Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Aucune compassion pour la racaille ! | Page d'accueil | L'affolante multiplication des cancers »

mardi, 21 mars 2017

Un débat équilibré et policé

Comme dix autres millions de Français, j'ai suivi le débat d'hier. Je dois dire que je l'ai trouvé de bonne qualité et dans l'ensemble respectueux. Il n'y a eu globalement pas d'invectives, tout juste deux à trois petits éclats. Chacun a été à la place qui a été la sienne, chaque positionnement politique étant clairement identifiable.

Si je ne partage pas les idées de Jean-Luc Mélenchon, j'avoue que je raffole de son sens de l'humour. On peut dire qu'il a animé la soirée. J'apprécie chez Macron le soin tout particulier qu'il a de ne pas faire d'attaques ad hominem mais de toujours rester sur le terrain des idées et des propositions.

J'ai trouve que les journalistes étaient calmes et sereins et animaient avec tempérance le débat.

J'aurais aimé que l'on discute davantage de la question du financement des mesures. Je n'ai pas été surpris par les propositions émises par les candidats, je les suis tous depuis un moment et je sais à peu près quel est leur programme.

Je vais continuer à comparer les programmes dans un prochain billet en incluant tous les candidats qualifiés pour le premier tour de la présidentielle.

13:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : débat |  Facebook | | |

Commentaires

""J'apprécie chez Macron le soin tout particulier qu'il a de ne pas faire d'attaques "ad hominem" mais de toujours rester sur le terrain des idées et des propositions.""

Emmanuel Macron est le seul à avoir parlé latin et j'ai trouvé sympa. Le coup de traiter MLP de "ventriloque" était pas mal aussi...

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 21 mars 2017

l'Hérétique écrit"J'aurais aimé que l'on discute davantage de la question du financement des mesures"

C'est évidemment le gros problème de ce débat qui le rend dès lors moyen; beaucoup de candidats annoncent des mesures qui peuvent paraître séduisantes, mais elles ne sont pas financées, le peuvent-elles?

C'est un peu facile comme certains de dire que l'on financera le tout en faisant des économies, mais ou?

la question de la sortie de l'UE a été peu abordée, et l'UE est vu comme l'empoisonneur de tourner en rond ainsi que la mondialisation. Mais si on va vers le made in France à outrance, le protectionnisme économique, la taxation des produits importés? Nos partenaires actuels feront logiquement de la rétorsion
ce qui nuira à nos exportations et créera de nombreuses tensions....

l'économie est une question de juste équilibre et non un rapport de force.L'histoire démontre que le repli sur soi, le repli identitaire et le protectionnisme sont nocifs à long terme....

Écrit par : Europium | mercredi, 22 mars 2017

Salut a toutes et tous
Lire sous ce lien :
http://www.telos-eu.com/fr/vie-politique/un-candidat-a-lelection-presidentielle-doit-il-avo.html
une tentative de réponse à une question que je me pose souvent.
Merci de vos réactions
Paul

Écrit par : Paulo40 | vendredi, 24 mars 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.