Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nicolas Sarkozy propose-t-il à la France un état policier ? | Page d'accueil | Désertions à l'UDF ? »

jeudi, 25 janvier 2007

Christian Blanc, qu'avez-vous fait ?

Cher Christian Blanc,

 

J'ai beaucoup de mal  contenir ma déception, et peut-être ma colère de vous voir rallié à Nicolas Sarkozy. Sans être adhérent d'Energies 2007, je fais partie de ceux qui ont admiré la pertinence de vos analyses et la justesse de vos vues. Vous aviez, avec l'UDF et François Bayrou, l'opportunité de partager vos idées et vos préoccupations avec des hommes et des femmes qui vous comprennent. Pourquoi avez-vous choisi Nicolas Sarkozy ? Le Quotidien Le Figaro, lui-même, s'en est étonné, c'est dire ... 

Je ne comprends pas comment l'homme de la réconciliation avec les Kanaks, le pédégé d'Air France et l'écrivain de La Croissance ou le Chaos peut se rallier à Nicolas Sarkozy, l'ami des médias et le spécialiste du fichage des opposants politiques. Nicolas Sarkozy qui s'apprête à réduire à néant travail accompli en Nouvelle-Calédonie sous Michel Rocard. Nicolas Sarkozy dont le programme coûte 47 Millards d'euros. Nicolas Sarkozy qui instrumentalise comme  un communiste de l'après-guerre un ministère stratégique et fiche ses opposants.

 

Nicolas Sarkozy n'a que faire de la régionalisation et même de vos clusters : à preuve, il était ministre de l'Economie et des Finances dans le gouvernement Raffarin lorsqu'on vous a confié une mission sur les pôles de compétitivité ; vous le racontez vous-même dans La Croissance ou le Chaos : vos propositions ont été édulcorées et leur pertinence anihilées par la lourdeur bureaucratique de Bercy. Alors qu'il faudrait qu'un pôle soit réactif pour se faire positionner sur la scène internationale, il fallait jusqu'à 6 mois pour que certains dossiers redescendent des bureaux de Bercy, vous le dites vous-même !

Vous voyez dans le cumul des mandats une lourdeur supplémentaire et un manque de disponibilité du politique pour faire convenablement son métier : que pensez-vous de Nicolas Sarkozy Président du Conseil Général des Hauts de Seine, Maire de Neuilly, Ministre de l'Intérieur, Président de l'UMP et candidat à la Présidence de la République ?

En tant que ministre du budget, Nicolas Sarkozy a été l’un des gestionnaires les plus « déficitaires » de la Vème République  : en deux ans seulement (1993-1995), il a réussi l’exploit de gonfler le déficit des administrations publiques de 4 à 6 % du PIB (record en la matière) et d’augmenter la dette de 45,3 à 54,6 % du PIB. Mais son vrai succès est d’être parvenu, dans le même temps, à augmenter les prélèvements obligatoires (de 42,9 à 43,6 %)… Nicolas Sarkoy parle certes de réduire la dette, un peu comme tout le monde, d'ailleurs, mais seuls François Bayrou et Charles de Courson, et plus généralement l'UDF envisagent de rendre tout simplement illégal un budget en déficit.

 

Plus généralement, je ne comprends pas comment un homme de dialogue et de négociation comme vous peut se rallier à un homme qui aime autant la force, comme le soulignait récemment Michel Rocard, que Nicolas Sarkozy.

Reprenez-vous, Chrisitan Blanc, et déclarez-vous au moins neutreà à défaut de rejoindre le courant social-libéral, sans doute bien plus proche de vos convictions que l'UMP. 

 

Commentaires

C'est peut-être pas le jugement de Christian Balnc qui est faussé, mais peut-être bien le votre...

Écrit par : thomas | jeudi, 25 janvier 2007

Il y a pourtant des faits avérés dans ce que je dis , non ?

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 25 janvier 2007

Hélas non!!!!


Cumul des mandats......

Voyez Marielle de Sarnez notre Vice-Présidente et Directrice de Campagne, Déptuté Européenne, Conseillère de Paris, Présidente de la Fédération de Paris, Candidate à la Mairie de Paris (ou s'arrete le cumul) .......


Rendre illégal n'est pas un fait. Le meutre est illégal. Et le fait est qu'il y a des meurtres.

Mais pourquoi donc Bayrou fait-il fuir les hommes de qualité?
C'est le propre des faibles de s'entourer d'imbéciles...........

Écrit par : Olibrius | lundi, 29 janvier 2007

Dites, vous n'êtes pas un tantinet de mauvaise foi, là ? Parce que le cumul dont vous parlez pour Marielle de Sarnez, ce ne sont pas des fonctions électives, mais simplement des fonctions au sein de l'UDF !

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 29 janvier 2007

Peut-être mais pourquoi n'y a-t-il pas de bureau fédéral depuis Novembre à la Fédération de Paris?
Je vous parle là de cumul de fonction. Je ne crois pas qu'on puisse bien faire autant de chose à des niveaux aussi différents.

Et simplement peut-on être au conseil de Paris à Paris et député Européen à Strasbourg et Bruxelles???

Le fait est que le boulot de la présidence de la Fédération de Paris n'est pas fait.

Personne n'organise les élections des présidents de section. Le comité Berthier n'a pas encore rendu ses conclusions. Nous n'avons pas encore proposé nos candidats aux lesgislatives. Le cumul des fonctions fait que c'est le bordel.
Je pense qu'elle en profite.......

De plus, il est difficile d'intervenir à des niveaux différents: Européen, national et local car les conflits d'intérets sont nombreux.

