Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Juge arbitre, l'Hospitalier et le Solitaire | Page d'accueil | Electeurs et électrices du MoDem, merci, merci à vous ! »

lundi, 10 mars 2008

Paris : ne rejetons pas d'office une alliance avec l'UMP

Le score du MoDem à Paris, sans être une réussite n'est pas non plus un échec sanglant. En fait, paradoxalement, il souffre tout simplement de son homogénéïté ! Personne en-dessous de 6.5%, mais du coup, très peu au-dessus de 10% ! On peut pester en songeant que Corine Lepage rate le second tour à 28 voix près, et surtout, qu'il n'y ait pas eu moyen de faire un tocket Pernin-Lepage dans le 12ème.

Certains de nos candidats frôlent les 10%, mais...ne les dépassent pas. Ne nous leurrons pas : nous ne sommes pas incontournables à Paris, tout du moins pour monsieur Delanoë et ses amis. Monsieur Delanoë nous méprise de longue date. Depuis le mois de septembre, il nous considère comme le parti le moins clair de Paris. Il cherche à nous humilier.

Bien des aspects me font tiquer dans le programme de Madame de Panafieu, mais elle tend la main au MoDem et est prête à négocier sans conditions avec nous. Nous devrions en tenir compte.

Il y a toutefois deux cas très douloureux : Tibéri et Cavada. Il ne me paraît pas pensable de soutenir le 1er, sous quelque forme que cela soit, et le second a tellement craché sur nous que je ne me vois pas travailler avec lui.

Mais pour tous les autres, nous devrions ouvrir des discussions sans tabou, car, après tout, nous pourrions aussi amener la droite parsienne à évoluer, et, de ce fait, être en mesure de présenter une véritable alternative au programme socialiste et vert.

Il est vrai que l'UMp propose un programme plus éloigné du nôtre que le programme socialiste, mais nous pouvons certainement parvenir à des accords. 

En tout cas, si finalement nous choisissons l'indépendance (ce qui est à mon avis le pire des choix pour nous, car nous aurons, d'après mon calcul, entre 0 et 1 élu et nous ne pourrons pas faire valoir nos idées) pour moi qui n'ait jamais voté pour l'UMP, à titre personnel, je ferai le choix d'un rééquilibrage à Paris.

Je pense que l'arrogance socialiste, qui ne connaît plus de limites, sa sérieusement besoin d'être secouée. 

Commentaires

Super heureuse à Lyon.
Arrogance du côté de Perben
Trahisons en tous genres : Perben, Mercier !

Écrit par : Rosa | lundi, 10 mars 2008

Bonjour Rosa

Perben n'a en effet que ce qu'il mérite à Lyon. Collomb est un type bien plus tolérant et ouvert que Delanoë. S'il y avait eu un second tour, j'aurais appelé à le rejoindre.
Tu as un bon maire. Bonne chance à toi et à Lyon.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Tu sais bien que je suis de centre droit, mais pourquoi s'allier avec... des perdants ? A moins que tu précises que la droite va gagner certains arrondissements, alors explique car c'est compliqué pour ceux qui sont en dehors...

"à titre personnel, je ferai le choix d'un rééquilibrage à Paris."
je croyais que tu étais un adhérent discipliné, respectant les consignes de vote. Flûte !

Écrit par : Le Petit Grognard | lundi, 10 mars 2008

Euh, Grognard,

Je crois que tu n'as pas saisi la situation : Delanoë ne veut pas s'allier avec nous, parce qu'il ne veut pas discuter et son alliance avec ses khmers verts lui convient tout à fait.

Moi, je suis de centre-gauche, mais Panaf, elle, au moins, nous ouvre les bras sans conditions.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

le modem revient à ses sources: à droite. heureusement que delanoe ne veut pas s'allier avec vous, ça serait impossible de travailler.

Écrit par : parisienne | lundi, 10 mars 2008

L'Hérétique, j'apprécie ton commentaire car jusqu'à ce jour la comparaison avec Delanoë était plutôt en défaveur de Collomb. Je le partage donc. Sur mon 5ème arrondissement la liste Collomb est passée au 1er tour grâce aux trois jeunes MODEM présents.

Écrit par : Rosa | lundi, 10 mars 2008

L'Hérétique, je ne connais pas la situation parisienne mais je crois que Panaf n'a pas le choix et est aux abois !!!
Ne faites pas l'erreur de Mercier !

Écrit par : Rosa | lundi, 10 mars 2008

@ parisienne

On ne court pas après Delanoë. A lui de voir s'il préfère être tributaire des khmers verts et des gauchistes ou s'il veut représenter une gauche ouverte et moderne.

Pour le reste, vos accusations sont ridicules et n'ont pas de sens pour le MoDem. On discute avec qui nous tend la main, c'est tout.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Evidemment, elle n'a plus le choix, mais, dès le mois de septembre, elle avait lancé des offres de partenariat.

