Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 août 2010

Schumacher le voyou...

Les noms d'oiseaux volent, en ce moment, dans la presse ; à témoin le conflit qui oppose Marianne et Sarkozy. En parlant de voyou, il y en a un autre, et dangereux, dans le domaine sportif, cette fois : Michael Schumacher est sans doute un pilote d'exception, mais c'est aussi un malade assoiffé de reconnaissance et prêt à tout pour briller.

Quand on considère la liste des "incidents" qu'il a provoqués pendant les courses de F1 et dont plusieurs auraient avoir pu une issue mortelle, c'est invraisemblable qu'il n'ait pas fini par être suspendu définitivement...

14:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sport, f1, schumacher |  Facebook | | |

lundi, 26 juillet 2010

La F1, c'est un sport d'équipe ou un sport individuel ?

Lors du dernier grand prix d'Allemagne, Massa qui menait la course a laissé passer Alonso sur injonction de son écurie, Ferrari. Ce faisant, la Scuderia a commis deux infractions : primo, il est désormais interdit aux écuries de communiquer avec ses pilotes pendant une course, secondo, on peut subodorer que c'est un tantinet anti-sportif de favoriser un de ses pilotes (Alonso se trouvait juste derrière Massa) parce qu'il est mieux placé au classement général.

En fait, c'est ce dernier point qui est à discuter : le fond de la question, c'est de déterminer le statut du pilote de formule 1. Une équipe est-elle un collectif qui élabore une stratégie et à laquelle tous les procédés sont autorisés dans ces conditions, ou bien est-elle juste constituée d'individualités dont les résultats sont purement sommatifs ?

S'il y a un débat sportif à lancer, au sein de la F1, c'est à mon avis celui-là. En attendant, Ferrari s'est déjà vue infliger 100 000 dollars d'amende et elle est convoquée devant le conseil de la FIA qui pourrait lui infliger une sanction bien plus lourde.

Ironie du sort, le patron de la FIA est Jean Todt, or, en son temps, et avant que le règlement ne l'interdise (en 2002), il avait donné des consignes à Rubens Barichello, en grand prix, pour que ce dernier s'efface devant Michael Schumacher...

10:13 Publié dans Insolite, Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sport, f1, massa, alonso, ferrari |  Facebook | | |