le déterminer.

Écrit par : Farid L | mercredi, 07 janvier 2009

@ Géraldine
J'ai lu l'article de Contre-info. Intéressant. Il oublie juste de préciser que le blocus de Gaza a été opéré à cause des attentats-suicides. Par ailleurs, quel rapport avec le Figaro ?

@ Farid L
Si tu n'étais pas aussi aveuglément engagé dans la défense de la cause palestinienne, tu réaliserais que mon point de vue est bien plus modéré que tu ne le dis. A la base, je me suis élevé contre le traitement de l'information fait sur ce conflit.
Je ne suis pas spécialement pro-israélien et pas concerné par le sionisme. Mais je suis agacé par les discours à sens unique sur Israël en France.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 07 janvier 2009

Je ne suis pas sûre que Le Figaro cite l'article ci-dessous car j'ai décidé de ne plus jamais l'acheter.
"Robert Fisk, le correspondant de The Independent au Moyen Orient, s’indigne de la mort des civils innocents qui avaient cherché refuge dans une école de l’ONU à Gaza. Mémoire vivante des conflits qui ont ensanglanté le Moyen Orient, il retrace également la déjà trop longue histoire de ces massacres pour lesquels Israël a voulu dégager sa responsabilité en tentant de travestir les faits."
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2468

Écrit par : Géraldine | mercredi, 07 janvier 2009

@ L'hérétique

Point d'aveuglement, tu ne veux pas admettre que l'opinion publique est du coté de l'occupé et condamne l'occupation israélienne et son corrollaire.

A contrario la classe politique, sous la pression des lobbys va à l'inverse de cette volonté populaire.

Tu peux être l'ami et soutenir un pays qui pratique l'appartheid pour ses citoyens sur la base de critère éthnique, qui pratique la colonisation, commet des crimes de guerres.

Assume le et n'en parlons plus.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

Non, l'opinion publique n'est pas du côté de l'occupé, détrompez vous Farid et ne prenez pas vos voeux pour des réalités. Et je vous rappelle que nos dirigeants (vous utilisez ce terme de "classe politique", un des concepts préférés de Le Pen, encore un) sont élus au suffrage universel.

Pour en revenir à l'intox, l'Hérétique, il y a bien pire. France 2 a diffusé des images faisant croire qu'elles résultaient des actions militaires israéliennes actuelles, alors qu'elle datent de 2005 et montrent une scène de panique et d'horreur suite à l'explosion, par accident, d'un camion du Hamas bourré de munitions. Cette vidéo a été diffusée à tout va pas les chaînes arabes, belle exemple de leur propagande antisémite. France 2 s'est simplement excusée, mais aucune mention sur son site, alors qu'il comporte une rubrique spécifiquement consacrée aux évenements de Gaza! On en parle pas non plus dans la presse française. Je tiens cette info de la presse allemande, plus vigilante quant aux dérives antiisraéliennes que France 2 qui n'en est pas à sa première manip scandaleuse:
http://www.spiegel.de/kultur/gesellschaft/0,1518,599967,00.html
Voir aussi:

http://www.licra.org/index.php?section=detail&id=3775

Pas étonnant que Farid, l'ami de l'ami de Faurisson, estime que l'opinion publique est de côte de l'occupé en France.

C'est gravissime. Il faudrait virer illico ceux qui sont responsable de cette bourde monstrueuse.

Écrit par : pastel | jeudi, 08 janvier 2009

@ pastel

Alors là, merci. Je fais une note immédiatement !

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 08 janvier 2009

"...Non, l'opinion publique n'est pas du côté de l'occupé, détrompez vous Farid et ne prenez pas vos voeux pour des réalités..."

Comment se fait il que personne ne prend le risque de lancer un sondage sur le sujet ?

Le dernier en date, commandé par, l'UE, avait fait la démonstartion de la lucidité des peuples européens sur la dangerosité de l'état d'israel. Sondage entérré après les vives protestations de vos amis.

