Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La BNP plie mais ne rompt pas | Page d'accueil | Mathématiques de la Crise, Crise des mathématiques »

mercredi, 05 novembre 2008

Anonymat, identité et paranoïa sur les blogs et les forums

A plusieurs reprises sur la Toile, notamment les newsgroups et les blogs, j'ai constaté une forme d'hystérie contre l'anonymat. Certains individus, se parant des oripeaux de la responsabilité citoyenne, peinent à masquer une curiosité maladive et malsaine, confinant même à la paranoïa, pour l'identité réelle des usagers des blogs ou des forums.

Il me semble qu'il y a là un rapport avec le Moi au sens psychanalytique du terme. Il existe, en psychanalyse, plusieurs écoles pour définir le Moi. Pour ma part, je m'intéresse particulièrement au travail de Lacan. Ceux qui s'intéressent à la psychologie connaissent certainement sa définition fameuse : "Je est un autre".

Son idée, que je trouve très astucieuse, est que le Moi n'existe pas. C'est en réalité une sorte d'oignon constitué de différentes peaux toutes issues d'images idéalisées : père ou mère, professeur, ami, star, et cetera...

A cet égard, le pseudonyme ou l'identité de façade, sur un blog, n'est jamais que l'avatar ou le reflet d'une de ces peaux. Il est donc constitutif du Moi au sens lacanien du terme au même titre que l'identité "réelle" pour autant que ce mot ait encore un sens dans cette optique psychanalytique.

De moin point de vue, l'anonymat est une protection efficace contre les indélicats et les fouineurs. Dès lors qu'il ne sert pas à diffamer ou insulter gratuitement des individus, c'est la garantie la plus élémentaire du respect de la vie privée.

En revanche, le désir frénétique et enragé de démasquer à tout prix l'identité de quelqu'un relève d'une pathologie mentale inquiétante. Ce besoin de "savoir" sans doute destiné à  rassurer ou à renvoyer une image positive à l'inquisiteur dénote quelque chose qui résonne certainement dan s un espace intérieur de nature paranoïaque.

Pour achever mon billet, voici les définitions qui me paraissent fort exactes que donne wikipedia de la paranoïa :

D'un point de vue sémiologique les personnalités paranoïaques se caractérisent par quatre traits fondamentaux qui entraînent à terme une inadaptabilité sociale :

1. la surestimation pathologique de soi-même ;
2. la méfiance extrême à l'égard des autres ;
3. la susceptibilité démesurée ;
4. la fausseté du jugement.

Le DSM-IV définit ainsi le trouble de la personnalité paranoïaque[3] :

État de méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres dont les intentions sont interprétées de manière malveillante. La personnalité paranoïaque implique la présence d'au moins quatre des sept symptômes suivant :

* le sujet s'attend, sans raisons suffisantes, à ce que les autres l'exploitent, lui nuisent ou le trompent.
* Il est préoccupé par des doutes injustifiés concernant la loyauté ou la fidélité de ses amis/associés.
* Il est réticent à se confier à autrui car il craint que l'information ne soit utilisée contre lui.
* Il discerne des significations cachées, humiliantes ou menaçantes dans les événements anodins.
* Il ne pardonne pas d'être blessé, insulté ou dédaigné.
* Il perçoit des attaques contre sa personne ou sa réputation, auxquelles il va réagir par la colère ou la contre-attaque.
* Il met en doute de manière répétée et sans justification la fidélité de son conjoint
.

Nul doute que l'on retrouve nombre des symptômes ci-dessus chez les fanatiques (parfois terroristes) de l'identité. Décidément, par les temps qui courent, on n'a pas fini de parler d'identité...

Commentaires

Je suis partisan de l'anonymat, j'en avais fait un billet :
1. Certaines professions ne peuvent se permettre d'exposer leurs idées (artisans, commerçant, et tous les personnes qui exercent un métier public)
2. Il y a chez certaines non anonymes, un égo mal placé.

Que chacun fasse ce qu'il veut ! Après, je ne cultive pas un secret absolu : il est sain qu'on puisse connaître le nom. Mais hors de question qu'on voit tout ce que je fais via google (on en voit déjà trop : il y a mon tel, mon adresse, etc).

Écrit par : LCDM | mercredi, 05 novembre 2008

Ouf ! vous n'atteignez pas quatre... ;-)

Écrit par : florent | mercredi, 05 novembre 2008

@LCDM

On voit tout ce que tu fais via Facebook et surtout comment tu maltraites ton chat !

@L'Hérétique

Je ne dévoilerais jamais que tu t'appeles... hum... comment déjà ?

