Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 octobre 2010

Le Centre reconstitué ?

Je vais suivre avec le plus grand intérêt les élections cantonales en Savoie. Là-bas, les centristes ont opéré leur jonction et uni leurs courants pour former une grande alliance.

Nouveau Centre, MoDem et Radicaux Valoisiens iront main dans la main et de concert devant les Savoyards. Évidemment, cela a impliqué quelques révisions : j'ai cru comprendre que les relations entre l'UMP d'un côté, et les néo-centristes et radicaux de l'autre, s'étaient un tantinet dégradées. Les centristes, les démocrates, les radicaux, là-bas, sont clairement déterminées à se frayer un chemin entre les deux rouleaux compresseurs que sont le PS et ses alliés écologistes d'un côté, et l'UMP de l'autre.

Marina-Port.jpgLa délicieuse Marina Ferrari (miam miam, quelle belle femme !) présidente du MoDem de Savoie est convaincue de la pertinence de ce rassemblement. L'idée d'origine est celle de Lionel Mithieux (il a des qualités évidentes, mais celui-là, il faudra qu'il apprenne à se servir d'un blogue, parce que se contenter de coller des gros jpeg d'articles de presse en lieu et place d'authentiques billets, pas fameux....), maire MoDem de Vimines.

Il a réussi à convaincre Michel Duval, le président du Parti Radical valoisien de Savoie ainsi que Jean Pollier, celui du Nouveau centre dans la département mais a échoué à rallier les radicaux de gauche qui ont préféré la sécurité de l'alliance de gauche.

Ce qui est très intéressant, dans cette alliance inédite, c'est que les trois partis centristes ont la volonté de construire un projet politique et humain typiquement centriste. L'humanisme sera au coeur de leur réflexion.

Il reste, en revanche, à parvenir à ne pas donner le tournis aux électeurs : les centristes sont localement tantôt alliés avec la droite, tantôt alliés avec la gauche. Le Nouveau Centre reste sibyllin quant à son attitude au second tour vis à vis de l'UMP.

Il n'en reste pas moins que cette nouvelle est excellente. Évidemment, on peut toujours rêver à une grande alliance Bayrou-Arthuis-Borloo-Morin, avec si possible des radicaux de gauche, qui unirait tout le centre en 2012, mais nous n'en sommes pas encore là dans l'immédiat.