Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 04 mars 2008

Blood'en nuts : il faut que j'en tague six !

Bon, BGR m'a tagué, alors du coup, je suis obligé de taguer six blogs à mon tour.

Six petits aspects de ma personnalité

1. J'adore le débat. Je suis même parfois de mauvaise foi, je l'avoue, mais personne ne me fera démordre de l'idée que j'ai raison, au final. De toutes façons, comme je ne suis pas le seul  être de mauvaise foi, je contribue à participer au grand équilibre universel de la foi, bonne ou mauvaise.

2. Je me demande si je ne suis pas limite net-addict...D'ailleurs, depuis que j'ai ouvert ce blog, j'ai pris 3 kilos en plus et j'ai doublé ma consommation de coca-cola, ma boisson favorite (doux nectar divin qui vaut à mon avis l'ambroisie des mythiques dieux Olympiens). Tiens d'ailleurs, je vais aller  décapsuler une ch'tite canette.

3. Les belles filles me font craquer (les mecs, m'en fous) et cela va s'en ressentir dans mon choix final de blogs à taguer.

4. S'il y a un truc que j'adore par dessus-tout, c'est ramer à contre-courant et prendre l'opinion blogosphérique à rebrousse-poil, tout particulièrement quand il s'agit de la blogosphère MoDem.

5. Je fais partie des Bayroulâtres.

6. Je suis fasciné par tout ce qui sent le souffre, et tout particulièrement les bûchers :-D

Bon voilà mes tags (je vous avais bien dit que je craquais pour les jolies filles)  :

Oréade (Christelle) - Quitterie - Syrine - Christelle - Valérie - Raphaële

2108644522.jpg 2053411728.jpg 2019937655.jpg 393352299.jpg 1847697740.jpg 961675949.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mignonnes, toutes, non ? Axel, t'es là ?

 

 

lundi, 25 février 2008

Paris 3ème : une artiste pour le MoDem

Artiste issue du monde de la finance, Raphaële Bidault-Waddington s’est fortement investie dans les stratégies de développement urbain. Après avoir appliqué ses méthodes d’analyse à plusieurs grandes villes dans le monde, elle franchit logiquement le pas qui la mène vers l’action politique. Le 3ème représente à ses yeux l’arrondissement du renouveau artistique parisien (galeries, librairie, mode, architecture, art contemporain…). Une mouvance portée par une nouvelle génération à laquelle elle appartient, et qui doit servir de support au renouveau économique de l’arrondissement, parallèlement au pôle d’excellence scientifique et technologique des Arts et Métiers. Autant de vecteurs qui doivent susciter un renouveau urbain en termes de circulation, de propreté et de rénovation de l’habitat. 

 

 Je me dis tout de même qu'elles sont vraiment bien charmantes, nos candidates Modem, à Paris. Ce n'est pas du tout que je suis libidineux, mais objectivement, cela fait déjà plusieurs candidates dont je publie le portrait et qui sont très séduisantes :-) On peut lire le projet du MoDem pour le 3ème arrondissement de Paris sur la page consacrée ad hoc.

Née en 1971, Raphaële Bidault-Waddington est diplômée de Finance et de gestion du patrimoine immatériel des organisations. Après avoir travaillé pendant 5 ans sur les marchés financiers, elle choisit de se consacrer à son travail artistique, tourné vers la ville et l'architecture, et expose régulièrement, notamment dans les jeunes galeries du troisième arrondissement.  Ceci lui a permis de se forger une vision approfondie de l'extraordinaire renouveau artistique de l'arrondissement et d'en connaître finement les enjeux autant parisiens qu'internationaux.

D'autre part, elle intervient, en parallèle de ses expositions, comme "artiste-conseil" pour imaginer des visions stratégiques et des solutions innovantes pour des entreprises, des villes ou des laboratoires scientifiques, en combinant systématiquement approche sensible, analyse rigoureuse, efficacité et créativité.
Tête chercheuse connectée à différents pôles de recherche (économie de la connaissance, écologie, art, architecture, urbanisme, etc.), elle a l'occasion de s'exprimer dans différents ouvrages ou cycles de conférence en France et à l'étranger.