"....Et je vous rappelle que nos dirigeants (vous utilisez ce terme de "classe politique", un des concepts préférés de Le Pen, encore un) sont élus au suffrage universel...." Qui a dit le contraire, donc c'est Jean Marie LEPEN qui aurait les droit sur l'employabilité du terme " classe politique ", vous en avez beaucoup des comme celle là ?

Voila ce que l'on peut lire sur le site de la Licra "..Le journal télévisé de France 2 a présenté des images insoutenables de Gaza en omettant de préciser à la fois à l’écran et oralement qu’il s’agissait d’images d’archives datant de 2005....", ils se sont excusés pour cette ommission. Mais au fait la licra, son but c'est la lutte contre le racisme, elle a élargi ses prérogatives à la surveillance du traitement médiatique du massacre de Gaza, en veillant que l'image d'israel ne soit pas terni, ben dis donc, qui l'eut cru !

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

cool, cool, cool.....

ce n'est plus un débat mais un règlement de compte.... si ça continue, ça risque de dégénérer comme ça été le cas sur plusieurs sites de journaux qui ont fermé!!!!

Écrit par : europium | jeudi, 08 janvier 2009

Perso je suis trés cool, faut voir d'où fuse les insultes, a en croire certain je serais un vilain islamo-fashiste, terme mis à la mode par les timbrés d'évangéliste d'outre atlantique.

Le chantage à l'antisémitisme ne m'impressionne pas, je sais qui je suis, et c'est cela qui m'importe.

@+

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

Bon, les bloggers avez-vous décidé d'un "Cessez le feu" ou pas???
Il ne s'agit pas de prendre parti mais de réfléchir à des solutions ou une solution!!!
Cela fait plusieurs jours que je vous lis tous...Je suis consternée par ce dialogue de sourds.

Écrit par : Martine | jeudi, 08 janvier 2009

Salut Martine

Si les "affrontement" ne pouvait se faire que par blog interposé, le monde s'en porterait mieux.

Pourquoi réfléchir, il n'y a qu'une stratégie pour résoudre ce genre de problème, c'est la négociation sur la base du droit et non de la force.

Par ailleurs je suis bien conscient de contribuer à une partie de ping pong avec mes interlocuteurs, mais c'est pas mauvais, pas mal d'informations circulent grâce à cela.

Bien cordialement,

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

Nouvelles rassurantes

Complément d'infos, entre autres faits, 301 285 personnes, en dix jours, ont signé la pétition suivante, ARRÊTEZ LE MASSACRE, PLACE À LA PAIX, http://www.avaaz.org/fr/gaza_time_for_peace/?cl=163431790&v=2613

Et des manifestations sont organisés dans tout l'hexagone samedi prochain pour demander l'arrêt de smassacres, et le rétablissement du droit international.

Compte tenu du succés de celles de la semaine dernière, le mouvement va s'amplifier et sera de nature à faire pression sur sarko et l'UE.

De toute façon la question va forcément s'inviter dans la campagne électorale des européennes à venir, cela risque d'être trés intérressant.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

L'Hérétique, pour une fois, là vous êtes scandaleusement partial en défaveur d'Israël.

" Et comment les Israéliens pouvaient savoir qu'une école se trouvait à cet endroit précis ? Dans une guerre, on essaie de repérer l'assaillant, on connaît les objectifs stratégiques, les lieux sanctuarisés mais pas forcément le positionnement de toutes les écoles. Cela me paraît évident que l'armée israélienne n'a pas tiré sciemment sur une école."

!!! L'armée israélienne connaît nom par nom les occupants de chaque logement dans la bande de Gaza, elle a même leurs numéros de portables (et les appelle avant chaque tir de missile pour qu'ils évacuent les bâtiments, Libération ce matin), alors les écoles, vous pensez !

Sur cet épisode, j'ai au contraire admiré le professionnalisme de la presse française. Il aurait été facile à un sensationnaliste de prétendre que l'armée a tiré sur des élèves ou des enseignants ; la presse française s'est bien gardé de faire cette déduction, parlant "d'école" et de "personnes" qui s'y trouvaient, puis, une fois mieux informée, de "civils qui s'y étaient réfugiés". Je dis : chapeau.

