Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Incidents de la Gare du Nord : décryptages | Page d'accueil | Du vrai et du faux... »

mardi, 03 avril 2007

Nicolas Sarkozy aurait-il peur d'internet ?

On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne se sentait pas chez lui dans le 93 et particulièrement sur la dalle d'Argenteuil. Mais aujourd'hui, alors que François Bayrou lui propose, ainsi qu'à Ségolène Royal et Jean-Marie Le pen, un débat équitable sur la Toile, ce dernier refuse. Peur de quoi ? Du débat d'idées ? Des internautes ? de la blogopshère ?

Plusieurs blogs et sites collaboratifs ont fait savoir qu'ils étaient pourtant prêts à accueillir un tel débat. L'idée a fait notamment son chemin sur AgoraVox, et Carlo Revelli et son équipe ont clairement proposé de se charger de son organisation.

Mais voilà, alors que Ségolène Royal et Jean-Marie Le pen acceptaient le principe d'un tel débat, que François Bayrou était lui-même prêt à élargir aux petits candidats un tel espace de confrontation, l'ex-premier flic de France s'est dérobé. Ce n'est pas à son honneur, et ce n'est pas en fuyant et en esquivant le face à face qu'il parviendra à capitaliser la confiance sur sa personne.

Car enfin, que craint-il exactement ? La vacuité de son programme ? Ses promesses démagogiques ? Ses propos outranciers ? Ses soucis fiscaux et immobiliers à Neuilly ? Le soutien de Simone Veil ?

 Vous nous volez notre débat, Monsieur Sarkozy, et faites preuve de mépris envers le petit peuple de la Toile.

Commentaires

Je ne pense pas que Sarkozy craigne autrechose qu'un débat ou la forme sera plus importante que le fond.

A-t-on déja organisé un débat politique à 12 sur le net.

- Qui posera choisira les questions?
- qui les proposera, qui les posera?
- les questions non retenues seront-elles vues par les internautes?
- les candidats seront-ils présent physiquement au même endroit?
- seront-ils visibles, si oui qui les filmera, sinon seront-ils seuls?

Quand les gens ne proposent rien de concret, il ne faut pas dire oui, je suis vraiment d'accord là-dessus. C'est pour ça que je ne voterai sans doute pas Bayrou, car j'ai besoin de savoir et de comprendre avant de m'engager. Que Nicolas Sarkozy fasse de même avec le débat devrait vous rassurez sur la réalité de son comportement impétueux....parait-il?

Écrit par : Olivier Tirat | vendredi, 06 avril 2007

Les citoyens ont le droit à un débat contradictoire de premier tour entre les quatre principaux candidats à l'élection présidentielle. Quelles que soient les raisons invoquées pour les en priver, cette confrontation des idées et des personnages qui les portent n'est pas nuisible à la démocratie. En tout cas, même si elle peut légitimement susciter des réserves, elle reste préférable à l'absence de débat.

Répondant à l'invitation de François Bayrou, le site de la Révolution orange a aussitôt ouvert un forum pour promouvoir et construire le "débat sur Internet".
Vous êtes tous chaleureusement invités à y poster vos commentaires, vos suggestions et vos remarques, ainsi qu'à y poser les questions que vous souhaiteriez voir abordées par les candidats.

http://www.revolutionorange.org/forum/list.php?5

Le site de la Révolution orange n'entend pas se charger de l'organisation du débat proprement dit. Bien que politiquement indépendant de l'UDF, il n'en est pas moins engagé dans la campagne aux côtés de François Bayrou. En tant que site de soutien d'un candidat, il n'a pas vocation d'exercer un arbitrage. D'autres sites de réflexion citoyenne se sont déjà proposés. Le forum que nous mettons en ligne, pour notre part, a pour but de recueillir vos témoignages et de publier vos propositions, ainsi que de porter vos attentes à la connaissance des candidats.

Écrit par : hippo | samedi, 07 avril 2007

Les commentaires sont fermés.