Écrit par : Olibrius | mardi, 30 janvier 2007

Juste un truc.
Quand Marielle de Sarnez ce déclare candidate à la Mairie de Paris en Janvier.
Au nom de qui parle-t-elle?

NB: elle était interrogée en tant que Directrice de campagne de FB

Écrit par : Olibrius | mardi, 30 janvier 2007

Je vous trouve bien sévère. Marielle de Sarnez croule sous les tâches. L'UDF est une petite structure, récemment renouvelée à Paris. Tout est à faire.
Laissez à tout le monde le temps de respirer et de dire ouf.
L'urgence, je suis désolé, mais ce n'est pas les présidents de section, dans l'immédiat. On n'est tout de même pas dans un parti marxiste !

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 30 janvier 2007

Pauvre Marielle de Sarnez,

Pour un peu vous me feriez pleurer. Si Mme de Sarnez ne peut pas tout faire qu'elle laisse sa place. Personne ne lui à demander de cumuler sur ses pauvres petites épaules autant de charges.

Elles les voulaient. Elles doit les assumer. Enfin le syndrome de l'urgence n'est que le moyen de cacher l'incompétence où l'inorganisation.
Car comment peut-on prendre toutes les décisions dans l'urgence.

Donnez-moi aussi le budget et les moyens de l'UDF et je vous montrerai que ce n'est pas une petite structure.


Enfin vous dites que nous ne sommes pas un parti marxiste, mais certain glissement sémantique sont remarquables. On veut transformer, les présidents de section (élus) en animateur de section (désigné), bientot ils seront sans doute commissaires politiques..Vous ne croyez pas que dans tout cela ce qui compte c'est le respect de l'adhérent ( à des règles) et de son militantisme.

Vous avez raison de dire que l'élection des Présidents de Section n'est pas la priorité. Notre priorité est de respecter nos règles. C'est l'obligation de nos représentants au sein de notre parti.

Enfin répondez à ma question sur les conflits d'intérèt.....
Pour qui roule Marielle de Sarnez????? Pour la france, Pour l'UDF, pour la fédération de Paris, pour les parisiens, pour François Bayrou, Pour elle-même, quels intérets défent-elle
?

Car chacune de ces fonctions n'ont pas ni les mêmes objectifs, ni les mêmes enjeu, ni bien sur les mêmes rémunérations.......

Écrit par : Olibrius | mercredi, 31 janvier 2007

Et vous, au fait, clairement, pour qui roulez-vous ?

Je trouve vos remarques quelque peu tendancieuses, c'est le moindre des euphémismes pour ainsi dire.

Je comprends de vos remarques surtout que vous n'appréciez guère Marielle de Sarnez. Peut-être serait-il plus simple de le dire.
Pour ma part, je ne suis pas choqué par le terme "animateur de section" dans un parti politique.

Mais bon, sans doute avons-nous des différences d'appréciation sur la question.

Pour ma part, toutes les critiques que vous faites, je juge que ce sont des critiques de forme, et encore, rien ne dit qu'elles soient valides pour autant. De surcroît, comme je l'ai noté ci-dessus, je ne vous en concède pas la plupart.

J'aurais préféré des remarques de fond, sur le programme et le positionnement actuel de l'UDF, par exemple. En outre, nous dérivons du sujet de la note initiale dont l'objet était de déplorer le ralliement de Christian Blanc à Nicolas Sarkozy.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 31 janvier 2007

Moi je roule pour moi et pour mes idées à l'UDF pour répondre à votre question.
Je vous accorde que certaines de mes remarques sont tendancieuses.

Cependant la question de fond est celle-ci, si Christian Blanc rejoint Sarkozy c'est parce que l'équipe de Bayrou le fait fuire.
Il en a été de même en 2002 quand de nombreux députés de l'UDF l'ont quitté.

Demandez donc aux parlementaires UDF......

Écrit par : Olibrius | mercredi, 31 janvier 2007

Ah, vous le reconnaissez donc...

Je regrette que Christian Blanc ait choisi Nicolas Sarkozy. Peut-être, en effet, ne lui a-t-on pas fait une place suffisante au sein de l'UDF, surtout sur son programme économique. J'avoue que je ne m'explique pas ce fait.
Je pense qu'il y a certainement plus de malentendus sur ce point que de divergences de fond entre François Bayrou et Christian Blanc.

Pour les élus UDf qui sont partis en 2002, et bien tant mieux pour certains, et tant pis pour les autres.
C'était aussi le choix de la facilité. L'UDF a survécu, et résisté.
Je dis bravo à François Bayrou et à tous ceux qui sont restés pour avoir su faire face.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 31 janvier 2007

"Nicolas Sarkozy qui s'apprête à réduire à néant travail accompli en Nouvelle-Calédonie sous Michel Rocard. "

------------


tiens, c'est étrange.
1/ tous les partis votent la modification constitutionlelle
2/ vous répétez bêtement les mensonges sur les accords de nouméa.


soyez donc informé que la modification constitutionnelle à venir va à l'encontre des accords voté en Calédonie, dits accords de Nouméa.
soyez informé qu'il s'agit d'introduire le droit du sang, qu'il s'agit de doter la caléonie du programme du FN, mais version kanak

cette modification constittionnelle est un pur scandale, tant sur la méthode (faire voter à paris l'inverse de ce qui a été voté en Calédonie) que sur le fond (droit du sang)

Écrit par : because... | mercredi, 31 janvier 2007

@because
Est-ce que vous pouvez vous exprimer clairement, votre commentaire est incompréhensible.
Je sais bien que la modification actuelle va à l'encontre des accords de Nouméa, et c'est précisément ce que je lui reproche !

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 31 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.