Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Programme de François Bayrou, réflexions... | Page d'accueil | Incidents de la Gare du Nord : décryptages »

mercredi, 28 mars 2007

Nous partîmes cinq cents..nous nous vîmes trois mille

Si le Cid l'a fait, un Béarnais le peut aussi...

 

Sous moi donc cette troupe s'avance,
Et porte sur le front une mâle assurance.
Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port
,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !

Acte 4 , Scène 3   Rodrigue dans le Cid de Pierre Corneille)


«Ma volonté est d'associer le plus largement possible tous ceux qui veulent réellement le changement dans ce pays, quelles que soient leurs étiquettes. Et vous verrez qu'aux législatives cette vague, si je suis élu, s'amplifiera. Vous verrez apparaître une majorité nouvelle, centrale, qui jettera un pont au-dessus de la vieille frontière droite-gauche.» 

François Bayrou le 27 mars 2007 pour le quotidien Ouest-France 

11:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Bayrou, Cid, Corneille, Rodrigue, UDF |  Facebook | | |

Commentaires

Juste une question: que deviens la vague s'il n'est pas élu?
Vous ne trouvez pas que ca ressemble un peu à après moi le déluge?

Écrit par : Olivier Tirat | vendredi, 06 avril 2007

Ca manque un peu de suivi dans vos commentaires.....

Écrit par : Olivier Tirat | samedi, 21 avril 2007

Ah, la vague s'il n'est pas élu ?

Eh bien, c'est très simple : nous aurons à l'issue de la présidentielle une cartographie du vote Bayrou : s'il parvient à 20%, il est clair que l'UDF peut espérer remporter plusieurs circonscriptions à elle seule par la suite, d'autant qu'elle n'aura pas besoin d'alliances, contrairement à l'UMP et au PS.
A ce moment là, il ne sera plus possible de gouverner la France sans l'UDF.
L'UDF étudiera alors les concessions des grands partis et fera valoir ses convictions propres.
Les alliances seront certainement locales et au cas par cas, en fonction de l'engagement de chacun sur les questions que l'UDF juge essentielles.

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 21 avril 2007

Les commentaires sont fermés.