Écrit par : Fotini | mercredi, 05 novembre 2008

Qui C'est ??..

Écrit par : Le Perroquet | mercredi, 05 novembre 2008

C'est Le Plombier !! ..

Écrit par : Le Plombier | mercredi, 05 novembre 2008

Je suis d'accord.
Ancien de Aides, j'étais en total désaccord avec la ligne Act'up qui était la menace à l'outing des préférences sexuelles des hommes et des femmes politiques.

@ L'Hérétique
T'es qui toi :-))

@ CdM
Tu n'es pas près de m'avoir dans tes filets poissonneux sur Facebook :-))

@ ma Dame F.
bizzzzz
Félix a disparu. Le Crapaud l'a assez cherché et pleuré sur la toile !

@ Tous
je ne dirais pas qui se cache derrière les masques de ce nouveau blog :-))
(Comment fais-tu Hérétique pour l'avoir déjà référencé, il est tout récent ?)
Soit dit en passant, comprenne qui pourra, Venise étant une ville bâtie sur des marais... Ce blog vaudrait bien une mare au soleil.

http://venitiennes.wordpress.com/

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 05 novembre 2008

@LCDM

Désolée, je ne savais pas pour ton chat :-(

@Thierry P.

Je vais aller voir le blog mentionné

Écrit par : Fotini | mercredi, 05 novembre 2008

Bien visé, tout dans le mille. Respectons l'anonymat de chacun, tant que celui-ci reste respectueux.

Écrit par : eppilihp, | mercredi, 05 novembre 2008

Curieux ce billet !
moi je n'ai pas choisi un pseudo par goût de l'anonymat.
D'ailleurs j'affiche mon adresse mail qui contient mon nom.
J'ai choisi par goût d'une autre vie et je ne sais à quelle couche de l'oignon ça renvoie.
Aussi parce que j'ai un prénom long et j'avais envie d'un court.
C'est grave docteur ?

Écrit par : Rosa | mercredi, 05 novembre 2008

Vaste sujet.
Je prône la liberté individuelle sur ce point. Chacun doit pouvoir choisir s'il se montre sur le net ou pas. Quelle importance cela peut-il bien avoir...
Quand au Ayatollahs, sur n'importe quel sujet, c'est la plaie...
Les censeurs de tous bords me hérissent les poils..

Écrit par : emanu124 | mercredi, 05 novembre 2008

@emanu124

Oui mais "Touches pas à mon Pote F. Bayrou et à mon Modem".
Pour le reste (seulement), je suis pour
que tout soit permis, pour tout le monde,
(avec foisonnement si possible ?), avec joyeuses bagarres pour ceux qui aiment.

Écrit par : Candide | jeudi, 06 novembre 2008

@ Candide et manu

Bon est d'accord sur ce point. Malheureusement, il y a des maniaques, et ça, c'est hélas trans-partisan. Cela prouve bien la nature pathologique de la chose, d'ailleurs...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 06 novembre 2008

@ Rosa
grave, non, mais c'est ton choix. Ce que je trouve minable, c'est l'attitude de ceux qui essaient de passer outre ce choix, pour les mobiles que j'ai exposés dans mon billet.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 06 novembre 2008

Il est possible que je sois hystérique (bien que le diagnostic n’ait pas encore été formulé), mais je suis certain que mon mal n’est pas la paranoïa, tout au plus la mégalomanie. En effet je suis convaincu que ma parole politique a trop de valeur pour être dispersée à la face de mannequins sans identité. Je veux bien l’offrir à des citoyens, pas à des ectoplasmes. Et si je désirais exprimer une idée uniquement sous anonymat je m’interrogerais sur l’utilité qu’elle présente pour mes frères humains ; au moins, en signant, je ne me pose pas la question.

