Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Magnifique victoire à Ville d'Avray pour le MoDem ! | Page d'accueil | Delanoë se moque ouvertement du MoDem ! »

lundi, 10 mars 2008

MoDem à Paris : Marielle, Philippe et Véronique, vous serez nos hérauts !

1333516960.jpgDans l'Antiquité, le héraut, à ne pas confondre avec le héros (ni avec l'Hérault, d'ailleurs), était un officier chargé de faire connaître une déclaration solennelle ou d'annoncer une nouvelle importante. Le héraut par excellence, dans l'Iliade d'Homère, c'est Talthybios. Après sa mort, il deviendra le protecteur des ambassadeurs, et de fait, on a trouvé un sanctuaire qui lui était consacré à Sparte. Son autorité morale est telle, qu'il peut, au chant II de l'Iliade, séparer dans la mêlée les deux plus puissants héros engagés dans la Guerre de Troie, Ajax et Hector.

C'est ni plus ni moins le rôle qui est désormais dévolu à Marielle de Sarnez, Philippe Meyer et Véronique Devolvé-Rosset au MoDem. La nouvelle importante, c'est qu'il y a une autre manière de faire de la politique, dont n'a pas voulu en son temps la droite parisienne et que récusent désormais Bertrand Delanoë et ses comparses socialistes. Ainsi, bas les masques, nous savons clairement à quelle gauche nous avons affaire désormais.

Une remarque au passage : en mai dernier, après avoir longuement hésité, j'ai fini par me décider à voter pour Ségolène Royal au second tour, trouvant des convergences entre ses idées (pas celles du PS) et celles de Bayrou. Plus récemment, j'ai critique le manque d'engagement de Delanoë, alors que Ségolène Royal prend des risques, elle, au moins. Son appel tout récent à des alliances entre le PS et le MoDem montre une véritable modernité chez elle, et le sectarisme jospinien d'origine trotkiste  qui est la marque de Delanoë et de son clan. Si jamais un jour, il faut faire à nouveau un choix entre PS et UMP (ce que je n'espère toutefois pas) Je pense que l'électorat centriste saura se souvenir des choix de Bertrand Delanoë ce jour-là.

La balle est désormais dans le camp des Parisiens. La seule manière d'espérer rééquilibrer (un peu) le pouvoir écrasant dont va désormais disposer Bertrand Delanoë, c'est de porter au score le plus haut  les listes MoDem, et si possible leur donner même une victoire dans le XIVème, dans le VIIème ou dans le Vème arrondissements.

Pour espérer avoir une écologie responsable, c'est désormais l'unique issue. En effet, les verts les plus radicaux et extrémistes, confortés par les cadeaux de Bertrand Delanoë, pourront continuer à sévir, et notamment leur guerre inexpiable contre les automobilistes parisiens (rappelons que leur dernière idée, c'est de taxer le périphérique). Nous savons, qu'à l'issue de ce scrutin, les communistes qui ne pèsent presque rien vont disposer d'un groupe, et le MoDem qui pèse plus de 9% pourrait ne disposer d'AUCUN conseilller à Paris. Ce serait un incroyable déni de démocratie, pour les électeurs démocrates, pour les Parisiens, et pour les candidats démocrates et les idées qu'ils portent. C'est pourtant le risque que nous courrons, mais que nous assumons. 

A tous ceux qui ont du coeur et de l'intelligence, au MoDem, je dis simplement que nous devons nous mettre au service de nos hérauts, et en faire nos héros. C'est aux démocrates de bonne volonté de faire un effort. Je ne parle évidemment pas pas des charognards qui se complaisent à égrener des mauvaises nouvelles en accusant ceux qu'ils auraient du soutenir, n'eût été leur surdimensionné égo, mais bien de ceux qui sont prêts à retrousser leurs manches.

Il nous reste une semaine. Unissons nos forces, faisons notre possible, le reste est entre les mains des Parisiens. 

NDLR : source du logo => http://www.cas-p.net/ 

Commentaires

Désolé, l'Hérétique, si tu me comptes parmi ces "charognards". Même si mon blog reflétait plus souvent mes regrets de voir ce bel élan de la présidentielle se perdre dans une statégie vouée à l'échec, j'ai soutenu, dans la limite de mon temps libre, le candidat MoDem de mon arrondissement. C'est en effet une personnalité d'une grande sagesse et d'une grande humanité et je regrette que le siège de conseiller de Paris qu'il avait soit perdu pour cause de mauvaise stratégie de parti.

Je tire les conséquences de mes convictions : plutot que d'être un blogueur estampillé MoDem qui passe son temps à regretter la stratégie et les orientations de mon parti, je quitte et le MoDem, et la blogosphère.

