Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 avril 2011

Mères célibataires, la galère...

Je me suis toujours demandé comment faisaient les mères célibatires. Chaque fois que je vois un reportage sur le sujet, je constate que c'est un parcours du combattant. En somme, une fois la journée de travail finie, une deuxième journée commence, et encore, dans le meilleur des cas, si des difficultés supplémentaires ne viennent pas s'adjoindre (enfants malades, ou plus difficile encore, en proie à une affection chronique, difficultés à l'école, et cetera...).

Des Fantines modernes, ombres de nos cités du XXIème siècle, peuplent nos villes et nos campagnes, trimant et bûchant envers et contre tout.

Je me suis longtemps demandé comment une femme pouvait être à la fois mère et père pour son enfant. A vrai dire, j'ai trouvé des éléments de réponse assez intéressants chez Aldo Naouri, donnant un entretien au webzine aufeminin.com.

Aldo Naouri se dresse frontalement contre une idée reçue qui serait que la mère protège et le père fixe les limites. En réalité, fait-il observer, le "non" maternel est dit aussi bien en son nom propre qu'en celui du père. 

Pour Aldo Naouri, le travers dans lequel il convient de ne pas verser, c'est de vouloir séduire son enfant en se refusant à le frustrer. Il estime d'ailleurs que les problèmes qui surgissent à l'adolescence sont ceux qui n'ont pas été résolus dans l'enfance.

Le départ du compagnon, la difficulté à se recomposer, sont des angoisses prégnantes pour les Françaises. Selon une étude du CSA que 20Minutes cite, c'est près d'un tiers des Françaises qui craignent de se retrouver un jour isolées avec un enfant.

Près de 1.8 millions de foyers sont monoparentaux en France, et dans 85% des cas, c'est la mère qui s'occupe des enfants. S'il fallait ajouter à ces chiffres les pères démissionnaires, nul doute qu'ils exploseraient...

Ce sont évidemment ces familles qui subissent les handicaps les plus lourds en termes d'accès à l'emploi et au logement, sans parler du pouvoir d'achat...

Voilà une catégorie de population qui mériterait vraiment que l'on s'intéressât à elle, non ?

16:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : mère célibtaire |  Facebook | | |