Écrit par : le gaulois | jeudi, 06 novembre 2008

hé bien je profite du billet pour dire tout le mal que je pense de l'attitude d'un blogueur soi disant démocrate, anti FB, qui a tout simplement refusé mes commentaires, pourtant plus que rares sur son blog et pourtant peu acides mais portant sur le sujet de l'anonymat d'un autre blogueur bien connu... On m'a sommé, de manière aussi inélégante que le billet en question, de décliner mon identité, on a effacé mes commentaires pour ne laisser que ceux hautains du dit monsieur et on a fermé devant mon insistance à avoir une réponse cohérente les commentaires. J'avais pourtant donné mon mail qui n'est pas mon nom en effet en demandant ce que ça pourrait bien apporter de plus puisqu'il ne mentionne pas mon identité, en demandant si je devais fournir n'importe quel nom (je n'ai pas osé lui demander s'il attendait une copie de ma cni) et en disant que je ne voyais pas pourquoi j'avais droit à un traitement particulier. Je n'ai même pas eu droit à une réponse par mail. Pourtant sur ce site les anonymes pullulent... La géométrie variable de ce comportement rime avec l'incohérence de la mise en pratique des idées pronées. Ce monsieur ne semble pas aimer l'anonymat... de ses adversaires. Je cite le monsieur dans l'une de ses videos : "pour moi le mouvement démocrate est un mouvement d'anonymes et je pense qu'on devrait continuer comme ça, y a pas d'intérêt à avoir untel ou untel ou untel etc...". A quoi bon ouvrir dans ce cas des commentaires sur un blog? A quoi sert de se faire passer pour un défenseur de la démocratie quand on a un tel comportement? A rien ou à prendre les autres pour des...clowns. Pitoyable.

Écrit par : zapataz | jeudi, 06 novembre 2008

@le gaulois

C'est votre point de vue.

Moi j'estime que justement l'identité, la
fonction et la position peuvent faire office de "Paravent" et cachent souvent le mannequin ou l'ectoplasme qui est derrière,
(ou plus bienveillant, fausse la vision
du personnage ),

et que pour qui s'intéresse aux autres,
en 2, 3 phrases échangées l'on fait bien
vite connaissance et ensuite bien plus si
affinités.

Vous ne voudriez quand même pas exclure
les sans papiers, j'espère !!

Laissez jouer ceux qui le veulent, ils
seront au moins aussi intéressant que les
autres.

Et puis d'abord de quoi je me mêle !!

Écrit par : Candide | jeudi, 06 novembre 2008

@ Au Gaulois
Pas du tout d'accord avec ce point de vue : en quoi ceux que vous qualifiez d'ectoplasmes seraient moins citoyens que vous, svp ?

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 06 novembre 2008

@ Zapataz

Je vois très bien de qui vous parlez :-)

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 06 novembre 2008

@L'hérétique
Ceux que j'ai qualifié d'ectoplasmes ne sont certainement pas moins citoyens que moi (quel que soit le sens de cette expression), mais rien ne prouve alors qu'il soient moins hystériques que moi.

Écrit par : le gaulois | jeudi, 06 novembre 2008

à gaulois

ça, d'accord. Mais en revanche, tout prouve que les fanatiques de l'identité sont à tous les coups , eux, hystériques.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 07 novembre 2008

Et puis, le pseudo est toujours choisi par ce "moi" profond. C'est en quelque sorte l'identité choisie. D'autant qu'il la révèle souvent mieux que ne le fait notre état civil, par les critères qui guident justement ce choix.
De plus, certains ont beau changer de pseudo, en utiliser plusieurs, ici, sur la toile, on les reconnaît souvent derrière leur masque. Parce qu'ils laissent leur empreinte. Et aussi parce que la personne derrière le masque a sa "voix" particulière. Une structure de langage personnelle...

Écrit par : Passage | vendredi, 07 novembre 2008

@ Passage

Tout à fait. Mais sur le fond, ce que je trouve correct, c'est de respecter les choix de chaque individu, par-delà les oppositions politiques.

Sur la structure de langage, attention : quelqu'un d'habile est capable de la modifier comme s'il faisait un pastiche.

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 07 novembre 2008

Désolée, pas de marais mais une lagune!!!Je connais bien cette ville, j'y ai mes habitudes, un peu comme à 'la maison',reconnue des restaurateurs commercants etc, et puis...poisson dans l'eau peut-etre, les touristes m'arretent sur mon chemin pour infos :-))
Pas tant la structure de la langue qui dévoile, mais le vocabulaire ou certains termes, ou encore un cheminement de pensée qui effleure toujours, au-delà des mots, au-delà de la forme.

Écrit par : Champomy | samedi, 08 novembre 2008

Vénitie aucun intéret majeur, bla bla stérile mais avec un bel habit certes, pour initiés seulement...Maladie de notables peut-etre??? Lol
Oui, pourquoi faire simple et compréhensible à tous? Ridicule!!! Mieux vaut garder une certaine 'hauteur' ou main mise sur un système, quand donc certains bloggueurs tiendront-ils un langage court simple et compréhensible à tous, à ce sujet pas que la Vénitie de concernée...!!! Plusieurs mois que je le dis, tout ceci n'est pas sans rappeler la vanité de certaines plumes ornant les masques.

Écrit par : Champomy | samedi, 08 novembre 2008

Du piquant dans un monde de trop d'indulgence ?