Écrit par : le fond du bocal | lundi, 10 mars 2008

Salut fond du bocal

Non ce n'est pas du tout à toi que je pensais. Au contraire, tu as toujours été loyal. Je te dirai qui après le second tour.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Le second tour des municipales et le choix que feront les différents candidats MoDem en position d'arbitres (comme à Paris, Toulouse, Strasbourg et surtout Marseille) auront beaucoup d'incidence sur la future perception qu'auront les électeurs sur le MoDem. A propos duquel beaucoup manquent de repère. Il ne faudrait pas qu'un certain manque de cohérence (diriger Paris avec la gauche et Marseille avec le n°2 de l'UMP) fasse du tort au Mouvement de Bayrou. C'est un vrai risque. Sinon, j'ai posté un article s'intitulant "L'impossible coming-out du MoDem" et l'avis de tout les partisans du centre m'intéresse. Faut dire que moi aussi, je manque de repères... lol

Écrit par : Hervé Pugi | lundi, 10 mars 2008

Ni gauche ni droite = de droite. On connait la chanson. C'est une position stupide. La lutte de classe, c'est une réalité quotidienne, n'en déplaise aux beaux esprits qui trouvent que ça n'a pas lieu d'être. Il est évident qu'il y a des intérêts de classe divergents. Le président bling-bling fait bien une politique en faveur de ses amis du CAC 4O, oui ou merde ? Le bouclier fiscal, ça profite bien d'abord aux grandes fortunes ? Et les exonérations sur les droits de succession ? Vous ne croyez tout de même pas à la propagande qui veut que ça profite à tout le monde ? 80 % des successions sont des petites successions et étaient déjà exonérées. C'est donc bien un cadeau pour permettre encore plus la reproduction des classes sociales.
Ça me fait soucement rigoler tous ceux qui se présentent en se disant "apolitiques". La plupart du temps ils sont de droite.

Écrit par : Dav. | lundi, 10 mars 2008

En effet,

ceux qui se disent apolitiques sont même souvent d'extrême-droite, pour être précis. Pour le reste, d'accord sur rien, cela va de soi.
La lutte des classes, c'est l'un des concepts les plus stupides qui aient été inventés...

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Bonsoir,

Marielle de Sarnez paye le fait de n’avoir pas annoncé avant le 1er tour sa volonté manifeste de partenariat avec B. Delanoe. C’était gagnant pour le MoDem qui aurait fait son entrée à Paris..

Le 08/03/2008 à 0h00, il était trop tard et le score de certaines têtes de listes MoDem est gaché, il n’apportera rien au MoDem et j’en suis dépité.

A nos actes manqués.

E. MEYZA

Écrit par : Emmanuel MEYZA | lundi, 10 mars 2008

Si jamais elle avait annoncé une telle chose, ce n'est pas 9% mais 6% que nous aurions fait, et, de plus, on n'aurait plus vraiment vu l'intérêt de listes MoDem.
Delanoë a trompé nombre d'électeurs en laissant croire qu'une alliance était possible.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Plus j'y pense plus je me dis qu'on aurait du jouer la carte seul contre tous au lieu de laisser supposer toutes alliances... On aurait peut être fait moins, et alors !

Écrit par : Ilium | lundi, 10 mars 2008

à Ilium

On aurait fait plus, je pense. Mais il aurait fallu tenir cette stratégie depuis le début. Et puis surtout, cela dépend des interlocuteurs.
Avec un type comme Collomb, à Lyon, on peut travailler. Mais Delanoë, je ne suis absolument pas surpris de son attitude.
Au passage, son raisonnement est stupide, car cela lui nuira sur le long terme s'il a des ambitions présidentielles, et je crois qu'il les a.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 10 mars 2008

Dis, l'hérétique, tu argumentes toujours aussi bien ? Avec un pseudo pareil, je pensais que tu oserais aller ailleurs que dans le sens des vents dominants et que tu serais un peu moins conventionnel, pour ne pas dire ringard. Les arguments d'autorité, ça marche peut-être avec les dévots ou les moutons, ça marche pas avec moi. Suffit pas de dire que la lutte des classes c'est un concept stupide, faut encore démontrer qu'il n'y a pas des classes sociales aux intérêts qui s'opposent. Je t'ai donné des exemple d'une politique qui favorise une classe contre une autre, démontre-moi que c'est faux.

Écrit par : Dav. | mardi, 11 mars 2008

@ Dav

Ah évidemment, si j'ai quelqu'un qui est prêt à débattre, c'est différent. Bon, quelques questions préalables : est-ce que vous adoptez la théorie de la valeur marxiste, à savoir que la valeur de chaque marchandise est proportionnelle à la quantité de travail incorporée dans cette marchandise ?

Considères-tu (on peut se tutoyer ?) qu'il y a une continuité de possession des moyens de production et du capital ?

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 11 mars 2008

"Ségolène Royal prend des risques, elle, au moins. Son appel tout récent à des alliances entre le PS et le MoDem montre une véritable modernité chez elle, et le sectarisme jospinien d'origine trotkiste qui est la marque de Delanoë et de son clan."

Je pense exactement pareil.

Franchement, ce "charognard" n'a rien de vache. J'ai lu pire.

Écrit par : Le Petit Grognard | mercredi, 02 avril 2008

Salut Grognard

Ben évidemment. T'en fais pas, ceux qui ont relevé ce charognards ont des arrière-pensées pas honnêtement exprimées. En réalité, ce qu'il y a à la base, c'est un différend politique et un problème d égo sur dimensionné chez eux....

Pour Ségolène, pour l'instant, elle me surprend agréablement.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 02 avril 2008

Les commentaires sont fermés.