Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Que se passe-t-il au Relais du bois de Boulogne ? | Page d'accueil | Un manuscrit inconnu de la Princesse de Clèves retrouvé !!! »

lundi, 05 mai 2008

A Paris, observons l'UMP et le Nouveau Centre avec intérêt !

Je pense (ou du moins, je l'espère) que les élections municipales récentes ont fait revenir les militants et les têtes de liste MoDem de l'illusion Delanoïste. Comme je l'ai toujours dit, et de longue date sur ce blog, il n'y a pas grand chose à espérer de Delanoë et des Socialistes à Paris. Les évènements récents m'ont donné raison. Il y a bien sûr des socialistes réformistes au sein de la majorité delanoïste, mais ils sont complètement muselés et ne peuvent élever la voix pour faire entendre une tonalité différente. Quelques uns ont râlé à la décision de Delanoë, mais, au final, ils sont pieds et poings liés. Pas la peine, donc, de se tourner vers la gauche à Paris, il n'y a rien à en attendre.

Je crois en revanche, que nous devrions faire de Paris un laboratoire pour des retrouvailles avec le Nouveau Centre : au sein de ce parti figure une très forte majorité de nos anciens amis, et idéologiquement, nous sommes frères et soeurs

Si nous ne sommes pas fichus de nous entendre avec notre propre famille, il ne faut pas espérer un jour réunir les Parisiens et pas davantage les Français, d'ailleurs. Il faut donc au moins commencer à établir des ponts avec le Nouveau centre, au sein duquel on trouve beaucoup d'individus valables et de qualité. Ma blog-roll Alliance Centriste répond à cette préoccupation. 

Mais ce n'est pas suffisant : il faut, je le crois, examiner avec intérêt et bienveillance l'évolution de l'UMP à Paris. Nos relations avec l'UMP à Paris s'inscrivent dans une problématique plus large que la question de l'alliance politique. Elle s'inscrit dans la problématique des projets pour Paris et de notre action lors de la mandature qui s'est achevée en mars 2008. 

- tout d'abord, il faut admettre un fait évident : Bertrand Delanoë a remporté la guerre des idées et des projets sur tous ses concurrents. Les projets MoDem et UMp n'étaient que des succédanés décolorés du projet socialiste, avec quelques variantes, et on le sait, les électeurs préfèrent généralement l'original à la copie. Il n'y a pas d'espoir de changement politique à Paris sans la proposition d'un véritable projet alternatif, avec d'autres lignes directrices que celles de Delanoë. Ceci n'empêche pas de récupérer les bonnes idées : on oublie souvent, par méconnaissance du passé, qu'un certain nombre de projets mis en oeuvre par Delanoë étaient déjà dans les caisses de Tibéri. L'UMP s'est décrédibilisée parce qu'elle n'a pas voté ces projets-là (le tramway, par exemple) quand ils ont été mis en oeuvre.

- ensuite, à l'UDF (pardon, le MoDem, voulais-je dire) de faire un mea culpa : les élus UDF dans la capitale ont été bien trop peu actifs pour être crédibles pendant les élections. Je ne l'ai pas dit lors des municipales, par discipline de parti, et par loyauté envers mon camp politique, mais désormais, l'heure de la critique est venue, nous en avons le temps, et il faut que les choses soient dites pour repartir d'un bon pied. Pour se faire connaître, il faut au moins répondre à ceux qui sollicitent des interventions ou simplement de l'écoute. Les élus MoDem (devenus fort rares) vont donc devoir réformer profondément leur propre gouvernance, et être très présents, en tâchant de répondre aux sollicitations des Parisiens. J'ai expérimenté avec pas moins de quatre élus différents ces silences, ces absences de réponses. Et j'ai des échos répétés de ce type pour pas mal d'autres élus de cette période... Il faut en finir avec les silences glacés et méprisants qui ont parfois fait des dégâts jusque dans nos propres rangs.Désormais, nos élus doivent devenir hyper-actifs, présents tant au Conseil de Paris que dans les conseils d'arrondissements et ne pas hésiter à faire des propositions, en les faisant connaître (mais sur ce point, on peut compter sur la blogosphère MoDem parisienne pour se comporter en vecteur d'informations). Et tant que j'y suis, il va falloir faire du ménage à l'accueil du 133 rue de l'Université. Il y est tout simplement détestable. Quand je parle de l'accueil, je parle du secrétariat, celui qui se trouve en bas, c'est à dire les premières personnes sur lesquelles on tombe, ou bien qui nous répondent au téléphone. Il est inacceptable de se faire à moitié eng... quand on demande une information ou que l'on vient tout simplement adhérer ! Je l'ai tout de même vécu, donc je sais de quoi je parle, et je ne suis pas le seul à l'avoir vécu ainsi. Donc, pour moi, c'est assez simple, en fait : soit l'accueil fait son boulot et reçoit le pékin avec un charmant sourire, soit il vire pour incompétence. Et je veux bien cotiser en plus pour financer les indemnités de licenciement si cela doit permettre d'avoir des gens corrects à l'accueil.

