Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un adhérent MoDem répond à Bertrand Delanoë | Page d'accueil | Famille modèle, enfance et famille MoDem à Paris »

jeudi, 07 février 2008

Gifle, la claque de Fillon à Darcos !

Fillon a bien des défauts, mais, il a une qualité, c'est que je le crois un homme droit et intègre. Xavier Darcos, lui, est un politicien de longue date, qui essaie de louvoyer chaque fois que c'est possible. Un homme qui fait des déclarations quand il est dans l'opposition sur l'autorité des enseignants, mais en rajoute une louche quand l'un d'entre eux est traité de manière excessive et illégale.

Je me demande de plus en plus si l'on a bien fait de le soutenir à Périgueux... 

Alors, merci François Fillon, de votre claque à Xavier Darcos, car déclarer que vous étiez choqué par la punition infligée à l'enseignant, et, en revanche tout autant par l'extrême modération de celle qui concernait l'élève, vous avez tout de même remis les choses à l'endroit. 

«Il n'est pas acceptable qu'un élève traite un enseignant de connard, c'est une faute qui mériterait, semble-t-il, une sanction plus sérieuse que celle qui a été prise, et donc oui, je soutiens cet enseignant» 

A propos du jugement qui attend l'enseignant :

«Mais franchement, en tant que citoyen et en tant que parent d'élève, oui ça me choque» 

«Ce n'est jamais une bonne solution de gifler un élève, mais en même temps je soutiens les enseignants qui ont besoin d'un peu de discipline et d'un peu de respect pour faire fonctionner les classes»

Rappelons également que le courageux recteur de l'Académie de Lille s'était empressé de marcher dans les traces (de bottes ?) de son ministre en chargeant autant que l'on peut le faire l'enseignant... 

Ouf, il y a eu tout de même quelqu'un pour le dire ! Rappelons que François Bayrou avait balancé une baffe à un petit voyou qui cherchait à lui faire les poches. Le dit voyou a d'ailleurs mal tourné par la suite, comme quoi la claque était prémonitoire, puisqu'à l'âge de 15 ans il a été condamné pour viol...

Comme dit Lucky Luke, dans Billy the Kid, à propos de Billy qui est un sale gamin mal élevé, « une taloche par semaine rend le fiston doux et amène» ... 

 

Commentaires

Vous affirmez que le mineur qui a été giflé par F. Bayrou a été condamné pour viol. Sachant que les mineurs sont jugés à huis clos comment pouvez vous affirmer ce fait ? Quelles sont vos sources ?
Sur l'affaire en elle même, les commentaires ne vont-ils pas promptement alors que le droit n'a pas dit son mot ?
Sur le fond, il va de soi qu'un maître doit pouvoir construire son autorité sans violence physique, comme un élève se doit de respecter la Loi.

Écrit par : Vincent | jeudi, 07 février 2008

L'information avait transpiré dans les journaux. J'ai du lire cela dans le Parisien ou Libé, je ne suis plus certain de ma source.

Pour le reste, peut-être, mais je crois justement que le droit a été appliqué avec une rigueur plus qu'excessive et disproportionnée. Je ne suis même pas sûr que cette garde à vue soit seulement légale, d'ailleurs.

Mais je sais bien sûr qu'il existe toute une coterie pédagogolâtre pour donner raison à l'élève puisque l'élève est "au centre de l'école", n'est-ce pas ?

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 07 février 2008

Les commentaires sont fermés.