Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 janvier 2010

Lire, pas toujours facile...

Je suis plongé à l'heure actuelle dans le dernier ouvrage de Maria Montessori, le Pouvoir absorbant. Passionnant ouvrage. Mais j'ai du mal à avancer dans ma lecture. En réalité, il est trois circonstances dans lesquelles je peine à finir un livre

a) il y a des lourdeurs ou le livre m'ennuie, ou encore je suis perdu dans la fresque d'innombrables personnages que l'oeuvre met en scène : ainsi, à ma grande honte, je confesse que je n'ai toujours pas fini les Paysans de Balzac, même si j'en perçois tout de même les tenants et les aboutissants, et que j'ai bien compris que le Général Montcornet finira par devoir revendre le château des Aigues et pas via une transaction à son avantage.

b) il est difficile à comprendre, comme par exemple la Métaphysique d'Aristote ou la Critique de la faculté de juger : après avoir lu et relu parfois des jours un passage difficile, je poursuis pour revenir à nouveau en arrière quand je réalise que ce que je viens de comprendre à grand peine m'a à nouveau échappé. A ce sujet, dans la Métaphysique, il n'y a que des passages difficiles...

c) et puis il y a les livres dont la beauté, la puissance et la substance me scotchent sur place : je ne me lasse pas de lire et relire les lignes que je viens de lire quand je poursuis ma lecture du livre de Maria Montessori. c'est tellement juste, tellement finement observé, tellement vrai, criant de vérité et de subtilité qu'il y a comme une peur à quitter la lumière éclatante de ce qui m'éblouit. Du coup, j'avance à un train de sénateur, tant je suis subjugué à chaque mot qui s'énonce. Je ne manquerai d'ailleurs pas de rendre compte ici prochainement de cette lecture...

10:56 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : lire, montessori |  Facebook | | |