Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le 12 octobre, Votez MoDem à Sarcelles avec Jean-Michel Cadiot ! | Page d'accueil | Le joli coup de la BNP »

mardi, 07 octobre 2008

Où l'on reparle du RASED

Tiens donc, voilà ce que je lis dans le Figaro d'hier :

On ignore si le suicide de cette femme, dépressive, a été motivé par des raisons privées ou professionnelles. L'enseignante, mère de deux grands enfants selon le Parisien et le Monde, avait souvent été en arrêt maladie lors de l'année scolaire 2007-2008 et avait repris son poste début septembre. Enseignante spécialisée, elle intervenait auprès de petits groupes d'élèves en difficultés scolaires dans le cadre du Rased (réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté).

Ma question est très simple : est-ce que le poste de cette femme faisait partie de ceux dont le Ministre Xavier Darcos a annoncé la suppression hier ?

06:15 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rased, grigny, école |  Facebook | | |

Commentaires

Je m'interroge vraiment sur cette décision prise par M.Darcos, remplacer des enseignants par des psychologues et éducateurs, n'y aurait-il pas confusion des genres?
Pour autant que je sache, ces professions sont bien distinctes !! Le cursus d'études aussi!!

Écrit par : Champomy | mardi, 07 octobre 2008

Mais ce ne sont pas les enseignants qu'il remplace : il supprime les psychologues scolaires et les éducateurs !

Écrit par : L'hérétique | mardi, 07 octobre 2008

Pourquoi? A votre avis?

Écrit par : Champomy | mardi, 07 octobre 2008

Pourquoi Darcos a-t-il les RASED dans le collimateur ?... Eh ben tout simplement pour économiser des sous. Tant pis si ce sont les élèves les plus fragiles qui en souffrent, de toute façon la France d'en bas, il s'en bat royal la râte ;-)
Dans son monde à lui, une deuxième couche suffit quand la première n'a pas pris. Les aides spécialisées, il y connaît tellement rien que pour lui le S de Rased veut dire soutien...
Bref, le ministre de l'éducation nationale ne sait même pas qu'il emploie des personnes dont le travail est l'Aide Spécialisée aux Eleves en Difficulté...
Lui de son côté, quand il était prof, il a trouvé une façon drôlement efficace pour aider ses élèves : faire bachoter ses élèves sur les sujets qui allaient tomber à l'examen (cf. sa biographie hors-normes pour un représentant de l'Etat). Le jugement a établi un non lieu mais pourtant les élèves ont du repasser l'épreuve... Comme quoi, yavait pas tant non lieu que ça...

Écrit par : kamala | mardi, 07 octobre 2008

RASED EN PÉRIL

Des membres des Réseaux d'Aides Spécialisées à l'Enfance en Difficulté du Nord - Pas de Calais  inquiets quant au devenir des RASED, se sont réunis pour mener une réflexion, des actions et engager la lutte.

En effet, la situation actuelle nous semble alarmante:

La nouvelle organisation du temps scolaire tend à remettre en question le texte d'avril 2002, pourtant non abrogé (heures de synthèse, aides spécialisées, spécificités des missions...)

Nous sommes absents du guide pratique des parents (cf pages 9 et 94)

Les IEN proposent des interprétations très différentes des consignes ministérielles.

3000 suppressions de postes de maîtres spécialisés annoncées ....

Des actions ont déjà été engagées dans les  circonscriptions.



Réunissez vous au sein de votre RASED et  rejoignez-nous lors
de  l'Assemblée Générale Régionale qui aura lieu le mercredi 22 octobre Maison des sociétés de 10 h à 12 h à Arras  afin de réfléchir ensemble  à l'avenir de nos professions et d'organiser des actions communes.

Informez les personnels de RASED que vous connaissez .

Pour tout contact:

RASEDenperil@hotmail.fr

Franckd@gmail.com

Écrit par : Alto | mercredi, 08 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.