Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 avril 2016

Lanceur d'alerte, vraiment ?

Je ne mets pas tous les lanceurs d'alerte dans le même sac. Si je me réfère à l'article de wikipedia qui porte sur le sujet, la plupart de ceux qui sont cités en exemple sont des gens estimables qui ont rendu service à l'humanité.

Quand il s'agit de dangers sanitaires et environnementaux, de mise en danger de la vie d'autrui, de traite humaine, de comportements dégradants et inhumains, bien sûr que de dénoncer les mensonges et les exactions est un acte de courage.

Quand ce sont, en revanche, de viles motivations idéologiques, les considérations morales cachent juste la soif de revanche et le désir de briller. J'ai les plus grandes préventions contre les "lanceurs d'alerte" médiatiques,  particulièrement quand il s'agit d'individus isolés qui se prennent pour des justiciers.

Je n'ai par exemple aucune sympathie pour Antoine Deltour, dans l'affaire Luxleaks. Mieux, je suis bien content qu'il se prenne un procès dans sa face. Que penser d'un type qui balance les informations personnelles d'une série d'individus en pâture à l'opinion, qui trahit la confiance de son entreprise et, par suite, de clients envers lesquels il est engagé ? Tout ça, même pas pour de l'argent (non que ce soit bien beau) mais simplement par "conviction" anticapitaliste...

Les Assange, les Snowden et compagnie n'ont rien apporté à l'humanité avec leurs révélations. Il paraît que la NSA capte des milliards de méga-octets de conversations téléphoniques. Très bien. Qui traite ces informations ? Personne, parce que les informaticiens un peu sensés savent que c'est impossible. Les justifications de Snowden dénotent en réalité un ego narcissique qui cherche à se faire mousser au maximum en se faisant passer pour un justicier. Assange n'est pas mieux : son wikileaks ne contient rien, n'a amélioré en rien le sort de l'humanité. On n'y trouve que des cancaneries de compères et de commères des cafés diplomatiques. Des choses royalement inintéressantes. D'ailleurs, les effets de wikileaks sur la diplomatie internationale sont très exactement au niveau du zéro absolu.

 Il y a dans ces gens-là quelque chose qui ressort du revenge porn, bombe atomique sale du raté.

 

00:21 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : lanceur d'alerte |  Facebook | | |