De toutes façons, tout cela dépend des projets. Personnellement, je n'aime ni la gauche, ni la droite.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

L'alliance avec Panafieu est l'unique chance du MoDem d'avoir des élus à Paris... ironie du sort tout de même.
Il est important de pouvoir se compter avec des listes autonomes. Mais il est important aussi et surtout d'avoir une stratégie claire AVANT le premier tour.
Désormais, elle a l'air un peu perdue, Marielle, entre un Delanoë qui n'a pas besoin d'elle malgré ses concerts de louanges, et une Panafieu qui la drague malgré ses critiques répétées...

Écrit par : le fond du bocal | lundi, 10 mars 2008

Assez d'accord avec "le fond du bocal". La definition dela tactique devrait intervenir avant le prenier tour. Et etre transparente.
Difficile pour les electeurs de s'y retrouver si, avant le premier tour, on fait un meeting ou l'on annonce quasi-ouvertement un ralliement a Delanoe; et si ensuite on va essayer de sauver quelques sieges avec Panafieu...
La, je ne te suis pas, cher Heretique (c'est rare, habituellement, je suis plutot d'accod avec toi).

D'ailleurs,c'est peut-etre pour cela qu'il y a eu si peu de bulletins de votes oranges: les elcteurs ne voyaient pas tres bien comment on allait instrumentaliser leurs votes.

Écrit par : Avel Mor | lundi, 10 mars 2008

Je comprends sans les partager vos "calculs politiques" mais l'engagement du Modem et de ses militants dans le 16ème, ne s'arrêtera pas je l'espère à ce soir du 9 mars. Il y a beaucoup d’autres façons (en dehors d’être élu) de servir son arrondissement et de changer les choses si elles ne vous conviennent pas. Je pense que très modestement, qu’avec quelques habitants et un blog, nous en avons fait la preuve au travers de Paris16info.

Je vous invite, si vous le souhaitez, à vous mobiliser pour faire avancer le débat, l’information et le "bien vivre ensemble" que porte en son sein la Démocratie locale.

Ce thème, porté par tous les candidats (avec des interprétations différentes, il est vrai ;-) durant la campagne dans le 16ème doit nous fédérer et nous mobiliser au-delà du 16 mars. J’espère et je compte bien que les trois élus socialistes de notre arrondissement et leurs sympathisants prendront part au projet de Démocratie locale "parallèle" que nous proposerons durant cette mandature, si la nouvelle équipe municipale ne rompt pas avec les procédés peu démocratiques de la précédente. J’en appelle aussi aux bonnes volontés de ceux qui ayant voté pour l’UMP ou des listes dissidentes de Droite souhaitent cependant mettre en œuvre malgré l’opposition politique de la future majorité à cette idée, une véritable Démocratie locale dans notre arrondissement.

Je compte et j’espère, enfin, que l’élu Modem du 16ème, ses militants et sympathisants prendront, eux aussi, une part active dans ce projet, qui est celui de tous les citoyens du 16ème sans exception.

Écrit par : Antoine | lundi, 10 mars 2008

@ Avel Mor : Les électeurs auraient été bien bêtes s'ils avaient suivi votre raisonnement. D'une part, parce que s'ils votaient intelligemment, ils le feraient en fonction des projets et pas de petites manoeuvres politiciennes ; d'autre part, parce que jusqu'à preuve du contraire, ils restent maîtres de leur vote au second tour, et si la stratégie du MoDem leur déplaît (qu'il s'agisse d'une alliance, de l'autre, ou même de l'indépendance) ils sont tout à fait libres de choisir un autre bulletin.

@tous : J'avais cru lire que dans les arrondissements où un candidat a dépassé 50% au premier tour, les jeux sont faits et les élus sont répartis en fonction des scores obtenus. Ce qui nous ferait déjà quelques élus. Ceci dit je trouvais cet état de fait surprenant : dans de tels arrondissements, les Verts obtiendraient 1 ou 2 élus avec moins de 7% des voix, tandis que dans ceux où il y a un second tour, le MoDem avec plus de 9% des voix dans certains arrondissements n'y aurait aucun élu ! Est-ce vraiment la situation ?! Ce serait particulièrement injuste pour les listes ayant obtenu entre 5% et 10% des suffrages.

Écrit par : florent | lundi, 10 mars 2008

@ florent: ce que je voulais dire, c'est que la tactique (ou sa perception) floue du MoDem ("on ne sait pas ce qu'ils vont faire au deuxième tour") a sans-doute effrayé des électeurs qui étaient susceptibles de voter pour nous.
Et ce même s'ils sont d'accord avec le message national du MoDem et avec les projets locaux.
Le MoDem est jeune et doit encore gagner la confiance des électeurs. Le message a sans doute manqué de clarté. La tactique de visibilité.
PS: les électeurs ne sont jamais "bêtes" et ils votent toujours "intelligemment". ;-)

Écrit par : Avel Mor | lundi, 10 mars 2008

Les commentaires sont fermés.