Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 juillet 2012

Soldats israéliens débonnaires avec un jeune lanceur de pierres de 9 ans

Allez, et encore une bon coup de désinformation orchestrée par le Figaro contre Israël. Si l'on en croit le quotidien, des soldats israéliens auraient battu un jeune palestinien de 9 ans.

Pas de pot pour le malhonnête  correspondant du Figaro à Jérusalem, j'ai pu regarder avec attention la vidéo

Regardez bien à 1mn17 : on voit distinctement un morveux lever le bras et s'apprêter à ajuster quelque chose (vraisemblablement un caillou). Pas de pot pour lui, les soldats israéliens s'attendaient à quelque chose et ils l'alpaguent à la vitesse de l'éclair. En tout et pour tout, le morveux se prend une taloche (un coup de pied au derrière) du second soldat israélien qui rapplique, puis ils le relâchent. La taloche dure moins d'une seconde. Le morveux a été maintenu au total moins de 19 secondes

Et voilà comme un coup de pied au derrière d'un merdeux qui lance des caillasses se transforme, dans la presse française, en enfant palestinien battu par des soldats israéliens.

Il y a en France un lobby clairement anti-israélien qui ne cesse de faire de l'intox pour porter tort à ce pays, la seule démocratie de sa région, je le rappelle. Tous les coups sont bons.

Un coup de pied au derrière, je n'appelle pas cela battre un enfant. Je parie que le morveux doit se prendre des raclées d'un tout autre calibre quand il moufte devant son père ou son frère chez lui.

Voici la vidéo : l'indécence n'a pas de limites. En fait, plus je vois les moutons pro-palestiniens de toutes sortes, prétendûment pacifistes user de ce genre de procédés et plus je suis toujours plus convaincu que les informations qui nous arrivent de Palestine via les médias français sont un tissu de mensonges.

Israël est très certainement doué pour la guerre tactique, sur sol terrestre, mais dans le champ médiatique, il se fait systématiquement squizzer. Organisez la riposte, les gars, ne vous laissez pas diffamer systématiquement à ce point à chaque coup : on a l'impression que vous ne réagissez pas, là.