Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une pastille rouge pour le social, verte pour l'environnement ! | Page d'accueil | Coeur de boeuf, sur les marchés ? A d'autres ! »

mardi, 25 novembre 2008

Industrie : on recrute !

En dépit de la crise, l'emploi résiste dans l'industrie, et même bien ! 100 000 emplois en attente dans ce secteur, particulièrement dans la métallurgie. L'UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie) a ouvert un portail de recrutement. Les emplois recherchés vont de l'ouvrier qualifié à l'ingénieur. On trouve, au passage, beaucoup d'offres d'emploi sur ce même portail. A lire, l'instructif article du Figaro sur ce sujet.

Cela dit, je suis très inquiet tout de même pour l'industrie en France. J'ai le sentiment que c'est un secteur mal-aimé et victime de préjugés alors qu'il regorge d'opportunités.

Dans le livre de Jean Peyrelevade, Sarkozy, l'erreur historique, il y a de nombreuses réflexions sur l'état de l'industrie en France, particulièrement à partir de la page 183 dans le chapitre les voies du redressement. Il y relève que l'industrie est le secteur décisif pour la compétitivité de la France et dénonce le discours "post-industriel" qui vante les mérites de l'économie immatérielle et des services au détriment de l'industrie, bien évidemment.

On aurait pu s'attendre à ce que les pouvoirs publics accordent une attention particulière à l'industrie : absolument pas ! c'est le secteur le plus taxé, celui sur lequel les pélèvements fiscaux et sociaux sont les plus lourds ! Les prélèvements totaux sont de 35% sur l'industrie quand ils n'atteignent que 27% sur les services.

François Bayrou a fait valoir, lors des présidentielles, combien il convenait de faciliter la vie des PME. Mais, je crois qu'il faut affiner ce discours, et viser spécifiquement les PMI. L'industrie ne représente plus que 20% de notre PIB (29% en Allemagne, et 22% en Grande-Bretagne, dont on dit pourtant qu'elle est en voie de désindustrialisation !!!).

Il y a donc un véritable effort à faire en faveur de l'industrie, et, tant qu'à faire, en particulier pour le développement de l'industrie verte, quasi-inexistante en France.

Savez-vous ce qui me frappe ? C'est que lorsqu'on visite le site du Ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, on y trouve qu'une seule fois le mot "industrie" et très peu d'informations sur ce sujet. L'industrie est le parent pauvre des priorités politiques, et c'est pourtant un secteur-clef pour nous. Éspérons que les pouvoirs publics finiront par le comprendre et lui prêter l'attention qu'il mérite !

 

10:53 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : industrie, emploi |  Facebook | | |

Commentaires

L'industrie ça existe encore, et cela
parait bien utile d'en parler !!

(Pour les chiffres Fr 20 %, All. 29 %,
GB 22 % des PIB pour l'industrie,
est-ce que cela ne dépend pas au moins un peu
de ce que chacun met ds l'industrie ?
Et l'évolution de ces dernières années ne
serait-elle pas éclairante ?).

Écrit par : Candide | mardi, 25 novembre 2008

Ce qui a fait disparaitre l'industrie, c'est que les travaux y sont bien souvent pénibles. L'emploi dans la métallurgie en est l'exemple type. Les emplois à la chaine (emplois inhumains!) en sont un autre.
Le pire, c'est que ces emplois sont en plus mal payés et donc il n'existe plus personne pour y travailler.( je crois que je préfèrerai moi aussi rester au RMI!)
Il faut réinventer la relation de l'homme au travail et notament le travail manuel.
Il faut faire revenir l'industrie en France et la faire travailler dans le cadre du développement durable uniquement.

Mais à voir le nombre de personnes qui réclament cela, je comprends que ce n'est pas demain la veille.
A moins que cette crise.......

Écrit par : GuiGrou | mardi, 25 novembre 2008

Les métiers de l'industrie manquent globalement d'attrait. Je suis ingénieur mécanique et je me souviens qu'autour de 2000 (déjà...) quand j'allais vanter les mérites de mon école dans des lycées le simple terme "mécanique" refroidissait les futurs étudiants. L'image des mains dans le cambouis est moins "sexy" que l'image du web designer... alors que la réalité est toute autre.

Écrit par : Aurélien | mardi, 25 novembre 2008

Désolé pour le doublon...

Écrit par : Aurélien | mardi, 25 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.