- il y a également une opacité réelle au sein du MoDem, à Paris y compris. Je ne fais partie de ceux qui sautent comme des cabris en clamant "démocratie ! démocratie !" mais en revanche, j'aime bien les choses claires. Or, au sein du MoDem, on ne sait pas qui décide quoi et qui fait quoi. Il faut en finir avec cette opacité idiote, et clarifier les choses une bonne fois pour toutes, en prenant ses responsabilités si c'est nécessaire.  De ce point de vue, je trouve que le fonctionnement du MoDem à Paris va plutôt dans le bon sens (mise en place des commissions, activation de blogs d'arrondissement, et petit à petit d'un blog central parisien) mais il reste encore fort à faire. Je me méfie de la démocratie directe, mais en revanche, j'estime que les militants au sein de chaque arrondissement doivent être consultés. Cela ne signifie pas forcément qu'ils doivent décider des constitutions de liste (je me méfie des effets pervers d'un tel fonctionnement) mais leur avis doit être connu afin de prendre la température sur le terrain. Une consultation claire, transparente et saine, vaut mieux que des rumeurs et des on-dit peu fiables et soumis aux aléas des querelles intestines.

- examinons avec attention ce qu'il se passe au sein de l'UMP parisienne, car je crois que les choses bougent. Si l'on voit qu'il y a une volonté réelle de proposer une alternative et de pratiquer une opposition constructive, alors il faudra dialoguer avec cette UMP-là. Nous n'en sommes pas encore là, et pour l'instant, l'UMP me semble plutôt dans la confusion. Mais les choses peuvent changer. Si nous devions constater que des voies nouvelles sont empruntées au sein de l'UMP parisienne, et que des convergences sont possibles, il n'y a pas de raison de rejeter une alliance sous prétexte que l'UMP est de droite. Dès lors que les positions nationales sont claires, et qu'il n'y a pas de quiproquos, rien n'empêche des alliances locales. 

Cela faisait un petit moment que je voulais coucher ces réflexions sur mon blog, eh bien elles y figurent, désormais. 

07:57 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : delanoe, ump, ps, modem, nouveau centre, udf |  Facebook | | |

Commentaires

Je ne connais pas la situation parisienne, mais ce que je lis peut s'appliquer dans beaucoup d'endroits.

Ton analyse est donc assez juste.

De toute évidence, il n'y a pas assez de médiatisation de nos "têtes", qu'elles soient anciennes, nouvelles ou futures.

Ensuite, il n'y a pas assez de prise de parole ou de réunions qui permettent d'évacuer tous les cancans et la création de "groupuscules".

J'ai vu récemment mon Président Départemental.
Je signalais qu'une réunion devait être tenue, la dernière datant de... novembre.
Il n'en voyait pas l'intérêt et était étonné que j'évoque la frustration de nombreux adhérents...
Perso, j'étais étonné de... sa réaction :)

Écrit par : KaG | lundi, 05 mai 2008

Pour les retrouvailles avec le NC, du moins à Paris, il va falloir attendre que tombent les têtes de la fédération MoDem de Paris... Mais c'est évidemment vers cela qu'il faut tendre.

Écrit par : Thomas | lundi, 05 mai 2008

sur un point particulier du billet

"Quand je parle de l'accueil, je parle du secrétariat, celui qui se trouve en bas, c'est à dire les premières personnes sur lesquelles on tombe, ou bien qui nous répondent au téléphone. Il est inacceptable de se faire à moitié eng... quand on demande une information ou que l'on vient tout simplement adhérer ! Je l'ai tout de même vécu, donc je sais de quoi je parle, et je ne suis pas le seul à l'avoir vécu ainsi."