Avec vous, Champomy, on ne s'ennuie pas !!

Certains Blogs réussissent quand même à
être des points d'appuis précieux (et parfois chaleureux). On aimerait qu'ils "soulèvent" bien plus et bien mieux.

Par qui ? Comment ?

(Logiquement, les gens des blogs sont
souvent plus des "Diseux" que des "Grands
Faiseux).

Écrit par : Candide | dimanche, 09 novembre 2008

@Candide,

Je suis allée visiter FredericLN, aujourd'hui, il a un billet fort intéressant sur le role des bloggueurs.
Aussi sera t-il ma réponse, j'ajouterai simplement qu'il existe chez nous une fracture numérique, tous les foyers ne sont pas équipés ou connaissent des problèmes de connection aux réseaux, raison pour laquelle l'initiative Vendredi me parait intéressante.

Écrit par : Champomy | dimanche, 09 novembre 2008

@Champomy

J'ai lu dans FredericLN, l'interview de
l'OBAMA Sénateur d'y a quelques mois sur les blogs. C'est intéressant sur l'effet des blogs,

(Il juge leur influence réelle et sensible,
surtout en "terrain ennemi",
et puis on est content voir un Politique qui répond aux questions),

mais cela ne donne pas beaucoup d'idées sur des méthodes.

Un journal comme "Vendredi", bien sûr,
c'est même fascinant. J'avais tout bien lu
le billet et coms, mais les "dialoguistes" se disaient dans une phase d'appréciation (le temps de quelques numéros).

Les difficultés de connection (c'est bien
vous ça, vous pensez aux "pauvres" en connections) me semblent indépendantes.

Mais vous savez, moi je suis dans la population des diseux, un peu émerveillé
par tous ces projets.

Pourquoi pas la télé ? Sur TNT il y a plein
de place pour des constructions indépendantes (place accaparée par les "(gros) derrières" des souffleurs de
vide.(ouais... c'est ce qui m'est venu à l'esprit... je ne change plus...,j'aurais peut-être dû).

Écrit par : Candide | dimanche, 09 novembre 2008

A voir...En fait complémentaires. Le plan numérique est axé en ce sens, des 'monstres' vont émerger et se livrer bataille.
Le problème majeur de votre idée Luc, est son financement.???

Écrit par : Champomy | dimanche, 09 novembre 2008

@Champomy,

Vous avez fait un lapsus :moi c'est Candide et non Luc, avec lequel il est vrai je suis confondu.
Pour le fric, au de là de l'individuel (ni dans la mouise ni dans l'opulence) je n'ai pas d'horizon.
Pour les commentaires galopants je vais devoir me mettre au pas.Cela n'a rien à voir avec tactique ou bouderie, mais justement mon copain Luc, avec qui je travaille très étroitement, est un obsessif
qui doit terminer son "Oeuvre Sculpturale Artistique" et qui le fera.

Sais-t-on jamais, cela sera peut-être vu comme une ribambelle de tubes fluorescents géniaux,et alors plus de problème de financement !!
(il vaudrait mieux pas trop y compter).

@L'Hérétique

Ben oui quoi, je suis obligé à discrétion et sobriété.
Peut-être pas un mal !!
(je vous trouve quand même pas mal de
mérite avec ces enfants terribles de votre
blog).

Écrit par : Candide | dimanche, 09 novembre 2008

Tout ceci me fait penser à une histoire de chien et chat, je vous souhaite bonne chance, car peu de cas ou l'harmonie règne.
Bon, je retourne dans ma grotte hiberner, mais si le lis des sottises...!!!

Écrit par : Champomy | dimanche, 09 novembre 2008

@ Candide

J'ai commencé à jeter un oeil à Vendredi, mais j'attends d'en savoir plus.
Pour les enfants terribles, bah, on s'y fait :-)
Je ne partage ni l'avis d'Obama ni l'avis de Fred LN. Je pense que les blogs ont globalement une influence marginale, excepté sur les médias qui s'empressent d'y rechercher des scoops.
Les gens des blogs sont en effet davantage des Diseux que des Faiseux :-)

@ champomy
Je pense que cette fracture se referme doucement. Le principal problème, sur la Toile, aujourd'hui, c'est la multiplicité des sources : comment l'embrasser ? Il y a là une quadrature du cercle sans solution, ou, tout du moins, que personnellement je n'ai pas trouvée.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 09 novembre 2008

@Champomy et l'Hérétique
Lu.(Champomy : et si vous lisez des trucs géniaux?).

Écrit par : Candide | lundi, 10 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.