Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Eh non, tout n'était pas possible... | Page d'accueil | Une psychiatre expertise Michel Dubec, apologiste de Guy Georges et...pédopsychiatre !!! »

vendredi, 11 avril 2008

Lunaire...

1059617446.jpgEn septembre 2007, Google avait remué le landernau scientifique et technique en initiant un concours pour réaliser des missions sur la Lune :

La société américaine sponsorise avec la fondation X Prize un concours doté d’une récompense totale de 30 millions de dollars à toute société qui parviendra à répondre à plusieurs missions lunaires à l’aide d’un engin robotisé. Parmi elles, celle consistant à faire rouler le « rover » sur 500 mètres du sol lunaire afin d’envoyer vidéos, images et données sur Terre remportera le premier prix (20 millions de dollars). Si l’engin ne peut envoyer que des données, il remportera le deuxième prix, doté de 5 millions de dollars.

« La bourse octroyée pour le Grand Prix est de 20 millions de dollars jusqu'au 31 décembre 2012 ; elle sera ensuite ramenée à 15 millions de dollars jusqu'au 31 décembre 2014, date à laquelle la compétition arrivera à son terme, sauf en cas d'extension » précise le règlement. 

En tout cas, à cette heure tardive, cela m'a permis de découvrir le magnifique Google Moon.

Je n'avais pas fait gaffe à l'info en septembre. Je devais sans doute être...dans la Lune !!! 

J'ai cherché, àce sujet, chez mon Oracle ce que Bayrou et/ou le MoDem disait sur l'espace et l'astronautique. Ben...y'a pas pour l'instant... On serait plutôt terre à terre chez nous...

Un nouveau chaptire à développer... 

01:02 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lune, espace, google |  Facebook | | |

Commentaires

"On serait plutôt terre à terre chez nous..."

On a intérêt à s'accrocher à la terre, vu qu"on fait tout pour nous expédier dans l'espace (Cf note pour l'Elysée parue hier dans le Monde) !

A moins que la lune ne soit finalement un asile pas trop lointain nous permettant de rester quand même en orbite ?

Écrit par : Fotini | vendredi, 11 avril 2008

Des initiatives programmatiques en matière de recherche spatiale, ça me plait bien comme concept :-))))))))))

A intégrer dans le programme européen du PDE (chapiter ESA, avec le développement de Galileo)

Écrit par : ArnaudH | samedi, 12 avril 2008

Les commentaires sont fermés.