"L'avoir vécu" ne suffit pas à "savoir" car l'accueil, c'est toute l'année et pour beaucoup de personnes, il n'est pas forcément le même à chaque fois, et ce n'est pas toujours la même personne !

Je suis bien d'accord sur le fait que cet accueil est essentiel et qu'il y a du travail à faire - mais tout de même, au MoDem, on n'est pas accueilli par des vigiles et des tourniquets à carte - et il serait à mon avis préférable de raisonner "cahier des charges" (expliciter ce qu'on demande à l'accueil et sur quoi il sera évalué) plutôt que "licenciements"… Non ?

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 05 mai 2008

Ta façon d'écrire " eng..." , (genre le mot " engueuler" est trop vulgaire pour ton blog) tout en suggérant de virer les "gens d'en bas" est proprement écoeurante.

Je ne pense pas que faire alliance avec l'UMP soit plus intéressante que faire alliance avec le PS , ça c'est TA vision du modem. Je pensais qu'au Modem on n'en était plus au clivage gauche/droite, mais bon... apparemment ça continue.

Et pour finir , il n'y a pas que Paris en France, il me semble. Si Paris n'appartient pas au Modem, tant pis...pour les parisiens qui votent en toute démocratie.
Tu risques d'avoir de sacrée surprises quant à la suite des évènements. :D
Courage!

Écrit par : LABUSE | lundi, 05 mai 2008

Je te trouve injuste envers les gens de l'accueil, perso je suis tombée deux fois sur des gens extrêmement serviables, je n'en dirais pas autant de certaines personnes au premier étage (que je ne connais pas d'ailleurs).

Peut-être faut-il donner qques infos sur le nombre de gens au siège, leur statut (CDD, CDI) etc... afin de mieux comprendre ce qui s'y passe en termes de moyens humains ?

Pour ce qui concerne le manque d'implication sur le terrain de certains élus, je pense effectivement qu'on ne les voyait pas partout car ils allaient dans les endroits desquels ils se sentaient les plus proches et avaient du mal à affronter une population par exemple plus prolo. Je peux dire pour le 15ème que j'ai été sciée par la présence constante de gens commes J-F Lamour, pourtant pas du genre à cotoyer le prolo, sur des marchés secondaires et périphériques du 15ème.
Au début viscéralement hostile à lui en ma qualité d'émotive encore non affranchie de certains réflexes gauchos (heureusement que mon cerveau me retient), je peux dire qu'il m'a personnellement courtisée, que je lui ai résisté (Cf reportage sur France 3 qui témoigne de mon honneur sauf) , mais que j'ai trouvé sa démarche de seduction assez intelligente.

Écrit par : Fotini | lundi, 05 mai 2008

A l'Hérétique,

Je suis d'accord avec LABUSE.

Et puis ce qui était vrai pour les UMP aux municipales (qui ne parlaient que de crottes de chiens et de Super Paris ... dans 10 ans) n'était pas vrai pour les Candidats Modem qui se sont efforcés, malgré les difficultés, à étudier et
à parler Projets.

Je crois que le défi actuel du Modem est justement de mieux se réorganiser.
Je pense qu'il serait possible qu'un "Département Internet" puisse régulièrement envoyer des questionnaires aux adhérents avec des
questions trés précises (sur l'OTAN des ACCORDS avec Tel ou Tel parti
etc...).

Pourquoi toujours parler des UDF comme une castre à part du Modem ?

Pouquoi toujours nous bassiner avec le Nouveau Centre dont quasiment
Personne au Modem ne voudrait plus entendre parler !!

Un peu de démocratie SVP !!