Au passage, l'armée israélienne démolit systématiquement des bâtiments civils par nature, l'Université a été si je me souviens bien parmi leurs premières cibles dès le début du conflit. L'armée explique que ces bâtiments servent de refuge aux terroristes, et évidemment, les terroristes ne vivent pas dans des camps terroristes arborant un drapeau à tête de pirate.

La guerre à Gaza est, depuis des décennies, l'exemple-type de la guerre au sein de la population (voir les blogs de Ludovic Monnerat, de François Duran etc.)

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 08 janvier 2009

Au fait FredLN, je n'ai pas eu de réponse l'opération sur Gaza, telle qu'elle se déroule, est ce oui ou non du terrorisme ?

Parceque vous employez ce terme pour les actions du Hamas mais jamais pour les opérations israélienne de démolition systématique, qui font généralement un trés grand nombre de victime civiles.

Pour le blocus qui a affamé la population civile pendants des mois , c'est quoi le qualificatif ?

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

si ces prétendus combattants du hamas qui clament haut et fort qu'ils attendent les israeliens de pied ferme, ne se cachaient pas parmis la populations afin que tous en particulier les nations arabes unis(unis) il faut le dire vite qui trépignent de ne rien pouvoir malgres leur argent et leur pétrole avec lequel ils font chanter laplanete; cela ne se produirait pas qu'ils se montrent donc ces courageux soldats qui se déguisent en civils en médecins et ambulanciers dès qu'ils se sentent pris au piège ou en danger, peut étre de peur ou alors les civils ne comptent pas pour eux ou plutot ils servent leur interet ;afin que le monde s'appitoie sur le sort de ces malheureux civils, que ces méchants israeliens qui pour la plupart ont seulement entre 18 et 20 ans, et qu'ils se battent commes ce qu'ils pretendent etre des hommes et des soldats,peut-etre que se conflit se déroulerait autrement. mais les arabes ne savent se battre que de cette maniere le liban en est un exemple éclatant.

Écrit par : gigi | jeudi, 08 janvier 2009

@ gigi

J'espère que t'as enfilé ton uniforme et que vas y allé te battre au corps à corps, ce qui donnerait une légère consistance à tes propos. Sinon retourne à ta playstation 3.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

Les écoles de Gaza ont le toit peint avec une grande croix bleue exprès pour qu'on ne les bombarde pas. Il faudrait voir à vous renseigner et à gagner en objectivité,monsieur l'hérétique, car là, vous en êtes fort loin...

Écrit par : Dominik | jeudi, 08 janvier 2009

@Farid L "je n'ai pas eu de réponse l'opération sur Gaza, telle qu'elle se déroule, est ce oui ou non du terrorisme ?"

Je ne suis pas un fournisseur automatique de réponses ;-) pas plus que vous … qui n'avez toujours pas qualifié de criminels les tirs de roquettes du Hamas ! J'essaye de dire des choses dont je sois sûr, c'est déjà assez difficile comme ça quand on n'a pas d'info privilégiée et qu'on ne connaît pas le pays dont il s'agit…

En l'occurrence, Israël se défend de pratiquer le terrorisme (alors que le Hamas ne s'en défend pas, que je sache). Selon l'Ambassade d'Israël "Les cibles visées sont toutes des cibles de l’Organisation terroriste". Et il est acquis que Tsahal multiplie les précautions afin de réduire le nombre de civils tués (dont, justement, le fait de téléphoner aux civils avant de tirer ou de lancer des tracts appelant à évacuer les sites) - c'est l'inverse que pratiquent habituellement les terroristes, en visant les masses de civils. L'armée israëlienne est dans une logique de guerre (et en état de guerre, accessoirement).

Des termes comme "crimes de guerre" sont certainement appropriés pour désigner de nombreuses actions de l'armée israëlienne au cours des dernières années.

