Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 février 2013

La CGT a-t-elle foutu en l'air l'usine d'Amiens-nord ?

Si le PDG de Titan est un abruti en refermant dans un même sac ouvriers, syndiqués et CGT, n'hésitant pas à énoncer des contre-vérités (les ouvriers ne travaillent que 3 heures parce qu'on leur a demandé de réduire leur activité) le rôle trouble de la CGT depuis cinq années dans l'usine goodyear a très clairement contribué à l'issue catastrophique que connaît finalement l'usine. Le Figaro le raconte  très bien.

Il suffit de comparer le sort de l'usine d'Amiens-sud à celui de celle d'Amiens-nord pour constater l'action néfaste de la CGT là-bas. En bloquant toute réorganisation, pourtant acceptée par tous les autres syndicats, la CGT a empêché la nécessaire reconfiguration du site industriel. Amiens-sud se porte bien, en dépit de la crise, alors qu'Amiens-nord va mettre la clef sous la porte.

Le fait que Taylor, le PDG de Titan, soit un crétin réactionnaire et grossier ne change rien à l'affaire.

Et il faut dire que la CGT multiplie les rigidités et les freinages de toute sorte, à témoin son tout récent raoût syndical après la proposition de la SNCF de mettre en service des lignes Paris-Marseille à 20 euros. Pensez-vous ma bonne dame, selon la CGT, la SNCF réinvente la troisième classe ! Cet égalitarisme forcené et imbécile émeut même le Chafouin qui, roupillant, laissait pourtant depuis un moment son blogue en déshérence...

16:04 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : titan, goodyear, cgt, sncf |  Facebook | | |