Écrit par : Luc | lundi, 05 mai 2008

@ Frederic LN
Mais moi je l'ai vécu un peu trop de fois. En fait, quasiment à chaque fois que je me suis rendu au siège ou que j'ai eu à appeler. Cela ne doit pas être tout à fait le fruit du hasard.
Cela dit, d'accord avec toi pour le cahier des charges. Je ne pense évidemment pas réellement à "virer" des individus. Maintenant, il y a aussi un moment où il faut dire les choses. Et quand ça déborde, ça déborde...
@ LABUSE
Ta bonne conscience dégoûlinante ne doit pas avoir meilleur goût que mes suggestions "écoeurantes", comme tu dis. Ma façon de parler est crue, mais elle énonce clairement. Il y a des efforts à faire à l'accueil, et je préfère le dire brutalement plutôt qu'en enfilant tes gants "démocrates". Pour la suite des événements, j'ai choisi de l'appeler l'hérétique, pas le prophète. La situation dont je parle est celle de Paris. Autres lieux, autres moeurs. Et je revendique, en effet, MA vision du MoDem, qui à mon avis, n'est vraisemblablement pas moins légitime que la tienne, ô Grand Démocrate devant l'Eternel (le faites ce que je dis, pas ce que je fais, ça me rappelle pas mal les socialistes, en fait, dans ta manière de voir les choses...).
@ Fotini
ça s'est peut-être amélioré entre temps. Je ne pensais pas à la campagne stricto sensu, mais plutôt aux 6 années écoulées.
@ Luc

Ahem : la démocratie ne se réduit pas à l'expression des opinions identiques à la tienne, enfin, du moins, j'ose l''espérer. Dire que plus personne ne veut entendre parler du NC au sein du MoDem est réducteur.

Le MoDem, c'est un parti de rassemblement ou non ? Au sein du NC, il y a tout de même les bédouins qui ont soutenu longtemps Bayrou. Ces gars-là ne me semblent pas pouvoir être pourris jusqu'à la moëlle, excuse-moi d'avoir la faiblesse de le penser.

@ Thomas
Ben ça commence mal le rassemblement...

@ KaG
Il y a des situations diverses, en effet, mais tout de même quelques constantes.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 05 mai 2008

@ L'hérétique : En effet... Je n'en demandais pas tant mais là, ça en devient navrant. Keep cool.

Écrit par : Thomas | lundi, 05 mai 2008

AH! Ca faisait longtemps que je l'attendais ce billet :)
Trop tard pour commenter ce soir, mais je peux déjà dire que dans les grandes lignes je l'aime plutôt bien ^^

Écrit par : florent | mardi, 06 mai 2008

Moi j'aime pas du tout.

Écrit par : Benoit | mardi, 06 mai 2008

Rien d'étonnant, tout le monde sait dans quelle catégorie tu es... (cf. lien sous le comm').

Écrit par : flo | mardi, 06 mai 2008

Depuis quelques temps, je sentais comme un bouillonnement que tu cherchais à calmer ! Et bien, voilà, tu te lâches.

Je n'ai pas le temps de répondre point à point (je déménage cet aprem!) mais globalement, j'adhère.

A bientôt

Écrit par : MIP | mardi, 06 mai 2008

A l'Hérétique

Ne serait-t-il pas possible quand tu fais ce genre d'article de mettre en grand
et en rouge : "MESSAGE PUBLICITAIRE"

Ainsi ce sera plus honnête. Quel sens ca a de recommander telle ou telle
Alliance ? De fustiguer untel ou untel petit ...

Finalement ca ressemble à du Sarkosy, Dépénalisons les grosses huiles
car elles ont dans leur grand mérite des raisons secrètes et virons les
petits préposés fainéants et mal polis. Et puis soyons hyperactif ...

Bon courage quand même, mais quelque fois il faut aussi en avoir
beaucoup pour te lire !!

Écrit par : Luc | mardi, 06 mai 2008

@ Luc,

Salut Luc, c'est quand même pas un drame, faut pas pousser...Ce n'est pas un message publicitaire, mais un avis sérieux, qui ne vaut, en revanche que sur la ville de Paris. On serait à Lyon, j'aurais une toute autre position.

@ MIP
Ben content de ne pas être seul. Bon déménagement. Et, au fait : Nantes remonte en L1 et j'ai entendu qu'Henri Michel pourrait en devenir le manager sportif.

@ Ben
Le contraire m'aurait un tantinet étonné :-)

@ flo
ouaip : je suis assez facilement identifiable :-)

Écrit par : L'hérétique | mardi, 06 mai 2008

@ l'hérétique: pardon, je répondais à benoît... et au risque de vous surprendre, je ne suis pas sûr de pouvoir vous affecter à une des catégories décrites...

Écrit par : flo | mercredi, 07 mai 2008

@ florent

Ah, enfin quelqu'un qui reconnaît mon hérésie :-D

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 07 mai 2008

Les commentaires sont fermés.