La "dispoportion" dans la riposte israëlienne me semble également évidente (c'était l'objet de mon tout premier billet), d'ailleurs le même site de l'Ambassade http://doiop.com/amba_israel ne la nie pas, en répondant : "La proportionnalité d’une riposte ne doit pas être établie de manière mécanique à la lueur de l’arithmétique des pertes et du nombre des victimes d’un côté ou de l’autre, mais en fonction de l’ampleur de la menace qui pèse." La menace qui pèse sur les civils de Gaza attaquée par Tsahal étant évidemment dix, cent fois … plus grande que celle qui pèse sur les civils israëliens, la menace sur les structures publiques de Gaza étant incomparable avec celle (inexistante ou presque) contre les organisations étatiques en Israël, la disproportion en découle.

S'il faut conclure (il faut, j'ai du boulot ;) ) l'Ambassade écrit encore : "Aucune explication valable ne peut justifier ces agressions permanentes contre Israël."

C'est vrai, mais c'est un beau sophisme aussi. Une explication valable ne justifie pas (pour justifier, il faut une justification), mais elle explique…

Aussi, quelle que soit l'horreur de l'attaque israélienne contre Gaza, je continue à y voir "plus : une faute". Cette attaque devrait susciter une montée en puissance d'attaques futures contre Israël, et mettre le Hamas en situation de se refuser à toute négociation pour ne pas perdre son principal atout : le soutien majoritaire, et croissant selon la presse, de la population palestinienne. Je suis prêt à imaginer que les Palestiniens ont dépassé depuis au moins dix ans le niveau d'écrasement au-delà duquel on n'espère même plus être traité humainement, dans une relation équilibrée, le niveau au-delà duquel on n'a plus que deux espoirs, la vengeance et la fuite. Bref, je suis pessimiste.

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 08 janvier 2009

@fredericLN

j'avais répondu sur votre blog que tout action contre des civils était un crime et je n'ai pas changé d'avis, et tout ce qui vise à terroriser les mêmes civils est du terrorisme. Refuser de qualifier les actions d'israel de terrorisme, en acceptant pudiquement le terme de crime de guerre, fait de vous, à mes yeux, un interlocuteur subjectif et de parti pris.

Le Hamas est postérieur aux crime de guerres et à la colonisation israélienne, ce n'est qu'une conséquence d'une politique raciste et criminelle.

C'est peut être votre pessimisme qui vous conduit a accepter comme fiable les discours d'un état qui pratique l'occupation et les crimes de guerres.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

@Farid:

Je ne vois pas ce qu'il y a de pudique dans l'utilisation du terme "crime de guerre". Un crime de guerre est une action particulièrement grave et tout aussi condamnable qu'un acte terroriste.

Maintenant si tous ceux qui n'utilisent pas exactement le même vocabulaire que vous sont de parti pris...

Écrit par : Aurélien | jeudi, 08 janvier 2009

@ Farid L : "j'avais répondu sur votre blog que tout action contre des civils était un crime"

Vous avez écrit très précisément :"le fait de viser des civils de façon délibérer est un crime, ensuite croire que le Hamas vise quoi que ce soit avec ses bout de ferraille, faut être naïf."

Les morts israëliens apprécieront d'avoir été tués par des bouts de ferraille tombés par hasard.

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 08 janvier 2009

Je sais bien que les morts israéliens vous sont plus cher que ceux de Gaza, mais malheureuseument, c'est la triste réalité "..ils ont été tués par des bouts de ferraille tombés par hasard "

A en croire la propagande de vos amis dans trés peu de temps les "missiles" de la résistance Palestinienne atteindront New York et il seront doté de guidage laser.

Tandis que viser des ambulances, des écoles, des convois humanitaires, tous signalisés sans exception ce ne sont que des dommages colatéraux. Et les civils des boucliers humain que les méchant terroriste arabe islamiste utilise.

Qu'il est beau le monde de mickey et ses amis.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

Je ne vois pas ce qu'il y a de pudique dans l'utilisation du terme "crime de guerre". Un crime de guerre est une action particulièrement grave et tout aussi condamnable qu'un acte terroriste.

