Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Affaire DSK : le piston puni ? | Page d'accueil | Les journalistes parlementaires invitent Bayrou »

mercredi, 22 octobre 2008

Des fonds souverains nationaux pour l'Europe ?

Nicolas Sarkozy vient de proposer la création de fonds souverains nationaux  en Europe, afin de se prémunir contre les crises graves telles que celle que nous venons de connaître, entres autres, mais aussi de l'acquisition nde nos fleurons industriels par des puissances étrangères profitant de cours indus. Je trouve l'idée intéressante : en effet, cela donnerait à l'Europe une force de réaction économique rapide en cas d'emballement des marchés et permettrait à chaque pays de se protéger plus efficacement.

« Ces fonds permettraient de profiter d'un argent qui n'est pas cher pour acquérir des actifs stratégiques dépréciés, le temps que la crise passe, avant de les remettre sur le marché ». Oui, pour ma part, je trouve que c'est plutôt bien pensé.

Il y a cependant un certain nombre d'écueils auxquels il faut prendre garde : tout d'abord, ne pas fausser la concurrence excessivement. Par exemple, lorsque le Gouvernement a annoncé la mise à disposition d'un très importante fonds de garantie pour sauver des banques éventuellement en danger, il a aussi créé un déséquilibre sur le marché. La preuve en a été que les cours des banques susceptibles d'être aidés ont flambé, alors que les banques autonomes ont au contraire perdu (la BNP par exemple). Temporairement, toutefois.

Ensuite, créer un fond souverain, je veux bien, mais avec quel argent ?  Beaucoup d'Etats Européens sont largement endettés, à commencer par la France. Peut-être faudrait-il commencer par cela...Cela dit, sur les aspects stratégiques, Nicolas Sarkozy a parfaitement raison. Il ne faut pas oublier qu'actuellement, de gros pays producteurs de pétrole en disposent, et pas un d'entre eux ne fonctionne avec une démocratie digne de ce nom. Nous sommes à leur merci. Se donner la possibilité de se protéger est un impératif catégorique. Il doit en revanche être entendu qu'un tel fond ne doit pas être une cagnotte ou un fond de secours pour combler un déficit. Avec la France, je me méfie...

Notons que l'Italie a choisi une autre option : elle souhaite plafonner la présence des fonds souverains dans son économie à 5% du capital des entreprises. Choix risqué qui pourrait à mon avis conduire l'Italie devant un tribunal de l'OMC.

Et puis toute la difficulté, évidemment, cela va être de convaincre nos partenaires en bonne santé de la pertinence d'un tel projet. Or cela commence déjà mal puisque l'Allemagne vient de faire savoir qu'elle n'était pas du tout favorable à cette initiative.

13:05 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : sarkozy, fonds souverains |  Facebook | | |

Commentaires

l'hérétique a écrit :
"Ensuite, créer un fond souverain, je veux bien, mais avec quel argent ? Beaucoup d'Etats Européens sont largement endettés, à commencer par la France. Peut-être faudrait-il commencer par cela..."

tout le problème est la. mais les propositions de sarko méritent réflexion, surtout quand on lit la dernière remarque de cet article
http://www.geostrategique.net/viewtopic.php?t=5921&sid=4fa7ada9ad12477f41ae5d27572e993d

Écrit par : europium | mercredi, 22 octobre 2008

@ europium

Oui, je sais cela. J'ai eu l'occasion de parler de la dépendance américaine sur ce blog. Je ne voudrais pas que l'Europe en arrive là. L'idée de Sarko mérite en effet réflexion.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

@ L' Hérétique,
Vous semblez refuser de comprendre, alors...
"Je suis venue vous dire que je m'en vais..." Gainsbourg

Écrit par : Champomy | mercredi, 22 octobre 2008

@ Champomy

Je déteste la pathos sous toutes ses formes. Ce blog est un espace libre. Vous êtes libre d'y venir, d'en partir, de revenir si cela vous plaît. Ici, je parle de politique, et accessoirement de quelques sujets qui m'intéressent. Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec moi, mais je ne vais pas commencer à changer d'avis uniquement parce que des commentateurs du blog ne sont pas d'accord avec moi et s'en vont.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

Mais...Euh...Je l'ai toujours entendu comme tel!

Écrit par : Champomy | mercredi, 22 octobre 2008

@ L'Hérétique : je reste surpris de ta foi dans le système financier actuel.

Les urgences sont humaines, l'argent devrait affluer pour soutenir l'humanité.
Au lieu de cela, tu discours sur le bien fondé du système financier (discours intelligent!) qui affirme ses limites à chaque crise.
Pourrait-on relancer une consommation de base (alimentation, soin, énergie, habitat, éducation,...) en donnant (prêtant) de l'argent directement aux hommes et aux femmes qui en ont besoin?!

Écrit par : GuiGrou | mercredi, 22 octobre 2008

@ GuiCrou

Merci, tout d'abord pour ton appréciation.
Le système bancaire a été la pierre angulaire de notre développement, et notamment les crédits sophistiqués.
Quand tu crois donner, tu peux créer des effets très pervers en empêchant une production locale de prendre son essor.
l'Enfer est pavé de bonnes intentions. Je pense que le système financier est tout à fait réformable, et que l'on peut y intégrer les fonds éthiques, au final plus fiables que les crédits pourris.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

@ Champomy

Alors nous sommes d'accord, dans ce cas.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

En tout cas cela demande beaucoup de courage
quand on a beaucoup de dettes de proposer de
réinvestir pour toutes les entreprises d'Europe. Mais même si cela n'a aucune chance
de marcher dés le départ, c'est un joli signe
que l'on est un battant.

Écrit par : Candide | mercredi, 22 octobre 2008

@ Candide

Mais en la circonstance, le but, ce n'est pas d'être courageux mais efficace. Ce plan m'intéresse non pas parce qu'il est courageux, mais parce qu'il est stratégiquement astucieux et nécessaire.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

@Guigrou

Vous nous faites peur avec vos idées et
perspectives nouvelles. Je me sens bien plus tranquille à étudier les "idées" du pouvoir dont on est sûr par définition qu'il est super compétent et que surtout il travaille avec ardeur et mérite pour notre bien à tous.

Vous vous(nous) posez bien trop de questions.

Laissez nous donc rêvasser, s'il y a changement vous ferez avec les moyens
du bord en improvisant à la "bonne Franquette".

De toute façon à ce rythme là ce n'est pas pour demain soyons épicurien comme dirait
ma Soeur.

Je pense que vous vous (nous) détendriez mieux en regardant plus les informations à la télévision et la grande presse populaire.

(Ceci dit vous nous distrayez bien).

Écrit par : Candide | jeudi, 23 octobre 2008

@ Candide

Ahem...c'est une vision quelque peu...candide du pouvoir...!

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 23 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.