Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 septembre 2013

Madame de Staël ou Soeur Emmanuelle au Panthéon ?

Le Centre des Monuments Nationaux organise une consultation afin d'éclairer le choix que fera son président quand il présentera à François Hollande une liste de personnalités susceptibles de venir reposer aux côtés des héros de la république. Il y a beaucoup de héros, dans ce panthéon, mais pas beaucoup d'héroïnes...

Pour autant que j'en sache chez les Grecs et les Romains, un panthéon accueillait des dieux mais aussi des déesses. Il doit y avoir un oubli à ce sujet dans notre pays.

Bref, je n'épilogue pas, mais puisque la consultation est publique, je donne mon avis.

J'ai un coup de coeur pour deux femmes extraordinaires. 

Madame de Staël, d'abord, dont la lutte constante contre toutes les tyrannies (la monarchie absolue puis la Terreur et enfin la tyrannie napoléonienne) est digne d'éloges. Éprise de liberté, cette femme a joué un rôle majeur au XVIIIème siècle en protégeant, rassemblant et diffusant les esprits les plus éclairés de son temps. Son amour inné de la liberté la place certainement, chez les Libéraux, comme une des figures les plus saisissantes, et ce, en dépit de son admiration pour Rousseau. Il s'ajoute à cela une oeuvre littéraire abondante et remarquable, notamment sa lettre sur l'Allemagne qui demeure un moment de référence de notre littérature nationale mais aussi européenne.

La deuxième femme à laquelle je pense a une personnalité toute différente mais pas moins puissante et attachante. On ne présente plus Soeur Emmanuelle. Son charisme, son aura, sa ténacité extraordinaire, son sens du sacrifice, et surtout son amour du prochain sans condition lui auront permis de déplacer des montagnes toute son existence. Plus que tout autre individu au XXème siècle, elle constitue une figure morale inégalable qui fait l'honneur et la fierté de tous les Français. Je sais qu'au sein de l'Église Catholique on parle de béatification pour cette grande âme, très certainement l'une des plus dignes des enseignements de Jésus de Nazareth de toute l'histoire de la Chrétienté. Aurons-nous le bon sens, nous Républicains laïcs de coiffer le Vatican sur le poteau et de l'honorer avant l'Église ? Ce serait à n'en pas douter un signe d'intelligence et un exemple pour toutes les générations.

Espérons que d'autres relaient cet appel pour deux femmes hors norme qui ont plus que mérité de notre patrie.

lundi, 20 octobre 2008

Je suis triste : Soeur Emmanuelle n'est plus.

Soeur-Emmanuelle.jpgSale journée. Je viens d'apprendre l'une des plus tristes nouvelles de ces dernières années : Soeur Emmanuelle est décédée. S'il y avait un être par-dessus tout à qui je portais une estime sans limite et à qui j'aurais fait confiance les yeux fermés, c'est bien elle. je l'avais d'ailleurs plusieurs fois évoquée sur ce blog.

Mais qui donc pourra figurer aux côtés de cette immense figure de l'humanité, désormais ? Si l'Eglise doit canoniser un être, c'est elle qui le mérite par-dessus tous, et de loin. Sa vie toute entière est un miracle.

Non, vraiment, très sale coup pour l'humanité toute entière. La meilleure d'entre nous n'est plus. Ce que je garde d'elle, c'est cette phrase fameuse sur les femmes :

« éduquer un homme c'est éduquer un individu, éduquer une femme, c'est éduquer un peuple ». Mille fois oui. En fait, à force de la voir parcourir le monde avec un bâton de pèlerin par monts et par vaux, je l'avais crue immortelle.

Je ne sais pas si Dieu existe, et, en mon for intérieur, je tends à penser que non, qu'il n'y a rien, rien que de la matière qui se transforme après notre mort. Mais, si quelque chose de meilleur existe, c'est à Soeur Emmanuelle que le meilleur de ce meilleur revient.

10:42 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : soeur emmanuelle |  Facebook | | |