Maintenant si tous ceux qui n'utilisent pas exactement le même vocabulaire que vous sont de parti pris...

--------

En parlant de crime de guerre, on évite de mettre les exactions de la force occupante sur le même plan que celle de la partie occupée.

Comme si la mort de civils, les punitions collective à l'encontre des populations civils était des dommage colatéraux d'une action défensive, alors qu'israel occupe depuis 60 ans une terre qui ne lui appartient pas, mène une politique de harcélement pour obliger les populations autochtone à l'exil, c'est 60 ans de terrorisme que FredericLN prend soin de ne pas qualifier.

"...Maintenant si tous ceux qui n'utilisent pas exactement le même vocabulaire que vous sont de parti pris..."

Pas du tout mais quand sans hésitation on qualifie la résistance Palestinienne de terroriste sous prétexte que les roquette tombe sur des zones civile, il faut avoir l'honneté de dénommer le bombardement massif des population civile palestinienne comme du terrorisme. Sinon on est de parti pris, ce qui en soit n'est pas un problème pour moi, à partir du moment ou cela est assumé.

Écrit par : Farid L | jeudi, 08 janvier 2009

@Farid:

"En parlant de crime de guerre, on évite de mettre les exactions de la force occupante sur le même plan que celle de la partie occupée."

Pas forcément, relisez, dans mon commentaire précédent je condamne également les crimes de guerre et les actes de terrorisme.

Ce qui est important et devrait être retenu c'est que pour vous, comme pour moi comme pour FrédéricLN, ces deux manières de tuer des civils innocents sont inacceptables et condamnables.

Écrit par : Aurélien | jeudi, 08 janvier 2009

FredericLN fait partie des gens qui prennent des gants pour évoquer la barbarie des israéliens et qui est sans équivoque quand il s'agit de la résistance Palestinienne, ensuite bien entendu pour essayer de masquer ce déséquilibre, il nous sort le discours sur la mort inacceptable des civils.

Encore une fois c'est son droit le plus absolu de supporter l'occupant israélien et son terrorisme d'état, mais que chacun assume ses choix. Il y a un occupant et un occupé, il est établi que la stratégie de communication de l'occupant vise a occulter ce fait, aidé en cela par une armée de télégraphiste. Le plus ignoble c'est de faire l'amalgame entre le droit légitime à la résistance face au crime que constitue l'occupation, comme du terrorisme.

Écrit par : Farid L | vendredi, 09 janvier 2009

@ FaridL " les morts israéliens vous sont plus cher que ceux de Gaza"

C'est de la diffamation pure et simple.

Je forme le voeu non seulement que toutes les vies vous soient aussi chères, mais aussi que vous acquériez un strict minimum de respect de vos interlocuteurs.

Écrit par : FrédéricLN | vendredi, 09 janvier 2009

@ Farid L
Vous vous discréditez complètement à chaque fois que vous avancez un argument. Votre parti-pris est évident, et en plus vous êtes parano.
En revanche, vous, vous attribuez bien moins de prix aux morts israéliens qu'aux morts palestiniens, et vous tentez de faire passer le Hamas pour un exclusif mouvement de résistance nationale alors que c'est bien autre chose et que cela véhicule une idéologie aussi mortifère que rétrograde et moyen-âgeuse.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 09 janvier 2009

".....Votre parti-pris est évident...."

Bien sur que je suis de parti-pris, je suis pour le droit et contre les fachos. Pas comme certain(e)s qui hurle au loup sur l'extrème droite en France et la soutienne en israël ou au usa.

"...et vous tentez de faire passer le Hamas pour un exclusif mouvement de résistance nationale..."

