Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 février 2016

La France, c'est la République ou pas ?

Tariq Ramadan s'apprête à demander la nationalité française. Les valeurs qu'il affiche lui valent une réaction cinglante d'Abdallah Soidri, l'un des chroniqueurs de l'Hebdomadaire Marianne.

Je n'apprécie guère Monsieur Ramadan et ne partage pas l'essentiel de ses valeurs. Mais lui reprocher de demander un moratoire sur la lapidation des femmes au monde musulman me semble assez injuste. Quand l'Occident proteste au nom de ses valeurs contre ce crime, cela a un effet très modeste. En revanche, demander un arrêt de ces peines en faisant valoir qu'il ne fait pas consensus et que le monde musulman devrait en discuter, cela me semble bien plus astucieux et efficace. Cela revient aussi à ressusciter le débat théologique au sein de l'Islam et c'est précisément ce dont les religions ont besoin en général pour se revivifier. En outre, l'appel de Tariq Ramadan est très clair et on voit qu'il n'est pas du tout favorable à cette pratique.

Abdallah Soidri conclut son récapitulatif des prises de position de Tariq Ramadan en constatant que pas une de ses valeurs n'appartient à ce que défend la République. Je pense que c'est pour l'essentiel vrai. Mais la question que je me pose est de savoir si la France est réductible à sa République. La République n'existe que depuis la Révolution, et encore. Elle ne s'est installée dans notre pays qu'après le Second Empire.

A ma connaissance, Tariq Ramadan respecte la loi française, n'a jamais été condamné pour délinquance et manie extrêmement bien la langue française. Je dirais même que son goût prononcé pour les circonvolutions et la sophistication dénote un esprit bien français. 

De reconnaître ses mérites ne m'empêche pas de le considérer comme un dangereux adversaire politique, capable de manipuler perversement la vérité, comme ont pu le montrer les Inglorious Basterds, mais cela ne justifie pas pour autant de lui refuser la nationalité française.