Que voulez vous Môssieur l'hérétique je me fie plus à l'avis d'expert qu'a ceux de blogueur qui ne maîtrise pas son sujet

"....Jean-François Legrain, chercheur au CNRS, spécialiste du Proche-Orient, estime que le Hamas va dorénavant incarner l'identité nationale palestinienne, la victoire est, elle, incontestable au niveau de la dignité des Palestiniens et de leur résistance à faire triompher leur identité....."

http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/09/le-hamas-a-repris-a-l-olp-le-flambeau-de-la-resistance-palestinienne_1139788_1137859.html

Et au témoignage des victimes de vos amis

"..."....Cet universitaire, qui se définit comme un laïc, n'a pas voté pour le Hamas en 2006. Malgré ses convictions, il ne lui viendrait pas à l'idée de tenir le vainqueur des dernières législatives pour responsable de la situation. "Ce n'est pas une guerre entre Israël et le Hamas, mais une remise en cause de l'existence même du peuple palestinien. Nous vivons cette agression comme une punition collective : nous sommes bombardés parce que nous avons porté le Hamas au pouvoir. C'est un crime de guerre et un crime contre la démocratie
Selon lui, loin d'affaiblir le Hamas, l'attaque israélienne a soudé l'ensemble de la population contre "l'agresseur". "Mais la question dépasse largement le Hamas : parmi les combattants, il y en a de tous horizons. Il s'agit d'un mouvement de libération nationale. Cela me fait penser à ce qui s'est passé il y a deux ans au Liban. Israël voulait détruire les infrastructures du Hezbollah, qui est ressorti de cette guerre plus populaire que jamais..."

http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/06/nous-vivons-cette-agression-comme-une-punition-collective_1138573_1137859.html

"...vous êtes parano...."

Les attaques personnel, ça sent la panne d'arguments

Que pensez vous de la réponse des démocrates et humanistes israélien à la résolution 1860 voté par le conseil de sécurité de l'ONU hier soir, résolution qui demande l'arrêt du massacre.

De toute façon ça sent le TPI pour vos copains, et les relations avec l'europe vont être très difficile dans les mois qui vienne.

Écrit par : Farid L | vendredi, 09 janvier 2009

Tiens, je m'en doutais !
http://www.lepoint.fr/actualites/minute-par-minute-les-etats-unis-d-accord-pour-un-cessez-le-feu/924/0/305679
agence de l'ONU infiltrée par le Hamas, cela ne m'étonne pas du tout.
On se fait beaucoup d'illusions sur le sérieux des services de l'ONU. Ce n'est pas la première fois que je constate une absence de procédures de contrôle sérieuses en pays étranger.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 10 janvier 2009

@L'Hérétique:

Pourquoi prendre cette information comme une vérité?

L'ambassadeur Israélien en Autriche serait donc une source impartiale et désintéressée dans ce conflit?

Écrit par : Aurélien | samedi, 10 janvier 2009

@ Aurélien

Parceque ce sont ses mentors qui l'affirment, et puis l'ONU c'était super en 1947 pour instituer le partage de la Palestine, après cette date et les premiers massacre de Palestiniens en 1948, l'ONU est devenue une "entité hostile", neutralisé par le complice américain. On lui retrouve des vertues de temps en temps quand il s'agit de valider des guerres illégalles ou neutraliser des mouvement de libération nationale sous couvert de "guerre contre le terrorisme".

@+

@ L'hérétique

Faudrait expliquer à cet abruti de Dan Ashbel, que le Hamas c'est l'écrasante majoritée de la population de Gaza et que forcément l'ONU engage des autochtone au sein de ses réseaux dans la bande de Gaza. Donc que les palestiniens travaillant pour l'ONU dans la bande de Gaza aient plus de sympathie pour la résistance que pour l'occupant, me parît d'une logique implacable.

Si tout ce que vous avez trouvé, c'est colporter ce genre d'ânerie, je vous laisse jubiler car je suis fatigué et ma journée n'est pas terminé.

La manif sur Lille est un succés, comme dans toute la France, nous étions prés de vingt mille, ce qui compte tenu des température dans le nord et des impératifs familliaux de chacun(e)s, est encourageant.

Les choses s'organisent, le prix politique sera élevé pour le criminel de guerre et ses complices, en tous les cas nous somme trés nombreux à nous revoir ce soir pour faire avancer une multitude de projets dans ce sens.

Écrit par : Farid L | samedi, 10 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.